3.1 Coefficient UEFA

3.1 Coefficient UEFA

3.1 Coefficient UEFA

UEFA

historique

3.1 Coefficient UEFA

Le tableau ci-contre récapitule le classement de la France au coefficient UEFA depuis 1960.

1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969
2 4 8 6 14 14 16 15 16 18
1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979
19 17 18 23 20 18 15 14 9 10
1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989
8 6 6 8 10 11 15 14 10 11
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
6 4 5 2 2 2 2 3 4 4
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
4 5 5 5 5 4 4 4 4 5
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
5 5 6 6 6 6

clubfrancais

Parcours Européen des clubs français

Entre 1991 et 2011, le championnat français fait partie des cinq meilleurs championnats européens. Ce coefficient par nation est utilisé pour attribuer à chaque pays un nombre de places pour les compétitions européennes (Ligue des Champions et Ligue Europa) ainsi que les tours auxquels les clubs doivent entrer dans la compétition. Jusqu’en 1997, la France n’envoie que le champion en Ligue des champions, les trois ou quatre équipes suivantes participant à la Coupe UEFA, sauf qualification pour la Coupe des Coupes.

À partir de 1997, les vice-champions des huit meilleures ligues, dont a toujours fait partie la France depuis 1990, sont autorisés à participer au tour préliminaire. Depuis 1999, la France, systématiquement quatrième ou cinquième, reçoit le droit d’envoyer ses deux meilleurs clubs dans une phase de groupes élargie à 32 clubs, le troisième pouvant y entrer par un tour préliminaire jusqu’en 2012.

Les clubs classés quatrième et cinquième continuent de se qualifier en Coupe UEFA, désormais connue sous le nom de Ligue Europa. Les places qualificatives pour la Coupe Intertoto (1995-2008) ont pu descendre jusqu’au dixième rang. Depuis l’abolition de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe en 1999, le vainqueur de la Coupe de France est qualifié pour la Ligue Europa.

À partir de la création de la Coupe de la Ligue en 1994, le vainqueur de cette compétition est également qualifié pour l’édition suivante de la Ligue Europa. Aujourd’hui, seules les quatre premières places du championnat assurent de participer à une coupe d’Europe, car des deux places « théoriques » en Ligue Europa attribuées au championnat, l’une est redistribuée au vainqueur de la Coupe de la Ligue. La règle de droit commun est que le rang en championnat décide de l’ordre.

La seule exception va au vainqueur de la Coupe de France qui, s’il peut participer (donc s’il n’est pas déjà qualifié pour la Ligue des champions), prend forcément la meilleure des trois places. La Coupe de la Ligue prend au championnat la moins bonne place. Si son vainqueur est déjà qualifié autrement, la place sera rendue104, ce qui fut le cas des Girondins de Bordeaux en 2009 et de l’Olympique de Marseille en 2010 et 2011. Si le vainqueur de Coupe de France est indisponible, la place revient au premier non-qualifié du championnat et la règle de droit commun s’applique.

Classement UEFA

À compter de la saison 2011-2012, la meilleure place en Ligue Europa qualifie d’office le club détenteur en phase de groupes ; l’Olympique lyonnais a été le premier club concerné par cette nouvelle règle, en tant que vainqueur de la Coupe de France. D’autres dispositions s’appliquent si le vainqueur d’une coupe européenne est français ou si la France dispose d’une place supplémentaire au titre du fair play. Depuis son introduction en 1995, le RC Lens est le seul club à en avoir bénéficié, en 2003-2004.

Pour la saison 2014-2015, le championnat de France est classé au 6e rang UEFA, derrière l’Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie et le Portugal. Cette place implique qu’à l’issue du championnat 2015-2016, la troisième place du classement est qualificative pour le troisième tour de qualification de la Ligue des champions.

Coefficient UEFA

Coefficient UEFA des équipes masculines de football.

Les coefficients UEFA, parfois appelés indices UEFA, permettent de classer selon leurs performances les sélections nationales, championnats nationaux et clubs de football membres de l’Union des associations européennes de football (UEFA).

