2-6-2-20-2014 Coupe de la Ligue

2-6-2-20-2014 Coupe de la Ligue

Coupe de la Ligue 2013-2014

cdl2

Coupe de la Ligue française de football 2013-2014

Généralités
Sport : Football
Organisateur : LFP
Edition : 20 ème
Périodicité : Annuelle
Lieux : France.pingFrance
Participants : 44
La Coupe de la Ligue est une compétition de football à élimination directe, organisée par la Ligue de football professionnel (LFP), qui rassemble uniquement les clubs français professionnels.
Statut des participants : Pro
Date :  6 Août 2013 au 19 Avril 2014
Epreuves : 7 tours
Site(s) : Stade de France, Finale jouée le : 19 Avril 2014
le 10 juillet 2016, se déroulera la finale de EURO2016 au Stade de France
Trophée
Le trophée actuel de la Coupe de la Ligue.
Palmarès
Vainqueur : Paris Saint-Germain(4)
Finaliste : Olympique Lyonnais
joueur__kfadth
Les buteur(s)
Nbre de but(s) : but.png 3 buts
 Paris Saint-Germain: Uruguay.spingEdinson Cavani but.png4’et but.png33′(péno)
Olympique Lyonnais : France.pingAlexandre Lacazette but.png56′
Meilleur(s) buteurs :
Uruguay.spingEdinson Cavani(4 buts)

 

La Coupe de la Ligue de football 2013-2014 est la 20e édition de la Coupe de la Ligue de football française, organisée par la LFP. Les premiers tours préliminaires sont prévus pour se disputer en août, et la phase finale, d’octobre à avril.

Déroulement de la Compétition

Calendrier

Tour Préliminaire 2013

LP Tour Equipe Date Participants
France.ping 1 Premier tour 6-7 Août 22
France.ping 2 Deuxième tour 27 Août 12(11+18è de L1)
France.ping 3 Seizièmes de finale 29-30 Septembre 20 (6+14de L1)

Phase Finale 2013 -2014

LP Tour Equipe Date Participants
France.ping 1 Huitièmes de finale 17-18-Décembre 16 (10+6)
France.ping 2 Quarts de finale 14-15-Janvier 8
France.ping 3 Demi finales 4-5-Février 4
France.ping 4 Finale, Stade de France Samedi 19 Avril 2

Participants

1/8 de Finale

LP LC Equipe Ligue 1 Début
France.ping OFC Nice 1/8 de finale
France.ping Paris Saint-Germain 1/8 de finale
France.ping Olympique Lyonnais 1/8 de finale
France.ping Olympique de Marseille 1/8 de finale
France.ping FC Girondins de Bordeaux 1/8 de finale
France.ping AS Saint-Etienne 1/8 de finale

1/16 de finale

LP LC Equipe Ligue 1 Début
France.ping Stade Rennais FC 1/16 finale
France.ping FC Lorient  1/16 finale
France.ping Lille OSC 1/16 finale
France.ping Montpellier HSC 1/16 finale
France.ping Valenciennes FC 1/16 finale
France.ping Toulouse FC 1/16 finale
France.ping SC Bastia 1/16 finale
France.ping Evian Thonon Gaillard FC 1/16 finale
France.ping EA Guingamp 1/16 finale
France.ping FC Sochaux-Montbéliard 1/16 finale
France.ping AC Ajaccio 1/16 finale
France.ping FC Nantes 1/16 finale
France.ping AS Monaco FC 1/16 finale
France.ping SC Bastia 1/16 finale

Premier tour

LP LC Equipe Ligue 2/Nat LC Equipe Ligue 2/Nat
France.ping ES Troyes AC Dijon FCO
France.ping AJ Auxerre US Créteil-Lusitanos
France.ping Chamois Niortais FC RC Lens
France.ping AC Arles-Avignon Le Mans FC
France.ping Ajaccio GFC SCO Angers
France.ping Clermont Foot US Boulogne CO
France.ping Le Havre AC LB Châteauroux
France.ping CA Bastia Tours FC
France.ping Stade Lavallois Nîmes Olympique
France.ping FC Metz Stade Brestois 29
France.ping Amiens SC Chamois Niortais FC
France.ping Arrivée au 2ème Tour AS Nancy-Lorraine

Règlement

Chaque tour se déroule en un seul match. En cas d’égalité, une prolongation de 2 périodes de 15 minutes est disputée. Si l’égalité persiste, une séance de tirs au but départage les 2 équipes.

Résultats

Tours préliminaires

Premier tour

19 équipes de Ligue 2 (l’AS Nancy-Lorraine, dix-huitième de la saison de Ligue 1 précédente est exempté) et 3 équipes de National (Gazelec Ajaccio relégué + Amiens et Boulogne ayant le statut pro) débutent cette Coupe de la Ligue.

Ce tour est prévu le mardi 6 et le mercredi 7 août 2013. Le tirage au sort a lieu le mercredi 17 juillet à 12h00 au siège de la Ligue de football professionnel.

