2 Unification du jeu en Grande-Bretagne

2 Unification du jeu en Grande-Bretagne

2.3 Fondation de la Fédération anglaise de football

2.3 Fondation de la Fédération anglaise de football

La Fédération anglaise de football (The Football Association) est créée le 26 octobre 1863. Son premier objectif est d’unifier le règlement. Ses règles interdisent notamment de donner des coups de pied aux joueurs et de porter le ballon avec les mains. Le match opposant Londres à Sheffield en 1866 marque un tournant, c’est la première où la durée est fixée préalablement à 90 minutes.

La Youdan Cup est la première compétition. Elle se tient en 1867 à Sheffield et Hallam FC remporte le trophée le 5 mars. La première épreuve à caractère national est la FA Challenge Cup 1872. Neuf ans après la mis en place de règles officielles, en 1863, la taille et le poids du ballon sont normalisés. Jusqu’alors, ces détails faisaient l’objet d’un accord entre les parties concernées lors de la préparation de la rencontre.

Concernant le jeu, le passage du dribbling game au passing game est une évolution importante. À l’origine, le football est très individualiste : les joueurs, tous attaquants, se ruent vers le but balle au pied, c’est-à-dire en enchaînant les dribbles. C’est le dribbling. Comme Michel Platini aime à le rappeler, « le ballon ira toujours plus vite que le joueur ». C’est sur ce principe simple qu’est construit le passing game. Cette innovation apparaît à la fin des années 1860 et s’impose dans les années 1880. Dès la fin des années 1860, des matches entre Londres et Sheffield auraient introduit le passing au Nord19. C’est la version de Charles Alcock, qui situe en 1883 la première vraie démonstration de passing à Londres par le Blackburn Olympic. Entre ces deux dates, la nouvelle façon de jouer trouve refuge en Écosse.

La Fédération anglaise de football

The Football Association (FA) est une association regroupant les clubs de football d’Angleterre et organisant les compétitions nationales (championnat amateurs, professionnels et Coupe d’Angleterre) et les matchs internationaux de la sélection d’Angleterre.

Elle organise également les compétitions des dépendances de la Couronne d’Angleterre, sur l’Île de Man, à Guernesey et à Jersey. Formée en 1863, elle est la plus ancienne association nationale de football au Monde et joua un rôle important dans la mise en place des règles de son sport. Son siège est situé à Wembley après avoir été à Soho Square avant 2009.

Bien que la plus haute division du football professionnel (la Premier League) soit autonome, la Fédération anglaise a son mot à dire sur la nomination des responsables de cette ligue et ses règles. En cas de problèmes financiers, la fédération a le droit de retirer des points et de restreindre le nombre de transferts aux équipes fautives. Au niveau local, 43 « districts » (appelés County Football Association (en)) chapeautés par la fédération sont chargés de l’organisation des compétitions.

La FA finance actuellement la construction d’un Centre national du football, le St George’s Park National Football Centre (en), qui reprend le modèle du Centre technique national Fernand-Sastre en France.

Histoire

1864 : création de la Fédération anglaise

freemasonsLe pub Freemasons’ Tavern, lieu de fondation de la F.A. en 1863. La Fédération d’Angleterre de football (F.A.) est créée le 26 octobre 1863 à Londres au cours d’une réunion à la Freemasons’ Tavern (pub en plein cœur de la capitale anglaise) dans le but de préciser les règles de football, afin qu’il se différencie du rugby.

En effet, à cette époque, les règles du football diffèrent d’un établissement scolaire ou d’une association sportive à l’autre : le règlement conçu par le Sheffield FC (connu comme les règles de Sheffield) est par exemple privilégié dans le nord de l’Angleterre. Les lois du jeu adoptées par l’université de Cambridge ont également leurs partisans dans le Royaume (les Cambridge rules).

L’uniformisation de ces règlements devient donc urgente pour ce sport qui ne ressemble alors en rien au football actuel. Plusieurs associations sportives se mettent donc d’accord en cette fin d’année 1863 pour clarifier les choses et adopter des lois du jeu communes. La lutte est âpre pour imposer ses idées et certains clubs (dont le Blackheath RC) quittent même la table des négociations en décembre : les partisans de la tenue du ballon à la main font alors officiellement scission et se posent ainsi comme les futurs fondateurs de la Rugby Football Union (RFU), créée en 1871.

