2014 Trophée des Champions

2014 Trophée des Champions

Trophée des Champions 2014

tropheechampions

Chine

Trophée des Champions 2014

Coupe-France-Trophée-des-Champions-2014
 Généralités
Sport : Football
Organisateur(s) : F.F.F. et L.F.P. (Ligue Française Professionnel)
Edition(s) : 19ème
Périodicité : Annuelle entre (Juillet et Août)
Saison : 2014
Lieux : Pékin, Republic_of_China.svgChine
Nbre de participants : 2
Participants : Champion de France en titre L1 au Vainqueur de la Coupe de France.
Date : le 2 Août 2014
Stade :  Finale jouée au Stade des Ouvriers, Pékin, Republic_of_China.svgChine
Stade des Ouvriers,Pékin
Trophée 
trophee-des-champions 
Palmarès 
Vainqueur : Paris Saint-Germain FC (4) titres
Finaliste : EA Guingamp
joueur__kfadth
Le(s) Buteur(s) 
Nbre de but(s) : match  2 buts
Buteur(s) : PSG: suede_svgZlatan Ibrahimovic match(8′ et 20’péno)
Acteur majeur 
Homme du match : suede_svgZlatan Ibrahimovic

Trophée des Champions 2014

super-chine-tdc-2014

Carte géographique

carte-chine-2013

Le Trophée des champions 2014 est la 19e édition du Trophée des champions et se déroule en Chine le samedi , dans le Stade des ouvriers situé à Pékin. Il s’agit de la sixième édition consécutive disputée hors de France et de la première en Asie.

Les règles du match sont les suivantes : la durée de la rencontre est de 90 minutes puis en cas de match nul, une séance de tirs au but est réalisée pour départager les équipes. Trois remplacements sont autorisés pour chaque équipe. Si le transport et l’hébergement des équipes et de la délégation de la Ligue de football professionnel sont à la charge du pays hôte, les recettes du stade lui sont par contre reversées.

Paris Saint-Germain Vainqueur 2014 Trrophée des Champions

joie-psg-zlatan-ibrahimovic-02-08-2014-paris-saint-germain---guingamp-trophee-des-champions-pekin

finale

Finale le 02 Août 2014 au Stade des ouvriers, Pékin, Republic_of_China.svgChine

Année LC Equipe  Score LC Equipe
2014 Paris Saint-Germain Paris SG  2-0 (2-0 Mt) EA Guingamp EA Guingamp

arbitre

LP Officiels LP Nom, Prémon
soccer_whistle_icon Arbitre Principale  France.ping Clément Turpin
arbitre-drapeau Arbitres Assistants (1) France.ping Mickaël ANNONIER
arbitre-drapeau Arbitres Assistants (2) France.ping Nicolas DANOS
4ème Arbitre France.ping Françis LATULIPE
Délégué Principal France.ping Arnaud ROUGER
Délégué Assistant France.ping Bernard DOCQUIERT

Spectateurs : 39752

lesbuteurs

LC LP Nom,Prénom But/Min
Paris Saint-Germain suede_svg Zlatan Ibrahimovic match 8′ et match 20′ (péno)

