SAFE

SAFE

Président du Syndicat des Arbitres du Football d’Elite

img11

Interview d’Olivier Lamarre, Président du Syndicat des Arbitres du Football d’Elite

photoofficielle2012olivier_lamarreOlivier Lamarre, ancien arbitre Fédéral 1 et membre de la Haute Autorité du Football Français où il représente les arbitres d’élite, a été nommé à la présidence du SAFE (Syndicat des Arbitres du Football d’Elite) le 25 septembre dernier où il succède à Stéphane Lannoy, démissionnaire. Il revient sur cette nomination et les projets qu’il souhaite mener avec le SAFE.

Olivier Lamarre, nouveau président du SAFE. (source photo : www.safe-arbitres.fr)

– Olivier Lamarre, vous avez été élu président du SAFE suite au retrait de Stéphane Lannoy. Quelle fût votre première réaction ?

– « C’est un honneur de succéder à d’illustres présidents depuis la création du SAFE. La sécurité et la protection de l’image des arbitres, le statut de nos adhérents, la reconversion sont des sujets importants qui nous préoccupent. Il faut permettre à nos arbitres d’élite de pouvoir exercer leur activité dans les meilleures conditions. Aujourd’hui par exemple, un arbitre assistant Fédéral 2 gagne un peu plus que le SMIC par mois. Nous souhaitons faire évoluer cela et contribuer, par nos propositions, à ce que l’arbitrage continue de progresser et soit toujours plus respecté. »

– Etait-ce une volonté du SAFE d’élire un président n’étant plus en activité arbitrale ?

– « Suite aux difficultés qu’un président en activité peut rencontrer avec la Fédération s’il est amené à exprimer publiquement des désaccords, le SAFE a pensé préférable d’opter pour cette solution. Nous allons poursuivre le travail réalisé jusqu’ici et, pour cela, le bureau du SAFE reste inchangé après le départ de Stéphane, comme Stéphane l’a souhaité lui-même du reste. »

– Vous succédez à Stéphane Lannoy qui a démissionné suite à sa suspension. Un mot sur cette affaire ?

– « Le syndicat a fait savoir qu’il n’acceptait pas la sanction de son Président. Le SAFE a également rappelé qu’il restera attentif à sa capacité de libre expression, car la liberté d’expression syndicale est un droit fondamental. »

Le statut de l’arbitre a beaucoup évolué ces dernières années. Quels sont les projets qui vous tiennent à coeur ?

– « La première intervention du nouveau bureau auprès de nos instances, FFF et LFP, a été pour rappeler l’absolue nécessité de garantir la sécurité de nos arbitres de L1 et L2 lorsqu’ils vont officier. Il doit en être de même pour les arbitres des championnats amateurs. Et dès début novembre, nous présenterons à nos instances les propositions de notre syndicat, travaillées depuis plusieurs mois, pour continuer à faire progresser l’arbitrage et permettre une reconnaissance des arbitres à la hauteur de leur investissement. »

Le Sporting Club de Bastia a récemment publié un communiqué dénonçant les décisions arbitrales dont seraient victimes les Bastiais. Quelle fût votre réaction ?

– « Nous ne focalisons pas sur tel ou tel club et suite à des déclarations et comportements relevés dans plusieurs clubs en septembre, nous avons alerté la FFF et la LFP. De nombreux clubs ont en effet fait des déclarations qui nuisent au climat de sérénité dans lequel doivent évoluer les arbitres, et au-delà qui portent atteinte aux valeurs que doit véhiculer le football. »

– La commission de visionnage n’existe plus. Le regrettez-vous ?

