2-6-2-18-2012 Coupe de la Ligue

2-6-2-18-2012 Coupe de la Ligue

Coupe de la Ligue 2011-2012


cdl2

Coupe de la Ligue française de football 2011-2012

Généralités
Sport : Football
Organisateur : LFP
Edition : 18 ème
Périodicité : Annuelle
Lieux : France.pingFrance
Participants : 42
La Coupe de la Ligue est une compétition de football à élimination directe, organisée par la Ligue de football professionnel (LFP), qui rassemble uniquement les clubs français professionnels.
Statut des participants : Pro
Date :  22 juillet 2010 au 14 Avril 2012
Epreuves : 7 tours
Site(s) : Stade de France, Finale jouée le : 14 Avril 2012
le 10 juillet 2016, se déroulera la finale de EURO2016 au Stade de France
Trophée
Le trophée actuel de la Coupe de la Ligue.
Palmarès
Vainqueur : Olympique de Marseille(3)
Finaliste : Olympique Lyonnais
joueur__kfadth
Les buteur(s)
Nbre de but(s) : but.png 1 but
 Olympique de Marseille : Bresil.pingBrandao but.png104′
Meilleur(s) buteurs :
France.pingLoïc Rémy but.png 4 buts

La Coupe de la Ligue de football 2011-2012 est la 18e édition de la Coupe de la Ligue de football française, organisée par la LFP. Les premiers tours préliminaires sont prévus pour se disputer de juillet à août, la phase finale, d’octobre à avril.

La finale a eu lieu le samedi 14 avril 2012 au Stade de France et a vu la victoire du tenant du titre, l’Olympique de Marseille, sur l’Olympique lyonnais.

Calendrier

Tour Préliminaire 2011

LP Tour Equipe Date Participants
France.ping 1 Premier tour 22 Juillet 24
France.ping 2 Deuxième tour 9 Août 12
France.ping 3 Seizièmes de finale 30-31 Août 20 (6+14de L1)

Phase Finale 2011 -2012

LP Tour Equipe Date Participants
France.ping 1 Huitièmes de finale 25-26-Octobre 16 (10+6)
France.ping 2 Quarts de finale 10-11 Janvier 8
France.ping 3 Demi finales 31 Janv-1er Fév 4
France.ping 4 Finale, Stade de France Samedi 14 Avril 2

Déroulement de la Compétition

1/8 de Finale

LP LC Equipe Ligue 1 Début
France.ping Stade Rennais FC 1/8 de finale
France.ping Paris Saint-Germain 1/8 de finale
France.ping Olympique Lyonnais 1/8 de finale
France.ping Olympique de Marseille(titre) 1/8 de finale
France.ping FC Sochaux-Montbéliard 1/8 de finale
France.ping LOSC Lille Métropole 1/8 de finale

1/16 de finale

LP LC Equipe Ligue 1 Début
France.ping FC Girondins de Bordeaux 1/16 finale
France.ping FC Lorient  1/16 finale
France.ping AJ Auxerre  1/16 finale
France.ping Montpellier HSC 1/16 finale
France.ping Stade Brestois 29 1/16 finale
France.ping AS Nancy-Lorraine 1/16 finale
France.ping Valenciennes FC 1/16 finale
France.ping Toulouse FC 1/16 finale
France.ping OGC Nice 1/16 finale
France.ping Evian Thonon Gaillard FC 1/16 finale
France.ping AS Saint-Etienne 1/16 finale
France.ping SM Caen 1/16 finale
France.ping AC Ajaccio 1/16 finale
France.ping Dijon FCO 1/16 finale

Premier tour

LP LC Equipe Ligue 2/Nat LC Equipe Ligue 2/Nat
France.ping AS Monaco RC Lens
France.ping AC Arles-Avignon Le Mans FC
France.ping CS Sedan-Ardennes SCO Angers
France.ping Clermont Foot US Boulogne CO
France.ping Le Havre AC Stade de REims
France.ping FC Istres Tours FC
France.ping FC Nantes LB Châteauroux
France.ping Stade Lavallois ES Troyes AC
France.ping FC Metz SC Bastia
France.ping Amiens SC EA Guingamp
France.ping Vannes OC Nîmes Olympique

Chaque tour se déroule en un seul match. En cas d’égalité, une prolongation de 2 périodes de 15 minutes est disputée. Si l’égalité persiste, une séance de tirs-au-but départage les 2 équipes.