Composition des équipes

Paris SG Cj Cr E/S EA Guingamp Cj Cr E/S
 LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg  LP D Titulaires 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_off.svg
Italie.svg 30 gardiens de butSalvatore Sirigu Mali.ping  30 gardiens de butMamadou Samassa
Bresil.ping  5 Marquinhos Danemark.svg  2 Lars Jacobsen
France.ping  6 Zoumana Camara Burkina_Faso.ping  6 Maxime Baca
France.ping 21 Lucas Digne France.ping 15 Jérémy Sorbon
hollande.svg 23 Grégory Van der Wiel France.ping 18 Captain_sports.svgLionel Mathis
Italie.svg  8 Tiago Motta France.ping 22 Julien Cardy 20px-Sub_off.svg 13′
Italie.svg 24 Marco Verratti France.ping 17 20px-Sub_on.svgRachidAlioui20px-Sub_off.svg 13′
Argentina.ping 27 Javier Pastore 20px-Sub_off.svg 86′ France.ping 21 20px-Sub_on.svgSylvain Marveaux 69′
Bresil.ping  7 20px-Sub_on.svgLucas Moura 86′ France.ping 29 Christophe Kerbrat
suede_svg 10 Captain_sports.svgZlatan Ibrahimovic Danemark.svg  8 Ronnie Schwartz20px-Sub_off.svg 69′
France.ping 28 JChristophe Bahebeck20px-Sub_off.svg 71′ Algerie.ping 13 20px-Sub_on.svgChristophe Mandanne 69′
Italie.svg 20 20px-Sub_on.svgClément Chantome 71′ Mali.ping  9 Mustapha Yatabare
France.ping 35 Hervin Ongenda20px-Sub_off.svg 61′ France.ping 12 Claudio  Beauvue
Uruguay.sping  9 20px-Sub_on.svgEdison Cavani 61′ 26 Thibault Giresse
Remplaçant(s) 20px-Yellow_card.svg 20px-Red_card.svg 20px-Sub_on.svg Remplaçant(s)   20px-Yellow_card.svg  20px-Red_card.svg  20px-Sub_on.svg
Italie.svg  1 gardiens de butN. Douchez France.ping 16 gardiens de butHugo Guichard
Côte_d'Ivoire.ping 19  Serge Aurier Côte_d'Ivoire.ping  3 B.Benjamin Angoua
France.ping 38 Presnel Kimpembe Mali.ping  4 Baïssama Sankoh
Bresil.ping  7 Lucas Moura20px-Sub_on.svg 86′ France.ping 20 Laurent Dos Santos
France.ping 20 Clément Chantome20px-Sub_on.svg 71′ France.ping 21 Sylvain Marveaux20px-Sub_on.svg 69′
France.ping 32 Franck Bambock France.ping 13 Christophe Mandanne20px-Sub_on.svg 69′
Uruguay.sping  9 Edinson Cavani20px-Sub_on.svg 61′ Maroc.ping 17 Rachid Alioui20px-Sub_on.svg 13′
Le(s) buteur(s) csc  P M Le(s) buteur(s) csc  P M
suede_svg 10 20px-ballon Zlatan Ibrahimovic  7′
suede_svg 10 20px-ballon Zlatan Ibrahimovic  20′
Entraîneur Entraîneur
France.ping Laurent Blanc France.ping Jocelyn Gourvennec

historique

china_lc

Le Paris SG conserve son Trophée !

joie-psg-zlatan-ibrahimovic-02-08-2014-paris-saint-germain---guingamp-trophee-des-champions-pekin

Au Stade des ouvriers de Pékin, le Paris SG s’est offert son 4e Trophée des Champions en imposant sa loi à l’EA Guingamp (2-0). Logo Paris Saint-Germain Paris Saint-Germain – EA Guingamp : 2 – 0 Le Paris Saint-Germain est déjà prêt ! A Pékin, les hommes de Laurent Blanc ont réalisé une prestation de qualité pour remporter la 19e édition du Trophée des Champions, face à l’EA Guingamp, dernier lauréat de la Coupe de France. Le champion de France en titre imprimait un rythme élevé dès les premières secondes de la partie.

Après quelques alertes sur la cage bretonne, les Parisiens faisaient mouche. Pastore glissait la balle à Ibrahimovic, seul aux 20 mètres. Après une feinte de frappe, le géant suédois plaçait un joli tir enroulé dans la lucarne de Samassa (1-0, 9e). Les joueurs de la capitale gardaient le pied sur le ballon et faisaient courir leurs adversaires. Ils corsaient rapidement l’addition. Bahebeck obtenait un penalty. Déjà conquis par les prouesses d’Ibrahimovic, le Stade des ouvriers assistait au doublé du double meilleur buteur de Ligue 1 (56 buts en deux saisons) (2-0, 20e).