L’UEFA calcule trois coefficients à usages différents : celui de ses 54 équipes nationales, permettant d’équilibrer les tirages au sort des championnats d’Europe et de ses phases éliminatoires. celui de ses 54 championnats nationaux de première division, permettant d’attribuer à chaque pays ses places qualificatives en Ligue des champions et en Ligue Europa. celui de ses clubs, permettant d’équilibrer les tirages au sort des différentes phases de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, et ce jusqu’aux huitièmes de finale inclus.

Coefficient des équipes nationales

Le coefficient des équipes nationales permet d’équilibrer les tirages au sort des Championnats d’Europe et de ses phases éliminatoires. Il est déterminé selon leurs résultats aux trois dernières Coupe du monde ou Championnat d’Europe. Il est calculé tous les deux ans au mois de novembre lorsque les qualifications de ces deux compétitions sont terminées.

Jusqu’en 2006, ce classement était également utilisé pour le tirage au sort des groupes de qualification du Mondial en Europe, tandis que le tirage au sort de la phase finale de la Coupe du Monde a toujours été basé sur le classement officiel de la FIFA. Cependant, la FIFA a demandé à l’UEFA de systématiquement utiliser son classement pour les tirages aux sort des compétitions de la FIFA, y compris les qualifications pour la coupe du monde.

Au cours de l’histoire du football international, les méthodes de calculs de différents coefficient et classements ont beaucoup évolué, mais l’UEFA et la FIFA ont toujours eu recours à des moyens de pondération lors des tirages au sort des compétitions internationales, afin de préserver les meilleures équipes le plus longtemps possible.

Ancien mode de calcul

Introduit en 2003 et utilisé lors de l’Euro 2004, du Mondial 2006 et jusqu’à la fin de l’Euro 2008, le coefficient des équipes nationales était calculé en divisant le nombre de points marqués (trois points pour une victoire, un pour un nul) par le nombre de matchs joués lors des qualifications de la dernière Coupe du monde ou des qualifications du dernier championnat d’Europe.

Les résultats des phases finales, des matches de barrages et des matchs amicaux étaient quant à eux ignorés. Dans les cas où une nation ne prenait pas part à l’une des deux campagnes de qualification, seulement celle à laquelle elle avait participé était prise en compte. Si deux ou plusieurs nations se retrouvaient avec le même coefficient, les critères de classement suivant étaient appliqués :

  • coefficient plus élevé dans la dernière campagne de qualification.
  • plus grande différence de buts par match en moyenne, en divisant la somme de toutes les différences de buts par le nombre de matchs joués.
  • plus grand nombre de buts marqués en moyenne par match. le nombre moyen de buts marqués par match. un tirage au sort.

Nouveau mode de calcul

Le 20 mai 2008, l’UEFA a annoncé de profonds changements du système de calcul du coefficient et du classement. Le classement est retenu tous les deux ans au mois de novembre, mais dans le cadre du nouveau système, les équipes gagnent des points lors de chaque match joué lors des deux cycles précédents, un cycle représentant la phase de qualifications et la phase finale d’une compétition internationale (Coupe du monde ou championnat d’Europe) plus le demi-cycle en cours ne représentant que la phase de qualification d’une compétition internationale.

Les points pour tous les matches joués lors de ces deux cycles et demi sont attribués selon le barême suivant :

  • + 10 000 points pour chaque match joué. + 30 000 points en cas de victoire.
  • + 10 000 points en cas de match nul.
  • + 10 000 points en cas de victoire aux tirs aux buts (en plus des points du match nul).

Un système de bonus valorise également les matchs joués lors des barrages et des phases finale de Coupe du monde ou de championnat d’Europe :

  • + 6 000 points pour chaque match joué lors des barrages de Coupe du monde ou de championnat d’Europe.
  • + 6 000 points pour chaque match joué lors de la phase de groupe de la Coupe du monde.
  • + 9 000 points pour chaque match joué lors de la phase de groupe du championnat d’Europe.
  • + 9 000 points pour la participation aux huitièmes de finale de la Coupe du monde.
  • + 18 000 points pour la participation aux quarts de finale d’une de ces deux compétitions.
  • + 28 000 points pour la participation aux demi-finales d’une de ces deux compétitions.
  • + 38 000 points pour la participation à la finale d’une de ces deux compétitions.
  • + 18 000 points pour la participation aux match pour la troisième place de la Coupe du monde.