Premier tour

Les 20 équipes de Ligue 2 et 2 équipes de National débutent cette coupe de la Ligue. Ce tour est prévu le vendredi 22 et samedi 23 juillet 2011, une semaine avant le début de la saison de Ligue 2. Le tirage au sort a eu lieu le vendredi 24 juin à 11 h au siège de la Ligue de football professionnel.

Récapitulatif des rencontres

le 23 Juillet 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping Amiens SC 2-0 Nîmes Olympique

le 22 Juillet 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping Amiens SC 2-0 Nîmes Olympique
France.ping Vannes OC 2-1(a.p) ES Troyes AC
France.ping Le Mans FC 1-0 AC Arles-Avignon
France.ping US Boulogne *Tapis vert RC Strabourg
France.ping RC Lens 3-0 Clermont Foot
France.ping LB Châteauroux *Tapis vert Grenoble Foot
France.ping Tours FC 2-1(a.p) SCO Angers
France.ping Stade de Reims 0-1(a.p) FC Nantes
France.ping Le Havre AC 5-4(a.p) FC Metz
France.ping EA Guingamp 2-0 Stade Lavallois
France.ping FC Istres 3-2 SC Bastia

*Tapis vert : 3-0

le 23 Juillet 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping CS Sedan-Ardennes 4-1 AS Monaco

Deuxième tour

Les six rencontres se jouent le mardi 9 août. Le tirage au sort a eu lieu à 11 h le 24 juin 2011, au siège de la Ligue de football professionnel.

Récapitulatif des rencontres

9 Août 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping FC Nantes 1-0(a.p) LB Châteauroux
France.ping US Boulogne CO 1-2 CS Sedan-Ardennes
France.ping Amiens SC 2-1 Le Havre AC
France.ping EA Guingamp 2-0 Vannes OC
France.ping FC Istres 0-2 Le Mans FC
France.ping RC Lens 1-0 Tours FC

 Seizièmes de finale

Les 10 rencontres sont prévues les mardi 30 et mercredi 31 août 2011. Les six vainqueurs du deuxième tour sont rejoints par les 14 équipes de Ligue 1 qui ne participent à aucune Coupe d’Europe.

Récapitulatif des rencontres

30 Août 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping EA Guingamp 2-3(a.p) FC Lorient
France.ping AS Nancy-Lorraine 1-2 AJ Auxerre

31 Août 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping Toulouse FC 1-2 OGC Nice
France.ping Le Mans FC 1-0 AC Ajaccio
France.ping Moontpellier HSC 2-2(4-3) Amiens SC
France.ping SM Caen 3-2 Stade Brestois
France.ping Dijon FCO 3-2 Valenciennes
France.ping CS Sedan-Ardennes 2-0 FC Nantes
France.ping AS Saint-Etienne 3-1 FC Girondins de Bordeaux

1 Septembre 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping RC Lens 2-3(a.p) FC Lorient

 Huitièmes de finale

Les huitièmes de finale se déroulent les mardi 25 octobre et mercredi 26 octobre 2011. Ce tour signifie l’arrivée des six clubs « européens » : l’Olympique de Marseille, tenant du titre, mais aussi, le LOSC Lille Métropole, l’Olympique lyonnais, le Paris Saint-Germain, le FC Sochaux-Montbéliard et le Stade rennais.

Les quatre premiers de la dernière Ligue 1 2010-2011 (le LOSC Lille Métropole, l’Olympique de Marseille, l’Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain) ont le statut de tête de série : ils ne peuvent s’affronter.

Match disputé le 25 Octobre 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   Olympique de Marseille 4-0 RC Lens

Match disputé le 26 Octobre 2011

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   Dijon FCO 3-2 Paris Saint-Germain
France.ping Montpellier HSC 1-2 FC Lorient
France.ping AS Saint-Etienne 1-2 Olympique Lyonnais
France.ping AJ Auxerre 1-2(a.p) SM Caen
France.ping OGC Nice 2-1 FC Sochaux-Montbéliard
France.ping Lille OSC 3-1 CS Sedan-Ardennes
France.ping Le Mans FC 0-0(4-1tab) Stade Rennais FC

Quarts de finale

Le tirage au sort est intégral (pas de tête de série) et a eu lieu le mercredi 26 octobre diffusé en direct sur France 3. Les quarts de finale se joueront les mardi 10 et mercredi 11 janvier et mettront aux prises 7 équipes de Ligue 1 et une de Ligue 2, Le Mans FC.

