2007 Trophée des Champions

2007 Trophée des Champions

Trophée des Champions 2007

tropheechampions

Trophée des Champions 2007
OLLogo du club vainqueur de l’édition 2007 
Généralités
Sport : Football
Organisateur(s) : F.F.F. et L.F.P. (Ligue Française Professionnel)
Edition(s) : 12ème
Périodicité : Annuelle entre (Juillet et Août)
Saison : 2007
Lieux : Lyon, France.pingFrance
Nbre de participants : 2
Participants : Champion de France en titre L1 au Vainqueur de la Coupe de France
Date : le 28 Juillet 2007
Stade : Finale jouée : Stade de Gerland,Lyon France.pingFrance
stade-de-gerland1
Palmarès
Vainqueur : Olympique Lyonnais (7)
Finaliste : FC Sochaux-Montbéliard
joueur__kfadth
Les Buteur(s)
Nbre de but(s) : match  3 buts
Olympique Lyonnais : France.ping Sidney Govou match 21′,Bresil.ping Cristiano Marques Gomes match 43′
FC Sochaux-Montbéliard : Slovenia.svgValter Birsa match13′
Acteurs majeurs
Homme du match : France.pingSidney Govou

Trophée des Champions 2007

2672497572_1
L’édition 2007 du Trophée des champions. Le match oppose l’Olympique lyonnais, champion de France 2006-2007 au Football Club de Sochaux-Montbéliard, vainqueur de la Coupe de France 2006-2007.

Le match arbitré par Sandryk Biton se déroule le 28 juillet 2007 au stade de Gerland à Lyon. Le FC Sochaux ouvre le score à la treizième but, grâce à un but du Slovène Valter Birsa. Sidney Govou égalise à la vingt-et-unième minute avant que le défenseur brésilien Cris donne un avantage définitif aux Lyonnais peu avant la fin de la première période. L’Olympique lyonnais emporte ainsi son sixième Trophée des champions consécutif. Sidney Govou est élu homme du match.

Feuille de match

Les règles du match sont les suivantes : la durée de la rencontre est de 90 minutes. S’il y a toujours match nul, une séance de tirs au but est réalisée. Trois remplacements sont autorisés pour chaque équipe.

L’Olympique Lyonnais Vainqueur du Trophée des Champions 2007

trophéé-des-chqampions-ol-vainqueur-de-FCSM-2007
finale

Finale le 28 Juillet 2007 au Stade  Gerland, Lyon, France.ping(France)

Année LC Equipe  Score LC Equipe
2007 Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais   2-1 (2-1Mt) FC Sochaux-Montbéliard FC Sochaux-Montbéliard

arbitre

LP Officiels LP Nom, Prémon
soccer_whistle_icon Arbitre Principal France.ping Sandryk BITON
Arbitres Assistants France.ping Jean-Marie CAZALI
France.ping Eric DANSAULT
4ème Arbitre France.ping Gaël LECELLIER
Délégué Principal France.ping Dominique FEDERICO
 Délégué Assistant France.ping Dominique FEDERICO
Délégué Assistant France.ping Dominique COUTOT

Spectateurs : 30413

lesbuteurs

Nbre de but(s) : match  3 buts
Olympique Lyonnais : France.ping Sidney Govou match 21′,Bresil.ping Cristiano Marques Gomes match 43′
FC Sochaux-Montbéliard : Slovenia.svgValter Birsa match13′