Finalement, sous la houlette de Ebenezer Cobb Morley (en), quatorze lois du jeu sont édictées et adoptées par les onze membres fondateurs. Arthur Pember est désigné premier président de cette association qui peut à présent se tourner vers l’organisation de compétitions et la promotion de son sport.

Les onze clubs « fondateurs » de la F.A. en octobre 1863 sont les suivants :

  • Barnes
  • Blackheath
  • Blackheath Proprietary School
  • Civil Service Football Club
  • Crusaders
  • Crystal Palace (à ne pas confondre avec Crystal Palace Football Club fondé en 1905)
  • Kensington School
  • Forest Football Club (à Leytonstone) (qui deviendra plus tard le Wanderers Football Club)
  • No Names Club (ou N.N. Kilburn)
  • Percival House (Blackhealth)
  • Surbiton

La Charterhouse School n’a pas de membre actif au cours de ces réunions mais elle envoie un observateur.

Les premières années (1863-1946)

Sept ans après sa création, la fédération anglaise, par l’intermédiaire de Charles Alcock, organise une série de matches « internationaux » entre son équipe nationale et une sélection écossaisea 1. Les Écossais présents sur la pelouse du Kennington Oval entre 1870 et 1872 étant une sélection de joueurs évoluant exclusivement à Londres.

Il faut attendre le 30 novembre 1872 pour voir le premier match international officiel de l’Histoire, qui oppose de nouveau ces deux sélections britanniques au stade Hamilton Crescent de Glasgow devant 4 000 personnes et s’achève sur un score nul et viergea 2.

Organisation des compétitions domestiques

FA_CupLa Coupe d’Angleterre
En 1871, la Fédération anglaise regroupe déjà une cinquantaine de clubs et quinze d’entre eux s’affrontent lors de la première édition de la Coupe d’Angleterre de football. Le Wanderers Football Club remporte le premier trophée en battant Royal Engineers AFC (1-0) en finale, le 16 mars 1872 au stade The Oval, situé dans le quartier de Kennington à Londres.

En 1881, la fédération anglaise de football comptabilise 128 clubs affiliés et voit l’émergence d’autres associations nationales sur le territoire britannique : la Fédération d’Écosse de football en 1873, la fédération galloise en 1876, la fédération nord-irlandaise en 1880. Les équipes de ces nations s’affrontent par défaut entre elles et il faut attendre le début du siècle et une tournée en Europe centrale en 1908 pour voir l’équipe d’Angleterre jouer contre une équipe du Continent.

Dans ses premières années, la F.A. souhaite que les clubs soient sous son aile et les joueurs qui les composent demeurent totalement amateurs. Elle décide finalement de légaliser le professionnalisme en 1885. C’est donc logiquement qu’en 1888 a lieu sous l’égide de la F.A. le premier championnat de l’Histoire du football sur le sol anglais. Douze clubs y participent et Preston North End en est le vainqueur. L’année 1892 voit l’apparition d’une seconde division professionnelle, la Division Two, et l’élargissement de la première division à 16 clubs.

Au cours de la saison 1919-1920, les deux premières divisions professionnelles sont composées de 22 équipes. Les dirigeants de la F.A. décident alors de créer une troisième division, la Division Three, divisée à partir de 1924 en deux groupes (Nord et Sud) comptant vingt équipes chacune. Il faut attendre trente ans pour que lors de la saison 1958-59 les deux groupes de troisième division soient fusionnés au sein d’une poule unique et qu’une quatrième division, la Division Four, soit créée.

En 1921, la Fédération interdit à ses membres d’accepter les équipes féminines sur leurs terrains, provoquant le déclin du football féminin. Il existe alors 150 équipes féminines, qui attirent de nombreux spectateurs lors de matchs dont les recettes sont destinées à des œuvres de charité. Les motifs invoqués sont des rumeurs de détournement des recettes, dont une partie serait utilisée pour payer les joueuses, et le caractère inapproprié du football pour les femmes1. L’interdiction ne sera levée qu’en 19712.

Participation au football international

Bien qu’initialement défavorable à la fondation d’une fédération internationale, la fédération anglaise rejoint finalement la Fédération internationale de football association (FIFA) en 1905, un an après sa création. En 1906, Daniel Burley Woolfall, ancien membre du conseil d’administration de la FA, devient le premier Anglais à devenir président la FIFA, succédant au Français Robert Guérin.