Match disputé le 10 Janvier 2012

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   SM Caen 0-3 Olympique de Marseille

Match disputé le 11 Janvier 2012

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   OGC Nice 3-3(5-3tab) Dijon FCO
France.ping Le Mans FC 0-1 FC Lorient
France.ping Olympique Lyonnais 2-1 Lille OSC

Demi-finales

Le tirage au sort a eu lieu le mercredi 11 janvier diffusé en direct sur France 3. Les demi-finales sont prévues les mardi 31 janvier et mercredi 1er février 2012, entre deux journées de championnat.

Match disputé le 31 Janvier 2012

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping FC Lorient 2-4(a.p) Olympique Lyonnais

Match disputé le 1er Février 2012

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping Olympique de Marseille 2-1 OGC Nice

finalecdl

La finale se déroule le samedi 14 avril 2012, avant des demi-finales européennes, juste après les demi-finales de Coupe de France, et sur le week-end de la 32e journée de Ligue 1 et de Ligue 2.

le 14 Avril 2012 au Stade de France, Paris France.ping(France)

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   Olympique de Marseille 1-0(a.p) Montpellier HSC

arbitre

Arbitre(s) LP Nom, Prénom
Arbitre officiel France.ping Anthony Gautier
Arbitre Assistant France.ping Mickaël Annonier
Arbitre Assistant France.ping Nicolas Pottier
Arbitre Assistant France.ping Wilfried Bien
Arbitre Assistant France.ping Olivier Thual
4ème Arbitre France.ping Saïd Ennjimi
Délégué Principal France.ping René Lopez
Délégué Assistant France.ping Christian Sercomanens
Délégué Assistant France.ping Michel Bortot
Délégué Observateur France.ping Paul Declaude

Spectateurs : 74259

lesbuteurs

Nbre de but(s) : but.png 1 but
 Olympique de Marseille : Bresil.pingBrandao but.png104′

Composition des équipes

Olymp. Marseille Cj Cr E/S Olymp.Lyonnais Cj Cr E/S
 LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg  LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
France.ping 30 Captain_sports.svg26px-Righthand.svgSteve Mandanda France.ping 1 26px-Righthand.svgHugo Lloris
espagne.svg 2 César Azpilicueta France.ping 13 Anthony Reveillere
Cameroun.ping 3 Nicolas Nkoulou 20px-Yellow_card.svg 120′ Senegal.ping 3 Mouhamadou Dabo20px-Sub_off.svg
France.ping 24 Rod Fanni France.ping 20 20px-Sub_on.svgAly Cissokho 118′
France.ping 4 Alou Diarra20px-Sub_off.svg 20px-Yellow_card.svg  16′ France.ping 23 Samuël Umtiti
Burkina_Faso.ping 12 20px-Sub_on.svgCharles Kabore 82′ croatie_svg 5 Dejan Lovren 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 55′ 120′
France.ping 7 Benoît Cheyrou suede_svg 6 Kim Källström20px-Sub_off.svg
Cameroun.ping 17 Stéphane Mbia 20px-Yellow_card.svg 50′ France.ping 14 20px-Sub_on.svgAlexandre Lacazette 20px-Yellow_card.svg  120′ 106′
France.ping 18 Morgan Amalfitano France.ping 21 Maxime Gonalons
France.ping 12 Mathieu Valbuena20px-Sub_off.svg Argentina.ping 9 Captain_sports.svgLisandro Lopez
France.ping 15 20px-Sub_on.svgJérémy Morel 118′ Bresil.ping 11 Michel Bastos20px-Sub_off.svg
France.ping 11 Loïc Rémy20px-Sub_off.svg 20px-Yellow_card.svg 93′ France.ping 7 20px-Sub_on.svgClément Grenier  65′
France.ping 9 20px-Sub_on.svgBrandao 98′ Senegal.ping 18 Bafetimbi Gomis 20px-Yellow_card.svg 92′
Ghana.svg 20 André Ayew France.ping 19 Jimmy Briand 20px-Yellow_card.svg 25′ 83′
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg
France.ping 1 26px-Righthand.svgGennaro Bracigliano France.ping 30 26px-Righthand.svgRémy Vercoutre
Bresil.ping 13 Djimi Traore Bresil.ping 3 Cris
France.ping 15 Jérémy Morel 82′ France.ping 4 Bakary Kone
Burkina_Faso.ping 12 20px-Sub_on.svgCharles Kabore France.ping 20 20px-Sub_on.svgAly Cissokho 118′
Bresil.ping 9 20px-Sub_on.svgBrandao 98′ France.ping 7 20px-Sub_on.svgClément Grenier  65′
France.ping 10 André-Pierre Gignac France.ping 11 Gueïda Fofana
Ghana.svg 23 Jordan Ayew  90′ France.ping 14 20px-Sub_on.svgAlexandre Lacazette 106′
Le(s) buteur(s) M Le(s) buteur(s) csc P M
Bresil.ping 21 match Brandao 105′ France.ping
Entraîneur Entraîneur
France.ping Didier Deschamps France.ping René Girard

