2012 Trophée des Champions

2012 Trophée des Champions

Trophée des Champions 2012

tropheechampionstour_usa_2012-tdc

Trophée des Champions

220px-Trophée_des_Champions_2012

Généralités
Sport : Football
Organisateur(s) : F.F.F. et L.F.P. (Ligue Française Professionnel)
Edition(s) : 17ème
Périodicité : Annuelle entre (Juillet et Août)
Saison : 2012
Lieux : Harrisson, Erats-Unis.svgEtats-Unis
Nbre de participants : 2
Participants : Champion de France en titre L1 au Vainqueur de la Coupe de France.
Date : le 28 Juillet 2012
Stade : Finale jouée au Stade Red Bull Arena, Harrisson, Erats-Unis.svgEtats-Unis
Stade Red Bull Arena
Trophée
trophee-des-champions-e1451924436975
Palmarès
Vainqueur : Olympique Lyonnais (8) titres
Finaliste : Montpellier HSC
joueur__kfadth
Les Buteur(s)
Nbre de but(s) : match  4 buts + 6buts (t.a.b)
Olympique Lyonnais : France.pingBafétimbi Gomismatch 44′, France.pingJimmy Briand match 77′
Montpellier HSC : Nigeria.pingJohn Utakamatch 27′, Argentina.pingEmanuel Herrera match 56’péno
Acteurs majeurs
Homme du match : France.pingYoann Gourcuff

Trophée des Champions 2012

usa-2012-tdc-

Le Trophée des champions 2012 est la 17e édition du Trophée des champions et se déroule aux États-Unis le , dans la Red Bull Arena située à Harrison, près de New York. Il s’agit de la quatrième édition consécutive disputée hors de France et la première dans un pays non francophone.  Le match oppose le Montpellier Hérault Sport Club, champion de France 2011-2012 à l’Olympique lyonnais, vainqueur de la Coupe de France 2011-2012.

Les règles du match sont les suivantes : la durée de la rencontre est de 90 minutes puis en cas de match nul, une séance de tirs au but est réalisée pour départager les équipes. Trois remplacements sont autorisés pour chaque équipe.

Olympique Lyonnais Vainqueur 2012 Trrophée des Champions

2012-tdc-ol-usa

usa-

finale

Finale le 28 Juillet 2012 au Stade Red Bull Arena, Harrisson, Erats-Unis.svgEtats-Unis

Année LC Equipe  Score LC Equipe
2012 Montpellier Hérault SC Montpellier HSC  2-2 (1-1Mt) Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais

arbitre

LP Officiels LP Nom, Prémon
soccer_whistle_icon Arbitre Principale Erats-Unis.svg Jorge Gonzalez

Spectateurs : 15166

lesbuteurs

LC LP Nom,Prénom B/min
Montpellier Hérault SC Nigeria.ping John Utaka match 27′
Olympique Lyonnais France.ping Bafétimbi Gomis match 44′
Montpellier Hérault SC Argentina.ping Emanuel Herrera match 56′
Olympique Lyonnais France.ping Jimmy Briand match 77′

Tir au but

LP Paris Saint-Germain Buts T-a-b Buts LP FC Nantes
France.ping Gaëtan Charbonnier 20px-Soccerball_shade_cross.svg 2 – 4 20px-Soccerball_shade_cross.svg France.ping Gueïda Fofana
Senegal.ping Souleymane Camara 20px-Soccerball_shad_check.svg 20px-Soccerball_shad_check.svg France.ping Aly Cissokho
Cameroun.ping Henri Bedimo 20px-Soccerball_shade_cross.svg 20px-Soccerball_shad_check.svg Burkina_Faso.ping Bakary Koné
Central_African_Republic.svg Mapou Yanga-Mbiwa 20px-Soccerball_shad_check.svg 20px-Soccerball_shad_check.svg Algerie.ping Yassine Benzia
20px-Soccerball_shad_check.svg France.ping Jimmy Briand

Composition des équipes

MHSC Cj Cr E/S Olymp.Lyonnais Cj Cr E/S
 LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg  LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
France.ping 16 gardiens de butGeoffrey Jourdren France.ping  1 gardiens de butHugo Loris
France.ping  3 Captain_sports.svgM.Yanga-Mbiwa 20px-Yellow_card.svg 60′ Bresil.ping  3 Cris
Bresil.ping 13 Vitorino Hilton Burkina_Faso.ping  4 Bakaruy Koné
Cameroun.ping  5 Henri Bedimo 20px-Yellow_card.svg 80′ France.ping 14 Mouhamadou Dabo20px-Sub_off.svg 82′
France.ping 12 Daniel Congre France.ping 13 20px-Sub_on.svgAnthony Reveillere
France.ping  8 Anthony Mounier20px-Sub_off.svg 81′ France.ping 20 Aly Cissoko
France.ping 22 20px-Sub_on.svgB.Stambouli France.ping  8 Yoann Gourcuff
Chile.ping 13 Marco Estrada 20px-Red_card.svg 79′ France.ping 15 Gueïda Fofana
France.ping 20 Rémy Cabella20px-Sub_off.svg 65′ France.ping 21 Captain_sports.svgMaxime Gonalons
Senegal.ping 19 20px-Sub_on.svgSouleymane Camara France.ping 10 AlexandreLagazette 20px-Yellow_card.svg 30′
Tunisie.ping 23 Jamel Saihi France.ping 18 Bafetimbi Gomis20px-Sub_off.svg 66′
Nigeria.ping 7 John Utaka France.ping  25 20px-Sub_on.svgYassime Benzia
Argentina.ping  7 Emmanuel Herrera20px-Sub_off.svg 75′ France.ping 19 Jimmy Briand
France.ping  9 20px-Sub_on.svgGaëtan Charbonier
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg
France.ping  1 gardiens de butLaurent Pionnier France.ping 30 gardiens de butRémy Vercoutre
France.ping 27  Cyril Jeunechamp France.ping 13 Anthony Reveillere 82′
France.ping  6 Joris Marveaux France.ping 23 Samuel Umtiti
Maroc.ping 18 G.K. Ait Fana France.ping  7 Clément Grenier
France.ping 22 Bemjamin  Stambouli 81′ France.ping 12 Jordan Ferri
France.ping  9 Gaëtan Charbonnier 75′ France.ping 24 Jérémy Pied
Senegal.ping 19 Souleymane Camara 65′ France.ping 25 Y. Benzia 66′
Le(s) buteur(s) M Le(s) buteur(s)  M
Nigeria.ping 19 match John Utaka  27′ France.ping 18 match Bafetimbi Gomis  44′
Argentina.ping  9 match Emmanuel Herrera 56′ France.ping 19 match Jimmy Briand 77′
Entraîneur Entraîneur
France.ping René Girard France.ping Rémi Garde

historique

hjlu6zz1

A deux semaines de la reprise de la Ligue 1, l’Olympique Lyonnais a bien lancé sa saison avec un premier titre, durement acquis face à Montpellier. L’OL vainqueur de la Coupe de France 2012, étend ainsi son record national en glanant pour la 7e fois ce trophée, et succède au palmarès à Marseille. Montpellier, en revanche, échoue à le remporter pour la première fois, après son premier titre de champion la saison dernière. Lloris, qui restera à Lyon selon son président Jean-Michel Aulas, a détourné deux tirs au but et Briand a marqué le tir décisif, après avoir déjà égalisé d’une superbe reprise de volée (77e). L’attaquant a aussi délivré une offrande gâchée par Lacazette (84e) et effectué un beau retourné s’écrasant sur le poteau (88e).

