2-6-2-21-g-Finale cdl 2014-2015

2-6-2-21-g-Finale cdl 2014-2015

Finale cdl 2014-2015

finalecdl

victoire-psg---11-04-2015--bastia---psg-finale-cdl

Paris Saint-Germain vainqueur de la Coupe de la ligue 2014-2015

Tableau des buteurs de la Coupe de la Ligue 2014-2015

R LP Nom, Buteur LC Club  Buts
1 Uruguay.sping Edinson Cavani  Paris Saint-Germain 3 match
2 France.ping Djibril Cissé SC Bastia 3 match
3 Central_African_Republic.svg Quentin Ngakoutou AC Arles-Avignon 3 match

Finale-coupe-de-la-ligue-PSG-SC-Bastia

Le 11 Avril 2015 au Stade de France, Paris France.ping(France)

LC Equipe 1 Score LC Equipe 2
 SC Bastia 0-4 Paris Saint-Germain FC

arbitre

Arbitre(s) LP Nom,Prénom
Arbitre officiel France.ping Benoît BASTIEN 
1er Arbitre Assistant France.ping Frédéric HAQUETTE
2ème Arbitre Assistant France.ping Laurent STIEN
Arbitre Supplémentaire France.ping Amaury DELERUE
France.ping Olivier THUAL
4ème Arbitre France.ping Frank SCHNEIDER
Observateur DTA France.ping Patrick LHERMITE
Délégué principal France.ping Noël MANNINO
Délégué assistant France.ping Dominique CALIO
France.ping Daniel CHOLET

Spectateurs : 71969

lesbuteurs

Nbre de but(s)de la finale : 4  buts
Paris Saint-Germain : suede_svgZlatan Ibrahimović match21′ et match41′, Uruguay.spingEdinson Cavani match80′ et match90’+2

Composition des équipes

SC Bastia Cj Cr E/S Paris St-Germain Cj Cr E/S
LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
France.ping  1 26px-Righthand.svgAlphonse Areola France.ping  1 26px-Righthand.svgNicolas Douchez
France.ping  4 Florian Marange Bresil.ping  2 Captain_sports.svgThiago Silva
France.ping  5 Sébastien Squillaci 20px-Red_card.svg 19′ Bresil.ping  5 Marquinhos
France.ping 20 F-Joseph Modesto Bresil.ping 17 Maxwell
Algerie.ping 10 Ryad Boudebouz Côte_d'Ivoire.ping 19 Serge Aurier
France.ping 15 Julian Palmieri20px-Sub_off.svg 68′ France.ping 14 Blaise Matuidi
Togo.ping  7 20px-Sub_on.svgFloyd Ayite Italie.svg 24 Marco Verrati
France.ping 18 Captain_sports.svgYan. Cahuzac 20px-Yellow_card.svg 24′ France.ping 25 Adrien Rabiot20px-Sub_off.svg 77′
Belgique.ping 27 Guillaume Gillet France.ping  4 20px-Sub_on.svgYohan Cabaye
Côte_d'Ivoire.ping 19 Giovanni Sio 20px-Sub_off.svg 81′ Argentina.ping 27 Javier Pastore 72′
Bresil.ping 26 20px-Sub_on.svgBrandao Bresil.ping  7 Lucas Moura
France.ping 28 Gaël Danic 20px-Sub_off.svg 22′ suede_svg 10 Zlatan Ibrahimović
France.ping 17 20px-Sub_on.svgMathieu Peybernes 20px-Yellow_card.svg 86′ Argentina.ping 22 Ezequiel Lavezzi 20px-Yellow_card.svg 43′ 63′
France.ping  5 Gilles Cioni 20px-Yellow_card.svg 88′ Uruguay.sping  9 Edinson Cavani
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg
France.ping 16 26px-Righthand.svgJean-Louis Leca Italie.svg 30 26px-Righthand.svgSalvatore Sirigu
France.ping 17 20px-Sub_on.svgMathieu Peybernes 22′ France.ping  6 Zoumana Camara
Mali.ping 23 Drissa Diakite France.ping 21 Lucas Digne
Côte_d'Ivoire.ping  6 Romaric 23 Grég.Van der Wiel
Togo.ping  7 20px-Sub_on.svgFloyd Ayite 68′ France.ping  4 20px-Sub_on.svgYohan Cabaye 77′
Guinee.ping 25 François Kamano Bresil.ping  7 20px-Sub_on.svgLucas Moura 72′
Bresil.ping 26 20px-Sub_on.svgBrandao 81′ Uruguay.sping  9 20px-Sub_on.svgEdinson Cavani 63′
Le(s) buteur(s) Min Le(s) buteur(s) Min
suede_svg 10 match Zlatan Ibrahimović 21′
suede_svg 10 match Zlatan Ibrahimović 41′
Uruguay.sping  9 match Edinson Cavani 80′
Uruguay.sping  9 match Edinson Cavani 92′
Entraîneur Entraîneur
France.ping Ghislain Printant France.ping Laurent Blanc

Résumé des matchs

victoire-du-psg---thiago-silva--11-04-2015--bastia---psg-finale-cdl

PSG-Bastia (4-0) Le PSG remporte le trophée en battant Bastia en finale

Le PSG a remporté un deuxième trophée cette saison en empochant la Coupe de la Ligue, samedi. Au Stade de France, les Parisiens ont dominé Bastia (4-0), grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic (21e sp, 41e) et d’Edinson Cavani (80e, 90e+2). C’est la cinquième Coupe de la Ligue pour le PSG.

