USFSA 1894-1919

USFSA 1894-1919

Les Présidents de USFSA

28
img11
Les Présidents de USFSA
coubertingDès 1894 est créé, à la demande de Pierre de Coubertin, un Comité Olympique Français (COF), qui ne fonctionne qu’à l’approche des Jeux pour préparer les athlètes participant à ces derniers.

Parallèlement, le Comité National des Sports (CNS) est créé en 1908 et sera officiellement mis en place en 1910. Initié par l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques, le CNS a vocation à regrouper en son sein des fédérations ou des unions pour traiter de questions communes.

En 1913, le COF est rattaché au CNS : les deux comités disposent d’un siège social commun, ont un bureau et un président uniques. En 1925, le COF et le CNS se dotent d’un bureau et d’une présidence distincts, mais le COF demeure placé sous l’égide du CNS.

Au cours des années qui suivent, les deux comités s’affirment dans leurs missions respectives : le COF assure le déplacement et l’hébergement de la délégation française à l’occasion des Jeux Olympiques, et le CNS traite de sujets transversaux à l’ensemble de ses membres. Sous l’influence du Comité International Olympique, le COF devient juridiquement indépendant en 1952. Dès lors le COF et le CNS coexistent.

Dès 1969 se développe un projet de fusion entre le CNS et le COF afin de reconstituer l’unité du mouvement sportif français. Après une modification des statuts du CNS et la dissolution du COF, le CNOSF voit le jour le 22 février 1972, sous la forme d’une association déclarée. Le CNOSF bénéficie de la reconnaissance d’utilité publique accordée en 1922 au CNS.

Compte tenu de son histoire, la nature du CNOSF est double :

Tout d’abord, il constitue l’unique représentant du CIO sur le territoire français. Ensuite, il a vocation à unir en son sein les fédérations sportives françaises, et donc indirectement les clubs affiliés à ces dernières et l’ensemble des licenciés. Il est le représentant de l’ensemble du mouvement sportif français.

Les présidents

Dès le début de l’automne 1894, diverses personnalités conseillées par Pierre de Coubertin constituent en France un Comité Olympique (COF) dont Félix Faure, président de la République, assure la présidence d’honneur. Le rénovateur des Jeux charge cet organisme qu’il préside, d’une part d’assurer la participation française aux premiers Jeux Olympiques et d’autre part de préparer la célébration de la seconde Olympiade prévue pour 1900 à Paris

Jusqu’en 1911, c’est-à-dire la durée de quatre Olympiades, le COF ne réussit pas à se structurer et à obtenir une stabilité. Dès que la célébration de l’Olympiade approche, un nouveau comité mené par Coubertin voit le jour et disparait dès la clôture des Jeux Olympiques.

En 1907, sous les auspices des membres français du ClO (Pierre de Coubertin, Ernest Callot, H. Hébrard de Villeneuve, Comte Albert Bertier de Sauvigny), un nouveau Comité Français s’assemble. La réunion constitutive a lieu à I’Automobile Club de France le jeudi 17 janvier 1907.

Deux fédérations (l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques et l’Union Vélocipédique de France) avaient souhaité, dès 1901, constituer un comité central des fédérations.
Durant six ans, l’idée chemine et, en 1908, les fédérations françaises des sociétés d’aviron et de boxe et la fédération nationale d’escrime se rallient à ce projet tandis que les unions des sociétés gymnastiques et de tir de France y apportent leur appui moral.

Grâce à Frantz Reichel, futur secrétaire général de l’organisme, le «Comité National des Sports, syndicat des Fédérations Sportives», car tel est son titre à sa création, voit le jour le 23 mai 1908, présidé par Duvigneau de Lanneau, C’est la raison pour laquelle cette date de création figure aujourd’hui dans les statuts du CNOSF.

Pierre de Coubertin, pour sa part, en plus d’être le premier président du COF, assurant ces fonctions au gré des reformations jusqu’en 1913, sera président du CIO de 1896 à 1925.