C’est d’ailleurs dans les vingt dernières minutes que le match, jusque-là trop sage, s’est emballé, des étincelles correspondant à la rentrée du jeune Benzia (17 ans), qui a dynamisé le jeu lyonnais. La presse française était faiblement représentée à la Red Bull Arena, écrin du club de Thierry Henry, et plutôt tournée vers Washington où le Paris SG devait faire débuter sa superstar Ibrahimovic dans la nuit de samedi à dimanche.

Il n’empêche que l’affiche new-yorkaise offrait le premier titre de la saison, comme souvent décidé aux tirs au but (la 7e fois en 17 éditions du Trophée des champions), et proposait un test grandeur nature avant la reprise du championnat le 10 août. Gourcuff encourageant Montpellier s’est montré plus à l’aise pendant une bonne heure de jeu, confirmant les dispositions entrevues lors de ses quatre matches amicaux, tous remportés.

Mais les Héraultais ont aussi flanché dans la dernière demi-heure, avec en point d’orgue le carton rouge récolté par Estrada pour un violent tacle sur Benzia (78e). Herrera, l’attaquant argentin venu remplacer Giroud, n’a rien eu à se mettre sous la dent, mais a néanmoins marqué son 5e but en cinq matchs avec son nouveau club sur un penalty (56e).

L’isolement d’Herrera était aussi dû à la présence de Cris, sobre mais efficace et précieux dans ses jaillissements, et qui voulait prouver qu’à 35 ans, l’OL pouvait encore compter sur lui. N’en déplaise à Jean-Michel Aulas qui avait demandé le départ de l’ex-capitaine et des autres « dinosaures » et « pharaons » du vestiaire. Le Brésilien a aussi sauvé son camp devant Charbonnier (90e +1).

L’ouverture du score d’Utaka (27e), à l’issue d’un petit exploit, récompensait l’envie montpelliéraine. « On a un peu trop subi, analysait à la mi-temps Gourcuff. Il y a des possibilités en contre-attaque qu’on exploite mal, il n’y a pas assez de profondeur de jeu. Montpellier a plus de maîtrise ». Gourcuff lui-même présentait un visage encourageant, prenant le jeu à son compte et inquiétant Jourdren sur coup franc (68e), et également pourvoyeur de superbes centres pour la tête égalisatrice de Gomis (44e) ou en retrait pour Fofana qui frôlait la barre (57e). Il fut élu homme du match.

Le même Fofana s’était déjà illustré en frôlant le cadre (33e). Que les meilleures occasions soient l’œuvre d’un milieu défensif, par ailleurs omniprésent dans l’entrejeu, était significatif des difficultés de l’OL, (privé de Lisandro, touché au mollet droit), et qui n’a toujours pas gagné un match dans le temps réglementaire dans sa pré-saison.

Finale le 28 Juillet 2012 au Stade Red Bull Arena, Harrisson, Erats-Unis.svgEtats-Unis

Année LC Equipe  Score LC Equipe
2012 Montpellier Hérault SC Montpellier HSC  2-2 (1-1Mt) Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais

Arbitre : M. Jorge (USA).

Buteurs :

  • Montpellier, Utaka (27e), Herrera (56e pen)
  • Lyon, Gomis (44e), Briand (77e).

Avertissements :

  • Montpellier, Yanga-Mbiwa (60e), Bedimo (80e)
  • Lyon, Lacazette (30e).
  • Expulsion à Montpellier : Estrada (79e).

Montpellier HSC : Jourdren – Congré, Hilton, Yanga-Mbiwa (cap.), Bédimo – Estrada, Saïhi – Mounier (Stambouli, 81e), Cabella (S. Camara, 65e), Utaka – Herrera (Charbonnier, 75e).

Olympique Lyonnais : Lloris – Dabo (Réveillère, 82e), Cris, B. Koné, Cissokho – Gonalons (cap.), G. Fofana – Lacazette, Gourcuff, Briand – B. Gomis (Benzia, 66e)

Lyon-remporte-le-Trophee-des-champions-face-a-Montpellier

Les Lyonnais rugissent encore !

Pour la 7e fois en huit participations, l’Olympique Lyonnais s’est adjugé le Trophée des Champions à New York. L’OL s’est imposé aux tirs au but (2-2, 4 t.a.b à 2) face au Montpellier HSC. Sur la dynamique de leur titre de champion de France de Ligue 1, les Montpelliérains prenaient leurs aises dans le premier quart d’heure, même si la première frappe, hors cadre, était signée Gomis (16e).

Le public de la Red Bulls Arena n’avait ainsi pas à attendre longtemps pour assister à l’ouverture du score. Lancé dans un slalom et aidé par un contre favorable, Utaka se présentait devant Lloris et ne laissait aucune chance au portier international (1-0, 27e). Cabella, d’un tir en pivot, ratait de peu le doublé dans la foulée (31e). L’Olympique Lyonnais réagissait par l’intermédiaire de Fofana, dont le tir frôlait le montant de Jourdren (33e).

Les Rhodaniens voyaient leur temps fort récompensé juste avant le repos. Gourcuff centrait pour le crâne de Gomis, dont la reprise faisait mouche (1-1, 44e). Le champion de France repartait à l’assaut du but adverse dès le début du deuxième acte à l’image de Cabella (46e). Estrada voyait quant à lui son ballon sur coup franc échouer sur le bras de Gomis. L’arbitre désignait le point de penalty et la recrue argentine Herrera exécutait la sentence (2-1, 56e). Vexés par ce coup du sort, les Rhodaniens reprenaient le contrôle du jeu. Si Gourcuff voyait son coup franc détourné par Jourdren (68e), Briand, à la réception d’un centre de Lacazette, trouvait le fond des filets (2-2, 77e).

Les Héraultais perdaient leur sang froid, Estrada étant logiquement expulsé pour un tacle les deux pieds décollés sur Benzia (79e). Malgré plusieurs occasions franches, les deux équipes s’en remettaient à la séance des tirs aux buts. A ce jeu-là, Lloris repoussait les tentatives de Charbonnier et de Bedimo, tandis que Briand réussissait son tir. Les Lyonnais pouvaient laisser exploser leur joie.

1213_logo_lfp_L1_80La Ligue 1 à l’international

Depuis 2004, la LFP a entrepris d’accélérer son développement à l’international. Plusieurs phases se sont succédées, permettant au football français de figurer parmi les cinq championnats les mieux diffusés partout dans le monde. Depuis bientôt dix ans, la LFP mène un travail de fond pour mieux faire connaître la Ligue 1 à l’étranger. Dans une première phase (2004-2008), l’objectif a consisté à développer la couverture internationale en menant un travail important de commercialisation auprès de nouvelles chaînes. Ce long travail d’exposition a permis de positionner la Ligue 1 comme un championnat global, ayant l’ambition d’être diffusé partout.

Durant la période qui a suivi (2008-2012), la volonté de la LFP a été d’aller plus loin dans la couverture du Championnat de France. En effet, si l’on pouvait regarder le Championnat de France de quasiment partout dans le monde, les chaînes qui diffusaient la Ligue 1 n’étaient pas encore les chaînes majeures de chacun des marchés.