Le Scandinave devenait ainsi le premier parisien à inscrire deux buts en Trophée des Champions. A la demi-heure de jeu, l’EA Guingamp avait l’occasion de réduire l’écart, également sur penalty, mais Sirigu s’illustrait en bloquant la tentative de M. Yatabaré (32e). Mieux en seconde période, les Costarmoricains ne parvenaient toutefois pas à déstabiliser le bloc francilien. Sirigu continuait de passer un match assez tranquille. Il gardait finalement sa cage inviolée.

Grâce à ce succès, Laurent Blanc devient le premier entraîneur à quatre victoires en Trophée des Champions (2008 et 2009 avec les Girondins de Bordeaux, 2013 et 2014 avec le Paris SG). Le Paris Saint-Germain compte désormais 57% de victoires dans l’épreuve (quatre succès en sept participations). Le club de la capitale repart sur les mêmes bases que l’année dernière en s’adjugeant le premier titre de la saison, son 4e Trophée des Champions après ceux de 1995, 1998 et 2013. Seul buteur de la rencontre, Ibrahimovic a logiquement été elu homme du match.

Des Parisiens aux anges, des Guingampais fair-play

tdc-2015-psg-guingamp

Auteur d’un doublé et homme du match face à Guingamp (2-0), Zlatan Ibrahimovic savoure ce nouveau trophée des Champions décroché avec le PSG. « C’est une belle fin pour ce voyage en Chine », explique l’attaquant parisien. Après son succès enregistré l’an dernier à Libreville face à Bordeaux (2-1), le Paris Saint-Germain a remporté samedi son deuxième trophée des Champions d’affilée en s’imposant à Pékin face à Guingamp (2-0).

Un succès qui lance de la meilleure des façons la saison des Parisiens, comme Laurent Blanc ou Zlatan Ibrahimovic l’appelaient de leurs vœux avant-match. Avec le but de l’ouverture du score (1-0, 9e) puis un penalty (2-0, 20e), le géant Suédois n’a pas déçu. « C’est une belle fin pour ce voyage en Chine. On a fait de notre mieux pour ramener le trophée à Paris. Je suis plus content de la victoire que de mes buts », a lancé la star parisienne après la rencontre. « C’était important pour nous. Certains joueurs étaient absents mais ceux qui ont joué ont fait un boulot fantastique.

Nous avons une grande équipe. » Et de taquiner les journalistes qui lui demandaient quelle est la valeur de ce nouveau succès : « Chaque victoire est importante parce que sinon vous allez vous plaindre ! » Avec un penalty breton de Mustapha Yatabaré stoppé à la 31ème minute, Salvatore Sirigu a été l’un des autres hommes du match. « Ce n’était pas facile en raison du climat difficile. On a souffert physiquement pendant presque toute la rencontre et pendant le séjour, lors des entraînements. On a utilisé ces sacrifices pour gagner», témoigne le portier rouge et bleu.

Autre « taulier » parisien, Papus Camara se montre satisfait d’avoir vu le PSG dominer la rencontre : « On a bien entamé le match. Les conditions étaient difficiles pour les deux équipes mais nous avons essayé de bien faire tourner la balle et de faire courir les Guingampais. On a eu la réussite et le talent pour marquer assez rapidement. Ils ont couru après le score et après le ballon. Cela a été compliqué pour eux et ça nous a simplifié la tâche.»

Côté breton, on s’est montré lucide sur la supériorité du PSG. « On prend deux buts vite. Contre une équipe comme cela, avec la maîtrise du ballon et des joueurs de qualité, c’est quasiment mission impossible », glisse Thibault Giresse. « Si nous avions marqué un but, nous aurions peut-être pu croire à quelque chose. Mais c’est comme ça. »

Quant à l’entraîneur guingampais Jocelyn Gourvennec, il regrette les deux ou trois opportunités de revenir de réduire la marque, notamment le penalty de Yatabaré. « Être mené 2-0 contre Paris au bout de 20 minutes est toujours compliqué. Cela peut mal tourner mais nous sommes restés cohérents en offrant peu d’occasions de buts aux Parisiens. Mais avec un tel handicap, c’est difficile car les joueurs du PSG vous font courir. Nous avons eu les opportunités de revenir mais Paris a assez bien géré. » Place désormais, pour les deux formations, à l’ouverture de la Ligue 1 le week-end prochain !

