2-5-2-a-Finale cdl 1963-1964

2-5-2-a-Finale cdl 1963-1964

Coupe de la Ligue 1963-1964

cdl2

Coupe de la Ligue française de football 1963-1964

Logo_Coupe_de_la_Ligue_de_Football_-_France.svgLogo officiel de la Coupe de la Ligue
Généralités
Sport : Football
Edition : 1 ère
Périodicité : Annuelle
Lieux : France.pingFrance
Participants : Equipes de Division 1 et de Division 2
Statut des participants :
Epreuves : 122 Matchs disputés
Trophée
1er-trophée_de_la_Coupe_de_la_ligueTrophée de la Coupe de la Ligue jusqu’en 2002
Le stade de la finale
strasbourg-un-club-mythique_1Finale jouée le 1er janvier 1964 au stade de la Meinau, France.pingStrasbourg(France)
cdliguePalmarès
Vainqueur : RC Strasbourg
Finaliste : FC Rouen
joueur__kfadth
Les buteur(s)
Nbre de but(s) : but.png 2  buts
RC Strasbourg : Argentina.pingJosé Farias match29’et France.pingRobert Szczepaniak match70′
Meilleur(s) buteurs :

La Coupe de la ligue 1963-1964 est la première des deux éditions de la Coupe de la Ligue disputées dans les années 1960. La compétition est remportée par le Racing Club de Strasbourg face au FC Rouen.

Participants

Tous les clubs de première et de deuxième division participent à la compétition.

La création de cette compétion avait été décidée le 1er juin 1963, sous l’impulsion du président du Stade Français, Roger Pouchès, pour plusieurs raisons:

1. Trois clubs venaient d’abandonner le professionnalisme: le C.A.Paris, le C.O.Roubaix-Tourcoing et l’A.S.Troyes. La diminution du nombre de clubs allégeait le calendrier, qu’il fallait donc remplir.

2. La situation financière des clubs était dramatique, surtout en division 2. Le but était donc de trouver de nouvelles recettes. Le règlement de la Coupe de la Ligue prévoyait que 30% des recettes seraient versées dans une caisse de péréquation destinée à aider la d2.

3. Les dirigeants espéraient animer l’avant-saison, dont les matches amicaux n’attiraient plus de public. D’où un calendrier chargé dans la première phase de l’épreuve.

4. La Coupe Drago (compétition à laquelle participaient depuis 1953 les clubs pros éliminés de la Coupe de France) perdait du public. Elle allait disparaître en 1965.

Le système de la Coupe de la Ligue était le suivant:

Une phase préliminaire où les 36 clubs étaient répartis en 9 poules de 4 (2 clubs de division 1, 2 de division 2), les matches se disputant par aller-retour. Cette première partie se déroulait au mois d’août.

La phase finale se déroulait par élimination directe à partir des quarts de finale, pendant l’automne.

Tableaux des participants

LP LC Equipes de Division 1 LP LC Equipes de Division 2
France.ping Angers SCO France.ping AS Aix-en-Provence
France.ping Girondins Bordeaux France.ping RCFC Besançon
France.ping RC Lens France.ping AS Béziers
France.ping Olympique Lyonnais France.ping US Boulogne
France.ping AS Monaco France.ping AS Cannes
France.ping FC Nantes France.ping AS Cherbourg
France.ping OGC Nice France.ping US Forbach
France.ping Nîmes Olympique France.ping FC Grenoble
France.ping RC Paris France.ping Le Havre AC
France.ping Stade de Reims France.ping Lille OSC
France.ping Stade Rennais UC France.ping Limoges FC
France.ping FC Rouen France.ping Olympique Marseille
France.ping AS Saint-Etienne France.ping FC Metz
France.ping UA Sedan-Torcy France.ping SO Montpellier
France.ping Stade Français France.ping FC Nancy
France.ping RC Strasbourg France.ping Red Star Olympique
France.ping Toulouse FC France.ping FC Sochaux-Montbéliard
France.ping US Valenciennes-Anzin France.ping SC Toulon

Phase de groupes

Les équipes sont réparties géographiquement dans 9 groupes de quatre clubs. Dans 7 groupes il y a parité entre le nombre d’équipes de première et de deuxième division. Chaque groupe se dispute sous la forme d’un championnat avec rencontres aller-retour. Parmi les neuf vainqueurs de groupe, les deux ayant marqué le moins de buts à l’extérieur sont qualifiés pour le tour de barrage. Les sept autres vainqueurs sont directement qualifiés pour les quarts de finale.