– « Cette commission présentait le risque de ré-arbitrer les matchs, comme l’ont fait savoir de manière unie les acteurs du football. L’essentiel reste que les commissions puissent se saisir des faits qui se produisent sur les terrains de L1 et L2, pour les traiter à leur juste niveau. »

Olivier LAMARRE

  • Né le 16 novembre 1970 à Bourges
  • Profession : Directeur adjoint de la Production Nucléaire EDF
  • Arbitre de la Fédération de 1995 à 2009.
  • Arbitre Fédéral 1 durant la saison 2007/2008
  • Un modèle dans l’arbitrage : « Tous, qu’ils soient amateurs ou professionnels méritent beaucoup de respect et d’admiration dans la difficile tâche qu’ils accomplissent chaque week-end. »

Merci à Olivier Lamarre d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Lionel SCHNEIDER

Défendre

Défendre

Le SAFE est représenté par un membre au sein du conseil d’administration de la Ligue du Football Professionnel (LFP) afin de pouvoir échanger et intervenir auprès des présidents de club représentés, les instances de la LFP sur les difficultés rencontrées par les arbitres dans l’exercice opérationnel de leur fonction.

De même, le SAFE, par le biais de son représentant à la Haute Autorité du Football (HAF) mène des actions permanentes de soutien et de défense de l’intégrité morale et physique des arbitres de haut niveau.

Le SAFE travaille en étroite collaboration avec l’Union Nationale des Arbitres de Football (UNAF) en charge de la défenses des arbitres évoluant dans les championnats fédéraux, régionaux et départementaux.

La Loi LAMOUR 2006-1294 du 23 octobre 2006 a offert aux arbitres une protection en qualifiant leur activité de mission de service public, renforçant ainsi les sanctions prévues par le code pénal lors d’atteintes dans l’exercice de leur fonction

Le SAFE a donc pour mission de :

  • Défendre les intérêts matériels, moraux, économiques et professionnels de la fonction
  • Etudier les questions sociales, économiques et professionnelles qui lui seraient soumises et la recherche de tous les moyens propres à la résolution des problématiques rencontrées
  • Défendre et préserver l’exercice de la fonction et l’organisation de l’activité
  • Défendre et préserver les droits et l’image des arbitres
  • Améliorer plus généralement par tous les moyens légaux les conditions de vie des arbitres d’élite
  • Participer aux réflexions et travaux portant sur la promotion sportive, la protection sociale et juridique et plus généralement sur les conditions d’exercice des arbitres du Football d’élite.

Images liées:

Promouvoir

Promouvoir

Arbitre de Football, un sport, une passion, un métier….

Le syndicat mène des actions de valorisation de la fonction afin de permettre à ces membres de :

  • Participer à la promotion du Football
  • Susciter des vocations auprès des plus jeunes footballeurs ou non,
  • Favoriser le lien important avec l’ensemble des jeunes arbitres évoluant dans les départements et les régions pour leur donner envie de poursuivre leur mission parfois difficile mais avant tout exaltante et génératrice de plaisir.
  • Faire découvrir la fonction d’arbitres aux multiples vertues pour le développement personnel (sportif, management, capacité à prendre des décisions…)
  • Il s’est engagé depuis de nombreuses années en relation avec les différents ministères à faire reconnaître l’arbitre de haut niveau comme un sportif de haut niveau ; ce qui permettrait de mieux combiner sa vie d’arbitre et sa vie professionnelle, les arbitres de haut niveau n’étant pas salariés de la Fédération Française de Football ni de la Ligue du Football Professionnel.
  • A ce jour, cette démarche est non aboutie mais l’objectif reste intact et les discussions sont partagées avec l’AFCAM (Association Française du Corps Arbitral Multisports)

Images liées:

Historique SAFE

Historique SAFE

Le SAFE a été créé en Juillet 2006 dans le cadre de la réflexion mise en place entre la Fédération Française de Football, la Ligue du Football Professionnel et les arbitres de Ligue 1 pour une amélioration des conditions d’activité des arbitres évoluant en LFP. Cette réflexion a mené à l’élaboration d’une charte de progrès pour les arbitres en contrepartie d’une meilleure valorisation globale de la fonction.