De 2008 à 2012, ce travail de développement a permis à la Ligue 1 de grandir aux côtés des plus grandes chaînes, qui sont des marques à elles seules : Fox Soccer (USA), ESPN (Amérique Latine), Al Jazeera Sports (Moyen-Orient), Supersports (Afrique du Sud), Canal+ Horizons (Afrique), J-Sports (Japon), ou encore Televisa Deportes (Mexique). En parallèle, la qualité de la distribution des matches de Ligue 1 s’est elle aussi renforcée, puisque quatre matches sont proposés aux chaînes étrangères lors de chaque journée, distribués par satellite partout dans le monde et commentés en anglais.

Deux nouveaux magazines ont été créés et sont venus s’ajouter aux résumés proposé dès le dimanche à minuit : – un magazine de 26 minutes précédant chaque journée et présentant les enjeux de la journée à venir. – un programme permettant de diffuser les buts de Ligue 1 dès le samedi soir. La distribution mondiale et l’augmentation des revenus de la Ligue 1 générés à l’international, qui ont été multipliés par trois en 4 ans, ont permis à la Ligue 1 de se repositionner aus autres grands championnats.

Désormais, il s’agit pour la LFP et son nouveau partenaire à l’international, Al Jazeera Sports, de renforcer les bases posées durant la période précédente, et de développer les revenus afin de continuer à se rapprocher de ses grands concurrents (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne). C’est pourquoi un effort important a été mené pour offrir de nouveaux créneaux horaires.

Le nouveau match proposé en prime time le vendredi soir offre ainsi de nouvelles opportunités de programmation pour les diffuseurs européens. Les matches du samedi 17.00 et du dimanche 14.00 constituent des créneaux de diffusion beaucoup plus attractifs pour le continent asiatique. Désormais, à partir de la saison 2012/2013 ce sont six matches par journée qui seront proposés aux chaînes du monde entier, et la totalité des rencontres de la journée pour le continent européen.

aljazeera_sport_logo

AL JAZEERA SPORTS, partenaire de LFP

En mai 2011, la LFP signait avec Al Jazeera Sports Network un contrat qui permettait à cette dernière de faire son entrée dans le football français et de distribuer le Championnat de France dans le monde pour les six saisons à venir (2012-2018). Al Jazeera avait en effet manifesté sa volonté de développer la diffusion et la notoriété du football français, de par les multiples relations nouées par cet opérateur avec les télévisions du monde entier via ses activités d’organisation d’événements internationaux, et d’acquisition de droits sportifs pour ses 17 chaînes de sport au Moyen-Orient.

Diffuseur de 8 matchs sur 10 en direct à chaque journée en France sur les chaînes beIN Sports 1 et 2, Al Jazeera Sports assure également la production des programmes internationaux. Le développement rapide du groupe à l’international, comme aux USA où beIN Sports USA sera lancée début août, permet à Al Jazeera d’exploiter directement les droits du Championnat de France en Amérique du Nord.

Dans les autres régions du monde, Al Jazeera commercialisera directement la Ligue 1 auprès des chaînes, ou décidera de s’associer aux meilleures agences régionales, afin de se donner toutes les chances d’une meilleure distribution. Ainsi par exemple, MP&Silva fera bénéficier la LFP et Al Jazeera Sports de son expertise sur le marché asiatique pour la période 2012/2015.

Comcast-logo-2012

Une diffusion historique aux Etats-Unis

Pour l’organisation du Trophée des Champions 2012, la LFP s’est associée au géant américain Comcast (groupe NBC, diffuseur des Jeux Olympiques). Comcast a ainsi négocié auprès de ses filiales de diffusion une diffusion historique pour un match de Championnat de France, puisque plus de 90 millions de foyers pourront voir le Trophée des Champions opposant Montpellier Herault SC à l’Olympique Lyonnais !

Le Trophée des Champions sera aussi diffusé sur Univision Deportes en espagnol, qui s’adresse à l’ensemble de la population Latino des USA. Enfin, le Trophée des Champions disposera d’une couverture en français sur le territoire américain. TV5Monde, diffuseur officiel de la Ligue 1 depuis 2002, s’est naturellement associée à l’événement et proposera le match à ses 300.000 abonnés.

historique

1213_mhsc_OL_lisandro_yangambiwa

Historique et confrontations

Retrouvez l’historique de toutes les oppositions entre le MHSC et l’OL, ainsi que de nombreuses stats sur les joueurs des deux clubs.

Les deux clubs se sont affrontés à 47 reprises en compétitions officielles avec un bilan de 19 victoires pour l’OL, 14 victoires pour le MHSC et 14 matchs nuls. Au total, 125 buts ont été marqués au cours de ces 45 matchs, soit une moyenne de 2,65 buts par match. Dans seulement 6% des cas, le match s’est achevé sur un 0-0. Il y a eu toujours au moins un but lors des 10 dernières confrontations. Dans le détail, le bilan fait apparaître une domination de l’OL en championnat tandis que le MHSC s’est distingué dans les coupes nationales.logo-ligue1

10 victoires du MHSC, 10 matchs nuls, 16 victoires de l’OL

stade-de-la-mosson-carte-postale-1998

Le stade de la Mosson

Bilan : 7 victoires du MHSC (23 buts) – 6 matchs nuls – 5 victoires de l’OL (19 buts)

2011/2012 (20e journée de Ligue 1) : Montpellier HSC 1-0 Olympique Lyonnais

2010/2011 (16e journée de Ligue 1) : Montpellier HSC 1-2 Olympique Lyonnais

2009/2010 (35e journée de Ligue 1) : Montpellier HSC 0-1 Olympique Lyonnais

stade-de-gerland-carte-postale-

Le stade de Gerland

Bilan : 11 victoires de l’OL (34 buts) – 4 matchs nuls – 3 victoires du MHSC (21 buts)

2011/2012 (4e journée de Ligue 1) : Olympique Lyonnais 2-1 Montpellier HSC

2010/2011 (32e journée de Ligue 1) : Olympique Lyonnais 3-2 Montpellier HSC

2009/2010 (19e journée de Ligue 1) : Olympique Lyonnais 1-2 Montpellier HSC

Logo_Ligue_2

2 victoires du MHSC, 3 matchs nuls, 3 victoires de l’OL

Au stade de la Mosson :

Bilan : 2 victoires du MHSC (6 buts) – 2 matchs nuls – 0 victoire de l’OL (3 buts)

Au stade de Gerland :

Bilan : 3 victoires de l’OL (10 buts) – 1 match nul – 0 victoire du MHSC (2 buts)

cpe-de-la-ligue

1998/1999 (16ème de finale)

Olympique Lyonnais 0-2 Montpellier HSC

logo-coupe-france

1978/1979 (16ème de finale)

Match aller : Olympique Lyonnais 1-1 Montpellier HSC

Match retour : Montpellier HSC 3-0 Olympique Lyonnais

Fleury-di-Nallo

De Di Nallo à Vercoutre

Les 20 joueurs passés par les deux clubs :