Résumé

Images liées:

Coupe de la Ligue 2011-2012

Et de trois pour l’OM !

Au Stade de France, l’Olympique de Marseille a remporté sa 3e Coupe de la Ligue consécutive en s’imposant face à l’Olympique Lyonnais (0-1 a.p.).

Date LC Equipe Score LC Equipe
    Olympique Lyonnais 0-1(a.p)   Olympique de Marseille

Lors de la 18e finale de la Coupe de la Ligue, un Olympique Lyonnais sevré de trophée depuis 2008 défiait l’Olympique de Marseille, double tenant du titre. Le début de rencontre était équilibré. Les Phocéens avaient la possession du ballon mais ne parvenaient pas à s’approcher de la cage de Lloris. Les Lyonnais paraissaient tendus. Cependant, ils formaient un bon bloc et ne laissaient pas d’espace à leurs adversaires. Les Gones finissaient mieux le premier acte mais les 22 acteurs rejoignaient les vestiaires dos à dos.

Les Marseillais accéléraient à l’heure de jeu. Ils frôlaient l’ouverture du score. Valbuena déclenchait un bon centre sur le côté gauche. Amalfitano s’appliquait, de la tête, mais Lloris déviait le ballon sur son poteau droit (65e). La seconde période était plus rythmée. Les hommes de Didier Deschamps dominaient la fin de partie, sans arriver à inquiéter sérieusement Lloris. Les deux formations disputaient donc une prolongation.

Les Phocéens continuaient sur leur lancée et faisaient craquer l’OL. Ils débloquaient la situation grâce à Brandao, entré en jeu à la 98e minute. Le Brésilien récupérait un centre de Cheyrou, devant Umtiti, et battait Lloris dans un angle fermé (0-1, 105e). L’OM ne se contentait pas de défendre son but d’avance. A. Ayew effectuait une belle tête que Lloris détournait in extremis en corner (106e). Les Rhodaniens ne revenaient pas. Lovren était exclu en fin de match (120e). L’Olympique de Marseille réalise un triplé historique en remportant sa 3e Coupe de la Ligue en trois ans. Le club phocéen rejoint au palmarès le PSG et les Girondins de Bordeaux avec trois sacres. Grâce à cette victoire, l’OM décroche également son billet pour la prochaine édition de l’UEFA Europa League.

 

Brandao console l'OM

Grâce à un but de Brandao (105e), Marseille a remporté sa troisième Coupe de la Ligue d'affilée, en battant Lyon (1-0), samedi au Stade de France. Entré en jeu, le Brésilien a débloqué une finale insipide et mis fin à l'exceptionnelle série noire de l'OM, qui disputera l'Europa League en 2012/2013.

Didier Deschamps n'a jamais été aussi inspiré cette saison qu'en rapatriant Brandao sur la Canebière cet hiver. Le coach de l'OM voulait mieux, il s'en est contenté et il ne le regrette sans doute pas aujourd'hui. Après avoir qualifié l'OM pour les quarts de finale de la Ligue des Champions grâce à son but sur la pelouse de l'Inter, le Brésilien a permis à l'OM de sauver un tant soit peu sa saison 2012.

Sa frappe entre les jambes de Lloris, son septième but en huit matches de Coupe de la Ligue, a permis à Marseille de venir à bout de Lyon dans la prolongation (1-0, 105e). Le seul éclair d'une finale d'un ennui abyssal. Entre des Marseillais confrontés à leurs limites actuelles et des Lyonnais qui ont semblé tétanisé par l'enjeu, cette rencontre a accouché d'un festival de balles perdues, de transversales trop longues ou de tacles à broyer de la pierre. Mais l'OM ne retiendra que cette victoire, ce troisième succès consécutif en Coupe de la Ligue, un record.