Les buts inscrits dans ces deux compétitions sont également pris en compte:

  • + 501 points sont attribués par but marqué
  • – 500 points par but encaissé.
  • Les coefficients sont ensuite calculés pour chaque cycle et demi-cycle, en divisant la somme des points par le nombre de matchs joués lors du cycle.
  • La somme de ses trois cycles est alors pondérée, les poids des deux cycles les plus récents valant le double de celui du cycle le plus ancien.
  • Enfin, au cas où une équipe ne participe pas à une phase de qualification (Pays hôtes, nouvelle fédération), des dispositions spéciales sont prises de façon à ne pas la pénaliser ou la surcoter.

Commentaires :

  • France

Depuis 2008 la France n’a jamais obtenu un coef. supérieur aux autres nations du comparatif.

  • Allemagne

A la traine jusqu’en 2007, le football allemand n’a cessé de progressé, obtenant même les meilleurs coef. en 2010 et 2013.

  • Espagne

Après un creux en 2008 et 2009 le football espagnol s’impose au sommet depuis 2010.

  • Italie

Le football italien a chuté depuis 2007, mais a connu un succès en 2015.

  • Angleterre

De 2008 à 2011 l’Angleterre était au sommet, puis vint la chute lente jusqu’à l’année 2015, année catastrophe pour le football anglais.

