4.3.1 Relégation

4.3.1 Relégation

4.3.1 Relégation

relegation

4.3.1 Relégation

Le renouvellement des clubs est désormais très simple. Les trois derniers du classement final sont relégués, et les trois premiers du niveau inférieur les remplacent (dans le cas où l’un de ceux-ci ne peut assumer sa promotion, on repêche chez les relégués). Cette méthode a remplacé en 1993 un système mixte entre relégation directe (généralement les deux clubs les moins bien classés) et barrages. Ceux-ci opposaient les clubs de D1 qui avaient évité la relégation et ceux de D2 qui avaient manqué la promotion. Ces barrages eurent de multiples variantes. La plus simple consistait à opposer l’antépénultième de la Division 1 (le 18e ou le 16e selon le nombre de clubs engagés) contre le troisième de D2. Il exista également de véritables petits championnats d’après saison impliquant jusqu’à quatre clubs (deux de D1 et deux de D2).

À l’époque où la D2 était divisée en deux groupes, un premier match de pré-barrage, sec, opposait les deuxièmes d’un groupe qui recevaient les troisièmes de l’autre groupe. Les deux vainqueurs s’affrontaient ensuite en matches aller-retour et le vainqueur de cette confrontation disputait alors les barrages d’accession contre le 18e de D1, également en match aller-retour, la première rencontre étant toujours sur le terrain de l’équipe de D2.

Foot – LFP – Des barrages de promotion/relégation entre L1 et L2 la saison prochaine

La LFP a officialisé jeudi la mise en place d’une confrontation aller-retour entre le dix-huitième de Ligue 1 et le troisième de Ligue 2 à partir de la saison prochaine.Comme nous l’avions annoncé il y a deux semaines, les barrages de promotion/relégation s’apprêtent à faire leur retour dans le Championnat de France. «Nous avons voté le système à 2+1, avec match aller sur le terrain du 3e de Ligue 2 et le match retour sur le terrain du 18e de Ligue 1», a annoncé jeudi Didier Quillot, le directeur général de la Ligue de football professionnel.Les barrages, une solution intermédiaireCe schéma permet de mettre tout le monde d’accord : la Ligue 1, qui souhaitait passer à deux montées et deux descentes, et la Ligue 2, qui voulait elle rester à 3/3. «Il s’agit d’une bonne solution de compromis. Nous avons travaillé en rassemblant les gens et en impliquant la Fédération. Le but est d’aller vers un consensus général», souligne ainsi Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance de Saint-Etienne et du syndicat des clubs de l’élite. Un point de vue soutenu par Claude Michy, le président de Clermont (L2) et membre du CA de la Ligue, lequel précise : «Cela va donner un piment supplémentaire à nos compétitions, avec deux belles journées susceptibles de plaire aux diffuseurs». Longtemps utilisé dans le championnat de France, ce système de barrages avait été supprimé en 1993 : cette année-là, l’AS Cannes (D2) était monté en première division en remportant sa confrontation face à Valenciennes (D1).

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football