  •  Fleury Di Nallo (OL : 1960 à 1974, MHSC : 1975 à 1977)
  • Patrick Baldassara (OL : 1972 à 1978, MHSC : 1978 à 1982)
  • Jean-Claude Chemier (1974 à 1976, MHSC : 1985/1986)
  • Jean-Marc Valadier (MHSC : 1976 à 1978, OL : 1978-1980)
  • Karim Maroc (OL : 1976 à 1979 et 1980/1981, MHSC : 1985/1986)
  • José Pasqualetti (MHSC : 1979 à 1982, OL : 1982 à 1984)
  • Daniel Xuereb (OL : 1977 à 1981, MHSC : 1989 à 1991)
  • Jean-Marc Furlan (OL : 1980 à 1982, MHSC : 1986/1987)
  • Philippe Millot (OL : 1982/1983, MHSC : 1984 à 1987)
  • Jean-François Larios (OL : 1984/1985, MHSC : 1988)
  • Jean-Pierre Orts (MHSC : 1983 à 1985, OL : 1986 à 1988)
  • François Lemasson (OL : 1987-1990, MHSC : 1991/1992)
  • Stéphane Paille (MHSC : 1989, OL : 1994)
  • Pascal Fugier (OL : 1985 à 1993, MHSC : 1996 à 2003)
  • Sylvain Deplace (OL : 1990 à 1997, MHSC : 1997/1998)
  • Serge Blanc (MHSC: 1991 à 1997 et 2001 à 2004,OL: 1998 à 2001
  • Stéphane Darbion (OL : 1998 à 2000, MHSC : 2003 à 2007)
  • Pierre Laigle (OL : 1999 à 2002, MHSC : 2002 à 2004)
  • Mourad Benhamida (OL : 2002 à 2007, MHSC : 2007 à 2010)
  • Rémy Vercoutre (MHSC : 1998 à 2002, OL : 2002 à 2004 et depuis 2005).

Parmi les entraîneurs, Robert Nouzaret a longtemps fréquenté les deux clubs. Formé à l’OL, l’ancien milieu y a évolué comme joueur de 1964 à 1969, puis comme entraîneur entre 1985 et 1988. Avec le club héraultais, Robert Nouzaret a dirigé à plusieurs reprises l’équipe (de 1976 à 1980, de 1983 à 1985, de 1991 à 1996 et un dernier passage en 2004/2005), après avoir porté le maillot du Montpellier LSC entre 1970 et 1972.

Les Montpellierains contre OL

– Henri Bédimo a enregistré cinq défaites en six confrontations face à l’OL dans des clubs qui ont encaissé 14 buts sur ces matchs. Le Camerounais reste néanmoins sur un succès avec le MHSC.

– Cyril Jeunechamp pourrait affronter l’OL pour la 20e fois de sa carrière à l’occasion du Trophée des Champions. Le latéral montpelliérain compte 4 victoires face aux Lyonnais pour 11 défaites.

– Depuis 2003, Vitorino Hilton a affronté à 14 reprises l’OL avec le SC Bastia, le RC Lens, l’OM et le MHSC, avec trois succès remportés.

– Joris Marveaux a signé son premier but en Ligue 1 face à l’Olympique Lyonnais lors d’une victoire montpelliéraine à Gerland, à l’occasion de la 19e journée de la saison 2009/2010.

– Formé à l’OL, arrivé cet été à Montpellier, Anthony Mounier a joué 20 matchs sous la tunique lyonnaise avant de partir à Nice, avec qui il compte 2 succès et 3 défaites contre Lyon.

– En 17 matchs face à l’Olympique Lyonnais, Romain Pitau n’a enregistré qu’une seule victoire (avec le MHSC en décembre 2009, à Gerland), pour 14 défaites.

– Lors de ses douze matchs contre l’OL, John Utaka n’a certes marqué que lors d’une seule rencontre, mais le Nigérian a frappé fort en inscrivant un triplé au stade de Gerland avec le Stade Rennais, en février 2006.

– En douze matchs face à l’OL, Souleymane Camara a fait trembler les filets à deux reprises. Une fois avec le MHSC en avril 2011 et une autre avec l’AS Monaco, il y a près de dix ans (septembre 2002).

– Au Stade Rennais, John Utaka (MHSC) a évolué sous les mêmes couleurs que trois actuels Lyonnais (Gourcuff, Briand et Källström).

Les Lyonnais contre le MHSC

Lyon-MHSC-tdc-2012

– Depuis une première confrontation face au club héraultais en août 1998, Anthony Réveillère compte un bilan positif avec le Stade Rennais et l’Olympique Lyonnais face au MHSC, avec cinq victoires en huit matchs, pour seulement deux défaites.

– En six matchs face au champion de Ligue 1 2011/2012, Hugo Lloris a encaissé sept buts.

– Yoann Gourcuff ne s’est incliné qu’une seule fois contre le MHSC pour quatre succès et un nul en six oppositions en carrière.

– Bilan positif pour Kim Källström contre le club montpelliérain avec cinq succès et deux défaites en sept matchs, avec au passage un but en quarts de finale de Coupe de France avec le SRFC (5-3 a.p, en 2005/2006).

– Michel Bastos avait inscrit son tir au but avec le LOSC lors de sa première confrontation face au MHSC (2-2, 4-2 tab), sans empêcher la qualification du club héraultais lors des 16e de finale de la Coupe de la Ligue, en septembre 2008.

– En six matchs de Ligue 1 face à Montpellier, Lisandro Lopez a marqué à trois reprises pour quatre succès glanés. Bafétimbi Gomis a disputé son dernier match avec l’ESTAC face au MHSC, lors de la 38e journée de Ligue2 en 2004/2005.

– Belle réussite pour Bafétimbi Gomis lors de ses matchs face au MHSC, avec cinq victoires en six matchs. Son seul but marqué face au Héraultais l’a été lors de l’unique défaite qu’il a concédée face à cette équipe.

– Alors au Stade Rennais, Jimmy Briand, entré en cours de jeu, a inscrit son premier but en Ligue 1 face au Montpellier HSC, lors de la 38e journée en 2003/2004. L’attaquant lyonnais compte trois buts marqués face au MHSC en carrière.

Deux grands de la formation

– L’OL et le Montpellier HSC ont formé quelques grands noms du football national et international.

– Depuis dix ans, l’OL a par exemple formé plus de 60 joueurs professionnels.

Parmi les plus grands noms formés dans la capitale des Gaules figurent :

  • Karim Benzema, Hatem Ben Arfa, Loïc Rémy, Sidney Govou, Ludovic Giuly, Florian
  • Maurice, Bruno N’Gotty, Steed Malbranque, Frédéric Kanouté ou encore Anthony
  • Mounier,Jérémy Clément, Florent Balmont, Renaud Cohade et Lossemy Karaboué.

Dans l’effectif actuel du club :

– Clément Grenier, Maxime Gonalons, Alexandre Lacazette, Samuel Umtiti et Jérémy Pied sont issus du centre de formation.

– De son côté, le club héraultais a permis l’éclosion de plusieurs joueurs d’envergure internationale, tels que les champions du monde 1998 Laurent Blanc et Vincent Candela, ou encore les internationaux Laurent Robert, Gérald Passi et Pascal Baills, mais aussi Kader Ferhaoui (Algérie), Ibrahima Bakayoko (Côte d’Ivoire) et Habib Bamogo (Burkina-Faso). Jérôme Bonnissel, Bruno Carotti et Franck Passi ont eux aussi répété leurs gammes à la formation montpelliéraine.