Groupe 1

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 US Valenciennes Anzin 8 6 4 0 2 10 8 +2
France.ping 2 RC Lens 7 6 3 1 2 11 7 +4
France.ping 3 US Boulogne (D2) 6 6 2 2 2 8 11 -3
France.ping 4 Lille OSC (D2) 3 6 0 3 3 5 8 -3

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.) USVA   RCL  USB  LOSC
France.ping US Valenciennes Anzin 1-0 1-0 3-2
France.ping RC Lens 3-2 5-1 1-0
France.ping US Boulogne (D2) 3-2 2-1 1-1
France.ping Lille OSC (D2) 0-1 1-1 1-1

Groupe 2

LP Rang LC Equipe Pts   J    G   N   P   Bp   Bc   Diff 
France.ping 1 Stade de Reims 9 6 3 3 0 16 8 +8
France.ping 2 UA Sedan-Torcy 8 6 3 2 1 14 6 +8
France.ping 3 FC Metz (D2) 4 6 1 2 3 3 12 -9
France.ping 4 US Forbach (D2) 3 6 1 1 4 7 14 -7

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.)  SR  UAST  FCM  USF
France.ping Stade de Reims 3-2 3-0 4-4
France.ping UA Sedan-Torcy 1-1 5-0 3-0
France.ping FC Metz (D2) 1-1 2-1 1-0
France.ping US Forbach (D2) 0-4 1-2 2-0

Groupe 3

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 RC Strasbourg 9 6 4 1 1 13 4 +9
France.ping 2 FC Sochaux-Montbéliard (D2) 8 6 4 0 2 18 13 +5
France.ping 3 Stade Français 6 6 3 0 3 16 9 +7
France.ping 4 FC Nancy (D2) 1 6 0 1 5 7 28 -21

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.)  RCS FCSM   SF  FCN
France.ping RC Strasbourg 2-0 2-1 1-1
France.ping FC Sochaux-Montbéliard (D2) 1-0 3-0 6-4
France.ping Stade Français 1-2 6-1 6-1
France.ping FC Nancy (D2) 0-6 1-7 0-2

Groupe 4

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc Diff
France.ping 1 AS Saint-Etienne 8 6 2 4 0 13 8 +5
France.ping 2 Olympique Lyonnais 7 6 2 3 1 8 8 0
France.ping 3 FC Grenoble (D2) 6 6 1 4 1 8 9 -1
France.ping 4 RCFC Besançon (D2) 3 6 0 3 3 6 10 -4

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.) ASSE   OL  FCG  RCFCB
France.ping AS Saint-Etienne 1-1 2-2 1-1
France.ping Olympique Lyonnais 2-6 3-0 1-0
France.ping FC Grenoble (D2) 1-1 0-0 3-3
France.ping RCFC Besançon (D2) 1-2 1-1 0-2

Groupe 5

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 AS Cannes (D2) 8 6 3 2 1 12 10 +2
France.ping 2 AS Monaco 7 6 3 1 2 13 9 +4
France.ping 3 OGC Nice 5 6 2 1 3 12 16 -4
France.ping 4 SC Toulon (D2) 4 6 2 0 4 9 11 -2

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.)  ASC  ASM OGCN  SCT
France.ping AS Cannes (D2) 2-0 2-1 1-0
France.ping AS Monaco 2-2 5-1 3-0
France.ping OGC Nice 4-4 0-3 4-1
France.ping SC Toulon (D2) 3-1 4-0 1-2