Retrouvez-ci-dessous les différents bureaux du syndicat d’aujourd’hui en remontant jusqu’à sa création :

Bureau septembre 2015/juin 2017 :

photoofficielle2012olivier_lamarre

Olivier LAMARRE président

Membres :

Sébastien DESIAGE président délégué

Laurent UGO vice-président

Abdelali CHAOUI trésorier

David BENECH trésorier adjoint

Christophe BIEZ secrétaire

Dominique JULIEN secrétaire adjoint

Bureau 2014/septembre 2015 :

stephane_lannoy

Stéphane LANNOY président

Membres :

Laurent UGO vice-président

Sébastien DESIAGE vice-président

Abdelali CHAOUI trésorier

David BENECH trésorier adjoint

Christophe BIEZ secrétaire

Dominique JULIEN secrétaire adjoint

Bureau Février 2013/juin 2014 :

stephane_lannoy

Stéphane LANNOY président

Membres :

Laurent DUHAMEL vice-président

Laurent UGO vice-président

Philippe KALT trésorier

Sébastien DESIAGE secrétaire

David BENECH trésorier adjoint

Christophe BIEZ secrétaire adjoint

Bureau 2012/février 2013 :

Saïd ENNJIMI président

Membres :

Saïd ENNJIMI

Jean-Charles CAILLEUX vice-président

Eric DANSAULT vice-président

David BENECH trésorier

Laurent UGO secrétaire

Didier FALCONE trésorier adjoint

Sébastien MOREIRA secrétaire adjoint

Bureau 2010/2012 :

Alexandre CASTRO président

Alexandre CASTRO

Membres :

Olivier THUAL vice-président

Emmanuel BOISDENGHIEN vice-président

Tony CHAPRON secrétaire

David BENECH trésorier

Nicolas HENNINOT secrétaire adjoint

Cédric COTREL trésorier adjoint

Bureau 2008/2010 :

Philippe KALT

Philippe KALT président

Membres :

Freddy FAUTREL vice-président

Eric CASTELLANi vice-président

Vincent TEXIER secrétaire adjoint

Philippe LAROSE Secrétaire

Jérôme AUROUX trésorier

Jean-Philippe IZZO trésorier adjoint

Bureau 2006/2008 :

Tony CHAPRON

Tony CHAPRON président

Membres :

Eric CASTELLANi vice-président

Vincent TEXIER vice-président

Laurent Duhamel secrétaire

Johann Perruaux Secrétaire adjoint

Gérald Grégoire trésorier

Eric DANSAULT trésorier adjoint.

 

Interview d’Olivier Lamarre, Président du Syndicat des Arbitres du Football d’Elite

photoofficielle2012olivier_lamarreOlivier Lamarre, ancien arbitre Fédéral 1 et membre de la Haute Autorité du Football Français où il représente les arbitres d’élite, a été nommé à la présidence du SAFE (Syndicat des Arbitres du Football d’Elite) le 25 septembre dernier où il succède à Stéphane Lannoy, démissionnaire. Il revient sur cette nomination et les projets qu’il souhaite mener avec le SAFE.

Olivier Lamarre, nouveau président du SAFE. (source photo : www.safe-arbitres.fr)

– Olivier Lamarre, vous avez été élu président du SAFE suite au retrait de Stéphane Lannoy. Quelle fût votre première réaction ?

– « C’est un honneur de succéder à d’illustres présidents depuis la création du SAFE. La sécurité et la protection de l’image des arbitres, le statut de nos adhérents, la reconversion sont des sujets importants qui nous préoccupent. Il faut permettre à nos arbitres d’élite de pouvoir exercer leur activité dans les meilleures conditions. Aujourd’hui par exemple, un arbitre assistant Fédéral 2 gagne un peu plus que le SMIC par mois. Nous souhaitons faire évoluer cela et contribuer, par nos propositions, à ce que l’arbitrage continue de progresser et soit toujours plus respecté. »

– Etait-ce une volonté du SAFE d’élire un président n’étant plus en activité arbitrale ?

– « Suite aux difficultés qu’un président en activité peut rencontrer avec la Fédération s’il est amené à exprimer publiquement des désaccords, le SAFE a pensé préférable d’opter pour cette solution. Nous allons poursuivre le travail réalisé jusqu’ici et, pour cela, le bureau du SAFE reste inchangé après le départ de Stéphane, comme Stéphane l’a souhaité lui-même du reste. »

– Vous succédez à Stéphane Lannoy qui a démissionné suite à sa suspension. Un mot sur cette affaire ?