Classement UEFA depuis 2011

Rang LP Pays 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16 Pts Clubs
1 Espagne Espagne 20.857 17.714 23.000 20.214 8.928 90.713 7/7
2 Allemagne Allemagne 15.250 17.928 14.714 15.857 8.000 71.749 7/7
3 Angleterre Angleterre 15.250 16.428 16.785 13.571 7.000 69.034 6/8
4 Italie Italie 11.357 14.416 14.166 19.000 6.500 65.439 5/6
5 Portugal Portugal 11.833 11.750 9.916 9.083 6.166 48.748 5/6
6 France France 10.500 11.750 8.500 10.916 6.583 48.249 6/6
7 Russie Russie 9.750 9.750 10.416 9.666 8.500 48.082 5/5
8 Ukraine Ukraine 7.750 9.500 7.833 10.000 5.000 40.083 3/5
9 Belgique Belgique 10.100 6.500 6.400 9.600 4.200 36.800 3/5
10 Pays-Bas Pays-Bas 13.600 4.214 5.916 6.083 3.250 33.063 4/6
11 turquie- Turquie 5.100 10.200 6.700 6.000 4.200 32.200 3/5
12 sui Suisse 6.000 8.375 7.200 6.900 3.700 32.175 2/5
13 TCH Rép. tchèque 5.250 8.500 8.000 3.875 4.700 30.325 3/5
14 Grèce Grèce 7.600 4.400 6.100 6.200 4.800 29.100 3/5
15 Roumanie Roumanie 4.333 6.800 6.875 5.125 2.250 25.383 0/4
16 Autriche Autriche 7.125 2.250 7.800 4.125 3.400 24.700 1/5
17 Croatie Croatie 3.750 4.375 4.375 6.875 4.500 23.875 1/4
18 Chypre Chypre 9.125 4.000 2.750 3.300 3.000 22.175 1/4
19 Pologne Pologne 6.625 2.500 3.125 4.750 4.750 21.750 2/4
20 SWE Suède 2.900 5.125 3.200 3.900 4.750 19.875 1/4
21 Belarus Belarus 3.125 4.500 1.750 5.500 4.375 19.250 2/4
22 Israël Israël 6.000 3.250 5.750 1.375 2.250 18.625 1/4
23 Norvège Norvège 2.300 4.900 2.600 2.200 6.250 18.250 2/4
24 Danemark Danemark 3.100 3.300 3.800 2.900 4.750 17.850 1/4
25 Écosse Écosse 2.750 4.300 3.250 4.000 2.750 17.050 1/4
26 Azerbaïdjan Azerbaïdjan 1.375 3.000 2.500 3.625 4.125 14.625 2/4
27 SRB Serbie 2.125 3.000 2.500 2.750 3.750 14.125 1/4
28 Kazakhstan Kazakhstan 1.625 1.375 3.125 3.375 4.125 13.625 1/4
29 Bulgarie Bulgarie 1.500 0.750 5.625 4.250 1.000 13.125 0/4
30 Slovénie Slovénie 2.250 3.250 2.625 4.000 1.000 13.125 0/4
31 Slovaquie Slovaquie 2.375 1.500 1.625 2.750 3.750 12.000 0/4
32 Liechtenstein Liechtenstein 2.000 0.000 1.000 2.500 5.000 10.500 0/1
33 Hongrie Hongrie 2.250 3.000 0.875 2.125 1.625 9.875 0/4
34 Moldavie Moldavie 0.500 2.250 3.375 1.750 1.250 9.125 0/4
35 Islande Islande 1.375 1.250 2.500 2.500 1.125 8.750 0/4
36 Géorgie Géorgie 2.875 1.500 1.875 1.250 0.625 8.125 0/4
37 Finlande Finlande 1.500 2.000 0.500 2.400 1.000 7.400 0/4
38 Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 1.125 1.250 1.500 1.750 1.500 7.125 0/4
39 Albanie Albanie 0.875 0.750 2.000 0.875 2.125 6.625 1/4
40 ARY de Macédoine ARY de Macédoine 1.625 1.250 0.500 1.125 1.500 6.000 0/4
41 République d'Irlande Rép.d’Irlande 1.500 1.000 0.250 2.000 0.700 5.450 0/5
42 Lettonie Lettonie 0.625 1.250 1.625 0.250 1.625 5.375 0/4
43 Luxembourg Luxembourg 1.125 1.375 1.500 0.500 0.750 5.250 0/4
44 Monténégro Monténégro 0.500 1.375 1.250 0.750 1.000 4.875 0/4
45 Lituanie Lituanie 1.000 1.125 1.250 0.500 0.750 4.625 0/4
46 Irlande du Nord Irlande du Nord 0.500 1.000 0.875 1.375 0.750 4.500 0/4
47 Estonie Estonie 0.375 0.375 1.000 1.500 1.000 4.250 0/4
48 Arménie Arménie 0.125 0.875 1.125 0.375 1.625 4.125 0/4
49 Îles Féroé Îles Féroé 0.500 0.500 0.875 1.375 0.375 3.625 0/4
50 Malte Malte 0.833 0.875 0.875 0.125 0.875 3.583 0/4
51 Pays de Galles Pays de Galles 0.625 0.500 0.750 0.125 1.500 3.500 0/4
52 Gibraltar Gibraltar 0 0 0 0.250 0.750 1.000 0/2
53 Andorre Andorre 0.000 0.000 0.333 0.500 0.166 0.999 0/3
54 Saint-Marin Saint-Marin 0.000 0.000 0.333 0.000 0.000 0.333 0/3

Comment lire ce classement

Le classement par coefficient des associations est calculé sur la base des résultats des clubs de chaque association sur les cinq précédentes saisons d’UEFA Champions League et d’UEFA Europa League. Le classement est utilisé pour déterminer le nombre de clubs qu’une association pourra engager dans les compétitions de clubs de l’UEFA dans les années à venir.

Barème

  • 1. Chaque équipe remporte deux points en cas de victoire et un en cas de nul (et la moitié de ces points dans les tours de qualification et les barrages).
  • 2. Les clubs qui atteignent les 8es de finale, quarts de finale, demi-finales ou finale de l’UEFA Champions League, ou les quarts de finale, demi-finales ou finale de l’UEFA Europa League, reçoivent un point en plus à chaque tour.
  • 3. En outre, quatre points sont accordés pour une participation à la phase de groupes de l’UEFA Champions League et quatre autres pour une qualification pour les 8es de finale.