Ibra-

Ibrahimovic, le spécialiste

Déjà titré à sept reprises dans les super coupes nationales, Zlatan Ibrahimovic compte bien remettre le couvert face à Guingamp. Un adversaire qu’il respecte… Figure de proue du Paris Saint-Germain, Zlatan Ibrahimovic a le droit depuis son arrivée à Pékin à l’attention particulière des amateurs de football chinois. De l’aéroport à l’hôtel des joueurs parisiens en passant par le stade des Ouvriers, c’est le géant suédois que l’on scrute, que l’on applaudit ou à qui on demande un mot, une photo, un autographe.

Alors quand vendredi, avant un entraînement court à base de jeu sur demi-terrain, l’attaquant du PSG s’est présenté en conférence de presse, la salle était évidemment pleine de journalistes chinois venus observer et boire les paroles de ce buteur à l’indéniable charisme. Et malgré les nombreuses sollicitations qui l’accompagnent depuis le début de la tournée asiatique du PSG, Zlatan a fait le métier avec le sourire.

« J’ai passé de bonnes vacances. Je suis allé voir la Coupe du Monde au Brésil et je me prépare depuis trois semaines. Alors, si nous pouvons gagner le Trophée des Champions, ça nous mettra déjà à un haut niveau pour la saison. Sur un match, on peut gagner un titre.»

Déjà buteur et victorieux à Pékin en 2011 !

Ce concept plait particulièrement à Ibrahimovic. Il faut dire que les faits sont têtus. Le joueur compte en effet déjà sept super coupes ou trophée des Champions à son actif : Pays-Bas avec l’Ajax en 2002, Italie avec l’Inter Milan en 2006 et 2008 et le Milan AC en 2011, Espagne avec le FC Barcelone en 2009 et 2010 sans oublier bien sûr le trophée des Champions 2013 avec Paris.

« Je suis déjà venu à Pékin pour la Supercoupe d’Italie », se souvient d’ailleurs « Ibra ». C’était le 6 août 2011 au stade olympique avec le Milan AC pour une victoire face au rival intériste (2-1). Ce jour-là, le Suédois avait égalisé pour les Rossoneri (60e). Samedi, il évoluera à une quinzaine de kilomètres du « nid d’oiseau ». Pour, il l’espère, un nouveau résultat favorable. « Les matches face à Guingamp ont été difficiles la saison dernière. Nous respectons notre l’adversaire et le match doit encore avoir lieu. Ce ne sera pas facile. »

Et de conclure, sur les ambitions toujours plus élevées d’un Paris Saint-Germain dont la montée en puissance sportive et médiatique entraîne dans son sillage l’ensemble du football français : « Le but de la saison est de faire mieux que l’année dernière. On s’entraîne très fort et on se concentre pour faire encore grandir le projet. Nous savons ce que nous avons à faire. » Mitraillé par les flashs des photographes, Zlatan se lève et part s’entraîner.

Laurent Blanc veut « bien lancer la saison »

Ravi d’être à Pékin pour le trophée des Champions, Laurent Blanc compte bien doubler la mise après le succès de l’an dernier, à Libreville, face à Bordeaux (2-1). Pour l’entraîneur parisien, « obtenir un titre lors de notre premier match officiel serait une très bonne chose car ça peut bien lancer la saison. »

L’ancien sélectionneur de l’équipe de France apprécie également le fait de représenter la France et la Ligue 1 en Chine. « Si nous sommes ici, c’est qu’il y a un intérêt sportif. Quand vous signez le contrat pour organiser le trophée des Champions en Chine, vous ne savez pas qui sera en finale. Je pense que la présence de Paris est une bonne chose pour ce trophée. A nous de montrer que le football français a de la valeur. »