Composition des équipes

Olymp.Lyonnais Cj Cr E/S FCSM Cj Cr E/S
 LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg  LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
France.ping  1 gardiens de butGrégory Coupet  Captain_sports.svg France.ping  1 gardiens de butTeddy Richert Captain_sports.svg
France.ping  2 François Clerc 20px-Sub_off.svg 81′ Slovenia.svg 14 Bojan Jokic 20px-Yellow_card.svg 69′
Italie.svg 11 20px-Sub_on.svgFabio Grosso Nigeria.ping  2 Rabiu Afolabi
Bresil.ping  3 Captain_sports.svgCris Maroc.ping 23 Hakim Elbounadi
suisse-ping-2  4 Patrick Müller 69′ France.ping 28 Stéphane Pichot
France.ping 20 A. Reveillere France.ping  7 Romain Pitau
suede_svg  6 kim Källström France.ping 12 Mickael Isabey
France.ping 28 Jérémy Toulalan 20px-Yellow_card.svg 69′ Senegal.ping 19 B. Sene 20px-Sub_off.svg 20px-Yellow_card.svg 55′ 73′
Republique-Tcheque.ping  7 Milan Baros20px-Sub_off.svg 67′ France.ping 11 20px-Sub_on.svgJulien Quercia
France.ping 18 20px-Sub_on.svgH.Ben Arfa France.ping 37 Stéphane Dalmat 20px-Sub_off.svg 85′
France.ping 10 K. Benzema Bresil.ping 10 20px-Sub_on.svgA.Marcio Santos
France.ping 14 Sidney Govou France.ping  4 Sébastien Grax
Côte_d'Ivoire.ping 23 A. K.Keita 20px-Sub_off.svg 67′ Slovenia.svg 20 Valter Birsa 20px-Sub_off.svg 52′
France.ping  5 20px-Sub_on.svgM.Bodmer Tunisie.ping 26 20px-Sub_on.svgMelvut Erding 20px-Yellow_card.svg 57′
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg
France.ping 30 gardiens de butR. Vercoutre France.ping 30 gardiens de butM.Dreyer
Italie.svg 11 Fabio Grosso20px-Sub_on.svg 81′ France.ping 34 Maxime Josse
France.ping 32 Sandy Paillot France.ping 29 V.Bogueira
France.ping  5 M. Bodmer20px-Sub_on.svg 67′ Bresil.ping 10 A.M.Santos20px-Sub_on.svg 85′
France.ping 18 H. Ben Arfa20px-Sub_on.svg 67′ France.ping 11 J. Quercia20px-Sub_on.svg 73′
Bresil.ping 26 Fab. S. Barbosa Tunisie.ping 26 M. Erding20px-Sub_on.svg 52′
France.ping 12 Loïc Rémy
Le(s) buteur(s) csc P M Le(s) buteur(s) csc P M
France.ping match S. Govou  21′ France.ping match V. Birsa  13′
Bresil.ping match Cris  43′
Entraîneur Entraîneur
France.ping Alain Perrin France.ping Frédéric Hantz

 

Lyon garde le Trophée Trophée des Champions

lyon

 28/07/2007: Pour la sixième fois de suite, Lyon remporte le Trophée des Champions en s’imposant face à Sochaux grâce à des buts de Govou et Cris répondant à Birsa (2-1). Après une première période jouée sur un très gros rythme, les joueurs d’Alain Perrin ont su gérer leur avantage pour garder ce beau trophée dans les salons du stade Gerland.

A une semaine du coup d’envoi de la saison 2007-08 de Ligue 1 Orange, Lyon et Sochaux se retrouvaient au stade Gerland pour se disputer le Trophée des Champions. Les Lyonnais, grands habitués de la compétition, y participaient pour la sixième fois de suite en ayant remporté les cinq précédentes éditions. Les Sochaliens disputaient cette compétition pour la première fois de leur histoire. Après avoir remporté la Coupe de la Paix en Corée face à Bolton en finale (1-0), Lyon semblait en forme pour affronter des Sochaliens qui ne s’étaient imposés qu’une fois face au Rapid Bucarest en six matchs amicaux joués.

Quel rythme !

Lyon débutait la rencontre en 4-4-2 avec la présence de Keita comme seule nouvelle recrue au coup d’envoi. Plus de nouveautés du côté de Sochaux avec les titularisations du Slovène Jokic en défense et de Dalmat en provenance de Bordeaux au milieu. Le jeune ElBounadi connaissait également sa première titularisation en match officiel en défense centrale. Les Lyonnais entraient très vite dans le match. Réveillère réalisait une transversale pour Keita.

L’ancien Lillois remettait de la tête dans la course de Benzema dont la volée passait au-dessus du but de Richert (3e). Trois minutes plus tard, Cris plaçait une tête lobée à l’entrée de la surface qui flirtait avec la barre de Sochaux. Coupet devait ensuite sortir juste devant sa surface de réparation pour dégager de la tête devant Grax. Presque dans la continuité, Keita centrait pour Baros qui ratait le ballon, pas perdu pour tout le monde puisque Govou voyait sa tête plongeante arrêtée par Richert. Dalmat, à 25m du but, plaçait une frappe bien captée par Coupet.

Les occasions s’enchaînaient et Richert devait s’y reprendre à deux fois pour capter un tir de Källström (11e). Les Lyonnais avaient chaud ensuite lorsque sur un corner, Réveillère repoussait sur sa ligne un ballon cafouillé. Sochaux ne manquait pas deux fois de suite l’occasion d’ouvrir le score. Sur une ouverture de Sène, Birsa partait dans le dos de la défense lyonnaise et piquait son ballon devant Coupet pour ouvrir le score (0-1, 13e). Un coup de froid tombait alors sur Gerland.