Calcul du coefficient

  • Le coefficient est obtenu à partir d’une moyenne, le résultat de la division du nombre de points obtenus par le nombre total de clubs représentant une association dans une saison donnée dans les deux compétitions.
  • Ce résultat est ajouté à ses homologues des quatre saisons précédentes pour obtenir le coefficient.
  • Si deux associations ont le même coefficient, celle qui possède le coefficient annuel le plus élevé dans l’année la plus récente est classée en premier.

3 Les compétitions européennes

3 Les compétitions européennes

UEFA

clubfrancais

Parcours Européen des clubs français

Entre 1991 et 2011, le championnat français fait partie des cinq meilleurs championnats européens. Ce coefficient par nation est utilisé pour attribuer à chaque pays un nombre de places pour les compétitions européennes (Ligue des Champions et Ligue Europa) ainsi que les tours auxquels les clubs doivent entrer dans la compétition. Jusqu’en 1997, la France n’envoie que le champion en Ligue des champions, les trois ou quatre équipes suivantes participant à la Coupe UEFA, sauf qualification pour la Coupe des Coupes.

À partir de 1997, les vice-champions des huit meilleures ligues, dont a toujours fait partie la France depuis 1990, sont autorisés à participer au tour préliminaire. Depuis 1999, la France, systématiquement quatrième ou cinquième, reçoit le droit d’envoyer ses deux meilleurs clubs dans une phase de groupes élargie à 32 clubs, le troisième pouvant y entrer par un tour préliminaire jusqu’en 2012.

Les clubs classés quatrième et cinquième continuent de se qualifier en Coupe UEFA, désormais connue sous le nom de Ligue Europa. Les places qualificatives pour la Coupe Intertoto (1995-2008) ont pu descendre jusqu’au dixième rang. Depuis l’abolition de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe en 1999, le vainqueur de la Coupe de France est qualifié pour la Ligue Europa.

À partir de la création de la Coupe de la Ligue en 1994, le vainqueur de cette compétition est également qualifié pour l’édition suivante de la Ligue Europa. Aujourd’hui, seules les quatre premières places du championnat assurent de participer à une coupe d’Europe, car des deux places « théoriques » en Ligue Europa attribuées au championnat, l’une est redistribuée au vainqueur de la Coupe de la Ligue. La règle de droit commun est que le rang en championnat décide de l’ordre.

La seule exception va au vainqueur de la Coupe de France qui, s’il peut participer (donc s’il n’est pas déjà qualifié pour la Ligue des champions), prend forcément la meilleure des trois places. La Coupe de la Ligue prend au championnat la moins bonne place. Si son vainqueur est déjà qualifié autrement, la place sera rendue104, ce qui fut le cas des Girondins de Bordeaux en 2009 et de l’Olympique de Marseille en 2010 et 2011. Si le vainqueur de Coupe de France est indisponible, la place revient au premier non-qualifié du championnat et la règle de droit commun s’applique.

Classement UEFA

À compter de la saison 2011-2012, la meilleure place en Ligue Europa qualifie d’office le club détenteur en phase de groupes ; l’Olympique lyonnais a été le premier club concerné par cette nouvelle règle, en tant que vainqueur de la Coupe de France. D’autres dispositions s’appliquent si le vainqueur d’une coupe européenne est français ou si la France dispose d’une place supplémentaire au titre du fair play. Depuis son introduction en 1995, le RC Lens est le seul club à en avoir bénéficié, en 2003-2004.

Pour la saison 2014-2015, le championnat de France est classé au 6e rang UEFA, derrière l’Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie et le Portugal. Cette place implique qu’à l’issue du championnat 2015-2016, la troisième place du classement est qualificative pour le troisième tour de qualification de la Ligue des champions.

3.1 Coefficient UEFA

Le tableau ci-contre récapitule le classement de la France au coefficient UEFA depuis 1960.

1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969
2 4 8 6 14 14 16 15 16 18
1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979
19 17 18 23 20 18 15 14 9 10
1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989
8 6 6 8 10 11 15 14 10 11
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
6 4 5 2 2 2 2 3 4 4
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
4 5 5 5 5 4 4 4 4 5
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
5 5 6 6 6 6

Coefficient UEFA des équipes masculines de football.