Marseille rejoint Paris et Bordeaux

L'équipe de Didier Deschamps rejoint au palmarès de la compétition Paris et Bordeaux. L'OM sera européen la saison prochaine. En Ligue Europa certes mais c'est assez inespéré après la série de douze défaites en treize matches avait brisé les ambitions européennes et hexagonales de l'OM. Ce succès, aussi laborieux soit-il, est la bouée de sauvetage des Phocéens. Mais l'OL, réduit à 10 dans les derniers instants après l'expulsion de Lovren, pourra nourrir de gros regrets car cet OM n'avait rien de génial. Lyon n'a rien su proposer. Il a fallu attendre la 62e minute pour apprécier la première frappe cadrée du match (!). 

Les intentions ont été marseillaises. A L'image de cette tête d'Amalfitano (64e) parfaitement déviée par Lloris sur son poteau. La seule occasion digne de ce nom des 90 premières minutes. Gomis et Briand (102e) ont fait peser une légère menace sur le but de Mandanda mais c'est bien Brandao, sur une passe de Benoît Cheyrou, qui a fait parler sa puissance face à un Umtiti trop tendre et un Lloris pas assez attentif (105e). Marseille s'est reconcilié, le temps d'une célébration au coeur d'un stade acquis à sa cause. Marseille s'est offert une parenthèse enchantée. Elle ne sauvera pas sa saison mais l'adoucira un temps au moins.

 

 

Heureux de finir une nouvelle fois une saison avec un trophée, les joueurs et le staff de l'OM évitent de rejoindre les Lyonnais au moment d'évoquer le faible niveau de cette finale de la coupe de la Ligue.

andre-ayew-a-gauche-frere-jordan-a-droite-apres-victoire-olympique-marseille-finale-coupe-ligue-face-olympique

André Ayew (à gauche) et son frère Jordan (à droite) après la victoire de l'Olympique de Marseille en finale de la Coupe de la Ligue face à l'Olympique Lyonnais (1-0 a.p)

Brandao, à qui il ne reste qu’une poignée de matchs à l’OM, pourra toujours bomber le torse au moment d’évoquer son deuxième passage sur la Canebière : après avoir marqué le but qui a propulsé Marseille en quart de finale de ligue des Champions, il a inscrit celui qui offre une troisième coupe de la Ligue à Marseille, contre Lyon (1-0, ap). «Pour les puristes c’est pas un monstre de technique, mais bon, il faut le mettre son but quand même » faisait remarquer son entraîneur en fin de match, comme un hommage.

Le Brésilien a pris le meilleur sur Umtiti avant de tromper Lloris d’une frappe croisée. Le dénouement d’un match où l’écart entre les deux équipes était très faible. «Il n’y avait pas que l’écart qui était faible. Je crois que le niveau de jeu de cette finale n’était pas très élevé» peste Rémi Garde, qui assure qu’il n’y avait pas de calculs par rapport à la deuxième finale.

Si pour Jimmy Briand, l’OM a très bien défendu, il ne fait pas pour autant un net vainqueur : «Le sort a fait que c’est Marseille qui a gagné, mais je ne les ai pas trouvés spécialement meilleur». Mais à tous ces observateurs peinés, Alou Diarra rappelle qu’une finale, ça se gagne avant tout : «C’est vrai, il y avait des spectateurs, mais nous notre objectif c’était de gagner. On est des compétiteurs, on n’est pas des animaux dans un cirque. Quand on gagne on est bon, quelque soit la manière». Et puis cela permet à certains de faire des bilans, voire de faire passer des messages.

Le discours d’adieu de Deschamps ?

Car l’entraîneur de l’OM a saisi la balle au bond. Dès le coup de sifflet final, il a envoyé un message sans équivoque au micro de France 2. Il l’a répété en conférence de presse avant de venir le servir en zone mixte : «Ca fait six titres, une moyenne de deux par saison. Ils sont là, et même mes pires ennemis ne pourront pas me les enlever, c’est indélébile. Ce club n’a rien gagné pendant 17 ans. Il y en a qui ont fait du très bon travail, il y en a d’autres qui en feront après moi». Même s’il refuse de parler de son avenir à la tête du club, DD concède néanmoins que l’on peut interpréter sa tirade comme un bilan : «Si je parle comme ça, c’est parce qu’on a plus rien à gagner.