Réaction lyonnaise

briand-buteur-photo-stephane-guiochon-

Après moins de quinze minutes dans la rencontre, avec un tel rythme de jeu, les spectateurs du stade Gerland pouvaient se demander combien de temps les joueurs allaient pouvoir tenir. Govou leur apportait vite une réponse en égalisant. Côté gauche, Benzema temporisait face à deux adversaires. Il sentait Govou partir dans son dos et plaçait le ballon dans sa course entre les deux défenseurs. Le Lyonnais débordait et venait tromper Richert de près d’une pichenette (1-1, 20e). Une frappe de Sène flirtait ensuite avec le poteau droit de Coupet (25e). Cinq minutes plus tard, Baros plaçait une tête qui heurtait la barre de Richert et semblait entrer dans le but, mais l’arbitre de la rencontre, M. Biton, ne bronchait pas.

Les Lyonnais continuaient de pousser mais ni Baros (38e), ni Benzema (40e) ne pouvaient conclure par maladresse. Le capitaine Cris était lui beaucoup plus efficace pour donner l’avantage à Lyon. Sur un corner frappé par Keita, Benzema déviait de la tête mais voyait Richert détourner sa tentative d’un excellent réflexe. La défense des « Lionceaux » ne suivait pas, ce qui n’était pas le cas de Cris qui marquait en poussant le ballon dans le but (2-1, 44e). Sochaux avait la dernière occasion de la première période par le très remuant Sène dont la lourde frappe était déviée comme il le pouvait pas Coupet (45e).

La maîtrise lyonnaise

Benzema ne perdait pas une seconde et revenait vite sur le terrain, sa frappe qui prenait le chemin du but était déviée en corner (46e). Birsa, qui souffrait des adducteurs, laissait ensuite sa place à Erding (51e). Sur un long coup franc lyonnais, Richert se faisait respecter en sortant des deux poings devant Cris (55e). Le jeune Erding se faisait vite remarquer en frappant dans un angle un peu fermé, mais voyait Coupet repousser sa frappe (58e). Sur un corner de Källström, Benzema effleurait le ballon de la tête et Cris, tout surpris, ne pouvait reprendre (63e). La minute suivante, sur une remise de Govou, Benzema frappait de volée dans les bras de Richert. A un peu plus de vingt minutes de la fin de la rencontre, Bodmer et Ben Arfa entraient à la place de Baros et Keita qui sortaient sous les ovations de Gerland.

Le match connaissait ensuite une nette baisse de rythme jusqu’à cette tête d’Afolabi qui passait juste au-dessus de la barre transversale de Coupet à dix minutes de la fin. Une troisième recrue lyonnaise faisait ensuite son entrée en la personne de Grosso. Sur un service de Bodmer, l’Italien se faisait remarquer et obligeait Richert à sortir devant lui (84e). Après trois minutes de temps additionnel, M. Biton sifflait la fin de la rencontre sur la victoire des Lyonnais. Le président de la LFP Frédéric Thiriez pouvait remettre le Trophée au capitaine lyonnais Cris.

Govou, homme du match Auteur du premier but lyonnais de la rencontre, Sidney Govou a été élu homme du match par l’USJSF.

Alain Perrin (Entraîneur de Lyon au micro de France 2) : « Je suis rassuré, on a débuté un peu timidement pour un premier match officiel joué à Gerland. Les joueurs ont bien répondu, on a eu beaucoup d’occasions. On a été menés au score mais les choses ont basculé très vite. Au niveau de la qualité de l’effectif, on a ce qu’il faut, il faut aussi faire souffler des joueurs pour durer dans toutes les compétitions. Cela me faisait plaisir de retrouver les joueurs sochaliens très vite après la finale de la Coupe de France. Le président Plessis voulait cette Coupe, mais c’est clair que nous ne voulions rien lâcher.

trophéé-des-chqampions-ol-vainqueur-de-FCSM-2007Vainqueur du Trophée des Champions samedi face à Sochaux (2-1), l’Olympique Lyonnais n’a pas rompu avec ses bonnes habitudes. Et aime toujours autant ça. L’OL a également prouvé qu’il avait déjà assimilé les nouveautés tactiques mises en place par Alain P Dire que cela devient une habitude est un doux euphémisme. Samedi à Gerland, l’Olympique Lyonnais a remporté son sixième Trophée des Champions de rang. Six comme le nombre de titres de champion de France glanés par le club de Jean-Michel Aulas.