Récapitulatif des rencontres

le 7 Août 2013

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping CA Bastia 0-1 AC Arles-Avignon
France.ping Angers SCO 1-2(a.p) RC Lens

le 6 Août 2013

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping Stade Brestois 1-4 AJ Auxerre
France.ping Tours FC 2-2(4-3tab) FC Istres
France.ping US Boulogne CO 1-1(3-4tab) US Créteil-Lusitanos
France.ping Stade Lavallois 0-1 Nîmes Olympique
France.ping Amiens SC 1-0 LB Châteauroux
France.ping Chamois Niortais FC 2-3 Le Havre AC
France.ping SM Caen 2-0 FC Metz
France.ping GFC Ajaccio 2-2(3-5tab) ES Troyes AC
France.ping Clermont FA 3-0 Dijon FCO

Deuxième tour

Les six rencontres se jouent le mardi 27 août. Aux 11 qualifiés s’ajoute Nancy exempté au tour précédent (18e de Ligue 1, la saison précédente).

Le tirage au sort a eu lieu immédiatement après celui du premier tour, le mercredi 17 juillet au siège de la Ligue de football professionnel.

Récapitulatif des rencontres

27 Août 2012

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping SM Caen 0-3 AJ Auxerre
France.ping Le Havre AC 2-3(a.p) Amiens SC
France.ping Clermont FA 0-1 Tours FC
France.ping Nîmes Olympique 1-2 ES Troyes AC
France.ping RC Lens 3-4 US Créteil-Lusitanos
France.ping AS Nancy-Lorraine 1-0 AC Arles-Avignon

Phase finale

Seizièmes de finale

Les 10 rencontres sont prévues les mardi 29 et mercredi 30 octobre 2013. Les six vainqueurs du deuxième tour sont rejoints par les 14 équipes de Ligue 1 qui ne participent à aucune Coupe d’Europe.

Récapitulatif des rencontres

30 Octobre 2013

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping EA Guingamp 1-2 Evian Thonon Gaillard
France.ping FC Sochaux-Montbéliard 3-2(a.p) Montpellier HSC
France.ping Stade de Reims 1-0 AS Monaco FC

29 Octobre 2013

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping SC Bastia 1-0 AC Ajaccio
France.ping Lille OSC 0-1(a.p) AJ Auxerre
France.ping Stade Rennais FC 2-1(a.p) AS Nancy-Lorraine
France.ping Valenciennes FC 1-3 ES Troyes AC
France.ping US Créteil-Lusitanos 1-3 Toulouse FC
France.ping Tours FC 3-1 Amiens SC
France.ping FC Nantes 2-0 FC Lorient

 Huitièmes de finale

Les huitièmes de finale se déroulent les mardi 17 et mercredi 18 décembre 2013. Ce tour signifie l’arrivée des six clubs « européens ». Les quatre premiers de la saison de Ligue 1 2012-2013 (le Paris Saint-Germain, l’Olympique de Marseille, l’Olympique lyonnais et l’OGC Nice) ont le statut de tête de série : ils ne peuvent s’affronter.

Match disputé le 17 Décembre 2013

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   FC Nantes 1-0 AJ Auxerre

Match disputé le 18 Décembre 2013

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   Olympique Lyonnais   3-2 Stade de Reims
France.ping OGC Nice  3-0 FC Sochaux-Montbéliard
France.ping Paris Saint-Germain  2-1(a.p) AS Saint-Etienne
France.ping Olympique de Marseille  2-1 Toulouse FC
France.ping Stade Rennais FC 1-2 FC Girondins de Bordeaux 
France.ping Evian Thonon Gaillard  2-1  SC Bastia
France.ping  ESTAC Troyes 3-2 Tours FC

Quarts de finale

Les quarts de finale se déroulent les mardi 14 et mercredi 15 janvier 2014. Le tirage au sort pour les demi-finales est intégral et réalisé par Sidney Govou après la rencontre entre l’Olympique lyonnais et l’Olympique de Marseille au stade de Gerland.

Match disputé le 14 Janvier 2014

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   FC Girondins de Bordeaux 1-3 Paris Saint-Germain

Match disputé le 15 Janvier 2014

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   FC Nantes 4-3 OGC Nice
France.ping ESTAC Troyes 3-1 Evian Thonon Gaillard
France.ping Olympique Lyonnais  2-1 Olympique de Marseille 

Demi-finales

Les demi-finales se déroulent le mardi 4 et le mercredi 5 février 2014.