Les Présidents du C.N.S.

  • 1908-1909 : Duvigneau de Lanneau
  • 1909-1910 : Marquis de Chasseloup-Laubat
  • 1910-1911 : Albert Glandaz
  • 1911-1912 : Duvignaud de Lanneau
  • 1912-1913 : Albert Glandaz
  • 1913-1925 : Comte Justinien de Clary
  • 1925-1931 : Gaston Vidal
  • 1931-1947 : Jules Rimet
  • 1947-1967 : Alfred Uluère
  • 1967-1971 : Pierre Graux
  • 1971-1972 : François Chiarisoli

Les Présidents du C.O.F.

  • 1894-1913 : Pierre de Coubertin
  • 1913-1933 : Comte Justinien de Clary
  • 1933-1967 : Armand Massard
  • 1967-1971 : Comte Jean de Beaumont
  • 1971-1972 : Claude Collard

Livre_blanc_CNOSF_fr

logo

Les Présidents du C.N.O.S.F.

  • 1972-1982 : Claude Collard
  • 1982-1993 : Nelson Paillou
  • 1993-2009 : Henri Sérandour
  • Depuis 2009 : Denis Masseglia

On admet généralement que la « lignée » officielle est celle menant des présidents du COF à ceux du CNOSF. Par conséquent, Denis Masseglia est le 8ème président depuis 1894.

Charte ethique et de deontologie

Charte ethique et de deontologie du sport adoptee par AG CNOSF 2012.05.10

Henri Sérandour, président du CNOSF 1993-2009

serandour_2006_Henri Sérandour, président du CNOSF de 1993 à 2009
Né le 15 avril 1937 au Mans (Sarthe), décédé le 12 novembre 2009 à Dinard (Ile et Vilaine).

  • Ancien sportif de haut niveau (natation, water polo), enseignant en éducation physique et sportive, il devient Directeur des sports et de l’animation de la ville de Dinard en 1967, avant de prendre la présidence du Comité de Bretagne de natation en 1970.
  • Elu vice-président de la Fédération française de natation en 1976, il accède à sa présidence en 1981, fonction qu’il occupera jusqu’en 1993
  • Vice-président de la Ligue européenne de natation de 1984 à 1992, membre du bureau de la Fédération internationale de natation amateur de 1992 à 1996.
  • Vice-président du Comité National Olympique et Sportif Français de 1985 à 1993.
  • Chef de mission aux Jeux Méditerranéens de Bari en 1991
  • Chef de mission aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.
  • Elu en 1993 à la présidence du CNOSF, il succède à Nelson Paillou. Il est ensuite réélu en 1997, en 2001 et le 11 mai 2005 pour un quatrième mandat.
  • Elu membre du Comité International Olympique (CIO) le 13 septembre 2000 à Sydney (Australie) lors de la 111ème session du CIO. Membre de la commission pour la culture et l’éducation olympique de 2001 à 2007.
  • Membre de la commission exécutive du Comité International des Jeux Méditerranéens (CIJM).
  • Membre fondateur vice-président du Comité de candidature Paris 2012.
  • Henri Sérandour est chevalier de la Légion d’honneur, officier dans l’Ordre national du mérite, officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres et chevalier dans l’Ordre des palmes académiques. Docteur honoris causa de l’Université de Cluj (Roumanie) depuis le 25 octobre 2001.

Présidence, Denis Masseglia depuis 2009

Denis MassegliaDenis Masseglia, Né le 23 novembre 1947, à Marseille (Bouches du Rhône)

  • Agrégé de sciences physiques,International d’aviron en 1969, 1970, 1974, champion de France,
  • Depuis le 19 mai 2009 : Président du CNOSF
  • 1er Vice-président du Comité International des Jeux Méditerranéens
  • Secrétaire Général de l’Association Francophone des Comités Nationaux Olympiques
  • 2005-2009 : Membre du bureau exécutif du CNOSF en charge de la communication et du marketing.
  • Depuis 1999 : Membre du Conseil de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA).
  • 2001-2005 : Secrétaire Général du CNOSF.
  • 1993-2001 : Vice-président délégué du CNOSF en charge de la communication et du marketing.
  • 1989-2001 : Président de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron (FFSA).
  • Président du Cercle de l’Aviron de Marseille.
  • Ancien président : Henri Sérandour