«C’est un défi sportif, une fierté»

1314_entraineur_gourvennec_guingamp_tdc_pekin

Détendus à l’entraînement comme en conférence de presse vendredi au stade des Ouvriers de Pékin, les Guingampais endossent sans problème le costume d’outsider du Trophée des Champions. Mais ils comptent jouer crânement leur chance. « Être à Pékin, c’est particulier pour nous. Quand on est Guingamp, le fait de jouer ici est un grand événement. C’est un défi sportif, une fierté. Sur le plan humain, on représente notre région et on a envie de bien faire. »

Les mots sont de Jocelyn Gourvennec, l’entraîneur de l’En Avant. Ils traduisent le plaisir mais aussi l’envie d’être à la hauteur du Trophée des Champions qui animent le staff technique et les joueurs bretons depuis leur arrivée sur le sol chinois. Finaliste malheureux de l’édition 2009 à Montréal face à Bordeaux (2-0), Guingamp participera samedi à sa deuxième « super coupe » française.

En cinq ans, le club armoricain a tout connu : une relégation en National suivie d’un retour au plus haut niveau national et un succès, en mai dernier, en Coupe de France. Le voilà à Pékin pour une rencontre de prestige dans l’un des plus grands pays du monde. Arrivé à la tête de l’équipe en 2010, Jocelyn Gourvennec n’y est pas pour rien. L’ancien équipier de Laurent Blanc à Marseille en 1998-1999 sait que sa formation fait figure d’outsider face à l’ogre parisien. Mais il sait aussi que ses protégés ont résisté à deux reprises au PSG la saison dernière, en championnat : défaite dans les arrêts de jeu 2-0 à Paris (4e j.) et match nul 1-1 au Roudourou (22e j.).

« On représente notre région et on a envie de bien faire » « Même si c’est déséquilibré sur le papier, on donnera tout sur un match. Quand on joue Paris, il y a toujours une stratégie à adopter. On ne peut pas tout gérer car il y a de grands joueurs en face. On sait qu’on va passer du temps à défendre. Il faudra être rigoureux et bien gérer les possessions de balle. Il faudra bien défendre en étant attentif mais il faudra aussi jouer les coups à fond. »

Être discipliné, évoluer en bloc, c’est aussi ce que le milieu de terrain costarmoricain Lionel Mathis souhaite voir de la part de ses troupes : « Il faudra être très solidaires, avoir une bonne utilisation du ballon même si c’est compliqué car les Parisiens ont souvent la possession. » Et les absences pour cause de reprise décalée en raison du Mondial brésilien de Thiago Silva, David Luiz, Blaise Matuidi ou Yohan Cabaye ne changeront rien à l’affaire aux yeux de l’ancien Auxerrois. « Paris sera peut-être un petit peu moins fort mais il reste des grands talents. A cette période de la saison les équipes ne sont pas à 100% ni totalement rodées mais Paris reste le favori voire archi-favori. Après, on sait que tout peut arriver dans le football. On ne vient pas juste faire une visite de Pékin ! »

Ils veulent tous le trophée !

1415_tdc_entrainement

Avec les premiers entraînements du PSG et de l’EAG à Pékin, la pression commence à monter avant le Trophée des Champions. Un titre de prestige que chacune des deux formations compte bien remporter…

L’En Avant de Guingamp et le Paris Saint-Germain ont pris jeudi leurs marques au Stade des Ouvriers, qui avait accueilli des rencontres du tournoi olympique de football en 2008. C’est dans cet antre de 60 000 places que le vainqueur de la Coupe de France et le champion de France 2013/2014 disputeront samedi la 19e édition du Trophée des Champions, la première sur le continent asiatique. Victorieux la saison dernière des Girondins de Bordeaux à Libreville (2-1), les Parisiens ont été accueillis à leur hôtel du centre-ville par des fans locaux en quête de photos et d’autographes des nombreuses stars que compte le club francilien.