Match disputé le 4 Février 2014

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping FC Nantes 1-2 Paris Saint-Germain

Match disputé le 5 Février 2014

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping Olympique Lyonnais 2-1 ESTAC Troyes

finalecdl

le 19 Avril 2014 au Stade de France, Paris France.ping(France)

LP LC Equipe Score LC Equipe
France.ping   Olympique Lyonnais 1-2(0-2) Paris Saint-Germain

arbitre

Arbitre(s) LP Nom, Prénom
Arbitre officiel France.ping Stéphane Lannoy
Arbitre Assistant France.ping Mickaël Annonier
Arbitre Assistant France.ping Frédéric Cano
Arbitre Supplémentaire France.ping Nicolas Rainville
Arbitre Supplémentaire France.ping Bartolemeu Varela
4ème Arbitre France.ping Eric Dansault
Délégué Principal France.ping Marc-Gérard Biolchini
Délégué Assistant France.ping Francis Vidry
Délégué Assistant France.ping Claude Berthier
Observateur délégué France.ping Jean-Paul Greaud

Spectateurs : 78547

lesbuteurs

Nbre de but(s) : but.png 3 buts
 Paris Saint-Germain: Uruguay.spingEdinson Cavani but.png4’et but.png33′(péno)
Olympique Lyonnais : France.pingAlexandre Lacazette but.png56′

Meilleurs buteurs

R LP Buteur(s) LC Nom, Prénom Buts
1 Uruguay.sping Edinson Cavani   Paris Saint-Germain 4
2 Jimmy Cabot France.ping ESTAC Troyes 3
Alexandre Lacazette France.ping Olympique Lyonnais 3
Bafétimbi Gomis France.ping Olympique Lyonnais 3
Bryan Bergougnoux France.ping Tours FC 3
Riyad Mahrez France.ping Le Havre AC 3
Jonathan Téhoué France.ping Amiens SC 3
Ghislain Gimbert France.ping ESTAC Troyes 3
Yoann Couty France.ping ESTAC Troyes 3

Composition des équipes

Olympique Lyonnais Cj Cr E/S Paris Saint-Germain Cj Cr E/S
 LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg  LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
Portugal.svg 16 26px-Righthand.svgAnthony Lopes 20px-Yellow_card.svg 32′ France.ping 1 26px-Righthand.svgNicolas Douchez
Cameroun.ping 3 Henri Bedimo20px-Sub_off.svg Bresil.ping 2 Captain_sports.svgThiago Silva
Burkina_Faso.ping 4 20px-Sub_on.svgBakary Kone 92′ Bresil.ping 13 Alex
serbie_svg 5 Milan Bisevac 20px-Yellow_card.svg 72′ Bresil.ping 17 Maxwell
Senegal.ping 14 Mouhamadou Dabo20px-Sub_off.svg France.ping 26 Captain_sports.svgChristophe Jallet
France.ping 19 20px-Sub_on.svgJimmy Briand  54′ Italie.svg 8 Thiago Motta
France.ping 23 Samuel Umtiti Burkina_Faso.ping 14 Blaise Matuidi
France.ping 24 Corentin Tolisso Italie.svg 24 Marco Verratti20px-Sub_off.svg 20px-Yellow_card.svg 18′
France.ping 17 Steed Malbranque20px-Sub_off.svg France.ping 4 20px-Sub_on.svgYohan Cabaye  74′
Algerie.ping 31 20px-Sub_on.svgNabil Fékir 68′ Bresil.ping 29 Lucas Moura20px-Sub_off.svg
France.ping 21 Captain_sports.svgMaxime Gonalons France.ping 7 20px-Sub_on.svgJérémy Menez 91′
France.ping 28 Arnold Mvuemba Uruguay.sping 9 Edinson Cavani
France.ping 10 Alexandre Lacazette Argentina.ping 22 Ezequiel Lavezzi20px-Sub_off.svg
Senegal.ping 18 Bafetimbi Gomis Argentina.ping 18 20px-Sub_on.svgJavier Pastore 75′
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg
France.ping 30 26px-Righthand.svgMathieu Gorgelin Italie.svg 30 26px-Righthand.svgSalvatore Sirigu
Algerie.ping 2 Mehdi Zeffane Bresil.ping 5 Marquinhos
Burkina_Faso.ping 4 Bakary Kone France.ping 21 Lucas Digne
France.ping 20 Gaël Danic France.ping 4 20px-Sub_on.svgYohan Cabaye 74′
France.ping 19 Jimmy Briand 74′ France.ping 7 20px-Sub_on.svgJérémy Menez  91′
France.ping 26 Clinton Njie France.ping 25 Adrien Rabiot
Algerie.ping 31 Nabil Fékir Argentina.ping 27 20px-Sub_on.svgJavier Pastore 75′
Le(s) buteur(s) M Le(s) buteur(s) csc P M
21 match Brandao 18′ France.ping
Entraîneur Entraîneur
France.ping Rémi Garde France.ping Laurent

Résumé des matchs

 Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain

affiche_finale_coupe_ligue_2014

Après OL-PSG (1-2), notre antisèche : Paris avait besoin du trophée, c’est tout ce qu’il a eu. Décevant dans le jeu, le PSG a souffert face à Lyon (2-1). Mais il a remporté le trophée qui va ramener un peu de calme dans la capitale. Notre antisèche.

Le jeu : Pourtant, le PSG était retombé dans ses travers

Le PSG s’est retrouvé en situation favorable avec une certaine réussite. Il a ouvert le score très tôt, sur sa première offensive dans le camp lyonnais, avant de doubler la mise sur une décision arbitrale litigieuse qui a tourné en sa faveur. C’était bien payé pour l’équipe de Laurent Blanc, qui a eu cette tendance de plus en plus fréquente ces derniers mois à se contenter d’une possession globalement stérile (56%, seulement 3 tirs cadrés). Lyon, trop attentiste en première période, a réagi grâce au changement tactique opéré par Garde peu après la pause avec l’entrée de Briand à la place de Dabo.

