Henri GUERIN

Henri GUERIN

Henri Guérin Sélectionneur de l’équipe de France

Sélectionneur de l'équipe de France

Logo_Fédération_Française_de_Football.svg

L.P Nom, prénom Les dates
France.ping Henri Guérin (4 oct. 1964 – 20 juil. 1966)
France.ping José Arribas et Jean Snella (28 sept. 1966 – 26 nov. 1966 )
France.ping Just Fontaine (22 mars 1967 – 3 juin 1967 )
France.ping Louis Dugauguez (17 sept. 1967 – 2 mars 1969 )
France.ping Georges Boulogne (5 mars 1969 – 26 mai 1973)
Roumanie.ping Stefan Kovacs (8 sept. 1973 – 15 nov. 1975 )
France.ping Michel Hidalgo (27 mars 1976 – 27 juin 1984)
France.ping Henri Michel (13 oct. 1984 – 22 oct. 1988 )
France.ping Michel Platini (1er nov. 1988 – 2 juil. 1992)
France.ping Gérard Houllier (26 août 1992 – 17 nov. 1993)
France.ping Aimé Jacquet (17 déc. 1993 – 12 juil. 1998 )
France.ping Roger Lemerre (27 juil. 1998 – 5 juil. 2002 )
France.ping Jacques Santini (19 juil. 2002 – 30 juin 2004)
France.ping Raymond Domenech (12 juil. 2004 – 22 juin 2010)
France.ping Laurent Blanc (2 juil. 2010 – 30 juin 2012)
France.ping Didier Deschamps (8 juil. 2012 -)

clubfrancais

Sélectionneur de l'équipe de France

Henri Guérin Henri Guérin  1921-1995

Biographie

Sport : football
Nationalité : Française 
Naissance : Né le 27 Août 1921à Montpellier 
Lieu : à Montmirail France.pingFrance
Décèdé : le 2 Avril 1995 (73ans)
Lieu : Saint-Coulomb France.pingFrance
Période pro : 1943-1961
Poste : Défenseur

Parcours amateur

-1943 : TA Rennes
1944 : Drapeau de Fougères
1945 : TA Rennes

Parcours professionnel

1943-1944 : É.F. Rennes-Bretagne (26 M) – (4buts)
1945-1951: Stade Rennais (208 M) – (16buts)
1951-1953: Stade Français (54 M) – (1but)
1953-1955: AS Aix  (48 M) – (3buts)
1955-1961: Stade Rennais (35 M) – (0)

Sélections en équipe nationale

1948-1949 : France (3M) (0)

Equipes Entraînées

1955-1961 : Stade Rennais
1961-1962 : AS Saint-Etienne
1962-1964 : France.pingFrance (Entraîneur)
1964-1966 : France.pingFrance (Sélectionneur)

Henri Guérin, né le 27 août 1921 à Montmirail et mort le 2 avril 1995 à Saint-Coulomb, est un joueur français de football, devenu entraîneur. Il fut sélectionneur de l'équipe de France du 4 octobre 1964 au 20 juillet 1966.

Biographie

Henri Guérin est un joueur compensant des qualités physiques et techniques moyennes par une grande intelligence de jeu. Il effectue l'essentiel de sa carrière de joueur au Stade rennais, puis entame dans ce club une carrière d'entraîneur-joueur dès 1955. Il devient l'entraîneur de l'AS Saint-Étienne en 1961-1962, mais il ne termine pas la saison malgré une belle campagne en Coupe. Les Verts remercient Guérin le 26 mars 1962 alors que le club est presque condamné à la relégation en D2 mais qualifié en demi-finale de la Coupe de France, épreuve que remportera finalement Saint-Étienne.

Trois mois après sa déconvenue stéphanoise, Henri Guérin est nommé sélectionneur de l'équipe de France A le 17 juillet 1962, poste qu'il occupe pendant quatre années. Il effectue ses débuts sur le banc des Bleus le 3 octobre 1962 par un match face à l'Angleterre en seizièmes de finale du Championnat d'Europe. À Hillsborough (Sheffield), la France signe un bon match nul 1-1 ; elle assure sa qualification au tour suivant six mois plus tard en humiliant les Anglais au Parc des Princes : 5-2. Outre quelques bons résultats (2-2 en Allemagne en 1962, 0-0 en Espagne en 1963), la France élimine la Bulgarie en huitièmes de finale du championnat d'Europe 1964, mais cède en quarts de finale face à la Hongrie.