A l’orée d’une nouvelle histoire, emmené par un nouvel entraîneur, le club rhodanien a toujours aussi faim. La routine n’a pas de prise sur l’OL. Face à Sochaux samedi, on en a eu un bel aperçu puisque les hommes d’Alain Perrin, alignés en 4-4-2 comme cela pourrait être le cas très souvent cette saison, se sont imposés sans sourciller (2-1). Menés au score précocement, les Gones sont revenus dans la partie et, avant la pause, avaient fait le travail grâce à deux réalisations de Sidney Govou et du nouveau capitaine lyonnais, Cris. « Il était normal de marquer pour moi, a justifié tout sourire le Brésilien après la partie.

C’était le but du capitaine. » Plus sérieusement, Cris et ses coéquipiers ont parfaitement répondu aux attentes. Aussi, la victoire de samedi valide d’une certaine manière le travail effectué depuis la reprise, au début du mois de juillet. « La victoire était importante pour la crédibilité, pour le changement de système de jeu, a confié Alain Perrin à l’issue du match. On a fait une bonne entame de match mais on a été mené au score après un quart d’heure de jeu. Après on s’est remis dans le match. Après seulement quatre semaines de préparation, ce que les joueurs sont capables de faire est intéressant. »

« Nous commençons à énerver »

Vu du terrain, l’impression est semblable. Tout n’a pas été parfait, le 4-4-2 a parfois ouvert des brèches dans le dos des joueurs de l’OL mais le bilan est largement positif. « Nous avons des nouveaux joueurs et un nouvel entraîneur. Il y a une nouvelle philosophie de jeu que nous avons tenté de mettre en application devant Sochaux, analyse Cris. Nous jouons en 4-4-2 avec deux milieux défensifs devant les quatre arrières. Nous nous parlons beaucoup. C’est bien. C’est une manière de jouer différente. » Elle semble tout aussi efficace.

A une semaine de la reprise du Championnat de France face à Auxerre, le roi Lyon peut avancer sereinement. Mais pas aveuglement. De toute manière, cela n’est pas dans les habitudes de la maison. Radieux après la partie, Jean-Michel Aulas a néanmoins a tenu à rappeler à ses hommes que rien n’était jamais acquis. Surtout fin juillet. « C’est du bonheur mais attention : il faut se remettre en cause. Quand on démarre bien, il y a souvent un petit relâchement. Rappelons-nous la finale de la Coupe de la Ligue contre Bordeaux que l’on avait perdue par autosatisfaction. » Certainement essentielle, la piqure de rappel n’était peut-être pas indispensable. Si l’on en croit Cris, les dix-neuf adversaires de l’OL rêvent de s’en charger cette saison : « Il y aura Marseille, Monaco, Bordeaux. Je crois que nous commençons à énerver tout le monde à être toujours devant. »

Lyon ne s’en lasse pas

Vainqueur du Trophée des Champions samedi face à Sochaux (2-1), l’Olympique Lyonnais n’a pas rompu avec ses bonnes habitudes. Et aime toujours autant ça. L’OL a également prouvé qu’il avait déjà assimilé les nouveautés tactiques mises en place par Alain Perrin.

Dire que cela devient une habitude est un doux euphémisme.

trophee2007ol1

Samedi à Gerland, l’Olympique Lyonnais a remporté son sixième Trophée des Champions de rang. Six comme le nombre de titres de champion de France glanés par le club de Jean-Michel Aulas. A l’orée d’une nouvelle histoire, emmené par un nouvel entraîneur, le club rhodanien a toujours aussi faim. La routine n’a pas de prise sur l’OL. Face à Sochaux samedi, on en a eu un bel aperçu puisque les hommes d’Alain Perrin, alignés en 4-4-2 comme cela pourrait être le cas très souvent cette saison, se sont imposés sans sourciller (2-1).

Menés au score précocement

Les Gones sont revenus dans la partie et, avant la pause, avaient fait le travail grâce à deux réalisations de Sidney Govou et du nouveau capitaine lyonnais, Cris. « Il était normal de marquer pour moi, a justifié tout sourire le Brésilien après la partie. C’était le but du capitaine. » Plus sérieusement, Cris et ses coéquipiers ont parfaitement répondu aux attentes. Aussi, la victoire de samedi valide d’une certaine manière le travail effectué depuis la reprise, au début du mois de juillet. « La victoire était importante pour la crédibilité, pour le changement de système de jeu, a confié Alain Perrin à l’issue du match. On a fait une bonne entame de match mais on a été mené au score après un quart d’heure de jeu. Après on s’est remis dans le match. Après seulement quatre semaines de préparation, ce que les joueurs sont capables de faire est intéressant. »

 

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football