Dans le groupe champion de Ligue 1 :

  • Mapou Yanga-Mbiwa,Younès Belhanda(Ma),Jamel Saihi(Tunisie),Geoffrey Jourdren
  • Benjamin Stambouli, Karim Ait Fana (Maroc), Abdelhamid El Kaoutari (Maroc), Rémy
  • Cabella et Laurent Pionnier sont tous passés par le centre de formation.

Par ailleurs, Toifilou Maoulida, Fatih Atik, Cédric Cambon et Rémi Vercoutre, ce dernier étant cinq fois sacré champion de Ligue 1 avec l’OL, sont sortis du centre dirigé par Jean-François Domergue.

1112_Trophee_Champions_Girard_Garde

Le Montpellier HSC et l’Olympique Lyonnais en chiffres

Consultez un maximum d’informations sur les deux participants au Trophée des Champions 2012, avec notamment une présentation des entraîneurs René Girard et Rémi Garde.

Montpellier-2012-tdc

Le Montpellier HSC

– Le MHSC a remporté la saison dernière son premier titre de Champion de France de Ligue 1. Le MHSC est le 19e club de l’histoire à remporter le championnat de France.

– Le MHSC a remporté 25 victoires la saison passée en championnat, un record depuis six saisons en Ligue 1. – Sur les 3 dernières saisons, le MHSC est le club qui compte le 2e plus grand total de victoires en Ligue 1 (57 victoires).

– Le MHSC a atteint les 1/4 de finale de la Coupe des coupes en 1991 après avoir sorti le PSV Eindhoven et le Steaua Bucarest avant d’être éliminé par Manchester United.

– Le MHSC a remporté la Coupe de France en 1990 face au Racing Paris (2-1 a.p), sur des buts de Laurent Blanc et Kader Ferhaoui.

– Lors du titre de champion de Ligue 2 en 1987, le trio Laurent Blanc-Gérard Bénardet et Roger Milla a inscrit 41 des 73 buts du club (56%).

– Le MHSC a remporté la Coupe Intertoto face à Hambourg en 2000, pour une qualification en Coupe UEFA. – Première présence en UEFA Champions League lors de cette saison 2012/2013, pour une 6e participation à une coupe européenne.

– En 2010/2011, le MHSC a atteint la finale de la Coupe de la Ligue. – Président depuis 1974, Louis Nicollin est le président d’un club de Ligue 1 en exercice depuis le plus grand nombre de saisons. Son fils, Laurent Nicollin, est président délégué du MHSC.

– Auteurs de près de 50% des buts du MHSC (33 buts sur les 68 du club) lors de la saison passée, Younès Behlanda et Olivier Giroud ont été élus dans l’équipe-type de la Ligue 1.

– En 1990, Laurent Blanc, alors sous les couleurs du MHSC, a été sacré meilleur joueur français de la saison en championnat. – Avec 84 buts marqués entre 1983 et 1991, Laurent Blanc est le meilleur buteur de l’histoire du MHSC.

– Olivier Giroud (MHSC) a été sacré meilleur buteur de Ligue 1 la saison passée avec 21 réalisations. Une première pour un joueur du Montpellier Hérault SC. – Montpellier comptait un joueur sélectionné pour le dernier Euro 2012 : Olivier Giroud (France).

– Carlos Valderrama et Roger Milla, deux des plus grands joueurs de l’histoire du Montpellier HSC, se sont affrontés en 8es de finale de la Coupe du Monde 1990 (Colombie-Cameroun), avec au final la qualification du Camerounais.

– Carlos Valderrama a participé à trois phases finales de Coupe du Monde (1990, 1994 et 1998) avec la Colombie. Même total pour Roger Milla avec les Lions Indomptables (1982, 1990 et 1994).

– Quart de finaliste de la Coupe du Monde 1986 avec le Brésil et vainqueur de l’UEFA Champions League avec le Borussia Dortmund (1997), Julio César a remporté la Coupe de France avec le MHSC en 1990.

– Demi-finaliste de la Coupe du Monde 1998 avec la Croatie, Aljosa Asanovic a atteint la finale de la Coupe de France avec le MHSC en 1994.

– Marco Estrada (Chili) et John Utaka (Nigéria) sont les deux joueurs de l’effectif montpelliérain à avoir participé à la Coupe du Monde 2010.

Les recrues du MHSC

– Formé à l’OL où il a été sacré champion de France en 2008, Anthony Mounier a marqué le 1er but de la saison dernière avec l’OGC Nice face à… l’Olympique Lyonnais.

– Le nouveau défenseur central du MHSC, Daniel Congré a déjà été sous les ordres de René Girard, lors de ses sept convocations en équipe de France Espoirs entre 2004 et 2006.

– Passé par le PSG en 2008/2009, Gaëtan Charbonnier a terminé 7e meilleur buteur de Ligue 2 la saison passée avec Angers SCO (12 buts en 30 matchs).

Nombre total de sélections en équipe de France des joueurs de MHSC

  • 37 Laurent Blanc (15)
  • Olivier Giroud (9)
  • Eric Cantona (8)
  • Fabrice Divert (5)
  • Pascal Baills (1)
  • Bruno Martini (1)

René GIRARD son passé de joueur

Né le 4 avril 1954 à Vauvert, village du Gard situé à une vingtaine de kilomètres de Montpellier, René Girard a commencé sa carrière au Nîmes Olympique en 1972. Avec les Girondins de Bordeaux, René Girard a remporté 3 titres de champion de Ligue 1 (1984, 1985 et 1987) et 2 Coupe de France, dont un doublé en 1987, pour 280 matchs joués.

En Ligue 1, René Girard a inscrit 44 buts en 443 matchs et 16 saisons, de 1972 à 1988. Alors milieu de terrain des Girondins, René Girard a été sélectionné par Michel Hidalgo pour participer à la Coupe du Monde 1982. En Espagne, l’international inscrit un but en cinq apparitions.

En sept sélections en équipe de France entre octobre 1981 et juillet 1982, René Girard a été trois fois titulaire pour une réalisation contre la Pologne lors de la “petite finale” perdue par les Bleus du Mondial 1982. René Girard a connu la C1, actuelle UEFA Champions League, comme joueur des Girondins à 2 reprises (1984-85 et 1987-88) pour 8 rencontres disputées et une demi-finale jouée contre la Juventus de Michel Platini en 1985.

Avec les Girondins, René Girard a participé pendant 7 saisons consécutives aux compétitions européennes avec 28 rencontres disputées.

Rene Girard (Entraineur Montpellier) Rene Girard (Entraineur Montpellier)

Sa carrière d’entraîneur

René Girard a passé dix-huit années aux côtés d’Aimé Jacquet, huit aux Girondins de Bordeaux et dix à DTN où le sélectionneur champion du monde en 1998 l’a fait venir. Si Rémi Garde a évolué sous les couleurs du RC Strasbourg, René Girard a entraîné le club alsacien pendant une quinzaine de matchs en 1998 pour lui éviter une relégation en Ligue 2.

De 1998 à 2002, René Girard a été entraîneur adjoint du sélectionneur Roger Lemerre en équipe de France. Il participe ainsi aux victoires à l’Euro 2000 et à la Coupe des Confédérations l’année suivante. Après avoir dirigé les sélections des -19 ans et -16 ans, René Girard a été sélectionneur national des Espoirs de 2004 à 2008. Avant de conduire les Bleuets au Championnat d’Europe Espoirs (2006), il remporte le Tournoi de Toulon en 2005.

