1.9 L’hégémonie lyonnaise 2001-2008

1.9 L’hégémonie lyonnaise 2001-2008

1.9 Hégémonie lyonnaise 2001-2008

1.9 Hégémonie lyonnaise

champion-trophy-300x300

palmares

2001-2008

Période LC trophyClub
2001-2002 lc-ol- Olympique Lyonnais
2002-2003 lc-ol- Olympique Lyonnais (2)
2003-2004 lc-ol- Olympique Lyonnais (3)
2004-2005 lc-ol- Olympique Lyonnais (4)
2005-2006 lc-ol- Olympique Lyonnais (5)
2006-2007 lc-ol- Olympique Lyonnais (6)
2007-2008 lc-ol- Olympique Lyonnais (7)

En 2002, l’Olympique lyonnais obtient son premier titre de champion de France lors de la dernière journée. S’ensuit alors une série inédite de sept titres consécutifs de champion de France.

L’Olympique lyonnais débute le championnat 2001-2002 avec une étiquette de favori. Alors que le club lyonnais est en tête lors de la neuvième journée, il est peu à peu distancé par le leader lensois, qui compte sept points d’avance au soir de la dix-neuvième journée. Mais l’écart ne va cesser de diminuer, à tel point qu’à la veille de la dernière journée, un seul point départage les deux équipes, qui s’affrontent au stade de Gerland.

Grégory coupet remporte sept titres consécutifs

Grégory CoupetLe duel tourne en faveur de l’Olympique lyonnais qui s’impose par trois buts à un et remporte ainsi son premier titre de champion. L’année suivante, le scénario est similaire, après un début de saison poussif, l’Olympique lyonnais rattrape le peloton de tête à mi-saison. À dix journées de la fin, le club est quatrième et compte six points de retard sur l’Olympique de Marseille, mais six victoires consécutives lui permettent de prendre la tête au soir de la trente-deuxième journée, qu’il conserve jusqu’à la fin du championnat. La saison 2003-2004 voit l’Olympique lyonnais de Paul Le Guen proposer un jeu plus offensif, qui permet à l’équipe de remporter un troisième titre d’affilée à l’issue d’un duel serré avec l’AS Monaco.

En Ligue des champions, l’OL se hisse jusqu’en quart de finale avant d’être battu par le futur vainqueur de la compétition, le FC Porto. La saison suivante, l’OL est plus dominateur en championnat, en tête dès la dixième journée, les Lyonnais terminent avec douze points d’avance sur leur dauphin, le Lille OSC. En Ligue des champions, ils s’arrêtent de nouveau en quart de finale, éliminés aux tirs au but par le PSV Eindhoven. L’équipe survole de nouveau le championnat 2005-2006, quinze points la séparant des Girondins de Bordeaux à la fin de la saison.

L’année suivante, l’OL accentue encore sa domination, puisque les Lyonnais ne chutent pour la première fois que face au Stade rennais le 4 novembre, après neuf victoires consécutives. La deuxième moitié de saison est plus difficile, en mars 2007, l’OL se fait éliminer en huitième de finale de la Ligue des champions par l’AS Rome, puis perd la finale de la Coupe de la ligue contre les Girondins de Bordeaux. Le club conserve néanmoins le titre champion de France, cinq matchs avant la fin de la saison, et égale son record du plus grand nombre de victoires à l’extérieur. Bien qu’en tête tout au long de la saison, l’OL doit affronter la concurrence des Girondins de Bordeaux jusqu’à la dernière journée.

En disposant de l’AJ Auxerre, l’Olympique lyonnais est champion pour la septième fois consécutive et bat ainsi le record du nombre de championnats gagnés consécutivement en France. Il remporte une semaine plus tard la coupe de France en prenant le dessus sur le Paris Saint-Germain, ce qui lui permet de fêter le premier doublé de son histoire. Entre le titre de 2002 et celui de 2007, l’effectif est renouvelé à 80 % et quatre entraîneurs se succèdent. Il s’agit de Jacques Santini, Paul Le Guen, Gérard Houllier et Alain Perrin mais cela ne remet pas en cause la stabilité garantie par le duo Bernard Lacombe et Jean-Michel Aulas, qui explique en grande partie le succès du club.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football