Mais l’OL, trop léger techniquement sans Gourcuff et Grenier, n’a dû son salut qu’à un exploit individuel de Lacazette pour trouver la faille dans la défense parisienne. L’un des deux seuls tirs cadrés des Gones dans la rencontre. C’était trop peu pour aller chercher le trophée, même face à un PSG qui a affiché une certaine vulnérabilité à Saint-Denis.

psg-ol-finale-cdl-2013-14

Les joueurs : C’était le soir de Cavani

Il avait été critiqué après ses prestations décevantes face à Stamford Bridge et à Gerland la semaine passée. Edinson Cavani a répondu de la plus belle des manières. L’Uruguayen a été l’homme décisif de la victoire du PSG face aux Gones avec son doublé. Lui aussi passé à côté à Stamford Bridge, Maxwell a lui aussi réalisé une belle prestation avec à la clé une passe décisive pour son avant-centre et des retours bien sentis en défense. Thiago Silva a commis des erreurs même s’il a bien tenu la défense du PSG en fin de match.

Thiago Motta n’a pas eu son rendement habituel. A l’OL, Alexandre Lacazette a fait parler son talent sur le but des Gones, qui ont globalement manqué d’efficacité. A l’image d’un Hénri Bédimo toujours offensif, mais rarement en réussite. Maxime Gonalons a assumé son rôle de cadre dans une équipe rajeunie. Anthony Lopes, au-delà de sa sortie kamikaze qui lui coûte un penalty sévère, n’a pas été rassurant.

La stat : 4

En s’imposant devant l’OL au Stade de France, le PSG a remporté sa quatrième Coupe de la Ligue, nouveau record de l’épreuve. Jusqu’ici, Paris devait partager le statut de club le plus titré en Coupe de la Ligue avec Bordeaux et Marseille (3). Le club francilien, dont la dernière victoire dans cette compétition remontait à 2008, est parvenu à gagner ces quatre titres en seulement cinq finales. Une réussite que doit particulièrement envier… l’OL. Les Lyonnais disputaient eux aussi leur cinquième finale. Avec cette défaite face au PSG, ils en ont désormais perdu quatre.

gomis-finale-cdl-2014-lyon-psg

Le tournant qui n’a pas eu lieu : Gomis pouvait mieux faire

10e minute : Cueilli à froid sur le premier but de Cavani, Lyon tente de réagir par l’intermédiaire de Gomis. L’avant-centre lyonnais vient de manquer la cadre quelques minutes sur sa première occasion dans un angle fermé. Cette fois-ci, il se retrouve en position idéale, sur un corner d’Arnold Mvuemba. Dans le dos d’un Thiago Motta trop court, Gomis mise sur la puissance plus que sur la précision et sa reprise file directement dans les bras de Nicolas Douchez. C’était l’autre tir cadré de l’OL dans ce match, avec le but de Lacazette.

La question : Au-delà du titre, cette victoire peut-elle rassurer le PSG ?

Le PSG se contentera largement d’avoir gagné ce qui ressemblait à son match le plus important de cette fin de saison. Déjà parce que cela lui offre un titre, la Coupe de la Ligue, mais aussi parce que cela lui permet de renouer avec la victoire après sa semaine la plus difficile de la saison, marquée par l’élimination face à Chelsea en Ligue des champions et son deuxième revers en L1, à Lyon (2-1).

Au Stade de France, le PSG a renvoyé l’image de l’équipe convalescente qu’il était avant le coup d’envoi. Cette formation si rayonnante il y a quelques semaines a gagné en courbant l’échine, sans faire la différence par cette philosophie de jeu à laquelle Laurent Blanc tient tellement. Paris a su faire ce qu’il n’avait pas réalisé il y a dix jours à Stamford Bridge, dans un contexte et face à un adversaire bien différents. Avec le trophée, et la réussite retrouvée de Cavani, c’est tout ce qu’il pourra retenir d’une victoire au cours de laquelle il n’a pas vraiment affiché de progrès dans le jeu par rapport à la semaine passée.

compo_finale_coupe_de_la_ligue

le 18 mars, 2014

La finale de la Coupe de la Ligue se jouera le 19 avril au Stade de France et en 2014 la compétition fête son 20e anniversaire. Et pour le coup, cela tombe plutôt bien puisque en plus de souffler ses 20 bougies l’affiche de la finale est pas mal du tout avec OL – PSG.

Les deux clubs n’ont pas démérité pour arriver jusqu’en finale, les matchs à élimination direct reservant toujours quelques surprises. Même si l’enjeu sportif est le même pour les lyonnais et les parisiens, cette finale n’a pas nécessairement la même importance. Ainsi, on sait que le PSG se devait de faire aussi bien que l’an passé en Ligue des Champions, chose qui est faite et se devait de confirmer son titre de Champion de France. Même si mathématiquement ce n’est pas encore le cas, on voit mal le titre échapper au PSG.

