3.3 Présidents USFSA

3.3 Présidents USFSA

Les Présidents de USFSA

28
img11
Les Présidents de USFSA
coubertingDès 1894 est créé, à la demande de Pierre de Coubertin, un Comité Olympique Français (COF), qui ne fonctionne qu’à l’approche des Jeux pour préparer les athlètes participant à ces derniers.

Parallèlement, le Comité National des Sports (CNS) est créé en 1908 et sera officiellement mis en place en 1910. Initié par l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques, le CNS a vocation à regrouper en son sein des fédérations ou des unions pour traiter de questions communes.

En 1913, le COF est rattaché au CNS : les deux comités disposent d’un siège social commun, ont un bureau et un président uniques. En 1925, le COF et le CNS se dotent d’un bureau et d’une présidence distincts, mais le COF demeure placé sous l’égide du CNS.

Au cours des années qui suivent, les deux comités s’affirment dans leurs missions respectives : le COF assure le déplacement et l’hébergement de la délégation française à l’occasion des Jeux Olympiques, et le CNS traite de sujets transversaux à l’ensemble de ses membres. Sous l’influence du Comité International Olympique, le COF devient juridiquement indépendant en 1952. Dès lors le COF et le CNS coexistent.

Dès 1969 se développe un projet de fusion entre le CNS et le COF afin de reconstituer l’unité du mouvement sportif français. Après une modification des statuts du CNS et la dissolution du COF, le CNOSF voit le jour le 22 février 1972, sous la forme d’une association déclarée. Le CNOSF bénéficie de la reconnaissance d’utilité publique accordée en 1922 au CNS.

Compte tenu de son histoire, la nature du CNOSF est double :

Tout d’abord, il constitue l’unique représentant du CIO sur le territoire français. Ensuite, il a vocation à unir en son sein les fédérations sportives françaises, et donc indirectement les clubs affiliés à ces dernières et l’ensemble des licenciés. Il est le représentant de l’ensemble du mouvement sportif français.

Les présidents

Dès le début de l’automne 1894, diverses personnalités conseillées par Pierre de Coubertin constituent en France un Comité Olympique (COF) dont Félix Faure, président de la République, assure la présidence d’honneur. Le rénovateur des Jeux charge cet organisme qu’il préside, d’une part d’assurer la participation française aux premiers Jeux Olympiques et d’autre part de préparer la célébration de la seconde Olympiade prévue pour 1900 à Paris

Jusqu’en 1911, c’est-à-dire la durée de quatre Olympiades, le COF ne réussit pas à se structurer et à obtenir une stabilité. Dès que la célébration de l’Olympiade approche, un nouveau comité mené par Coubertin voit le jour et disparait dès la clôture des Jeux Olympiques.

En 1907, sous les auspices des membres français du ClO (Pierre de Coubertin, Ernest Callot, H. Hébrard de Villeneuve, Comte Albert Bertier de Sauvigny), un nouveau Comité Français s’assemble. La réunion constitutive a lieu à I’Automobile Club de France le jeudi 17 janvier 1907.

Deux fédérations (l’Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques et l’Union Vélocipédique de France) avaient souhaité, dès 1901, constituer un comité central des fédérations.
Durant six ans, l’idée chemine et, en 1908, les fédérations françaises des sociétés d’aviron et de boxe et la fédération nationale d’escrime se rallient à ce projet tandis que les unions des sociétés gymnastiques et de tir de France y apportent leur appui moral.

Grâce à Frantz Reichel, futur secrétaire général de l’organisme, le «Comité National des Sports, syndicat des Fédérations Sportives», car tel est son titre à sa création, voit le jour le 23 mai 1908, présidé par Duvigneau de Lanneau, C’est la raison pour laquelle cette date de création figure aujourd’hui dans les statuts du CNOSF.

Pierre de Coubertin, pour sa part, en plus d’être le premier président du COF, assurant ces fonctions au gré des reformations jusqu’en 1913, sera président du CIO de 1896 à 1925.

Les Présidents du C.N.S.