« Les gens sont chaleureux. Cela fait plaisir », note un Lucas Digne impressionné par la taille de la capitale chinoise et ses nombreux buildings. Le latéral gauche de l’équipe de France et ses équipiers se sont livrés sous le regard de Pascal Gentil – l’ancien champion de taekwondo – à un entraînement léger à base de courses, de toros et de petits jeux. « Cette rencontre, c’est un trophée. Il va falloir tout donner », relève l’ancien Lillois. « On est là pour jouer sur tous les tableaux », ajoute le néo-Parisien Serge Aurier, rejoint dans son appétit de victoires par Salvatore Sirigu : « Ce match est décisif car on peut déjà remporter un trophée. Et comme nous avons les mêmes objectifs que la saison passée, à savoir gagner le maximum de titres… »

Un envie partagée de l’emporter

Côté guingampais, l’entraînement a été axé sur le travail d’animation offensive. Dédoublements, centres, frappes : tout y est passé. Les tirs au but également. Les Bretons ne laissent rien au hasard et comptent comme toujours jouer leur chance à fond. Bien sûr, Paris est favori. Mais l’En Avant ne s’avance pas vers ce rendez-vous international en victime expiatoire.

« Ce match est prestigieux. On sait que ce ne sera pas évident mais nous avons fait une grosse préparation pour être prêts », analyse le milieu de terrain Thibault Giresse. « Et puis, la rencontre a été programmée à Pékin afin de promouvoir le football français. A nous de donner une bonne image de la Ligue 1 en offrant un beau match. On sait qu’il manque quelques éléments à Paris mais le PSG reste la meilleure équipe du championnat. Il faudra être à 120, 150% car les Parisiens nous sont supérieurs. Il faudra faire preuve de mental et d’état d’esprit. » Retour au stade des Ouvriers vendredi pour les mises en place et les conférences de presse de veille de match.

L’EA Guingamp et le Trophée des Champions

1415_prog_tv_tdc_pekin

De Montréal à Pékin, l’En Avant de Guingamp disputera pour la deuxième fois de son histoire le Trophée des Champions.

Participations

– L’En Avant de Guingamp disputera le Trophée des Champions pour la deuxième fois de son histoire (2009 et 2014), soit autant que l’Olympique de Marseille, l’AS Monaco et l’AJ Auxerre.

– Le club était présent pour le premier Trophée des Champions organisé à l’étranger, en 2009 à Montréal. – L’EAG s’est qualifié à deux reprises pour le Trophée des Champions grâce à une victoire en Coupe de France contre le Stade Rennais.

– Lors de sa première participation en 2009, l’EAG évoluait en Ligue 2. Il en avait été de même auparavant pour l’OGC Nice (1997), le RC Strasbourg (2001) et le FC Lorient (2002).

Joueurs

– Moustapha Diallo et Thibault Giresse sont les deux rescapés de l’équipe de 2009, dominée par les Girondins de Bordeaux (2-0). Thibault Giresse avait disputé 54 minutes. Moustapha Diallo avait disputé l’intégralité de la rencontre et écopé d’un avertissement.

– Lionel Mathis a déjà pris part à deux éditions. Finaliste en 2003 et 2005 avec l’AJ Auxerre contre l’OL, le milieu de l’EAG avait marqué lors du second match.

– Suspendu pour cette affiche à Pékin, Younousse Sankharé va manquer un 3e Trophée. Alors qu’il évoluait sous les couleurs du Paris SG à cette époque, Younousse Sankharé n’avait pas été retenu dans les groupes parisiens en 2006 et 2010.

Entraîneur

– Jocelyn Gourvennec a disputé la première édition du Trophée des Champions en janvier 1996 avec le FC Nantes, contre le Paris SG. Entré à la pause, l’ancien meneur de jeu avait inscrit son tir au but lors de la défaite des Canaris.