Même s’il est vrai que les objectifs de Laurent Blanc font mention d’une victoire en coupe nationale, une défaite en finale de la Coupe de la Ligue pourrait être effacée par une 1/2 finale en Ligue des Champions voir plus. Côté OL, l’enjeu n’est pas le même. Il semble très difficile aux lyonnais d’accrocher la 3e place en Ligue 1 (qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions) et la participation en Ligue Europa est encore loin d’être assurée à neuf matchs de la fin du championnat.

Aussi, une victoire en finale de la Coupe de la Ligue leur permettrait de se débarrasser d’une certaine pression pour la fin du championnat puisque la vainqueur remporte aussi son ticket pour la Ligue Europa. L’enjeu n’est donc pas le même pour le PSG et l’OL mais les deux équipes se doivent l’emporter pour des raisons différentes. Comme pour les précédentes éditions le Stade de France fera le plein et il n’y aura plus une place de libre. 80000 personnes et moi et moi et moi…

Pour les places au Stade de France, c’est à chacun son quota. Celui pour les deux clubs finalistes qui disposent (21500 places), les partenaires de la Lfp (5500 places), ceux de la FFF (5000 places), les abonnés des loges (5000 places) etc… Et pour le grand public ? Ben, il reste plus grand chose, enfin si, 9500 places. Les places pour le grand public seront mises en vente probablement vers la fin mars, début avril.

PSG_vs_Lyon_Finale_Coupe_Ligue_2014

Coupe de la Ligue : La finale n’aura rien à voir … même si Lyon peut à nouveau gagner Dimanche dernier, Lyon dominait le PSG en Ligue 1 (1-0). De nombreux paramètres ont évolué depuis. Mais l’OL a encore de quoi nourrir ses espoirs…

Parce que Paris est vulnérable

Deux défaites consécutives. Le PSG n’avait plus connu ça depuis le 1er décembre 2011 (défaite à Salzbourg après celle à Marseille). En chutant à Lyon (0-1), les Parisiens ont montré une étonnante fragilité. Au-delà de ça, ce revers en terres rhodaniennes a confirmé les problèmes parisiens remarqués à Londres. Et, mentalement, il a surtout montré que le club de la capitale n’avait pas digéré son élimination de la Ligue des champions, cinq jours après Chelsea (0-2). Au Stade de France, les joueurs de Laurent Blanc devront avoir évacué leur déception. Cette finale de la Coupe de la Ligue arrive dans tous les cas au bon moment pour l’Olympique lyonnais.

Parce que cette fois-ci, le PSG est prévenu

Battre Paris une semaine avant de le retrouver en finale de la Coupe de la Ligue a fait du bien aux têtes lyonnaises. Mais cette défaite a au moins le mérite de prévenir le PSG que Lyon était toujours un adversaire à prendre au sérieux. Les Parisiens ont peut-être été surpris en Ligue 1. Ils ne pourront pas l’être samedi en finale de Coupe de la Ligue.

Parce que c’est une finale

Une finale, c’est un match, seulement 90 minutes. Contrairement à la quatrième place que cherche à obtenir Lyon en Championnat, la Coupe de la Ligue est un objectif à très court terme. Samedi, l’OL connaitra la pression de l’instant et ce sera une grande différence avec dimanche dernier. Ce qui ne changera pas en revanche, c’est que Paris jouera, comme à Chelsea, sa faculté à faire mieux qu’en 2013. Champion et quart de finaliste européen l’an passé, le PSG est (presque) assuré de faire aussi bien. Ne pas faire mieux serait un (petit) coup d’arrêt dans la progression du club de la capitale. Cette finale de la Coupe de la Ligue est le dernier match d’importance de la saison pour Paris, qui peut entériner son titre de champion de France mercredi contre l’ETG.

Parce que Lyon a encore perdu du monde depuis dimanche

Cinq. Voilà le nombre de joueurs titulaires dont Lyon sera privé ce samedi. Après Grenier, Gourcuff, Fofana et Miguel Lopes, l’OL a perdu Jordan Ferri, suspendu pour cette finale. Le jeune milieu de terrain lyonnais était étincelant depuis plusieurs rencontres. C’est une vraie perte. Décisif à Valenciennes (victoire 2-1) et contre le PSG, Ferri était l’un des maillons essentiels du milieu des Gones. Ce problème, le PSG le connaît en terme de qualité. Privé « seulement » de Zlatan Ibrahimovic, Paris sera sûrement plus perturbé que Lyon ce samedi. Car l’absence du Suédois reste plus préjudiciable aux Parisiens que celle de Ferri ne l’est à Lyon. L’OL a l’habitude de jongler avec ces contrariétés. Dimanche, Rémi Garde a aligné une 49e équipe de départ différente cette saison. En 55 matches. Une 50e samedi ?