  • 1908-1909 : Duvigneau de Lanneau
  • 1909-1910 : Marquis de Chasseloup-Laubat
  • 1910-1911 : Albert Glandaz
  • 1911-1912 : Duvignaud de Lanneau
  • 1912-1913 : Albert Glandaz
  • 1913-1925 : Comte Justinien de Clary
  • 1925-1931 : Gaston Vidal
  • 1931-1947 : Jules Rimet
  • 1947-1967 : Alfred Uluère
  • 1967-1971 : Pierre Graux
  • 1971-1972 : François Chiarisoli

Les Présidents du C.O.F.

  • 1894-1913 : Pierre de Coubertin
  • 1913-1933 : Comte Justinien de Clary
  • 1933-1967 : Armand Massard
  • 1967-1971 : Comte Jean de Beaumont
  • 1971-1972 : Claude Collard

Livre_blanc_CNOSF_fr

logo

Les Présidents du C.N.O.S.F.

  • 1972-1982 : Claude Collard
  • 1982-1993 : Nelson Paillou
  • 1993-2009 : Henri Sérandour
  • Depuis 2009 : Denis Masseglia

On admet généralement que la « lignée » officielle est celle menant des présidents du COF à ceux du CNOSF. Par conséquent, Denis Masseglia est le 8ème président depuis 1894.

Charte ethique et de deontologie

Charte ethique et de deontologie du sport adoptee par AG CNOSF 2012.05.10

Henri Sérandour, président du CNOSF 1993-2009

serandour_2006_Henri Sérandour, président du CNOSF de 1993 à 2009
Né le 15 avril 1937 au Mans (Sarthe), décédé le 12 novembre 2009 à Dinard (Ile et Vilaine).

  • Ancien sportif de haut niveau (natation, water polo), enseignant en éducation physique et sportive, il devient Directeur des sports et de l’animation de la ville de Dinard en 1967, avant de prendre la présidence du Comité de Bretagne de natation en 1970.
  • Elu vice-président de la Fédération française de natation en 1976, il accède à sa présidence en 1981, fonction qu’il occupera jusqu’en 1993
  • Vice-président de la Ligue européenne de natation de 1984 à 1992, membre du bureau de la Fédération internationale de natation amateur de 1992 à 1996.
  • Vice-président du Comité National Olympique et Sportif Français de 1985 à 1993.
  • Chef de mission aux Jeux Méditerranéens de Bari en 1991
  • Chef de mission aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.
  • Elu en 1993 à la présidence du CNOSF, il succède à Nelson Paillou. Il est ensuite réélu en 1997, en 2001 et le 11 mai 2005 pour un quatrième mandat.
  • Elu membre du Comité International Olympique (CIO) le 13 septembre 2000 à Sydney (Australie) lors de la 111ème session du CIO. Membre de la commission pour la culture et l’éducation olympique de 2001 à 2007.
  • Membre de la commission exécutive du Comité International des Jeux Méditerranéens (CIJM).
  • Membre fondateur vice-président du Comité de candidature Paris 2012.
  • Henri Sérandour est chevalier de la Légion d’honneur, officier dans l’Ordre national du mérite, officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres et chevalier dans l’Ordre des palmes académiques. Docteur honoris causa de l’Université de Cluj (Roumanie) depuis le 25 octobre 2001.

Présidence, Denis Masseglia depuis 2009

Denis MassegliaDenis Masseglia, Né le 23 novembre 1947, à Marseille (Bouches du Rhône)

  • Agrégé de sciences physiques,International d’aviron en 1969, 1970, 1974, champion de France,
  • Depuis le 19 mai 2009 : Président du CNOSF
  • 1er Vice-président du Comité International des Jeux Méditerranéens
  • Secrétaire Général de l’Association Francophone des Comités Nationaux Olympiques
  • 2005-2009 : Membre du bureau exécutif du CNOSF en charge de la communication et du marketing.
  • Depuis 1999 : Membre du Conseil de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron (FISA).
  • 2001-2005 : Secrétaire Général du CNOSF.
  • 1993-2001 : Vice-président délégué du CNOSF en charge de la communication et du marketing.
  • 1989-2001 : Président de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron (FFSA).
  • Président du Cercle de l’Aviron de Marseille.
  • Ancien président : Henri Sérandour
Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football