Groupe 6

LP Rang LC Equipe Pts  J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 AS Aix-en-Provence (D2) 10 6 5 0 1 11 5 +6
France.ping 2 Nîmes Olympique 7 6 3 1 2 12 9 +3
France.ping 3 Olympique Marseille (D2) 4 6 2 0 4 5 7 -2
France.ping 4 SO Montpellier (D2) 3 6 1 1 4 7 14 -7

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.)  ASA   NO  OM  SOM
France.ping AS Aix-en-Provence (D2) 1-0 2-0 2-1
France.ping Nîmes Olympique 2-1 2-0 4-2
France.ping Olympique de Marseille (D2) 0-1 3-1 2-0
France.ping SO Montpellier (D2) 1-3 2-2 1-0

Groupe 7

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 Girondins de Bordeaux 9 6 4 1 1 14 8 +6
France.ping 2 Limoges FC (D2) 8 6 3 2 1 12 8 +4
France.ping 3 Toulouse FC 6 6 2 2 2 11 7 +4
France.ping 4 AS Béziers (D2) 1 6 0 1 5 6 20 -14

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.)   GB   LFC   TFC   ASB 
France.ping Girondins de Bordeaux 3-0 3-2 2-1
France.ping Limoges FC (D2) 2-0 1-1 5-1
France.ping Toulouse FC 1-1 1-2 3-0
France.ping AS Béziers (D2) 2-5 2-2 0-3

Groupe 8

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 FC Nantes 9 6 3 3 0 15 10 +5
France.ping 2 Angers SCO 7 6 3 1 2 13 9 +4
France.ping 3 Stade Rennais UC 7 6 3 1 2 17 14 +3
France.ping 4 AS Cherbourg (D2) 1 6 0 1 5 11 23 -12

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.)  FCN   ASCO  SRUC   ASC 
France.ping FC Nantes 1-1 2-2 4-3
France.ping Angers SCO 1-3 1-0 3-1
France.ping Stade Rennais UC 2-4 3-2 5-4
France.ping AS Cherbourg (D2) 1-1 1-5 1-5

Groupe 9

LP Rang LC Equipe Pts   J  G  N  P  Bp  Bc  Diff
France.ping 1 FC Rouen 8 6 4 0 2 10 8 +2
France.ping 2 RC Paris 7 6 3 1 2 11 7 +4
France.ping 3 Le Havre AC (D2) 6 6 2 2 2 8 11 -3
France.ping 4 Red Star Olympique (D2) 3 6 0 3 3 5 8 -3

Classement

LP LC Résultats (Ext.à Dom.) FCR   RCP  LHAC  RSO
France.ping FC Rouen 1-0 1-2 1-0
France.ping RC Paris 1-5 6-2 3-1
France.ping Le Havre AC (D2) 1-3 3-0 0-1
France.ping Red Star Olympique (D2) 1-1 1-2 0-2

Barrage

Parmi les vainqueurs de la phase de groupes, l’US Valenciennes-Anzin et l’AS Aix-en-Provence des groupes 1 et 6 totalisent le moins de buts marqués à l’extérieur, à savoir 5. La rencontre de barrage disputée entre ces deux équipes voit la victoire d’Aix.

LC Equipe 1 Score LC Equipe 2
AS Aix-en-Provence 2-0 US Valenciennes Anzin

Quarts de finale à finale

Le vainqueur du barrage, l’AS Aix-en-Provence, rejoint les sept clubs directement qualifiés pour les quarts de finale. Les quarts et les demi-finales se déroulent en match aller-retour. La finale, disputée sur un seul match, est remportée par le RC Strasbourg face au FC Rouen par 2 buts à 0.