Les coefficients UEFA, parfois appelés indices UEFA, permettent de classer selon leurs performances les sélections nationales, championnats nationaux et clubs de football membres de l’Union des associations européennes de football (UEFA).

L’UEFA calcule trois coefficients à usages différents : celui de ses 54 équipes nationales, permettant d’équilibrer les tirages au sort des championnats d’Europe et de ses phases éliminatoires. celui de ses 54 championnats nationaux de première division, permettant d’attribuer à chaque pays ses places qualificatives en Ligue des champions et en Ligue Europa. celui de ses clubs, permettant d’équilibrer les tirages au sort des différentes phases de la Ligue des champions et de la Ligue Europa, et ce jusqu’aux huitièmes de finale inclus.

Coefficient des équipes nationales

Le coefficient des équipes nationales permet d’équilibrer les tirages au sort des Championnats d’Europe et de ses phases éliminatoires. Il est déterminé selon leurs résultats aux trois dernières Coupe du monde ou Championnat d’Europe. Il est calculé tous les deux ans au mois de novembre lorsque les qualifications de ces deux compétitions sont terminées.

Jusqu’en 2006, ce classement était également utilisé pour le tirage au sort des groupes de qualification du Mondial en Europe, tandis que le tirage au sort de la phase finale de la Coupe du Monde a toujours été basé sur le classement officiel de la FIFA. Cependant, la FIFA a demandé à l’UEFA de systématiquement utiliser son classement pour les tirages aux sort des compétitions de la FIFA, y compris les qualifications pour la coupe du monde.

Au cours de l’histoire du football international, les méthodes de calculs de différents coefficient et classements ont beaucoup évolué, mais l’UEFA et la FIFA ont toujours eu recours à des moyens de pondération lors des tirages au sort des compétitions internationales, afin de préserver les meilleures équipes le plus longtemps possible.

Ancien mode de calcul

Introduit en 2003 et utilisé lors de l’Euro 2004, du Mondial 2006 et jusqu’à la fin de l’Euro 2008, le coefficient des équipes nationales était calculé en divisant le nombre de points marqués (trois points pour une victoire, un pour un nul) par le nombre de matchs joués lors des qualifications de la dernière Coupe du monde ou des qualifications du dernier championnat d’Europe.

Les résultats des phases finales, des matches de barrages et des matchs amicaux étaient quant à eux ignorés. Dans les cas où une nation ne prenait pas part à l’une des deux campagnes de qualification, seulement celle à laquelle elle avait participé était prise en compte. Si deux ou plusieurs nations se retrouvaient avec le même coefficient, les critères de classement suivant étaient appliqués :

  • coefficient plus élevé dans la dernière campagne de qualification.
  • plus grande différence de buts par match en moyenne, en divisant la somme de toutes les différences de buts par le nombre de matchs joués.
  • plus grand nombre de buts marqués en moyenne par match. le nombre moyen de buts marqués par match. un tirage au sort.

Nouveau mode de calcul

Le 20 mai 2008, l’UEFA a annoncé de profonds changements du système de calcul du coefficient et du classement. Le classement est retenu tous les deux ans au mois de novembre, mais dans le cadre du nouveau système, les équipes gagnent des points lors de chaque match joué lors des deux cycles précédents, un cycle représentant la phase de qualifications et la phase finale d’une compétition internationale (Coupe du monde ou championnat d’Europe) plus le demi-cycle en cours ne représentant que la phase de qualification d’une compétition internationale.

Les points pour tous les matches joués lors de ces deux cycles et demi sont attribués selon le barême suivant :

  • + 10 000 points pour chaque match joué. + 30 000 points en cas de victoire.
  • + 10 000 points en cas de match nul.
  • + 10 000 points en cas de victoire aux tirs aux buts (en plus des points du match nul).