Arrivé au MHSC en 2009, René Girard a été élu meilleur entraîneur de Ligue 1 en 2011/2012 en recevant le Trophée UNFP. René Girard travaille avec son fils Nicolas (34 ans), préparateur physique du MHSC depuis 2011. En trois saisons au MHSC, René Girard compte 50% de victoire avec 65 victoires et qualifications en 129 rencontres (Ligue 1, Coupe de la Ligue, Coupe de France et UEFA Europa League).

ol-tdc-2012

L’Olympique Lyonnais

– L’OL détient le plus grand nombre de participations au Trophée des Champions avec une 8e présence cette année et le record du nombre de victoires avec 6 titres.

– L’OL a remporté consécutivement sept titres de champion de France de Ligue 1 entre 2002 et 2008. Une série record. – L’OL a atteinte les demi-finales de l’UEFA Champions League en 2010.

– L’OL compte neuf présences consécutives en 8e de finale l’UEFA Champions League (de 2003 à 2012).

– Depuis 2001, l’OL a remporté 16 trophées nationaux (7 Ligue 1, 6 Trophée des Champions, 2 Coupe de France et 1 Coupe de la Ligue).

– L’OL a toujours fini dans le Top 4 de la Ligue 1 sur les 14 dernières saisons (depuis 1999).

– L’OL compte 57% de victoire en Ligue 1 sur les 11 dernières saisons.

– L’OL totalise le plus grand nombre de victoires en UEFA Champions League d’un club français (55 victoires).

– L’OL a remporté cinq victoires en Coupe de France (1964, 1967, 1973, 2008 et 2012), dont la dernière en mai dernier au Stade de France pour obtenir son billet pour ce Trophée des Champions.

– Jean-Michel Aulas est le président de l’Olympique Lyonnais depuis 1987.

– Demi-finaliste de l’UEFA Champions League en 2010, l’Olympique Lyonnais figure au 10e rang du classement UEFA (1er club français).

– Hugo Lloris était le capitaine de l’équipe de France lors de la victoire des Bleus face aux Etats-Unis, le 11 novembre 2011 au Stade de France (1-0) et lors du dernier Euro 2012.

– L’international Hugo Lloris a remporté à trois reprises le trophée UNFP de meilleur gardien de Ligue 1 (2009, 2010 et 2012).

– Le milieu Maxime Gonalons a connu sa première sélection en équipe de France en amical face aux Etats-Unis, en novembre 2011.

– Quatre entraîneurs de l’OL ont été également sélectionneurs de l’équipe de France : Gérard Houllier (entraîneur de l’OL de 2005 à 2007), Aimé Jacquet (entraîneur de l’OL de 1976 à 1980), Jacques Santini (à l’OL de 2000 à 2002) et Raymond Domenech (à l’OL de 1988 à 1993).

– Michael Essien (2005), Juninho (2006), Florent Malouda (2007), Karim Benzema (2008) et Lisandro Lopez (2010) ont tous successivement été sacrés meilleurs joueurs de Ligue 1 sous les couleurs de l’OL.

– Lors des deux dernières saisons, Lisandro Lopez (48 buts en 88 matchs de Ligue 1) a été le buteur le plus efficace de Ligue 1 par rapport à son temps de jeu avec un but toutes les 122 minutes (2010/2011) et un toutes les 140 minutes la saison passée.

– Le Brésilien Sonny Anderson a obtenu deux de ses trois titres de meilleur buteur de Ligue 1 avec l’OL (23 buts en 2000 et 22 buts en 2001).

– Lors des six dernières saisons (70 buts sur cette période), Bafétimbi Gomis a atteint la barre des 10 buts en Ligue 1. Une belle régularité qu’aucun autre joueur actuel de Ligue 1 n’a égalé sur la période.

– Dans l’effectif actuel de l’OL, cinq joueurs été présents à la dernière Coupe du Monde en 2010 : Hugo Lloris, Anthony Réveillère, Yoann Gourcuff (France), Michel Bastos (Brésil) et John Mensah (Ghana).

Le club comptait également trois joueurs à l’Euro 2012 :

  • Hugo Lloris
  • Anthony Réveillère (France)
  • Kim Källström (Suède).

Nombre total de sélections en équipe de France des joueurs de l’OL : 417

  • Sidney Govou (49)
  • Jérémy Toulalan (36)
  • Grégory Coupet (34)
  • Florent Malouda (30)

Actuellement au club :

  • Hugo Lloris (37)
  • Anthony Réveillère (18)
  • Yoann Gourcuff (7)
  • Bafétimbi Gomis et Maxime Gonalons (2)
  • Jimmy Briand et Aly Cissokho (1)

Remi-Garde-prolonge-jusqu-en-2014

Rémi GARDE son passé de joueur

Formé à l’OL, l’ancien milieu de terrain a débuté avec les pros du club lyonnais à 18 ans sous les ordres de Robert Herbin. L’actuel coach lyonnais était le capitaine de l’équipe lors de la remontée de l’OL en 1989.

En juillet 1988, année de la montée en Ligue 1 de l’OL, le jeune Rémi Garde (22 ans) entre à la demi-heure de jeu lors de la première journée de Ligue 2 contre le Nîmes Olympique du milieu de terrain René Girard. Lors des matchs des champions des groupes A et B de Ligue 2 en 1988/1989, Rémi Garde a signé le but de la victoire du match aller contre Mulhouse, permettant la montée de l’OL en Ligue 1.

En 1991/1992, le capitaine Rémi Garde signe le retour de l’OL en coupe d’Europe (16 ans d’absence), en marquant l’unique but d’une victoire contre les Suédois d’Oster Vaxjo. L’entraîneur lyonnais a porté à six reprises le maillot de l’équipe de France et a même été retenu par Michel Platini (sélectionneur national) dans le groupe pour l’UEFA Euro 1992. L’entraîneur de l’OL a été une des deux premières recrues d’Arsène Wenger lors de sa prise de fonction à Arsenal.

En août 1996, Rémi Garde a paraphé son contrat le même jour que Patrick Vieira. Rémi Garde a hérité du brassard de capitaine dès sa première saison chez les Gunners, où il a disputé 45 matchs en trois saisons pour 28 titularisations. Son premier match avec Arsenal était contre Leeds en octobre 1996 avec une entrée à dix minutes de la fin du match. Sous les couleurs d’Arsenal, Rémi Garde a réussi le doublé Championnat-Coupe d’Angleterre en 1998 (11 rencontres jouées).

remi_garde_ol_entrainement3

Sa carrière entraîneur

Avant d’en devenir l’entraîneur en juin 2011, Rémi Garde a été successivement cadre technique en 2003, adjoint de Paul Le Guen et ensuite de Gérard Houllier pendant quatre ans, et ensuite directeur du centre de formation. Rémi Garde faisait partie du staff de l’OL lors de cinq titres remportés en Ligue 1 entre 2004 et 2008. Lors de sa première saison à la tête de l’équipe première de l’OL, Rémi Garde a remporté la Coupe de France et atteint la finale de la Coupe de la Ligue.