Après la Première Guerre mondiale et à la suite du maintien au sein de la FIFA des fédérations autrichienne et allemande, la fédération anglaise décide de quitter l’institution en 1920. Elle revient en 1924 avant de la quitter de nouveau en 1928 à la suite d’une brouille concernant le statut de l’amateurisme dans le football.

Du fait de ces dissensions elle n’envoie pas de sélection aux premières éditions de la Coupe du monde de football, en 1930 en Uruguay, en 1934 en Italie et en 1938 en France. La fédération anglaise ne retrouve finalement son siège qu’en 1946.

La F.A. depuis 1946

Football_Angleterre_federationL’équipe d’Angleterre dispute finalement sa première Coupe du monde lors de l’édition de 1950 au Brésil. L’équipe aux quatre dragons est piteusement éliminée après deux défaites dont un étonnant revers face aux faibles Américains (0-1).

Après trois participations infructueuses (premier tour en 1958, quart de finale en 1954 et en 1962), l’Angleterre et sa fédération s’apprêtent à accueillir en 1966 la huitième Coupe du monde de l’Histoire. Il est facile de penser que la F.A. a bénéficié de l’appui du Président de la FIFA, l’Anglais Stanley Rous et ancien Président de la fédération nationale (de 1934 à 1962) pour obtenir cette organisation[réf. souhaitée]. Pour cette compétition, l’État anglais entreprend un véritable effort pour moderniser les stades.

La compétition débute le 11 juillet 1966 par un décevant match nul entre le pays organisateur et l’équipe d’Uruguay (0-0). Les Anglais, dirigés par Alf Ramsey, rétablissent vite la barre en gagnant les cinq matches suivants et en décrochant le premier titre de champion du Monde de leur histoire face à la RFA (2-1 après prolongation).

Les exploits de l’équipe nationale se font nettement plus rares depuis 1966, puisqu’elle n’a remporté aucun nouveau titre (ni participé à aucune finale de compétition majeure) depuis cette victoire. Elle atteint néanmoins les demi-finales de l’Euro 1968 et de l’Euro 1996, disputé à domicile, ainsi que les demi-finales de la Coupe du monde 1990 en Italie.

Les clubs anglais brillent par contre régulièrement sur la scène européenne et mondiale : Liverpool, Manchester United, Notthingham Forest, Aston Villa, Tottenham Hotspur, Ipswich, Chelsea, Everton, Arsenal, Manchester City et West Ham décrochent ainsi 25 titres dans les trois compétitions européennes (Ligue des champions de l’UEFA, Coupe des Coupes, Coupe de l’UEFA) entre 1955 et 2010. Représentants européens en Coupe intercontinentale à six reprises, les clubs anglais ne l’ont remporté qu’une fois (Manchester United en 1999).

L’année 1992 est marquée par la création de la Premier League et la fin des quatre divisions professionnelles traditionnelles. Pour des raisons financières, la Fédération d’Angleterre de football ne gère plus directement cette division. La deuxième division devient le Championship, la troisième division la League One alors que la quatrième division devient League Two. En 1995, la Premier League est réduit à vingt clubs. Il devient progressivement le championnat le plus suivi au monde[???].

En 1996, les Anglais sont les hôtes du dixième Championnat d’Europe d’où sort vainqueur l’Allemagne, vainqueur 2-1 (après prolongation) de la République tchèque en finale. En février 2008, après une semaine de célébrations de la vie de Lily Parr, l’Association britannique du football présente ses excuses pour avoir banni les femmes du football de 1921 à 19712. En août 2009, le siège de la Fédération déménage, quittant ses bureaux de Soho Square pour le stade de Wembley, reconstruit six ans plus tôt.

