Finale 2014-2015

Finale 2014-2015

Finale 2015 Cpe Gambardella

Finale de la coupe Gambardella 2015.

Olympique Lyonnais / FC Sochaux, à suivre en direct du stade de France à 17h15 sur France 4 avec les commentaires de Fabien Lévêque, Jérôme Alonzo et Daniel Lauclair pour les interviews au bord du terrain.

Cpe -gambardella-2015-FCSM-OL

Cette Finale 2015 mettra aux prises les jeunes de l’Olympique Lyonnais, qui n’ont plus remporté cette compétition depuis 1997, à ceux du FC Sochaux Montbéliard, vainqueurs en 2007.

L’objectif des deux clubs : succéder au tenant du titre, l’AJ Auxerre. Ce sera une bataille entre deux centres de formation dont la réputation n’est plus à faire .

Le parcours lyonnais cette saison en Gambardella :

  • 64èmes : Olympique Lyonnais 4 – 0 Chambéry FOOT 73
  • 32èmes : OGC Nice 1 – 3 Olympique Lyonnais
  • 16èmes : Toulouse FC 1 – 3 Olympique Lyonnais
  • 8èmes : Olympique Lyonnais 2 – 2 AS Saint-Etienne (6 tirs au but à 5 pour l’OL)
  • 1/4 : Olympique Lyonnais 3 – 1 LOSC Lille
  • 1/2 : Stade Rennais 0 – 1 Olympique Lyonnais

Le parcours sochalien cette saison en Gambardella :

  • 64èmes : Cournon Auvergne 0 – 4 FC Sochaux-Montbéliard
  • 16èmes : FC Sochaux-Montbéliard 1 – 0 Pontarlier
  • 8èmes : Dijon 0 – 3 FC Sochaux-Montbéliard
  • 1/4 : FC Sochaux-Montbéliard 2 – 1 EA Guingamp
  • 1/2 : Paris SG 1 – 3 FC Sochaux-Montbéliard

killi

Kilian Pagliuca : « Le Stade de France est un endroit mythique. C’est connu par tout le monde, peu importe le pays. C’est un stade comme le Camp Nou, ça rappelle forcément des souvenirs dans la tête des gens. C’’était un rêve de jouer dans ce genre de stade. Et là, on a l’occasion de le faire. C’est une chance. Ça va être un grand moment. Au début, le stade va un peu nous impressionner. C’est normal, l’environnement est un peu intimidant. Mais il faudra se dire que c’est un terrain comme les autres. La pelouse sera de très bonne qualité. On va donc essayer de jouer de la même façon que d’habitude.    Il faudra faire abstraction de l’environnement autour.

Ça va être une semaine de travail comme les autres. Il n’y a pas de pression pour le moment, mais ça va monter à mesure qu’on va se rapprocher du match. Mais il ne faudra pas trop se mettre la pression pendant le match, il faudra oublier le contexte pour pas qu’on perde nos moyens sur le terrain. Ça sera important de ne rien changer, de garder nos habitudes. Je me sens très bien physiquement et mentalement. Je ne suis plus fatigué, comme je pouvais l’être pendant les matchs avec ma sélection. J’ai bien récupéré et repris confiance en marquant. Donc tout va bien. »

Ulrik

Ulrik Jenssen : « Ca va être quelque chose d’énorme, un moment exceptionnel. Le Stade de France est un stade formidable. C’est un rêve qui va se réaliser de jouer dans des stades aussi grands. Je connaissais le Stade de France avant d’arriver en France. J’avais déjà regardé des matchs à la TV en Suède. C’est impressionnant. Beaucoup de gens vont venir. Il va y avoir une sacrée ambiance. Je me sens très bien physiquement et psychologiquement. Je sens que l’équipe peut faire quelque chose de très intéressant. Si on est sérieux, ça peut bien se passer. A nous de faire le nécessaire pour gagner ce trophée. C’est sans aucun doute mon plus gros match, celui le plus important, depuis que j’ai commencé le football. Je n’ai jamais jouer une finale aussi importante que celle-ci. »

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football