1.11 Les heures de gloire 1996-2000

1.11 Les heures de gloire 1996-2000

Les heures de gloire 1996-2000

Les heures de gloire 1996-2000

Après la déception de la non-qualification au mondial 1994 américain et une décennie de mauvais résultats, l’équipe de France voit arriver à sa tête un nouveau sélectionneur du nom d’Aimé Jacquet. Il battit une équipe de France autour de joueurs d’expérience tels que Laurent Blanc, Didier Deschamps, Emmanuel Petit ou encore Marcel Desailly et introduit une forte dose de jeunes joueurs de talent tels que Youri Djorkaeff, Bixente Lizarazu, Zinédine Zidane, Fabien Barthez ou encore Christophe Dugarry. Il n’hésite pas à se séparer de grands joueurs tels que Éric Cantona,Jean-Pierre Papin et David Ginola.

Le renouveau de l’équipe de France est en marche et les bleus parviennent à se qualifier pour l’Euro 96 en Angleterre. Ils seront battus en demi-finale par la République tchèque après une séance de tirs aux buts. Néanmoins, cette compétition permet à Aimé Jacquet de poser les bases d’une nouvelle équipe enfin compétitive et de préparer la prochaine compétition, la coupe du monde 98 en France. Qualifiée d’office en tant que pays organisateur, l’équipe de France participe à la phase finale du mondial 98 après 12 ans de disette et avoir échoué par deux fois au stade des qualifications pour les coupes du monde 1990 et 1994.

Emmenée par une génération de joueurs talentueux évoluant pour la quasi-totalité dans les plus grands championnats européens, l’équipe de France remporte sa première coupe du monde le 12 juillet 1998 face au tenant du titre, le Brésil de Ronaldo. À la suite de cette victoire historique pour le football français, Aimé Jacquet cède sa place à son adjoint Roger Lemerre. Forte de son succès lors du mondial 1998, l’équipe de France poursuit sur sa lancée en remportant l’Euro 2000 organisé par la Belgique et les Pays-Bas. L’équipe est alors au sommet de son art avec comme chef d’orchestre un joueur hors normes en la personne de Zinédine Zidane. Mais, c’est aussi la fin de l’aventure pour le capitaine des bleus Didier Deschamps ainsi que pour Laurent Blanc qui décident au même moment de mettre un terme à leur carrière internationale.

La fin des années 1990 voit un recul de la compétitivité des clubs français sur le plan européen. Après une décennie de très bons résultats, les clubs français ont en cette fin de millénaire de plus en plus de mal à faire jeu égal avec les autres clubs européens. L’Arrêt Bosman voté en 1996 par l’Union européenne entraîne l’exil des plus grands joueurs français vers les championnats étrangers beaucoup plus rémunérateurs. Néanmoins, en 1999, l’Olympique de Marseille, alors de retour au premier plan, parvient à se hisser jusqu’en finale de la Coupe de l’UEFA. L’arrivée d’un nouvel actionnaire en la personne de Robert Louis-Dreyfus permet au club d’engager des joueurs de niveau international. Mais ceci n’empêche pas l’OM de perdre son match face aux italiens de l’AC Parma et de finir à la seconde place du championnat derrière Bordeaux.

Images liées:

Les heures de gloire (1996-2000)

Les heures de gloire (1996-2000)

Après la déception de la non-qualification au mondial 1994 américain et une décennie de mauvais résultats, l'équipe de France voit arriver à sa tête un nouveau sélectionneur du nom d'Aimé Jacquet. Il battit une équipe de France autour de joueurs d'expérience tels que Laurent Blanc, Didier Deschamps, Emmanuel Petit ou encore Marcel Desailly et introduit une forte dose de jeunes joueurs de talent tels que Youri Djorkaeff, Bixente Lizarazu, Zinédine Zidane, Fabien Barthez ou encore Christophe Dugarry. Il n'hésite pas à se séparer de grands joueurs tels que Éric Cantona, Jean-Pierre Papin et David Ginola.

Le renouveau de l'équipe de France est en marche et les bleus parviennent à se qualifier pour l'Euro 96 en Angleterre. Ils seront battus en demi-finale par la République tchèque après une séance de tirs aux buts. Néanmoins, cette compétition permet à Aimé Jacquet de poser les bases d'une nouvelle équipe enfin compétitive et de préparer la prochaine compétition, la coupe du monde 98 en France. Qualifiée d'office en tant que pays organisateur, l'équipe de France participe à la phase finale du mondial 98 après 12 ans de disette et avoir échoué par deux fois au stade des qualifications pour les coupes du monde 1990 et 1994. Emmenée par une génération de joueurs talentueux évoluant pour la quasi-totalité dans les plus grands championnats européens, l'équipe de France remporte sa première coupe du Monde le 12 juillet 1998 face au tenant du titre, le Brésil de Ronaldo. À la suite de cette victoire historique pour le football français, Aimé Jacquet cède sa place à son adjoint Roger Lemerre.

Forte de son succès lors du mondial 1998, l'équipe de France poursuit sur sa lancée en remportant l'Euro 2000 organisé par la Belgique et les Pays-Bas. L'équipe est alors au sommet de son art avec comme chef d'orchestre un joueur hors normes en la personne de Zinédine Zidane. Mais, c'est aussi la fin de l'aventure pour le capitaine des bleus Didier Deschamps ainsi que pour Laurent Blanc qui décident au même moment de mettre un terme à leur carrière internationale. La fin des années 1990 voit un recul de la compétitivité des clubs français sur le plan européen. Après une décennie de très bons résultats, les clubs français ont en cette fin de millénaire de plus en plus de mal à faire jeu égal avec les autres clubs européens.

L'Arrêt Bosman voté en 1996 par l'Union européenne entraîne l'exil des plus grands joueurs français vers les championnats étrangers beaucoup plus rémunérateurs. Néanmoins, en 1999, l'Olympique de Marseille, alors de retour au premier plan, parvient à se hisser jusqu'en finale de la Coupe de l'UEFA. L'arrivée d'un nouvel actionnaire en la personne de Robert Louis-Dreyfus permet au club d'engager des joueurs de niveau international. Mais ceci n'empêche pas l'OM de perdre son match face aux italiens de l'AC Parma et de finir à la seconde place du championnat derrière Bordeaux.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football