Parce qu’en Coupe de la Ligue, le favori gagne souvent mais pas toujours, et Lyon en sait quelque chose

Depuis désormais six ans, le favori théorique n’a jamais été piégé en finale de la Coupe de la Ligue. Une statistique assez étonnante à la vue de l’histoire de la compétition, qui a notamment sacré Gueugnon en 2000 (face au … PSG) ou Nancy en 2006 (contre Nice). Même si le PSG n’est pas un favori comme les autres, être legros en finale n’assure pas de la victoire. S’il y a bien deux équipes qui le savent, ce sont bien les deux qui s’opposent samedi. Car, la dernière fois que la meilleure équipe sur le papier s’est inclinée, c’était en 2006-2007. Cette année-là, Bordeaux était venu à bout de… Lyon ! Souvent comparé au PSG de cette saison pour leur ultra-domination respective sur la Ligue 1, la grande équipe rhodanienne de l’époque avait largement dominé la finale mais était tombé.

Parce que l’attaque du PSG est en berne

Qui l’aurait cru ? Il y a un mois, l’attaque parisienne brillait de mille feux et le PSG enchaînait les scores fleuves (3-0 contre Valenciennes, 4-0 à Leverkusen, 4-2 à Toulouse, 3-0 à Bastia). Mais depuis six matches, tout a changé. Avec seulement huit buts inscrits, soit 1,33 par match, l’attaque du PSG est en panne. Pire, le club de la capitale vient d’enchaîner deux rencontres sans marquer. Une première depuis août 2012 (0-0 à Ajaccio et contre Bordeaux) !

Parce que la défense de l’OL gagne en sécurité

Désastreuse. Voilà comment on pourrait qualifier la première partie de saison d’une défense lyonnaise souvent changée. Et dimanche, la défense rhodanienne sera une nouvelle fois modifiée, le jeune Corentin Tolisso ayant de bonnes chances de basculer au milieu, laissant sa place à droite à Dabo. Un choix forcé par la suspension de Ferri qui risque de priver l’OL de ses nouveaux automatismes défensifs. Car, la tendance actuelle est beaucoup plus favorable. La défense rhodanienne gagne en sécurité à chacune de ses sorties. Sept buts encaissés en six rencontres, c’est plutôt un bon score pour Lyon.

Parce que cette fois les deux équipes auront bénéficié du même repos

Une semaine complète de récupération. Voilà un luxe dont Lyon et le PSG ont très peu bénéficié dernièrement. Deux fois depuis début mars exactement. Une chance pour les deux équipes qui peuvent ainsi préparer de manière optimale l’un de matches les plus importants de leur saison. Si ces six jours ne permettront ni à Lyon, ni à Paris de récupérer leurs blessés, ils vont au moins permettre d’évacuer la fatigue visible dimanche dernier.

La physionomie de la finale ayant de forte probabilité de ressembler à celle du match de Ligue 1 (66% de possession parisienne, 276 passes à 732), cette nouvelle fraîcheur va surtout faire du bien à Lyon qui risque une nouvelle fois de courir énormément. « Je ne suis pas sûr que physiquement, sur une finale, ils arrivent à faire le même match, surtout face à un adversaire qui sera plus coriace », expliquait Eric Di Méco au micro de RMC. Pourtant plus reposé que les Lyonnais (deux jours de récupération supplémentaire), c’est le PSG qui avait paru le plus émoussé à Gerland. Samedi, aucune des deux équipes ne pourra se plaindre de la fatigue.

Parce que les stars du PSG doutent alors que celles de Lyon brillent

On ne commettra pas l’erreur de comparer la valeur des deux effectifs. Le PSG est incontestablement au-dessus. Avec des stars comme Thiago Silva, Thiago Motta, Lavezzi ou Cavani, Paris ne devrait même pas être inquiété par un Lyon aussi diminué. A l’image de la rencontre aller en championnat (4-0). Seulement, depuis quelques semaines, les stars parisiennes ne répondent plus. Le niveau de Thiago Silva à Lyon interpelle. Celui de Cavani déçoit.

Une situation diamétralement opposée à celle des Lyonnais, remobilisés depuis l’injustice ressentie lors de la défaite contre Monaco (2-3, l’ASM ayant marqué trois buts hors-jeu). Si l’on excepte le derby – qui n’est jamais vraiment un match comme les autres – Lyon reste sur cinq prestations sérieuses. Voire abouties. A l’origine de ce renouveau, la triplette défensive Anthony Lopes-Samuel Umtiti-Maxime Gonalons. Parfois décriés, le gardien lyonnais et le jeune défenseur central sont actuellement en très grande forme. Et ce samedi, ils seront bien présents.

Parce que cette fois, ce sera au Stade de France

Une chance pour Lyon, les finales de coupe nationales ne se jouent plus au Parc des Princes depuis bien longtemps. Mais le Stade de France aura probablement un fort accent parisien samedi. Pas forcément la faute à l’organisation : autant de billets étant donnés à chacun des deux clubs. Seulement, des milliers de billets sont réservés à la vente libre et sont donc achetés par des supporters de la région. Bien souvent pour le PSG. Mais l’OL pourra toujours compter sur 18 000 fans. Et n’oublions pas que la dernière Coupe soulevée par les Rhodaniens (Coupe de France 2012 contre Quevilly) l’a été dans un stade aux trois-quarts conquis par les supporters normands.

