1958 La France 3ème du Mondial

1958: L’épopée suédoise

1958: L’épopée suédoise

1958-L'épopée suédoise

L’Equipe de France se révèle au Mondial 1958 et monte sur son premier podium. Troisièmes, les Bleus écrivent une des plus belles pages de l’histoire de la sélection. Après une saison 1957-1958 très décevante, les joueurs français se présentent à Orly dans un accoutrement surprenant. Appareils photo en bandoulière, lunettes de soleil sur le nez, ils ressemblent plus à une colonie de vacances qu’à une équipe de football. La presse leur prédit le pire.

Paul Nicolas, sélectionneur, et Albert Batteux, en traîneur, ont choisi la petite station de Kopparberg pour remettre leur troupe en forme. Alternant les parties de pêche et les tournois de belote avec des entraînements très soutenus, les Français se refont une santé.Les bonnes sensations sont confirmées dès le premier match face au Paraguay avec une victoire (7-3). Les Tricolores enchaînent deux autres succès contre l’Écosse (2-1) et l’Irlande du Nord (4-0) en quarts de finale. Le récital offensif est inventif, enthousiaste, efficace. Kopa est à la baguette, Fontaine à la finition (13 buts). Ils seront élus meilleur joueur et meilleur buteur du tournoi.

Dans l’Hexagone, les foules s’enflamment. Le président René Coty prend tous ses repas devant la télévision. Les ventes de postes grimpent en flèche. Les Français tombent amoureux de leur équipe nationale. Malheureusement, après la blessure de Jonquet, les Tricolores ne peuvent résister aux virtuoses brésiliens en demi-finale (5-2). Le match restera dans les mémoires. La victoire sur la RFA (6-3) dans le match pour la troisième place confirme que le football français a franchi un cap en Suède. Rien ne sera plus jamais comme avant.

Le 13 porte bonheur…

Le 13 porte bonheur...

En inscrivant treize buts au cours d’une même Coupe du Monde, en 1958 en Suède, Just Fontaine établit probablement un record pour l’éternité. Lorsqu’il foule le sol suédois le 20 mai 1958, Just Fontaine est un bleu chez les Tricolores. Le natif de Marrakech aux cinq sélections ne peut revendiquer une place de titulaire durant le Mondial. Malgré son statut de meilleur buteur du championnat, le Rémois de 24 ans doit composer avec la concurrence de Douis, Oliver et Bruey. Albert Batteux lui donne sa chance le 18 juin à Noorköping, en match d’ouverture face au Paraguay.

Opportuniste comme tout avant-centre qui se respecte, « Justo » la saisit. Un triplé pour un succès probant (7-3). La machine à scorer est lancée, elle perce les filets à chaque rencontre. Un but décisif contre l’Écosse (2-1) qui propulse la France en quarts, deux autres face aux Irlandais du Nord (4-0), et voilà l’ancien attaquant de l’USM Casablanca en demi-finale. Quand il défie le Brésil de Pelé, il a déjà fait mouche à huit reprises. Malgré son égalisation (1-1, 9e), la tempête auriverde envoie le bateau bleu par le fond (5-2).

L’artilleur en chef lave l’affront contre la RFA, le 28 juin à Göteborg. Son quadruplé (6-3 au final) forge en grande partie la médaille de bronze tricolore et efface des tablettes le record de onze buts du Hongrois Sandor Kocsis établi en 1954. « N’allez plus me dire que le 13 porte malheur », lance le héros porté en triomphe par ses coéquipiers. Kopa est admiratif :  » Quand Justo a un ballon au pied et le but devant lui, rien ne saurait l’arrêter.  » C’est une blessure qui le stoppe net dans son envol. Double fracture le 20 mars 1960. Carrière terminée. Compteur bloqué à vingt et une sélections et… trente buts. Mektoub ( » c’est le destin « ), comme on dit dans son pays d’origine.

Images liées:


Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: MySQL server has gone away in /home/clients/5a23f8cdefdd6592e4b029a5a3c0df6a/om13fcs/wp-includes/wp-db.php on line 2007

Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: Error reading result set's header in /home/clients/5a23f8cdefdd6592e4b029a5a3c0df6a/om13fcs/wp-includes/wp-db.php on line 2007
Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football