Cross-country(usfsa)

cross_country

Cross-country

Aujourd’hui discipline associée à l’athlétisme, le cross-country apparaît dès la fin du XVIII° siècle en Grande-Bretagne où les aristocrates font courir leurs pedestrians comme leurs chevaux et leurs lévriers. Fortement lié au professionnalisme il constitue un des chevaux de bataille de l’USFSA qui le réserve aux seuls amateurs et le dépouille de son folklore, réussissant néanmoins à motiver des compétiteurs étrangers tels l’Anglais Alfred Tunmer ou le Néerlandais Jacques Keyser qui gagne le championnat de France à cinq reprises. L’apparition des championnats de France de cross-country suit d’un an celle des championnats d’athlétisme.

 An LP gold1er LP silver2ème LP bronze3ème
1889 France Mat Bersin Bellone
1890 France Frantz Reichel Maurice Dezaux France Baudin
1891 France Frantz Reichel  Cornetet France Maurice Dezaux
1892 France Joseph Petit France Fernand Meiers France Louis Faure Dujarric
1893 France Albert Chauvelot France De Rocquigny France Fernand Meiers
1894 France Félix Bourdier France Cheruy France Jacques Chastanié
1895 France Albin Lemursiaux France Turlot France Michel Soalhat
1896 France Michel Soalhat France Albin Lemursiaux France Félix Bourdier
1897 France Michel Soalhat France Joseph Genet France De Grave
1898 Angleterre Alfred Tunmer France Georges Daunis-Touquet France C. Pican
1899 France Georges Daunis-Touquet France Albert Champoudry France Marlins
1900 France Albert Champoudry France Henri Deloge France Charles Aubry
1901 France Gaston Ragueneau France Michel Théato France Henri Deloge
1902 France Gaston Ragueneau France Henri Prevot France Louis Bonniot de Fleurac
1903 France Gaston Ragueneau France Louis Bonniot de Fleurac France Eugène Gautier
1904 France Gaston Ragueneau France Jacques Versel France Louis Bouchard
1905 France Gaston Ragueneau France Louis Bouchard France Victor Millerot
1906 France Gaston Ragueneau France Louis Bouchard France Georges Cousin
1907 Pays-Bas Jacques Keyser France  Gaston Ragueneau France Jean Bouin
1908 Pays-Bas Jacques Keyser France Alexandre Fayollat France Gaston Ragueneau
1909 France Jean Bouin Pays-Bas Jacques Keyser France  Jacques Versel
1910 France Jean Bouin France Edgard Ballon France Louis Pauteix
1911 France Jean Bouin France Edgard Ballon Pays-Bas Jacques Keyser
1912 France Jean Bouin Pays-Bas Jacques Keyser Paul Lisandier
1913 Pays-Bas Jacques Keyser Allemamen Arbidi Ali Ben Allel
1914 Pays-Bas Jacques Keyser France Alfred Bonvicini France L. Pouzette
Championnats Interrompus 1ère  Guerre Mondiale
1918 Pays-Bas Jacques Keyser
1919 France Jean Vermeulen sui Julien Schellmann(Sui) Pays-Bas Jacques Keyser
1920 France Joseph Guillemot France René Vignaud France Louis Corlet

USFSA les dates 1899-1919

USFSA

Union_des_sociétés_françaises_de_sports_athlétiques

Union des Sociétés Françaises de Sport Athlétique

1882 : Création du Racing Club de France.

1883 : Création du Stade Français. Ces deux associations ont pour activité principale la pratique de l’athlétisme.

1887 : Elles fondent « L’Union des sociétés de course à pied ».