LC Equipe 1 M/A M/B LC Equipe 2 Disputé
AS Aix-en Provence 4-1 2-4 Girondins Bordeaux 18 Sept et 9 Oct 1963
Stade de Reims 1-0 0-3 RC Strasbourg 18 Sept et 9 Oct 1963
FC Rouen 5-2 0-2 FC Nantes 18 Sept et 28 sept 1963
AS Cannes 0-2 0-2 AS Saint-Etienne 18 Sept et 9 Oct 1963

1/2 finale

LC Equipe 1 M/A M/B LC Equipe 2 Disputé
AS Aix-en-Provence 0-2 0-0 RC Strasbourg 12 Oct et 16 Oct 1963
FC Rouen 1-1 1-1(4-3tab) AS Saint-Etienne 12 Oct et 16 Oct 1963

finalecdl

le 1er janvier 1964 au stade de la Meinau, France.pingStrasbourg(France)

LC Equipe 1 Score LC Equipe 2
RC Strasbourg 2-0 FC rouen

arbitre

Arbitre(s) LP Nom, Prénom
Arbitre officiel France.ping Maurice Bondon
1er Arbitre Assistant France.ping
2ème Arbitre Assistant France.ping
4ème Arbitre France.ping

Spectateurs : 7 494

lesbuteurs

Nbre de but(s) : but.png 2  buts
RC Strasbourg : Argentina.pingJosé Farias match29’et France.pingRobert Szczepaniak match70′

 

Composition des équipes

RC Strasbourg Cj Cr FC Rouen Cj Cr
 LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg  LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
France.ping  1 26px-Righthand.svgFrançois Remetter France.ping  1 26px-Righthand.svgAlbert Duchene
France.ping  2 René Hauss France.ping  2 Pierre Phelipon
France.ping  5 Denis Devaux France.ping  3 Michel Sénéchal
France.ping 17 Pierre Sbaïz France.ping  4 Philippe Poulain
France.ping 21 Captain_sports.svgRaymond Stieber France.ping  6 Pierre Tournier
France.ping 23 Jean Davanne France.ping 14 J. Louis Leonetti
suisse-ping-2  6 Gilbert Gress France.ping 10 André Betta
Argentina.ping  7 José Farias France.ping 12 Roland Guillas
France.ping 10 Casimir Koza France.ping 13 Captain_sports.svgRoger Rizzi
France.ping 20 Michel Leblond France.ping 22 Yvon Goujon
France.ping 14 Gérard Hausser20px-Sub_off.svg 46′ France.ping 15 Daniel Bailliez
France.ping  8 20px-Sub_on.svgR.Szczepaniak
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg Remplaçant(s)  20px-Yellow_card.svg  20px-Red_card.svg  20px-Sub_on.svg
France.ping 16 26px-Righthand.svg 26px-Righthand.svg
France.ping  3 R.Szczepaniak 20px-Sub_on.svg 46′
Le(s) buteur(s) Le(s) buteur(s)
Argentina.ping match José Farias 29′ match
France.ping match R. Szczepaniak  70′
Entraîneur Entraîneur
France.ping Robert Jonquet France.ping Marius Bruat

La première finale a eu lieu le 1er janvier 1964, à Strasbourg

unestrasbourg-1963-64La première finale de Coupe de la Ligue fait la une de L’Equipe (2 janvier 1964)

Sur cette photo parue à la une du quotidien sportif, les joueurs strasbourgeois font le tour d’honneur, et leur capitaine, René Hauss, tient le nouveau trophée.

tourdhonneur

Historique du FC Nantes en Coupe de la Ligue 1963-1964

La première édition de cette Coupe de la Ligue coïncida avec la première saison que le FC Nantes allait passer en Division 1. Lors de ces matchs de préparation le FCN prends place dans le groupe 6 composé du Angers SCO et du Stade rennais UC, pensionnaire de D1, ainsi que de l’AS Cherbourg (D2).

Les nantais parvinrent à obtenir une victoire et un match nul contre chacune de ces trois équipes, ce qui leur permis de finir 1er de la poule avec 9 points (3V, 3N, OD), à l’unique place qualificative. Les Canaris s’offrirent au passage le luxe d’humilier leur grands rivaux angevins au stade Jean-Bouin devant 3.500 spectateurs sur le score de 3-1.