Mais il y a deux choses qui sont importantes pour moi : le respect des gens qui nous suivent et la fierté». Une opération séduction envers les supporters que poursuit André Ayew : «J’espère qu’ils seront derrière nous pour les prochains matchs car cette série était difficile».

Une autre arrive pour l’OM : celle de sept matchs sans le moindre enjeu, si ce n’est celui d’exhiber sa coupe. C’est Frédéric Thiriez qui va être content.

jjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj

16ème de finale

Mercredi 31 août 2011

La trêve internationale laisse cette semaine place aux seizièmes de finale de Coupe de la Ligue, qui voient l’entrée en lice des équipes de Ligue 1, à l’exception des Européens. L'AJ Auxerre, face à Nancy (1-2) et Lorient, contre Guingamp (2-3), ont validé leur billet pour les huitièmes de finale. Suite des matches ce mercredi, avec notamment le choc entre Bordeaux et Saint-Etienne.

Voir la fiche du match

Toulouse FC (L1) – OGC Nice (L1) Un match retour dix jours après l’aller. Alors que Nice a reçu le TFC lors de la quatrième journée de Ligue 1, pour un résultat nul (1-1), c’est au tour de l’équipe de la Ville Rose d’accueillir le Gym pour une revanche, ce mercredi (18h). Si aucune des deux équipes n’a gagné ce week-end, le TFC se faisant même battre à domicile par le Paris Saint-Germain (3-1), les hommes d’Alain Casanova restent largement favoris de la rencontre, de par leur excellent début de championnat, contrairement à des Aiglons qui n’ont pris que deux points en quatre journées, et sont déjà en danger en bas de tableau.

Le Mans (L2) – AC Ajaccio (L1) Le Mans et Ajaccio ne se seront pas quittés bien longtemps. A la lutte pour la montée en Ligue 1 toute la saison dernière, et surtout en fin de championnat, les deux équipes se retrouvent dès les 16e de finale de Coupe de la Ligue ce mercredi (20h). En grande difficulté en Ligue 2, avec seulement trois points pris en cinq journées alors que l’équipe fait partie des grands favoris du championnat, les Manceaux comptent sur la coupe et des Ajacciens qui ont encaissé quatre buts ce week-end pour se relancer, après avoir eux-mêmes perdu sur le terrain de Châteauroux (1-0)

Montpellier HSC (L1) – Amiens AC (L2) C’est la rencontre la plus déséquilibrée des 16e. Montpellier, leader de Ligue 1 après quatre journées, reçoit Amiens, 19e de Ligue 2, ce mercredi (20h). Seulement battus ce week-end par l’OL (2-1) après trois victoires d’affilée, les Héraultais sont l’équipe en forme de ce début de saison au sein de l’élite. En face, les Amiénois éprouvent bien des difficultés pour leur retour en Ligue 2, et font déjà partie des favoris pour retrouver le National en fin de saison. A moins d’une grosse surprise, le MHSC devrait se qualifier tranquillement pour les huitièmes de cette Coupe de France.

SM Caen (L1) – Stade Brestois 29 (L1) Nouvelle rencontre entre pensionnaires de l’élite. Pour leur entrée dans la compétition, Caen et Brest s’affrontent dès les 16e de finale, ce mercredi (20h). Auteurs d’un très bon début de championnat avec deux victoires d’entrée, comme la saison passée, les Caennais marquent depuis un peu le pas, avec deux défaites de rang. En face, les Brestois n’ont connu ni la victoire ni la défaite, puisqu’ils ont fait quatre fois match nul, en autant de rencontres. Cette rencontre, a priori très équilibrée, pourrait bien se finir en prolongation …

Dijon FCO (L1) – Valenciennes FC (L1) Troisième victoire d’affilée pour Dijon ? Auteurs de débuts difficiles pour la première saison en Ligue 1 de leur histoire, avec deux défaites d’entrée, les Dijonnais se sont particulièrement bien rattrapés depuis, enchaînant deux victoires en championnat. Pour tenter de continuer sur leur lancée par le biais de la Coupe de France, les joueurs de Patrice Carteron n’auront pas affaire à une équipe d’une division inférieure mais à des Valenciennois qui n’en sont pas loin au niveau de leur qualité de jeu. Battus à trois reprises en quatre matchs de L1, les Nordistes tenteront de se rattraper en coupe, même si celle-ci pourrait les plonger encore plus dans le doute.