Les premiers pas de l'Union-USFSA1887Fondée en 1887, l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques (USFSA), est le premier ancêtre de la FFF. Consacrée à l’athlétisme à sa création, elle reconnaît le football en 1894. Dans une carrière du bois de Boulogne, quel – ques illuminés courent après un ballon rond. Les passants regardent avec étonnement ces gamins aux allures british.

Que font-ils ?

Nous sommes en 1888. Ces licenciés de l’International Athlétique Club, association sportive de l’USFSA, s’exercent au football. La jeune fédération omnisports vient d’être créée un an plus tôt par des pensionnaires du Racing Club de France et du Stade Français. Parmi les fondateurs, Georges de Saint-Clair, diplomate qui a passé sa jeunesse en Angleterre, président, et un certain Pierre de Coubertin, secrétaire général.

L’Union regroupe alors une douzaine de sociétés athlétiques composées d’élèves bourgeois des publics schools de Paris. Au siège, les dirigeants ne voient pas le développement du ballon rond d’un bon oeil. Connaissant très bien la nouvelle donne du football britannique, sport de masse ouvert à la jeunesse populaire, ils freinent son essor.

Le rugby, qui a conservé son caractère élitiste et amateur outre- Manche, est privilégié. Malgré ce désintérêt, les « associationnistes » de la capitale disputent de plus en plus de rencontres amicales. Petit à petit, le succès fait tache d’huile en province. L’USFSA se rend compte que si elle n’intervient pas, le football se développera hors de son contrôle.

Le 9 janvier 1894, le comité unioniste prend une décision cruciale en créant une commission dédiée à la pratique. Au printemps, elle met sur pied son premier Championnat de « France » avec six clubs parisiens. Le début d’une grande aventure.

1889 : Changement de nom de l’Union des sociétés de course à pied, elle devient USFSA et omnisports. Roger SAINT CLAIR est à la base de l’USFSA. C’est avec réticence que l’USFSA accueille le football en son sein. A cette époque le rugby domine sur le football celui ci étant jugé trop prolétaire. Le football prend de l’importance et ne peut être ignoré des différentes associations.

1891 : 

Le 7 novembre – Naissance des White Rovers. Dans un des bulletins publiés, l’USFSA annonce la formation à Paris d’un cercle Anglo Américain pour le jeu du football Association. Ce cercle a tenu réunion au café PASQUIER. Il ressort que toutes les « Nationalités » peuvent jouer à ce jeu Anglais mais devront utiliser les termes anglais.

1893 : Admission au sein de l’USFSA des clubs parisiens.

Le 29 novembre – Tous les clubs parisiens sont admis à l’USFSA.

1894 :

Le 9 janvier – L’USFSA crée une commission pour la gestion du football association. Elle veut être la seule à gérer le football.

1894 : Avril – Un championnat à 6 clubs est né.

1895 : Naissance des premiers arbitres officiels, ils seront recrutés parmi les joueurs encore en activité. Ils auront pour nom « directeurs de jeu ».

1896 : 

Le 12 janvier – Prenant l’exemple sur le championnat des leagues anglaises l’USFSA crée son championnat. Le système de classement retenu sera l’addition des points.

1897 : Mise en place d’un championnat pour les équipes réserves.

1899 : L’USFSA ouvre le championnat à la province. L’Iris Club LILLOIS représente le Nord et le Havre Athlétic Club la Normandie répondent présents. Seuls les clubs parisiens ont participés à ce championnat, pour être « National », il devait s’ouvrir à la province.

1904 : 

Le 12 mars – 1er match officiel pour l’équipe de France USFSA, cette sélection parmi les équipes USFSA rencontre SOUTHAMPTON équipe professionnelle anglaise.

1904 :  

Le 21 mai – L’USFSA est admise au sein de la FIFA qui n’accepte qu’une fédération par pays. La FGSPF et le FCAF se trouvent ainsi écartée. Seul l’USFSA représente le football au niveau international.