1/2 Finale

Olympique Lyonnais, 6e de Ligue 1 est grand favori de la demi-finale de la coupe de la Ligue qui l’oppose à Troyes, unique rescapé de la L2 et qui a déjà éliminé deux clubs de l’élite, mercredi au stade de Gerland (20H55).

L’Olympique lyonnais, vainqueur de l’épreuve en 2001 et trois fois finaliste (1996, 2007, 2012) n’a jamais perdu à ce stade de l’épreuve, jouant, qui plus est, chaque fois à domicile. Après une première moitié de saison manquée, l’OL est revenu dans la course à l’Europe et ne peut, surtout à une étape du Stade de France, négliger les épreuves de coupes nationales dans lesquelles il est toujours engagé pour décrocher une 18e qualification européenne consécutive. Battu à Rennes (2-0), dimanche en championnat, Lyon a un beau challenge à relever pour se remettre de cette défaite qui a mis fin à une invincibilité de douze matches, dont six victoires consécutives depuis le début 2014, parmi lesquelles une contre l’OM en quarts de finale (2-1).

Au tour précédent, l’OL avait battu Reims (3-2). « Ça, ce n’est pas une bonne nouvelle pour nous. Cela me contrarie car notre adversaire sera d’autant plus mobilisé », craint l’entraîneur troyen Jean-Marc Furlan au sujet de la contre-performance contre le Stade rennais. « Il n’y a rien de mieux qu’une bonne claque pour bien aborder le match suivant et il est bon aussi que celui-ci arrive très vite », souligne, de son côté, l’entraîneur lyonnais, Rémi Garde. Ce dernier devra toutefois se passer du milieu Clément Grenier et du défenseur central Samuel Umtiti, suspendus. Le second a été exclu à Rennes.

Garde espère toutefois pouvoir compter sur Yoann Gourcuff, ménagé dimanche pour une fatigue musculaire aux adducteurs, dont il semble rétabli. Pas d’engouement populaire à Lyon Apparemment décroché dans la lutte à l’accession, l’ESTAC, 11e en L2, vit un « moment historique », comme le décrit Furlan, et espère réaliser un troisième exploit après avoir sorti deux clubs de l’élite, Valenciennes, en 16e de finale, à l’extérieur, puis Evian/Thonon, en quarts, à domicile avec chaque fois une victoire 3-1.

Lors des deux premiers tours, les Champenois s’étaient qualifiés à l’extérieur (2-2, 5-3 t.a.b.) sur le terrain du Gazelec Ajaccio et à Nîmes (L2, 2-1) mais aussi battu Tours (L2, 3-2) en 8e de finale. « C’est une équipe, qui comme son entraîneur, a l’habitude de la Ligue 1. Elle marque des buts et même à Gerland il faudra être à son meilleur niveau », prévient encore Garde. « Nous n’avons rien à perdre et quelque part c’est une source de motivation. Je préfère cela que de disputer une demi-finale à la maison contre un club de National », dit de son côté Jean-Marc Furlan. « Pour espérer, il faudra mettre de l’audace et de la folie dans la rencontre », poursuit-il, se déclarant « fier de l’engouement provoqué par cet événement autour du club et des sept bus mobilisés un soir de semaine ». Parmi les Troyens, Benjamin Nivet qui tentera de décrocher à 37 ans son premier voyage au Stade de France lors d’une carrière entamée en 1996 (279 matches de L1 et 208 de L2)

A Lyon, en revanche, c’est plutôt l’indifférence alors que la rencontre est capitale dans la saison des Lyonnais, mais l’affiche n’égale pas celles des grandes soirées de Ligue des Champions des années 2000. Comme au tour précédent contre Marseille, 20.000 spectateurs sont espérés dans une enceinte de Gerland d’une capacité de 40.000 places. « Mais l’engouement le plus important est d’abord celui du vestiaire », souligne Rémi Garde.

Quart de finale de la Coupe de la Ligue

Olympique Lyonnais -Olympique de Marseille

Ol_om_cdl

le 20 décembre, 2013  Lyon recevra Marseille en 1/4 de finale de Coupe de la Ligue et à vrai dire c’est le match à ne pas manquer pour lors du prochain tour.

Même si le championnat n’a pas encore rendu son verdict, l’OM accuse un retard de 11 points sur le 3eme et l’OL est même encore un peu plus loin. Les deux équipes ne sont pas à des places auxquelles elles avaient habitué leurs supporters. Aussi, elles ont probablement intérêt à ne pas louper le coche en Coupe de la Ligue dont la victoire finale est synonyme de qualification en coupe d’Europe pour la prochaine saison. On devrait donc assister à un match très disputer sur la pelouse de Gerland le 15 janvier prochain.