Les entraînements du PSG et de l’EA Guingamp !

entrainement psg-pekin-tdc-2014

Avec les premiers entraînements du PSG et de l’EAG à Pékin, la pression commence à monter avant le Trophée des Champions. Un titre de prestige que chacune des deux formations compte bien remporter… L’En Avant de Guingamp et le Paris Saint-Germain ont pris jeudi leurs marques au Stade des Ouvriers, qui avait accueilli des rencontres du tournoi olympique de football en 2008. C’est dans cet antre de 60 000 places que le vainqueur de la Coupe de France et le champion de France 2013/2014 disputeront samedi la 19e édition du Trophée des Champions, la première sur le continent asiatique.

Victorieux la saison dernière des Girondins de Bordeaux à Libreville (2-1), les Parisiens ont été accueillis à leur hôtel du centre-ville par des fans locaux en quête de photos et d’autographes des nombreuses stars que compte le club francilien. « Les gens sont chaleureux. Cela fait plaisir », note un Lucas Digne impressionné par la taille de la capitale chinoise et ses nombreux buildings. Le latéral gauche de l’équipe de France et ses équipiers se sont livrés sous le regard de Pascal Gentil – l’ancien champion de taekwondo – à un entraînement léger à base de courses, de toros et de petits jeux.

« Cette rencontre, c’est un trophée. Il va falloir tout donner », relève l’ancien Lillois. « On est là pour jouer sur tous les tableaux », ajoute le néo-Parisien Serge Aurier, rejoint dans son appétit de victoires par Salvatore Sirigu : « Ce match est décisif car on peut déjà remporter un trophée. Et comme nous avons les mêmes objectifs que la saison passée, à savoir gagner le maximum de titres… » Un envie partagée de l’emporter Côté guingampais, l’entraînement a été axé sur le travail d’animation offensive. Dédoublements, centres, frappes : tout y est passé. Les tirs au but également. Les Bretons ne laissent rien au hasard et comptent comme toujours jouer leur chance à fond.

Bien sûr, Paris est favori. Mais l’En Avant ne s’avance pas vers ce rendez-vous international en victime expiatoire. « Ce match est prestigieux. On sait que ce ne sera pas évident mais nous avons fait une grosse préparation pour être prêts », analyse le milieu de terrain Thibault Giresse. « Et puis, la rencontre a été programmée à Pékin afin de promouvoir le football français. A nous de donner une bonne image de la Ligue 1 en offrant un beau match. On sait qu’il manque quelques éléments à Paris mais le PSG reste la meilleure équipe du championnat. Il faudra être à 120, 150% car les Parisiens nous sont supérieurs. Il faudra faire preuve de mental et d’état d’esprit. » Retour au stade des Ouvriers vendredi pour les mises en place et les conférences de presse de veille de match.

Le logo de l’édition 2014 dévoilé !

Trophée_des_Champions_2015_logo_Montréal

Le logo de la 19e édition du Trophée des Champions sera aux couleurs de la Chine et de Pékin. L’édition 2014 du Trophée des Champions se déroulera le 2 août prochain au Workers Stadium à Pékin. Elle opposera le Paris Saint-Germain, champion de France de Ligue 1, à l’En Avant de Guingamp, vainqueur de la Coupe de France.

Pour accompagner cette 19e édition qui aura lieu pour la première fois sur le continent asiatique, un logo spécial a été conçu par la LFP. Arborant les couleurs de la République Populaire de Chine, ce logo reprend en son sommet la silhouette du Temple du Ciel, un des monuments majeurs de Pékin inscrit depuis 1998 sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO.

Pour rappel, le Trophée des Champions 2014 a été retenu pour figurer dans la programmation officielle des Commémorations du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine (France-Chine 50). Né en 1995, le Trophée des Champions est organisé depuis 2009 à l’étranger dans le but de mieux faire connaître la Ligue 1 à l’international.

Après deux éditions en Amérique du Nord (Montréal 2009, New-York 2012) et trois éditions en Afrique (Tunis 2010, Tanger 2011, Libreville 2013), le Trophée des Champions se disputera pour la première fois sur le continent asiatique avec cette rencontre organisée à Pékin au Workers Stadium en partenariat avec United Vansen International Sport (UVS).