CS Sedan-Ardennes (L2) – FC Nantes (L2) Sedan se verrait bien enfoncer un peu plus le FC Nantes. Pour ce remake de la première journée de Ligue 2, qui avait vu la victoire des Ardennais (2-0), l’entraîneur nantais Landry Chauvin retrouve ses anciens protégés alors que ses joueurs actuels sont eux en plein doute. Les Canaris, qui font partie des favoris de L2, croyaient avoir enfin lancé leur saison lors de la quatrième journée de championnat et une large victoire face à Guingamp (4-0), mais leur déplacement de samedi à Tours, et la défaite qui s’en est suivie (2-1), a prouvé que les Jaune et Vert avaient encore énormément de travail.

AS Saint-Etienne (L1) – Girondins de Bordeaux FC (L1) Nouveau remake, mais trajectoires opposées. Si les Stéphanois se sont imposés sur la pelouse de Bordeaux (2-1) en ouverture de championnat, ils ont ensuite connu une trajectoire descendante en Ligue 1, enchaînant victoire, match nul et défaite. Bordeaux en revanche s’est réveillé après son revers face au revers, connaissant deux matchs nuls puis une victoire, enfin, ce week-end. Les retrouvailles entre les deux clubs s’annoncent serrées, avec un léger avantage peut-être pour des Verts qui

RC Lens (L2) – Evian-Thonon-Gaillard (L1) Lens compte sur la Coupe de France pour enfin se lancer. Après avoir passé les deux premiers tours de la compétition à domicile, les Nordistes reçoivent une nouvelle fois ce jeudi (20h), une équipe d’Evian qui les a croisés en Ligue 1 pendant qu’eux se voyaient rétrogradés en L2. Seulement en dehors de ces premiers tours de coupe, Lens a très mal débuté sa saison en championnat, avec seulement 4 points pris en 5 journées, et une 17e place provisoire qui ne reflète pas le statut de favori des joueurs de Jean-Louis Garcia. De son côté, Evian fait de meilleurs débuts en Ligue 1, mais n’a pas l’effectif pour se battre sur tous les tableaux.

EA Guingamp 2–3 (ap) FC Lorient

Lorient a eu chaud. Le pensionnaire de Ligue 1 s’est imposé au bout du suspense dans le traquenard de son voisin breton Guingamp, dans le bucolique stade du Roudourou (2-3), après prolongations. Les Merlus ont rapidement été menés au score après un premier but de El-Jadeyaoui (11e) d’une frappe croisée imparable pour le gardien remplaçant des Merlus, Chaigneau. Lorient repart de l’avant et croit avoir fait le plus dur en revenant sur son adversaire grâce à un but contre son camp du malheureux Knockaert consécutif à un corner de Coutadeur (28e).

Mais les Guingampais ne se laissent pas abattre et repassent devant quelques instants plus tard, Charrier redonne l’avantage aux siens après un centre d’El-Jadeyaoui (31e). Les Merlus poussent et reviennent finalement par l’intermédiaire de l’improbable Jérémy Aliadière après une boulette de Planté (84e). Aliadière, décidément de retour aux premiers plans, profite de la prolongation pour donner un avantage définitif aux hommes de Christian Gourcuff (114e). Une bonne nouvelle pour l’ancien joueur d’Arsenal mais aussi pour Lorient qui a finalement bien fait de lui avoir donné une chance.

AS Nancy-Lorraine 1-2 AJ Auxerre

L’AJ Auxerre n’a pas fait de cadeau à son ancien entraîneur, Jean Fernandez. Sur la pelouse synthétique de Marcel-Picot, les Icaunais ont réalisé une belle opération en s’imposant (1-2) pour le compte des 16e de finale de la Coupe de la Ligue. Après une première période difficile avec peu d’occasions, l’AJA ouvre le score par l’intermédiaire d’Anthony Le Tallec, concluant un bon centre de Roy Contout (50e).

L’ASNL ne tarde pas à réagir et Diakite remet les siens dans le droit chemin d’une belle frappe sous la barre (55e). Alors que les deux formations se neutralisent, Laurent Fournier lance l’ancien Amiénois Kossoko dans le match. A raison puisque ce dernier profite d’un coup franc de Le Tallec détourné pour tromper de près Damien Grégorini (73e). Nancy s’emmêle les pinceaux en fin de match et Diakité est même expulsé pour un deuxième carton jaune (80e).

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football