La Fédération anglaise est candidate pour l’organisation de la 21e Coupe du monde en 2018 mais est éliminé au premier tour de scrutin le 2 décembre 2010 lors de la désignation du pays organisateur de cette compétition le 2 décembre 2010. À la suite de ce camouflet, le Président de la fédération anglaise, Roger Burden annonce sa démission le 4 décembre 2010.

palmares

Palmarès de la fédération

Équipe nationale

  • logo-englandVainqueur de la Coupe du monde de football de 1966
  • Vainqueur du Championnat d’Europe de football espoirs (Moins de 21 ans) en 1982 et 1984
  • Vainqueur du Championnat d’Europe de football des moins de 19 ans en 1993
  • Vainqueur du Championnat d’Europe de football des moins de 17 ans 2010
  • Vainqueur du Championnat d’Europe féminin de football des moins de 19 ans 2009

competitions

1955-199212 Coupes d’Europe des clubs champions (ou Ligue des Champions) :

  • Liverpool (1977, 1978, 1981, 1984, 2005)
  • Manchester United (1968, 1999, 2008)
  • Notthingham Forest (1979, 1980)
  • Aston Villa (1982), Chelsea (2012)

 

1971-20097 Coupes de l’UEFA :

  • Liverpool (1973,1976, 2001)
  • Tottenham (1972, 1984)
  • Ipswich (1981), Chelsea (2013)

 

c-d-c-uefa8 Coupes des Coupes :

  • Chelsea (1971, 1998)
  • Arsenal (1994),Everton (1985)
  • Manchester City (1970), Tottenham (1963), West Ham (1965).
  • Manchester United (1991)

 

sc47 Supercoupes de l’UEFA :

  • Liverpool (1977, 2001, 2005)
  • Manchester United (1991)
  • Aston Villa (1983), Chelsea (1998)
  • Notthingham Forest (1980).

 

intertotocup4 Coupes Intertoto :

  • Aston Villa (2001)
  • West Ham (1999)
  • Fulham (2002)
  • Newcastle (2006).

 

cpe-intercontinantale1 Coupe intercontinentale :

  • Manchester United (1999)

1 Ligue des champions féminine de l’UEFA :

  • Arsenal Ladies Football Club (2007)

Compétitions organisées par la Fédération

  • La FA est chargée de l’organisation de :
  • La Coupe d’Angleterre de football ou FA Cup
  • La Trophée FA (FA Trophy)
  • La FA Vase
  • La Coupe d’Angleterre de football féminin ou FA Women’s Cup
  • La Coupe d’Angleterre des Jeunes (Moins de 18 ans) ou FA Youth Cup
  • La FA Sunday Cup
  • La FA County Youth Cup
  • Le Community Shield
  • La FA National League System Cup
  • La FA Futsal League (Championnat de futsal)

Dirigeants

Depuis 1939, la fédération anglaise a un Président honorifique issu de la Famille royale britannique. Elle possède en parallèle un Président qui gère les affaires courantes de la Fédération et la politique globale de celle-ci. Traditionnellement, cette personne a gravi les échelons de la structure de la FA (par exemple en assumant la présidence d’un des county de la fédération).

2.2 En 1855, les Sheffield rules

2.2 En 1855, les Sheffield rules

En 1855, des joueurs du Sheffield Cricket Club soucieux de pratiquer du sport pendant l’hiver imaginent leurs propres règles de football. En 1857, la ville voit naître le premier club de football non scolaire : le Sheffield Football Club, qui publie ses règles de jeu à l’issue de sa première assemblée générale le 21 octobre 1858. Ces règles se diffusent alors vite dans les régions du Nord et des Midlands.

Le Sheffield FC dispute le premier match interclubs face au Hallam FC (fondé en 1860) le 26 décembre 1860, à seize contre seize. Ces deux clubs pionniers se retrouvent en décembre 1862 pour le premier match de charité.

Sheffield_FC_Logo

Sheffield Football Club

Le Sheffield Football Club, également connu sous le nom de Sheffield FC ou simplement Sheffield, est un club de football anglais basé à Sheffield et fondé en 1857. Le Sheffield FC est le premier club de football non-scolaire fondé.

Histoire

La pratique informelle du football débute en 1855 au sein d’un club de cricket de Sheffield. Sur cette base, le club est fondé le 24 octobre 1857 à Parkfield House dans le quartier d’Highfield à Sheffield. Les premiers matches opposent les membres du club entre eux : les hommes mariés contre les célibataires, sur le modèle ancestral de la soule.

Sheffield_FC_1890

Le rival local de Sheffield est le club d’Hallam FC, fondé en 1860. Le premier match opposant les deux formations a lieu dès 1860. Le club adhère à la Football Association en décembre 1863. La professionnalisation du football porte un sévère coup au club dès 1885 qui décline rapidement. Sheffield milite alors pour la mise en place d’une coupe nationale réservée aux clubs amateurs. Ce sera la FA Amateur Cup qui permet au club de remporter son premier trophée en 1904.  Après avoir évolué de 1949 à 1982 en Yorkshire League, Sheffield joue en 2011-2012 en Northern Premier League Division One South (D8 anglaise). Le club est honoré du titre de FIFA Order of Merit depuis 2004. Seul le Real Madrid partage cet honneur avec le doyen des clubs.