Pékin accueillera l’édition 2014

trophée-des-champions-2014-pékin-chineLa Ligue de Football Professionnel et son partenaire United Vansen International Sport (UVS) ont signé ce jeudi 27 mars le contrat du Trophée des Champions 2014 à la Maison de la Chine à Paris.

La 19ème édition du Trophée des Champions aura lieu le samedi 2 Août 2014 au « Workers » Stadium » à Pékin. Cette rencontre officielle, qui opposera le champion de France au vainqueur de la Coupe de France 2013-14, décernera le premier titre de la saison 2014-15. Elle prend places dans le cadre des célébrations du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine. A cette occasion, le Directeur Général de la LFP, Jean-Pierre Hugues, a expliqué que « l’organisation du Trophée des Champions à Pékin correspondait à la volonté de développement à l’international de la Ligue 1.

Après deux éditions organisées en Amérique du Nord et trois éditions en Afrique, il s’agira d’une première sur le continent asiatique. Nous sommes très heureux de concrétiser ce contrat avec la Chine, deuxième puissance économique du monde ». La LFP a conclu un partenariat avec la société United Vansen International Sport. United Vansen International Sport (UVS) est une société chinoise créée en 2008, basée à Pékin et spécialisée dans l’organisation et la promotion d’évènements sportifs internationaux.

On compte parmi ses références l’organisation à Pékin de la Supercoupe d’Italie en 2009 et 2011 et du Barclays Asia Trophy au «Workers’ Stadium» en 2009. « Nous sommes très honorés de pouvoir organiser pour la première fois le Trophée des Champions en Chine. Il s’agit d’une formidable occasion pour les fans chinois de voir évoluer de grands joueurs », s’est félicité le président d’UVS, M. Wang Hui. Inauguré en 1959 et rénové en 2006, le Worker’s Stadium (stade des ouvriers) accueille les matches de l’équipe nationale chinoise et du Beijing Guoan FC, le club de Chinese Soccer League de Pékin. A l’heure de la visite en France du président chinois Xi Jinping.

Le Trophée des Champions retenu pour France-Chine 50

1314_logo_tdc_france_chine

L’édition 2014 du Trophée des Champions a été retenue pour figurer dans le programme officiel du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

La 19e édition du Trophée des Champions aura lieu le samedi 2 août 2014 au «Workers Stadium» à Pékin. Cette rencontre officielle, qui opposera le Paris Saint-Germain, champion de France de Ligue 1, à l’En Avant de Guingamp, vainqueur de la Coupe de France, décernera le premier titre de la saison 2014-15. Le Trophée des Champions 2014 a été retenu pour figurer dans la programmation officielle des Commémorations du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine (France-Chine 50).

Débutées le 27 janvier 2014, les Commémorations du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine sont rythmées par de nombreux événements (Arts visuels, Théâtre, Danse, Coopération Economique, Gastronomie, Littérature, Sports, Recherche Scientifique, etc..) sous l’égide de l’Institut Français. Comptant 101 établissements et 125 annexes dans le monde, l’Institut français est l’opérateur de l’action culturelle extérieure de la France. Il a été créé par la loi du 27 juillet 2010 relative à l’action extérieure de l’État et par son décret d’application du 30 décembre 2010.

Placé sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères, il est chargé, dans le cadre de la politique et des orientations arrêtées par l’État, de porter une ambition renouvelée pour la diplomatie d’influence. Né en 1995, le Trophée des Champions est organisé depuis 2009 à l’étranger dans le but de mieux faire connaître la Ligue 1 à l’international.

Après deux éditions en Amérique du Nord (Montréal 2009, New-York 2012) et trois éditions en Afrique (Tunis 2010, Tanger 2011, Libreville 2013), le Trophée des Champions se disputera pour la première fois sur le continent asiatique avec cette rencontre organisée à Pékin au Workers Stadium en partenariat avec United Vansen International Sport (UVS).

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football