1905 : 

Le 28 mai – La guerre FGSPF et USFSA continue. Suite au match amical, Étoiles des 2 lacs (FGSPF) et le Gallia Club champion de France USFSA, gagné par l’Étoile par 2 à 1, l’USFSA interdit toute rencontre entre les deux sociétés. Elle va même jusqu’à l’interdiction de prêt de ses terrains aux équipes de la FGSPF.

1906 : Naissance du conflit avec les « patronages » FGSPF. Cette fédération est en ascension constante et commence à faire de l’ombre à l’USFSA. La guerre entre ces 2 organisations ne s’arrêtera qu’en 1919 avec la création de la FFFA.

1907 : Création du FCI par Charles SIMON dans le but de lutter contre l’USFSA.

1908 : Le Président de la commission centrale d’association de l’USFSA André BILLY demande au congres de la FIFA l’affiliation de AFA ( Amateur Football Association – association Anglaise) et qu’une seule fédération ne peut être admise au sein de la FIFA. Lors du vote : seule la France et la Bohème votent pour l’admission de l’AFA. En réponse à ce vote, l’USFSA démissionne de la FIFA. Elle se retrouve seule, sans relation internationale hors mis l’AFA et la bohème. Comme suite à cette rupture, André BILLY tente la création d’une autre union internationale. Ce sera un échec.

1909 : Mai André BILLY démissionne, son successeur sera André ESPIR. Celui-ci cherchera à revenir en arrière et à réintégrer la FIFA; cette tentative s’avérera infructueuse. La FGSPF est déjà admise à titre provisoire.

1912 : Demande Officielle de l’USFSA pour son entrée au CFI.

1913 : 

Le 5 février – L’USFSA est admise au sein du CFI.

1913 : Mai – Reconnaissance d’utilité publique.

1919 : En cette fin de guerre, le football au sein de l’USFSA est malade. Elle lance donc l’idée d’une seule et unique fédération qui gérerait le football et seulement le football. Cette idée se transformera en réalité le 7 avril au CFI.

Le Championnat de France  Formule USFSA

Championnats disparus.

Coupe Nationale

L’USFSA organise durant la période de guerre une compétition qui ressemble à un championnat.

Coupes et challenges disparus.

Images liées:

Championnat USFSA 1898

Standard AC28

Championnat de France USFSA 1898

Union_des_sociétés_françaises_de_sports_athlétiques
Généralités
Sport : Football
Création : 1894
 Date : du  Avril 1898 au  Mai 1898
Disparition : 1919
Organisateur(s) : USFSA
Éditions : 5 ème
Périodicité : Annuelle
Lieux : France.pingFrance
Participants :25 clubs
Nbre de matchs :  joués
Statut des participants : Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie : 1er échelon

Winner_S_Podium_

Palmarès
Standard_Athletic_Club_1894- remporte quatre des cinq premiers titres.
Vainqueur : Standart AC
Deuxième : Club Français
joueur__kfadth
Les buteur(s)
Nbre de but(s) : but.png  buts

Le Championnat de France de football USFSA 1898 concerne uniquement Paris et sa proche banlieue où se tiennent des championnats de 1ère réation à Lille du premier « championnat du Nord ». C’est la première compétition française de football reconnue par l’USFSA en dehors des limites de l’actuelle Île-de-France.

Compétition

Série de province

Le 15 Avril 1899

  • Le Havre AC-Iris Club Lillois, forfait des Lillois
  • Club français qualifié d’office

Première série de Paris

La première série est remportée par le Standard Athletic Club

Rang LP   Clubs Pts J  G  N   P Bp Bc
1 France.ping Standard Athletic Club 18 10 9  0 1 50 10
2 France.ping Club Français 18 10 9 0 1 27 4,5
3 France.ping United SC * 11 10 5 1 4 10 0,455
4 France.ping Racing Club de France 8 10 3 2 5 11 0,355
5 France.ping Paris Star 5 10 2 1 7 3 0,081
6 France.ping The White-Rovers * 0 10 0 0 10 0 0

(*Certaines sources donnent deux points aux Rovers et neuf points à United)

LP  Equipe 1 Score  LP Equipe 2
France.ping Standard Athletic Club 3 – 2 France.ping Club Français

Match de barrage pour le titre de champion à lieu  le 3 avril 1898 à Courbevoie

Cfsacfinale98Club français-Standard AC (finale du championnat 1898).