La qualification à la Coupe du monde 1966 est l'objectif suivant de Guérin avec l'équipe de France après l'échec lors du tour préliminaire du mondial 1962. Écartant la Norvège, le Luxembourg et la Yougoslavie, la France atteint son objectif de World Cup anglaise. Malgré une bonne préparation (3-3 à Moscou), la France ne parvient pas à s'extraire d'un groupe difficile comprenant l'Angleterre, le Mexique et l'Uruguay. Face aux Anglais lors du troisième match des Français, les Bleus terminent le match à neuf… Malgré l'échec, Guérin refuse de démissionner. Une campagne de presse (France football) et une révolte des joueurs poussent finalement à son éviction (3 septembre 1966).

Carrière

joueur

  • 1943-1944 : É.F. Rennes-Bretagne
  • 1944 : Drapeau de Fougères
  • 1945 : TA Rennes
  • 1945-1951 : Stade rennais
  • 1951-1953 : Stade français
  • 1953-1955 : AS Aix
  • 1955-1961 : Stade rennais (entraîneur-joueur)

Palmarès

joueur

  • Champion de France D2 : 1956 avec Rennes
  • Vice-champion de France D2 : 1958 avec Rennes
  • 3 sélections en équipe de France A de 1948 à 1949.

Carrière

entraîneur

  • 1955-1961 : Stade rennais (entraîneur-joueur)
  • 1961-1962 : AS Saint-Étienne
  • 1962-1966 : Drapeau : France France

Palmarès

entraîneur

  • Champion de France D2 : 1956 avec Rennes
  • Vice-champion de France D2 : 1958 avec Rennes

Henri Guérin

Henri Guérin Bien que né dans la Marne, Henri Guérin grandit à Rennes. C’est là qu’il tape ses premiers ballons, lors de parties improvisées avec les autres jeunes de la ville, place du Champ-de-Mars ou place Sainte-Anne. Logiquement, ces matchs finissent par se prolonger sous les couleurs des clubs locaux. Guérin intègre la TA Rennes, où il passe toute sa jeunesse, et développe également son goût pour l’athlétisme.

Pendant la guerre, il expérimente une première fois le haut-niveau en intégrant l’équipe fédérale Rennes-Bretagne, mais finit – après un court retour à la TA – par rejoindre le Stade rennais en 1945. Généralement défenseur, il lui arrive parfois de passer en attaque, ce qui lui permet de marquer neuf buts lors de la saison 1945-1946. Mais sa carrière se dessine surtout à l’arrière, ce qui influencera d’ailleurs le Henri Guérin entraîneur.

En attendant, Guérin devient l’un des piliers du Stade rennais, au côté des Jean Prouff et autres Salvador Artigas. Ses performances lui font même intégrer l’équipe de France, le temps de trois sélections. En 1951, après six saisons sous le maillot rennais, il part tenter sa chance dans la capitale. Il reste deux ans au Stade français, puis met le cap au sud pour deux autres saisons à Aix-en-Provence.

En 1955, il revient au Stade rennais, cette fois en qualité d’entraîneur-joueur. Technicien à la mentalité plutôt défensive, il met également un accent particulier sur la préparation physique. Avec lui, le Stade rennais, descendu en D2 lorsque Salvador Artigas était aux commandes, réussit tant bien que mal à retrouver la D1 puis à s’y stabiliser. Guérin l’entraîneur délaisse progressivement son rôle de joueur, mais continue de disputer quelques matchs… même à 39 ans.

En 1961, appelé par l’AS Saint-Étienne pour succéder à François Wicart, il quitte la Bretagne. Son succès dans le Forez est relatif, mais il remporte tout de même la Coupe de France. Chez les Verts, Henri Guérin ne reste qu’une saison : en 1962, il est appelé à devenir l’entraîneur de l’équipe de France, qu’il prend en main après l’échec de la qualification pour la Coupe du monde. Guérin occupe ce rôle pendant deux ans.

En 1964, alors que ce pouvoir était détenu jusque-là par un comité, lui est adjointe la responsabilité de sélectionner ses joueurs. L’ancien rennais devient le premier entraîneur-sélectionneur unique de l’histoire des Bleus, poste qu’occupent encore aujourd’hui ses successeurs. Henri Guérin parvient à qualifier son équipe pour la Coupe du monde 1966, mais la phase finale est un échec, et la défiance de ses joueurs ainsi qu’une campagne de presse conduisent à son limogeage à l’issue de la compétition.

Guérin reste par la suite dans les arcanes de la FFF, ainsi que de la Ligue de Bretagne. Il joue ainsi un rôle prépondérant dans la détection des jeunes, et reste au contact des Bleus puisqu’il fait partie du staff technique de Michel Hidalgo dans les années 1980. Sa trace – majeure – se retrouve aujourd’hui parmi les nombreux hommages qui lui ont été rendus après sa mort en 1995. Outre le centre d’entraînement de la Piverdière, le centre de préformation de la Ligue de Bretagne, à Ploufragan, porte notamment son nom.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football