Un premier trophée pour le club depuis le triplé de 2008 (Ligue 1, Coupe de France et Trophée des Champions). Rémi Garde a compté 55% de victoire l’an dernier avec l’OL (32 victoires en 58 matchs) et 102 buts marqués (meilleur total du club depuis 2005/2006). L’entraîneur lyonnais a débuté sa carrière par neuf rencontres sans défaite sur le banc lyonnais la saison passée.

1213_TDC_LOGO_FOND_1

New York – New York !

Le Trophée des Champions poursuit sa stratégie à l’international. La 17e édition, qui opposera le Montpellier Hérault SC à l’Olympique Lyonnais, se déroulera le samedi 28 juillet à New York.

Le premier match officiel de la saison se jouera à New York. Trois ans après une grande première à l’étranger à Montréal en 2009, le Trophée des Champions, qui oppose le champion de France de Ligue 1 au vainqueur de la Coupe de France, revient sur le continent américain après des escales à Tunis (2010) et Tanger (2011).

Disputée pour la première fois dans un pays non francophone, cette 17eédition proposera une affiche inédite entre le Montpellier Hérault Sport Club (MHSC) et l’Olympique Lyonnais (OL). Devenu le 20 mai dernier le dix-neuvième club de l’histoire du championnat à remporter le titre de champion de France de Ligue 1, le MHSC sera le quinzième club à participer au Trophée des Champions. Pour sa grande première à ce niveau, Montpellier sera opposé au recordman du genre.

Sacré champion de Ligue 1 sept fois d’affilée entre 2002 et 2008, l’OL prendra part en effet à son huitième Trophée des Champions. Pour la première fois, le club lyonnais a gagné son ticket via la Coupe de France. Programmée à 15h00 heure locale (21h00, heure française), cette 17e édition se déroulera dans le Red Bull Arena.

Inaugurée en mars 2010, cette enceinte a été entièrement pensée pour le football. Situé à une dizaine de kilomètres de Manhattan dans le New Jersey, le Red Bull Arena accueille traditionnellement l’équipe des New York Red Bulls, qui évolue dans la Major League Soccer (MLS) et qui possède une belle histoire avec l’équipe de France championne du monde en 1998.

En effet, après Youri Djorkaeff qui a passé deux saisons au club de 2005 à 2007, Thierry Henry a à son tour rallié la franchise new yorkaise en 2010. Finaliste en 2008, quart de finaliste ces deux dernières saisons, les New York Red Bulls compte également dans ses rangs deux anciens joueurs de Ligue 1, le Finlandais Teemu Tainio et le Mexicain Rafaël Marquez.

Avantage au Champion

En 16 participations, le champion de France a remporté 11 éditions (69% de victoires) contre 5 victoires pour le vainqueur de la Coupe de France ou le vice-champion de France, qui dispute le Trophée des Champions en cas de doublé. Une statistique qui doit beaucoup à… l’OL. Sur onze titres du champion, six ont été remporté par l’Olympique Lyonnais, détenteur grâce à cette performance du record du nombre de victoires en Trophée des Champions.

cea78

Frédéric Thiriez, Président de la Ligue de Football Professionnel

« Le Trophée des Champions poursuit son parcours de globetrotter. Pour la quatrième fois, le match opposant le champion de France au vainqueur de la Coupe de France se déroulera à l’étranger. Et pour la première fois, il se disputera sur un territoire non francophone. Choisir New York, c’est le pari de l’aventure mais aussi celui de la rencontre avec un nouveau monde de plus en plus réceptif au soccer. Les résultats de la sélection américaine, le développement de la MLS, le nombre de licenciés, tous les indicateurs montrent que les Etats-Unis sont partis à la conquête du premier sport mondial.

C’est pourquoi la LFP était particulièrement motivée à l’idée d’y venir pour promouvoir nos clubs et l’image de la Ligue 1. Ce Trophée des Champions 2012 marque aussi le début de la saison. Champion de France, Montpellier tentera de remporter pour la première fois ce trophée face à l’Olympique Lyonnais, déjà sacré à six reprises. Après avoir rencontré en amical respectivement le Sporting Kansas City et l’Impact Montréal, le MHSC et l’OL disputeront leur premier match officiel de la saison.

Le public new yorkais aura donc le privilège d’assister à un match qui compte. A dix jours de la première journée de Ligue 1, il s’agira non seulement d’un ultime test mais aussi d’un match donnant la possibilité pour le vainqueur de remporter un des quatre titres majeurs français de la saison avec le titre de champion de Ligue 1, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue.

laurent-nicollin-dirigeant-mhsc-lors-annonce-depart-jean-fernandez-5-decembre-2013-a-montpellier

 » Laurent Nicollin, Président délégué du Montpellier Hérault SC « 

C’est un honneur de pouvoir disputer ce Trophée des Champions. Ce sera face à Lyon, un club que nous connaissons bien et dont ma famille est originaire. Pouvoir disputer cette rencontre à New-York est également quelque chose de magnifique. C’est une ville hors du commun, mythique et un endroit magnifique pour promouvoir le football français à l’étranger. Jouer un match dans un stade comme le Red Bull Arena, cela promet beaucoup, c’est une enceinte magnifique.

Ensuite, sur le plan purement sportif, il y a évidemment un titre en jeu et nous allons tout faire pour inscrire le nom du Montpellier Hérault SC au palmarès de ce Trophée des Champions, d’autant que c’est la première fois que le club participe à cette compétition. Après le titre décroché la saison passée, ce serait superbe de ramener ce trophée à Montpellier. En tous les cas nous allons tout faire pour ! Délocaliser le Trophée des Champions aux USA est une très belle initiative. Cette compétition permet de bien lancer la saison footballistique française. C’est très gratifiant pour nous de participer à un tel événement ».

article_Aulas

Jean-Michel Aulas, Président de l’Olympique Lyonnais.

Le Trophée des Champions est une compétition à laquelle l’Olympique Lyonnais tient particulièrement puisque avec 6 trophées remportés en 7 participations depuis sa création en 1995, le club possède le plus beau palmarès du football français. Disputer le Trophée des Champions hors de nos frontières est une initiative que j’approuve particulièrement car c’est une opportunité exceptionnelle de mieux faire connaître les qualités de la Ligue 1 à l’étranger et plus particulièrement aux Etats-Unis. Depuis la Coupe du Monde organisée en 1994, le “soccer” n’a cessé de progresser aux Etats-Unis, à l’image de leur équipe nationale dont les résultats sont en constante évolution mais aussi de la MLS qui poursuit son développement de manière incroyable.