Finale du championnat 1898 entre le Club français et le Standard AC

Deuxième série de Paris

Le CP Asnières remporte le titre de deuxième série.

Les participants

LP   Clubs
France.ping Club pédestre d’Anières
France.ping La Garenne Wanderers
France.ping Association Sportive Internationale
France.ping Union Athlétique du Collège Rollin
France.ping Union sportive de Puteaux
France.ping Football club de Puteaux
France.ping Vampire Football Club
France.ping Aplanos Athletic Club
France.ping Union athlétique du 1er arrondissement
France.ping Sporting Club d’Enghien

Troisième série de Paris

Les participants

LP   Clubs
France.ping Red Star Club
France.ping Société Parisienne de Sports Athlétiques
France.ping Union Pédestre de la rive gauche
France.ping Club Athlétique Français
France.ping Union Sportive Argenteuillaise
France.ping Association Sportive Charentonnaise
France.ping Paris Athlétic Club
France.ping Club Sportif Parisien
France.ping Association Pédestre Française

Equipes secondes

Deux séries (première et deuxième série) de championnat d’équipes secondes existent en 1897-1898. Certaines équipes premières de nouveaux clubs disputaient ce championnat avec les équipes réserves des meilleurs clubs. L’équipe première de la Nationale de Saint-Mandé remporte ainsi le titre de la deuxième série.

Images liées:

Championnat USFSA 1899

28

Championnat de France USFSA 1899

Union_des_sociétés_françaises_de_sports_athlétiques
Généralités
Sport : Football
Création : 1894
 Date : du  Avril 1899 au  Mai1899
Disparition : 1919
Organisateur(s) : USFSA
Éditions : 6 ème
Périodicité : Annuelle
Lieux : France.pingFrance
Participants : 8 clubs
Nbre de matchs :  joués
Statut des participants : Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie : 1er échelon

Winner_S_Podium_

Palmarès
L'équipe du Havre AC en 1913 au tournoi international de Pâques à Saint-Ouen.
Vainqueur : Le Havre AC
Deuxième : Club Français
joueur__kfadth
Les buteur(s)
Nbre de but(s) : but.png 5 buts

Le Championnat de France de football USFSA 1899 est le premier à s’ouvrir aux clubs de province. Les clubs parisiens n’admettent pas cette innovation, arguant que Le Havre AC n’avait pas été sacré champion de sa région. Le championnat régional USFSA de Normandie de football sera finalement créé en 1900.

competitions

Série de province

Le 15 Avril 1899

  • Le Havre AC-Iris Club Lillois, forfait des Lillois
  • Club français qualifié d’office

Première Série de Paris

Pour les Parisiens, le champion est le Club Français qui s’est imposé dans le championnat de Paris de Première Série.

R LP   Clubs Pts J  V  N  D Bp Bc
1 France.ping Club Français 26 14 13  0 1 45 10
2 France.ping Standard Athletic Club 24 14 12 0 2 42 14
3 France.ping US Suisse de Paris 18 14 8 2 4 31 24
4 France.ping Racing Club de France 17 14 8 1 5 20 17
5 France.ping Paris Star 15 14 7 1 6 30 15
6 France.ping CP Asnières 8 14 4 0 10 8 44
7 France.ping Union Athlétique du 1er arrondissement 4 14 2 0 12 4 56
8 France.ping The white-Rovers (*1) 0 14 0 0 14 0 28

(*1- forfait général des Rovers. tous leurs matchs sont comptés comme perdus sur un score de 2-0)

finale

Le Club français refuse de participer à ce match.

L’USFSA sacre officiellement Le Havre AC champion de France.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football