La première édition de cette Coupe de la Ligue coïncida avec la première saison que le FC Nantes allait passer en Division 1. Lors de ces matchs de préparation le FCN prends place dans le groupe 6 composé du Angers SCO et du Stade rennais UC, pensionnaire de D1, ainsi que de l’AS Cherbourg (D2). Les nantais parvinrent à obtenir une victoire et un match nul contre chacune de ces trois équipes, ce qui leur permis de finir 1er de la poule avec 9 points (3 victoires, 3 nuls, 0 défaites), à l’unique place qualificative.

Les Canaris s’offrirent au passage le luxe d’humilier leur grands rivaux angevins au stade Jean-Bouin devant 3.500 spectateurs sur le score de 3-1. Les Jaunes et Verts gagnent donc le droit de rencontrer le FC Rouen (D1) au stade Robert-Diochon le mercredi 18 septembre 1963. La rencontre se révèle être un fiasco défensif puisque le FC Nantes encaisse 5 buts au cours du match.

Les Nantais gardent cependant une lueur d’espoir grâce aux 2 buts inscrits. Il leur faut donc gagner par 3 buts d’écart pour envisager une qualification en demi-finale. Les Canaris abordent donc le match retour, à domicile, avec la rage au ventre. Ils inscrivent un premier but, puis un second, mais la défense normande n’en concèdera pas d’autres, le FC Nantes, pourtant vainqueur 2-0, doit tirer sa révérence. Mais ce parcours honorable lance la saison des Jaunes et Verts qui achèveront leur championnat sur une excellent 8e place à l’issue de leur 1re année passée en D1. Les Diables Rouges s’inclineront 2-0 en finale contre le RC Strasbourg.

historique

Cette compétition fut créée 1er juin 1963, à l’initiative de Roger Pouchès, président du Stade français FC à l’époque, pour plusieurs motifs. À l’issue de la saison 1962-1963 de Division 2, trois clubs venaient d’abandonner le professionnalisme et quittaient donc la D2 pour laquelle ce statut était obligatoire (CO Roubaix-Tourcoing, CA Paris et AS Troyes-Savinienne). Ces derniers n’étant pas remplacés, la Division 1 passait donc de 20 à 18 clubs et la Division 2 de 19 à 18.

Le calendrier s’en voyait alors allégé, ce qui risquait de créer des coupures dans le rythme des équipes les semaines où il n’y aurait pas de rencontres. En outre, les clubs de l’époques se distinguaient pas leur instabilité financière chronique et l’éventualité de nouvelles recettes de billetterie et de sponsoring leur promettait une bouffée d’oxygène. Ainsi, le règlement de la compétition prévoyait que 30% des recettes seraient versées dans une caisse de péréquation destinée à aider la Division 2.

Enfin, Les dirigeants espéraient pimenter l’avant-saison, dont les matches de préparation n’attiraient plus de public. D’où l’idée de programmer les matchs de poule auxquels participaient tous les clubs engagés en été, tandis que les matchs de phase finale se jouaient ultérieurement, d’autant plus que les groupes étaient constitués de façon géographique, ce qui accroissait les chances d’assister à des derbys.

Une phase préliminaire où les 36 clubs étaient répartis en 8 ou 9 poules de 4 (généralement 2 clubs de D1 et 2 clubs de D2), les matches se disputant par aller-retour et seul le 1er de chaque poule est qualifié pour la suite de la compétition. Cette première partie se déroulait au mois d’août. La phase finale se déroulait par élimination directe en match aller-retour à partir des quarts de finale, pendant l’automne et encas de match nul sur l’ensemble des deux rencontres, on recourrait aux tirs aux buts (avec prolongation préalable). Enfin, la finale s’est déroulé en janvier lors de la première édition et en mai lors de la seconde.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football