Les places pour assister à OL OM au Stade Gerland sont en vente dans les points de vente habituels et selon une configuration habituelle également. Les places sont par contre à des tarifs beaucoup plus abordables qu’en ligue 1 Ainsi, en tribune laterale (Jean Jaures et Jean Bouin), les billets sont disponibles à des prix allant de 20 à 40 euros, tandis que le virage nord accessible avec des places à 8 euros pour la partie inférieure et 14 euros pour les sieges du haut Avec des prix aussi attractifs, le Stade Gerland devrait afficher archi complet et les supporters de l’OL ne seront sans doutes pas de trop pour encourager leur équipe.

A l’occasion des huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, une offre spéciale est mise en place sur six rencontres au profit des Restos du Cœur. Lancé lors de la saison 12/13, le partenariat entre les Restos du Cœur et la Coupe de la Ligue permet de distribuer au minimum 500.000 repas chaque saison aux Restos du Cœur.

A l’occasion des huitièmes de finale de la compétition qui se dérouleront les mardi 17 et mercredi 18 décembre 2013, ce partenariat prend une nouvelle dimension.

La Coupe de la Ligue et les Clubs qui recevront s’associent pour offrir des places sur les huitièmes de finale de la compétition. Des opérations « dons de nourriture contre places de match » seront mises en place avant les 6 matchs suivants :

  • FC Nantes-AJ Auxerre (mardi 17 décembre à 20h55)
  • OGC Nice-FC Sochaux-Montbéliard (mercredi 18 déc à 18h45)
  • Paris SG-AS Saint-Etienne (mercredi 18 décembre à 20h55)
  • Olympique de Marseille-Toulouse FC (mercredi 18 déc à 20h55)
  • Stade Rennais-FC Girondins Bordeaux (mercredi 18 déc à 20h55)
  • ESTAC Troyes-Tours FC (mercredi 18 décembre à 20h55)

Pour obtenir une place, le principe est simple : c’est en remettant des denrées alimentaires (pour une valeur minimale de 10€) que chacun pourra se voir offrir une place pour le match de son club (dans la limite des places disponibles).

Concernant la rencontre FC Nantes / AJ Auxerre, l’opération aura lieu dans la boutique officielle du FC Nantes située au Stade de la Beaujoire. Elle se tiendra jeudi 12 décembre de 14h à 19h, et vendredi 13 décembre de 10h à 13h et de 14h à 19h.

Tous les types de denrées sont les bienvenues.

Concernant le match OGC Nice / FC Sochaux-Montbéliard,trois centres des Restos du Cœur seront activés pour l’opération :  

  • Le centre MONTEL, situé au 18 Avenue Paul Montel 06200 NICE, le mercredi 11 décembre de 13h à 15h, et le vendredi 13 décembre de 8h30 à 11h30.
  • Le centre FALICON, dont l’adresse est le 22 Boulevard Comte de Falicon 06000 NICE, ouvert le jeudi 12 décembre de 8h30 à 12h.
  • Le centre SAINT-LAURENT du VAR installé Impasse de Gaulle 06700 Saint-Laurent du Var, accessible le jeudi 12 décembre de 9h30 à 11h30. Les dons doivent être prioritairement composés de produits destinés aux bébés (nourriture, couche, produits sanitaires) ou des produits suivants : farine, huile, sucre et café.

Concernant la rencontre Paris Saint-Germain / AS Saint-Etienne, le centre des Restos du Cœur situé au 11 rue du Pré 75018 Paris sera dédié à l’opération le samedi 14 décembre de 10h à 18h. Les conserves, en particulier les conserves de poisson (thon, sardines, etc.), ainsi que le chocolat et les biscuits, doivent être favorisés.

Concernant le match Olympique de Marseille / Toulouse FC,  l’opération se tiendra dans le salon situé en tribune Ganay, au Stade Vélodrome, le jeudi 12 décembre entre 10h et 16h. Tous les types de denrées sont les bienvenues.

Concernant la rencontre Stade Rennais / FC Girondins de Bordeaux,  les Restos du Coeur s’installeront en deux endroits : au Centre Leclerc Cleunay à Rennes, le jeudi 12 décembre et le vendredi 13 décembre de 9h à 12h et de 14h à 18h dans la boutique officielle du Stade Rennais, au Stade de la Route de Lorient situé au 111 route de Lorient, jeudi 12 et vendredi 13 décembre de 10h à 19h.

Tous les types de denrées sont les bienvenues.

Concernant ESTAC Troyes / Tours FC,  le siège des Restos du Cœur situé au 16 rue Louis Morin 10000 Troyes accueillera l’opération le jeudi 12 décembre de 10h à 12h, et le vendredi 13 décembre de 10h à 12h. Il est demandé aux donateurs de favoriser les conserves de poisson (thon, sardines, etc.) ou les plats cuisinés à base de volaille.

Images liées:


Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: MySQL server has gone away in /home/clients/5a23f8cdefdd6592e4b029a5a3c0df6a/om13fcs/wp-includes/wp-db.php on line 2007

Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: Error reading result set's header in /home/clients/5a23f8cdefdd6592e4b029a5a3c0df6a/om13fcs/wp-includes/wp-db.php on line 2007
Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football