2.4.1 Statut des joueurs

2.4.1 Statut des joueurs

2.4 Environnement des joueurs

2.4 Environnement des joueurs

2.4.1 Statut des joueurs

Les premiers joueurs sont principalement des étudiants. Gentlemen et ouvriers constituent la deuxième vague. On retrouve cette même évolution en dehors des îles britanniques dans de nombreux pays. Les joueurs gardent le contrôle du jeu à ses débuts, puis les dirigeants prennent l’ascendant au niveau professionnel comme amateur. Commence alors la longue période de l’« esclavage » avec des joueurs liés à vie à leur club et transférables selon le bon vouloir des dirigeants qui s’arrangent pour tirer les salaires vers le bas. Pour l’exemple, après quinze ans de carrière, l’international français Thadée Cisowski ne touche que 400 francs par mois en 1961, soit environ 30 % de plus que le SMIC. Des syndicats de joueurs se forment pourtant dès le début du XXe siècle au Royaume-Uni, mais ces derniers ne parviennent pas à peser réellement sur ces problèmes.

La situation change dans les années 1960 avec la constitution de syndicats modernes, comme l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) en France. Ces derniers militent pour une hausse des salaires, la mise en place du contrat à temps ne liant plus à vie le joueur et le club et une amélioration des conditions de retraite. Les clubs et autres organismes dirigeants ne prennent pas au sérieux ces revendications, puis doivent céder. Le contrat à temps est ainsi adopté en France en 1969. Le combat est mené conjointement en Angleterre depuis 1961. Le syndicat des joueurs anglais obtient quelques avantages financiers mais les clubs refusent d’accorder la formule du contrat à temps. Billy Bremner publie un texte fameux au début du printemps 1974 resté sous le nom de « L’esclave blanc » : « Il n’y a pas de raison de faire de discrimination entre les hommes et les footballeurs ».

Le gouvernement anglais intervient dans la foulée (avril 1974) en dépêchant des observateurs à Paris auprès de la FFF, de la Ligue et de l’UNFP pour évaluer le système du contrat à temps. Il faut toutefois attendre 1978 pour voir l’Angleterre adopter le contrat à temps. Ce type de contrat se généralise ensuite. Les nations de l’Europe de l’Est conservent ainsi les droits sur leurs joueurs à vie jusqu’à la chute du système communiste. Des lois interdisaient même tout transfert de joueurs à l’étranger ou limitaient cette possibilité, comme en Yougoslavie pendant les années 1980, aux joueurs de plus de 27 ans.


Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: MySQL server has gone away in /home/clients/5a23f8cdefdd6592e4b029a5a3c0df6a/om13fcs/wp-includes/wp-db.php on line 2007

Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: Error reading result set's header in /home/clients/5a23f8cdefdd6592e4b029a5a3c0df6a/om13fcs/wp-includes/wp-db.php on line 2007
Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football