– « Le syndicat a fait savoir qu’il n’acceptait pas la sanction de son Président. Le SAFE a également rappelé qu’il restera attentif à sa capacité de libre expression, car la liberté d’expression syndicale est un droit fondamental. »

Le statut de l’arbitre a beaucoup évolué ces dernières années. Quels sont les projets qui vous tiennent à coeur ?

– « La première intervention du nouveau bureau auprès de nos instances, FFF et LFP, a été pour rappeler l’absolue nécessité de garantir la sécurité de nos arbitres de L1 et L2 lorsqu’ils vont officier. Il doit en être de même pour les arbitres des championnats amateurs. Et dès début novembre, nous présenterons à nos instances les propositions de notre syndicat, travaillées depuis plusieurs mois, pour continuer à faire progresser l’arbitrage et permettre une reconnaissance des arbitres à la hauteur de leur investissement. »

Le Sporting Club de Bastia a récemment publié un communiqué dénonçant les décisions arbitrales dont seraient victimes les Bastiais. Quelle fût votre réaction ?

– « Nous ne focalisons pas sur tel ou tel club et suite à des déclarations et comportements relevés dans plusieurs clubs en septembre, nous avons alerté la FFF et la LFP. De nombreux clubs ont en effet fait des déclarations qui nuisent au climat de sérénité dans lequel doivent évoluer les arbitres, et au-delà qui portent atteinte aux valeurs que doit véhiculer le football. »

– La commission de visionnage n’existe plus. Le regrettez-vous ?

– « Cette commission présentait le risque de ré-arbitrer les matchs, comme l’ont fait savoir de manière unie les acteurs du football. L’essentiel reste que les commissions puissent se saisir des faits qui se produisent sur les terrains de L1 et L2, pour les traiter à leur juste niveau. »

Olivier LAMARRE

  • Né le 16 novembre 1970 à Bourges
  • Profession : Directeur adjoint de la Production Nucléaire EDF
  • Arbitre de la Fédération de 1995 à 2009.
  • Arbitre Fédéral 1 durant la saison 2007/2008
  • Un modèle dans l’arbitrage : « Tous, qu’ils soient amateurs ou professionnels méritent beaucoup de respect et d’admiration dans la difficile tâche qu’ils accomplissent chaque week-end. »

Merci à Olivier Lamarre d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Lionel SCHNEIDER

Images liées:

Présentation SAFE

Présentation SAFE

Le SAFE (Syndicat des Arbitres du Football d’Elite), crée en 2006, regroupe les arbitres évoluant en Ligue du Football Professionnel du championnat Français.

Il compte 147 adhérents (au 30 Septembre 2015), soit 99,5% des arbitres de la LFP en activité et certains de nos « retraités » :

  • 22 arbitres centraux F1, évoluant en Ligue 1
  • 32 arbitres assistants F1, évoluant en Ligue 1
  • 17 arbitres centraux F2 évoluant en Ligue 2
  • 25 arbitres assistants F2, évoluant en Ligue 2
  • 22 anciens arbitres de Ligue du Football professionnel

Il y a aussi :

  • 16 arbitres centraux F3, évoluant en National
  • 7 arbitres assistants F3, évoluant en National
  • 6 arbitres centraux F4, évoluant en CFA, anciens arbitres LFP

Le bureau, composé de 7 personnes, est élu pour un mandat de trois ans.
Le SAFE, organe de promotion et de défense des intérêts de ses membres, est très attaché à son impérative indépendance pour réaliser ses missions principales dans le respect des valeurs que sont :

  • Solidarité
  • Amitié
  • Famille
  • Ethique

qui constituent l’ADN de notre mouvement pour permettre à nos adhérents d’évoluer dans un environnement stable, serein et pérenne.

Il travaille en collaboration avec les instances fédérales et participe à de très nombreuses réunions ou commissions au sein des instances du Football pour valoriser le football français .

Chaque adhérent est à même de participer à la vie démocratique du syndicat en intégrant des groupes de travail pilotés par les membres du bureau afin de faire avancer notre structure et permettre des évolutions significatives pour le bien des arbitres de Football, de l’arbitrage et du football français.

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football