Un système de bonus valorise également les matchs joués lors des barrages et des phases finale de Coupe du monde ou de championnat d’Europe :

  • + 6 000 points pour chaque match joué lors des barrages de Coupe du monde ou de championnat d’Europe.
  • + 6 000 points pour chaque match joué lors de la phase de groupe de la Coupe du monde.
  • + 9 000 points pour chaque match joué lors de la phase de groupe du championnat d’Europe.
  • + 9 000 points pour la participation aux huitièmes de finale de la Coupe du monde.
  • + 18 000 points pour la participation aux quarts de finale d’une de ces deux compétitions.
  • + 28 000 points pour la participation aux demi-finales d’une de ces deux compétitions.
  • + 38 000 points pour la participation à la finale d’une de ces deux compétitions.
  • + 18 000 points pour la participation aux match pour la troisième place de la Coupe du monde.

Les buts inscrits dans ces deux compétitions sont également pris en compte:

  • + 501 points sont attribués par but marqué
  • – 500 points par but encaissé.
  • Les coefficients sont ensuite calculés pour chaque cycle et demi-cycle, en divisant la somme des points par le nombre de matchs joués lors du cycle.
  • La somme de ses trois cycles est alors pondérée, les poids des deux cycles les plus récents valant le double de celui du cycle le plus ancien.
  • Enfin, au cas où une équipe ne participe pas à une phase de qualification (Pays hôtes, nouvelle fédération), des dispositions spéciales sont prises de façon à ne pas la pénaliser ou la surcoter.

Commentaires :

  • France

Depuis 2008 la France n’a jamais obtenu un coef. supérieur aux autres nations du comparatif.

  • Allemagne

A la traine jusqu’en 2007, le football allemand n’a cessé de progressé, obtenant même les meilleurs coef. en 2010 et 2013.

  • Espagne

Après un creux en 2008 et 2009 le football espagnol s’impose au sommet depuis 2010.

  • Italie

Le football italien a chuté depuis 2007, mais a connu un succès en 2015.

  • Angleterre

De 2008 à 2011 l’Angleterre était au sommet, puis vint la chute lente jusqu’à l’année 2015, année catastrophe pour le football anglais.