A ce rythme-là et avec un tel réservoir de talents potentiels, cela ne surprendrait personne que les Etats-Unis deviennent une des nouvelles places fortes du football mondial. L’Olympique Lyonnais se réjouit véritablement de disputer ce 17e Trophée des Champions face à Montpellier sur le sol américain et espère, outre la victoire finale, pouvoir grandement contribuer à renvoyer une image positive du football français.

rene-girard-tout-a-gagner_

René Girard, entraîneur du Montpellier Hérault SC

Quand il y a un trophée en jeu, l’objectif est toujours de l’emporter. Même s’il s’agit d’un 1er match officiel, même si celui-ci interviendra juste après la préparation d’avant saison qui engendre beaucoup de travail, nous allons vraiment tout faire pour inscrire une nouvelle ligne au palmarès du club. Ce Trophée des Champions 2012, disputé dans cette ville mythique de New York, sera vraiment une belle affiche. Lyon est un grand club avec un palmarès prestigieux et des joueurs de qualités. Ça nous promet un grand match et nous allons tout faire pour le remporter.

remi-garde

Rémi Garde, entraîneur de l’Olympique Lyonnais

A l’image du Charity Shield en Angleterre auquel j’ai participé avec Arsenal, le Trophée des Champions est devenu un trophée majeur en France. C’est le premier enjeu de la saison et représente déjà un fort intérêt sportif pour les compétitions suivantes. Le disputer aux États-Unis est une opportunité pour les fans américains de soccer de mieux connaître le football français. Je suis très heureux de pouvoir disputer ce match à New York et dans cette fantastique enceinte du Red Bull Arena.

Grande Première pour le 80 d’Adidas

Conçu par adidas, “le 80”, ballon officiel de la Ligue 1 de la saison 2012/2013, effectuera sa première sortie officielle lors du Trophée des Champions. La saison 2012/2013 marquera le 80e anniversaire du football professionnel français. Pour célébrer cet événement, “le 80” reprend sur ses panneaux le nom des 19 clubs champions depuis la création de la Ligue 1 en 1932/1933.

1112_pagenaud_500_miles

Le Trophée des Champions au départ des 500 Miles d’Indianapolis !

La voiture n°77 du Français Simon Pagenaud arborera dimanche le logo du Trophée des Champions à l’occasion des 500 Miles d’Indianapolis. Quand le football français part à la rencontre d’une des courses majeures qui figure au patrimoine du sport automobile mondial…

C’est ainsi que le Trophée des Champions sera au départ des mythiques 500 Miles d’Indianapolis qui se disputeront ce dimanche 27 mai. A bord de la voiture n°77, le Français Simon Pagenaud de l’écurie Sam Schmidt Motorsports arborera en effet sur sa voiture le logo de l’édition 2012 du Trophée des Champions. « La France a deux passions sportives, la course automobile et le football… et je suis fier de combiner les deux en soutenant le Trophée des Champions », souligne le pilote français Simon Pagenaud, qui participe cette année à la saison IndyCar.

Actuel cinquième du championnat, Simon Pagenaud a notamment terminé à la 3e place du Grand Prix de Long Beach qui s’est déroulé le 15 avril dernier. Le Trophée des Champions qui oppose le champion de France de Ligue 1 (Montpellier Hérault Sport Club) au vainqueur de la Coupe de France (Olympique Lyonnais) se déroulera le 28 juillet à la Red Bull Arena à New-York.

Pour la quatrième année consécutive, le Trophée des Champions s’exporte à l’étranger et retrouve le continent nord-américain. Après Montréal (Canada), Radès (Tunisie) et Tanger (Maroc), c’est au tour de New York (Etats-Unis) de recevoir le Trophée des Champions pour l’édition 2012. Il s’agira d’un premier déplacement dans un pays non-francophone pour le Trophée des Champions.

Un Trophée des Champions sans frontières

1112_tdc_historique_om_2011

La promotion du football français à l’international se poursuit cette année encore avec pour la quatrième fois l’organisation du Trophée des Champions à l’étranger. Pour la quatrième année consécutive, le Trophée des Champions s’exporte à l’étranger et retrouve le continent nord-américain. Après Montréal (Canada), Radès (Tunisie) et Tanger (Maroc), c’est au tour de New York (Etats-Unis) de recevoir le Trophée des Champions pour l’édition 2012.

Il s’agira en revanche d’un premier déplacement dans un pays non-francophone pour le Trophée des Champions. Cette nouvelle dynamique insufflée en 2009, avec le premier match officiel français disputé hors de nos frontières, a permis au Trophée des Champions de s’inscrire dans le développement international et de mieux faire connaître le football français à l’étranger. Et ce, avec une belle réussite, puisqu’en 2009, le Trophée des Champions entre les Girondins de Bordeaux et l’EA Guingamp avait profité d’une belle exposition avec une diffusion dans une quinzaine de pays à travers le monde.

A l’occasion de l’édition suivante en Afrique du Nord, le stade de Radès avait accueilli 58.000 spectateurs pour un record d’affluence dans la compétition lors de l’indécis OM-PSG, retransmis cette fois dans 54 pays. Dans cette lignée, la dernière édition marocaine avait signé un record de diffusion et de buts. Le spectaculaire 5-4 entre l’OM et le LOSC a été diffusé dans 77 pays dans le monde, annonçant d’ailleurs la prolifique saison actuelle en Ligue 1 (meilleure moyenne de buts depuis 17 saisons).

1112_stade_redbull_newyork_1

Red Bull Arena : la belle américaine

Le Trophée des Champions 2012 aura lieu dans le Red Bull Arena, première enceinte construite aux Etats-Unis sur le modèle des stades européens de football, qui accueille l’équipe de New York en MLS. Le samedi 28 juillet 2012, le Trophée de Champions se disputera dans une enceinte ultra-moderne, inaugurée en mars 2010 et entièrement pensée pour le football.

Situé à une dizaine de kilomètres de Manhattan dans la ville de Harrison (New Jersey), le Red Bull Arena a en effet été spécifiquement construit pour accueillir les matchs de l’équipe des New York Red Bulls, où évoluent trois anciens joueurs de Ligue 1, le Mexicain Rafael Marquez, le Finlandais Teemu Tainio et le champion du Monde 1998 Thierry Henry, dans le championnat de Major League Soccer. Imaginé par le cabinet américain Rossetti Architects, le stade est doté d’une capacité de 25.000 places assises et de 30 loges.

Le Red Bull Arena dispose notamment d’une pelouse naturelle et de deux écrans géants disposés de part et d’autre du terrain. L’une des particularités de ce stade américain est l’espace réduit entre les tribunes et le terrain, ce qui contribue à l’ambiance « football » du Red Bull Arena. Le premier match officiel disputé dans ce stade a été la rencontre amicale entre les New York Red Bulls et le club brésilien du Santos FC, le 20 mars 2010. Deux mois plus tard, le premier match international au Red Bull Arena a été un Turquie-République Tchèque, en amical. Enfin, le MLS All-Star Game 2011 a eu lieu dans cette enceinte, entre Manchester United et une sélection de MLS.1112_ville_newyork_tc_1

New York – New York !

Le coup d’envoi de la saison 2012/2013 sera donné à New York, le samedi 28 juillet, avec la 17e édition du Trophée des Champions entre le MHSC et l’OL. C’est à New York qu’aura lieu le Trophée des Champions 2012, qui met traditionnellement aux prises depuis 1995 le champion de France de Ligue 1 (Montpellier Hérault SC) au vainqueur de la Coupe de France (Olympique Lyonnais).

La rencontre se disputera le samedi 28 juillet à 15h00, heure locale (21h00, heure française), dans le Red Bull Arena (25.000 places), connu pour accueillir les matchs de MLS des New York Red Bulls. Pour la quatrième fois de son histoire, le premier match officiel de la saison du football professionnel se jouera à l’étranger, après Montréal 2009, Radès 2010 et Tanger 2011. Le double tenant du titre est l’Olympique de Marseille, vainqueur l’an dernier d’un épique trophée des Champions contre le LOSC (5-4).

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football