Le Paris Saint-Germain a entamé sa moisson printanière. Engagé sur quatre fronts en cette fin de saison palpitante mais démentielle en termes de calendrier, le club de la capitale a rempli samedi soir un premier volet de sa gargantuesque mission en remportant la Coupe de la Ligue pour la deuxième année consécutive et pour la cinquième fois de son histoire. Le PSG a brisé le rêve bastiais (4-0) au Stade de France, en survolant une finale dont on ne saura jamais quelle allure elle aurait pris sans l’expulsion précoce de Sébastien Squillacci.

Le film du match

Couplée avec l’ouverture du score sur penalty de Zlatan Ibrahimovic, le carton rouge sorti par M.Bastien a en effet (trop) rapidement scellé le destin de ce match au final assez frustrant. Sauf pour les Parisiens, bien sûr. Pourtant, pendant près de 20 minutes, le Sporting a donné le sentiment de prendre son match par le bon bout. Si le PSG avait la maitrise du ballon, il ne savait pas trop quoi en faire face à une équipe bien en place et déterminée. Puis tout a basculé lorsque Squillaci a bousculé un Ezequiel Lavezzi lancé plein axe dans la surface. Ce fut la double peine pour Bastia : carton rouge et penalty, que Zlatan Ibrahimovic s’est fait un plaisir et un devoir de transformer (21e).

2015-finale-but-zlatan2

Deux doublés pour Zlatan et Cavani

A partir de là, il n’y a plus vraiment eu de match. A armes inégales, Bastia a couru à la fois après le ballon et le score. Le SCB était venu pour un exploit, voilà qu’il s’est retrouvé en quête d’un miracle. Pour qu’il se produise, il aurait fallu que les Corses puissent rester au contact le plus longtemps possible, en espérant, sur une séquence, un coup de pied arrêté ou un malentendu, arracher l’égalisation. Mais à cinq minutes de la pause, Paris a définitivement tué le suspense. Via Ibrahimovic, évidemment. Après un centre d’Aurier repoussé par Peybernes, le Suédois, de l’entrée de la surface, a fusillé Areola d’une frappe du droit au ras du poteau (41e).

La seconde période a dès lors ressemblé à un chemin de croix pour la troupe de Ghislain Printemps dont il faut souligner qu’elle n’a jamais cessé d’essayer, même dans ce contexte. Elle a même glané dans l’affaire quelques petites occasions de réduire le score, comme sur cette subtile talonnade de Peybernes repoussée sur sa ligne par Thiago Silva (79e). Au lieu de quoi, le PSG a donné dans les 10 dernières minutes au score une ampleur terrible pour les Corses, avec un nouveau doublé, signé cette fois Edinson Cavani. D’abord d’un coup de tête parfaitement décroisé (81e) puis d’un tête à tête bien négocié avec Areola suite à un service limpide d’Ibrahimovic (90 + 2). Rideau. M.Bastien s’est montré impitoyable. Le PSG aussi.

Merci aux peuples Corses et supporters qui une nouvelle ont dû supporté une INJUSTICE de la loi du football

les-supporteurs-de-bastia-au-stade-de-france-avant-la-finale_2033463

PSG-Bastia: «L’arbitre a tué la finale», regrettent les Corses

Les Bastiais ont été réduits à dix en première période…

_joueurs-bastia-apres-defaite-face-psg-finale-coupe-ligue-stade-france-11-avril-2015

Les joueurs Bastiais après leur défaite face au PSG finale de la Coupe de la Ligue, au Stade de France, le 11/4/15.

Pour prendre une telle valise, ils peuvent bien encore attendre treize ans. Lourdement défaits par le PSG samedi soir en finale de la Coupe de la Ligue (4-0), les Bastiais ont vécu un calvaire pour leur premier voyage à Saint-Denis depuis 2002 et une finale de Coupe de France perdue contre Lorient. La faute aux Parisiens, impressionnants cette semaine, mais aussi à M. Bastien, l’arbitre de la rencontre, dont le carton rouge à Sébastien Squillaci sur le penalty accordé à Ezequiel Lavezzi (19e) a ôté presque tout suspense au match.