Classement UEFA depuis 2011

Rang LC Pays 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16 Pts Clubs
1 Espagne 20.857 17.714 23.000 20.214 8.928 90.713 7/7
2 Allemagne 15.250 17.928 14.714 15.857 8.000 71.749 7/7
3 Angleterre 15.250 16.428 16.785 13.571 7.000 69.034 6/8
4 Italie 11.357 14.416 14.166 19.000 6.500 65.439 5/6
5 Portugal 11.833 11.750 9.916 9.083 6.166 48.748 5/6
6 France 10.500 11.750 8.500 10.916 6.583 48.249 6/6
7 Russie 9.750 9.750 10.416 9.666 8.500 48.082 5/5
8 Ukraine 7.750 9.500 7.833 10.000 5.000 40.083 3/5
9 Belgique 10.100 6.500 6.400 9.600 4.200 36.800 3/5
10 Pays-Bas 13.600 4.214 5.916 6.083 3.250 33.063 4/6
11 Turquie 5.100 10.200 6.700 6.000 4.200 32.200 3/5
12 Suisse 6.000 8.375 7.200 6.900 3.700 32.175 2/5
13 Rép. tchèque 5.250 8.500 8.000 3.875 4.700 30.325 3/5
14 Grèce 7.600 4.400 6.100 6.200 4.800 29.100 3/5
15 Roumanie 4.333 6.800 6.875 5.125 2.250 25.383 0/4
16 Autriche 7.125 2.250 7.800 4.125 3.400 24.700 1/5
17 Croatie 3.750 4.375 4.375 6.875 4.500 23.875 1/4
18 Chypre 9.125 4.000 2.750 3.300 3.000 22.175 1/4
19 Pologne 6.625 2.500 3.125 4.750 4.750 21.750 2/4
20 Suède 2.900 5.125 3.200 3.900 4.750 19.875 1/4
21 Belarus 3.125 4.500 1.750 5.500 4.375 19.250 2/4
22 Israël 6.000 3.250 5.750 1.375 2.250 18.625 1/4
23 Norvège 2.300 4.900 2.600 2.200 6.250 18.250 2/4
24 Danemark 3.100 3.300 3.800 2.900 4.750 17.850 1/4
25 Écosse 2.750 4.300 3.250 4.000 2.750 17.050 1/4
26 Azerbaïdjan 1.375 3.000 2.500 3.625 4.125 14.625 2/4
27 Serbie 2.125 3.000 2.500 2.750 3.750 14.125 1/4
28 Kazakhstan 1.625 1.375 3.125 3.375 4.125 13.625 1/4
29 Bulgarie 1.500 0.750 5.625 4.250 1.000 13.125 0/4
30 Slovénie 2.250 3.250 2.625 4.000 1.000 13.125 0/4
31 Slovaquie 2.375 1.500 1.625 2.750 3.750 12.000 0/4
32 Liechtenstein 2.000 0.000 1.000 2.500 5.000 10.500 0/1
33 Hongrie 2.250 3.000 0.875 2.125 1.625 9.875 0/4
34 Moldavie 0.500 2.250 3.375 1.750 1.250 9.125 0/4
35 Islande 1.375 1.250 2.500 2.500 1.125 8.750 0/4
36 Géorgie 2.875 1.500 1.875 1.250 0.625 8.125 0/4
37 Finlande 1.500 2.000 0.500 2.400 1.000 7.400 0/4
38 Bosnie-Herzégovine 1.125 1.250 1.500 1.750 1.500 7.125 0/4
39 Albanie 0.875 0.750 2.000 0.875 2.125 6.625 1/4
40 ARY de Macédoine 1.625 1.250 0.500 1.125 1.500 6.000 0/4
41 République d’Irlande 1.500 1.000 0.250 2.000 0.700 5.450 0/5
42 Lettonie 0.625 1.250 1.625 0.250 1.625 5.375 0/4
43 Luxembourg 1.125 1.375 1.500 0.500 0.750 5.250 0/4
44 Monténégro 0.500 1.375 1.250 0.750 1.000 4.875 0/4
45 Lituanie 1.000 1.125 1.250 0.500 0.750 4.625 0/4
46 Irlande du Nord 0.500 1.000 0.875 1.375 0.750 4.500 0/4
47 Estonie 0.375 0.375 1.000 1.500 1.000 4.250 0/4
48 Arménie 0.125 0.875 1.125 0.375 1.625 4.125 0/4
49 Îles Féroé 0.500 0.500 0.875 1.375 0.375 3.625 0/4
50 Malte 0.833 0.875 0.875 0.125 0.875 3.583 0/4
51 Pays de Galles 0.625 0.500 0.750 0.125 1.500 3.500 0/4
52 Gibraltar 0 0 0 0.250 0.750 1.000 0/2
53 Andorre 0.000 0.000 0.333 0.500 0.166 0.999 0/3
54 Saint-Marin 0.000 0.000 0.333 0.000 0.000 0.333 0/3

Comment lire ce classement

Le classement par coefficient des associations est calculé sur la base des résultats des clubs de chaque association sur les cinq précédentes saisons d’UEFA Champions League et d’UEFA Europa League. Le classement est utilisé pour déterminer le nombre de clubs qu’une association pourra engager dans les compétitions de clubs de l’UEFA dans les années à venir.

Barème

  • 1. Chaque équipe remporte deux points en cas de victoire et un en cas de nul (et la moitié de ces points dans les tours de qualification et les barrages).
  • 2. Les clubs qui atteignent les 8es de finale, quarts de finale, demi-finales ou finale de l’UEFA Champions League, ou les quarts de finale, demi-finales ou finale de l’UEFA Europa League, reçoivent un point en plus à chaque tour.
  • 3. En outre, quatre points sont accordés pour une participation à la phase de groupes de l’UEFA Champions League et quatre autres pour une qualification pour les 8es de finale.

Calcul du coefficient

  • Le coefficient est obtenu à partir d’une moyenne, le résultat de la division du nombre de points obtenus par le nombre total de clubs représentant une association dans une saison donnée dans les deux compétitions.
  • Ce résultat est ajouté à ses homologues des quatre saisons précédentes pour obtenir le coefficient.
  • Si deux associations ont le même coefficient, celle qui possède le coefficient annuel le plus élevé dans l’année la plus récente est classée en premier.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football