Historique du parcours européen des clubs français

Historique du parcours européen des clubs français

Parcours européen des clubs français

Parcours européen des clubs français

Cet article retrace et présente les différentes performances européennes des clubs français de football en faisant référence aux parcours des clubs dans les compétitions UEFA et non-UEFA qui déterminent ainsi leur classement vis-à-vis de leurs concurrents européens et le rang européen du championnat de France.

Introduction

Depuis 1955, trente-six clubs français ont évolué en Coupe d’Europe. Ils peuvent y participer chaque année suivant leurs résultats de la saison précédente en championnat ou dans les différentes coupes nationales.

Jusqu’aux années 1980, peu de clubs français vont au-delà de simple premier ou second tour et la participation à une demi-finale ou une finale est vécue comme une « épopée », telle que l’« épopée des Verts » de Saint-Étienne en 19762. Avec les performances de l’équipe nationale, victorieuse de l’Euro 1984 et demi-finaliste des Coupe du monde de football de 1982 et 1986, les clubs atteignent plus régulièrement le dernier carré et la période faste se déroule dans les années 1990 avec les victoires de l’Olympique de Marseille et du Paris SG ainsi que la participation à cinq autres finales. La décennie 2000 fournit chaque année un nombre important de club français participants, mais là aussi, peu sont ceux qui brillent malgré l’hégémonie nationale de l’Olympique lyonnais sur cette période, qui ne le concrétise par aucun succès européen.

Ainsi le bilan en trophées remportés montre un décalage entre le niveau théorique du football français et de son application sur le terrain (5e nation UEFA en 2011, pour une 10e place en nombre de trophées UEFA remportés), ceci malgré les périodes de succès sportif de certains de ses clubs tel que le Stade de Reims, l’AS Saint-Étienne, l’Olympique de Marseille ou l’AS Monaco. Dès 2001, la Ligue nationale de football explique ce décalage par un manque de moyen économique, financier ou juridique vis-à-vis de ses concurrents5. L’argument d’un manque de « culture de la gagne » est aussi parfois avancée pour tenter d’expliquer ce phénomène.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football