«Il y avait une superbe fête, une superbe ambiance, et je pense que cette fête a été gâchée, malheureusement, regrette l’entraîneur corse Ghislain Printant. On avait de bonnes intentions, on l’a montré pendant les vingt premières minutes de jeu. Après, je ne vais pas rentrer dans les détails, je ne commenterai pas le penalty, l’arbitre a décidé.»

Un peu plus loin dans les couloirs du Stade de France, ses propos trouvaient écho dans une zone mixte traversée par des Bastiais dépités. «Avec cette double sanction, il a tué la partie. Quand on est menés 1-0 contre Paris et qu’il reste 70 minutes à jouer, on sait que c’est presque mission impossible, souffle le milieu Guillaume Gillet. La rencontre s’est transformée en calvaire. On a fait comme on pouvait mais il y avait une grosse différence de qualité. A la fin, on était cuits et ils ont plus fait entrer des joueurs comme Lucas ou Cavani…» Bastia n’avait plus vraiment besoin de ça.

Finale Coupe de la Ligue – PSG-Bastia

supporters-corse

Les 4 raisons pour lesquelles Bastia peut battre Paris

Bastia n’a aucune chance face au PSG ce samedi en Coupe de la Ligue ? Pas si vite. Les Corses auront leur mot à dire. La preuve.

1. Bastia joue pour l’histoire, Paris pour un énième titre

Demandez donc aux Parisiens leur sens des priorités en cette fin de saison. Sans trop s’avancer, on peut les hiérarchiser ainsi : 1.Ligue des champions, 2.Ligue 1, 3.Coupe de France, 4.Coupe de la Ligue. Cette finale est la dernière roue du carrosse parisien, l’occasion de saupoudrer le bilan de la saison d’un trophée qui n’a jamais été un objectif majeur. A quatre jours d’un quart de finale de Ligue des champions face au Barça, le PSG a d’autres chats à fouetter. Sa saison ne sera pas jugée sur son résultat de samedi. Tout le contraire de Bastia.

Le Sporting termine quasiment sa saison samedi. Les Corses, 14es à cinq points du premier relégable, n’ont, a priori, plus rien à craindre des sept dernières journées. Et Bastia n’a plus gagné le moindre trophée depuis une Coupe de France en 1981. François Modesto, le défenseur central corse, résume bien la situation :  » La différence qu’on a avec les joueurs du PSG, c’est qu’eux veulent gagner la finale pour ajouter une ligne à leur palmarès personnel. Nous, on veut cette Coupe pour écrire l’histoire du club. »

Bastia-PSG David Luiz et Rabiot dépités après un nouveau but corse

2. Parce qu’ils l’ont déjà fait

Le PSG n’a perdu que trois matches cette saison en Ligue 1 : face à Guingamp, Bordeaux et… Bastia. Seules deux équipes ont infligé au PSG une défaite avec plus d’un but d’écart : le Barça (3-1) et… Bastia (4-2). Vous en voulez encore ? A Furiani, comme ce samedi au Stade de France, c’est Nicolas Douchez qui gardait le but parisien et Paris pourrait aligner ce samedi un milieu 100% français dès le coup d’envoi avec Cabaye, Matuidi et Rabiot. Ce fut déjà le cas cette saison à… Bastia.

Vous avez dit troublant ?

brandao

3. Parce qu’ils ont Brandao, le porte-bonheur

Les Bastiais ne s’en doutent peut-être pas mais s’ils remportent la Coupe de la Ligue cette année, ce sera avant tout grâce à Brandao. Certes, le Brésilien n’a pas disputé le moindre match de coupe cette année. Certes, il n’a pas plus porté le maillot corse depuis le 16 août et son coup de boule sur Thiago Motta. Certes, même s’il est du voyage, il pourrait ne pas fouler la pelouse du Stade de France ce samedi. Mais son influence dans cette compétition va bien au-delà. Il a déjà soulevé le trophée à trois reprises. Saint-Etienne n’avait plus rien gagné depuis 32 ans et il a fallu que Brandao déboule sur le front de son attaque pour dépoussiérer le palmarès. Il n’a perdu qu’un seul de ses 14 matches dans la compétition. En Coupe de la Ligue, Brandao est un talisman.

François Modesto (Bastia) a la lutte avec Valere Germain (Monaco)

4. Parce qu’ils ont déjà sorti un quart de finaliste de la Ligue des champions en demi-finale

Bastia n’as plus jouer de Coupe d’Europe depuis 2001 et deux défaites au deuxième tour de la Coupe Intertoto que tout le monde a oubliées (face au Slaven Belupo, 1-0, 0-1). Tout quart de finaliste de la Ligue des champions qu’il est, le PSG ne doit pas s’avancer avec trop d’orgueil vers cette finale. Car le Sporting a déjà corrigé un de ses semblables en demi-finale de cette même Coupe de la Ligue. Alors oui, ce n’était ni le Barça, ni le Real Madrid, ni le Bayern Munich. Mais l’AS Monaco s’est fait surprendre sur la pelouse de Louis II (0-0, 6 tab à 7).

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football