Joueurs et personnalités du club

Entraîneurs

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1982.

LP Joueur, nom date
1 Angleterre Chris Stanley 1982
2 Angleterre  Paddy Buckley 1982-1994
3 Angleterre R. Evans 1984-1993
4 Angleterre Kenny Johnson 1993-1997
5 Angleterre John Pearson 1997-2001
6 Angleterre Dave McCarthy 2001-2008
7 Angleterre Chris Dolby 2008-2011
8 Angleterre Mark Shaw 2011-2012
9 Angleterre Curtis Woodhouse 2012
10 Angleterre Ian Whitehorne 2012-2014
11 Angleterre Mick Wadsworth 2014
12 Angleterre Jordan Broadbent 2014-2015
13 Angleterre Andy Kiwomya 2015

Règles de Sheffield

Les règles de Sheffield (Sheffield Rules en anglais) sont un règlement de football écrit puis appliqué dans la ville anglaise de Sheffield entre 1857 et 1877. Ces règles sont l’œuvre de Nathaniel Creswick et William Prest, à la suite de la fondation du Sheffield Football Club. Elles sont adoptées par la Sheffield Football Association lors de sa création en 1867, ainsi que par de nombreux clubs et associations du nord de l’Angleterre et des midlands. Le football de Sheffield dans les années 1860 et 1870 est une des formes les plus populaires du football dans le pays. Le premier match inter-club et le premier tournoi de football sont organisés avec les règles de Sheffield.

Six ans après la rédaction des règles de Sheffield, la Football Association est fondée et définit les Lois du jeu. Bien que ces dernières s’inspirent des règles de Sheffield, mais des désaccords font que ces dernières continuent à être utilisées. Des parties sont organisées entre des équipes de Londres et Sheffield, avec l’un ou l’autre des deux jeux de règles. Finalement, un accord cèle la fusion des deux règlements en 1877.

Les règles de Sheffield ont eu une grande influence sur le développement du jeu moderne du football, en y apportant notamment le concept des corners (ou coups de pied de coin), des touches (throw-ins), et des coups francs (free kicks) consécutifs aux fautes. L’interdiction du fair catch conduit les joueurs à se disputer la possession de la balle de la tête lorsqu’elle se déplace dans les airs. Ces règles définissent aussi les postes de gardien de but et d’attaquant.

2.1 En 1848, les Cambridge rules

2.1 En 1848, les Cambridge rules

En octobre 1848, après plus de sept heures de débats entre les représentants de plusieurs établissements scolaires de Cambridge, les Règles de Cambridge (Cambridge rules) sont édictées. C’est la première tentative d’unification des différents codes. Il faudra cependant attendre un demi-siècle pour achever cette unification.

Règles de Cambridge

Les règles de Cambridge (ou Cambridge Rules en anglais) est le règlement d’un jeu de football écrit en 1848 en Angleterre par un groupe d’élèves liés à l’Université de Cambridge, parmi lesquels Henry de Winton et John Charles Thring.

Ces règles sont notables dans l’histoire du football car elles décrivent entre autres choses les conditions d’octroi des coups francs et des touches, autorisent les passes de balle vers l’avant et interdisent le fait de courir en portant la balle dans les mains1.

En 1863, les règles de Cambridge, mises à jour et complétées (notamment en 1856), sont la principale source d’inspiration des Lois du jeu édictées par la Football Association pour son jeu, aujourd’hui connu comme le football.

Détail

Le détail des règles originelles de 1848 n’est pas connu. La version connue la plus ancienne, datée de 1856, décrit les dix points suivants.

  • 1. At the commencement of the play, the ball shall be kicked off from the middle of the ground: after every goal there shall be a kick-off in the same way.
  • 2. After a goal, the losing side shall kick off; the sides changing goals, unless a previous arrangement be made to the contrary.
  • 3. The ball is out when it has passed the line of the flag-posts on either side of the ground, in which case it shall be thrown in straight.
  • 4. The ball is behind when it has passed the goal on either side of it.
  • 5. When the ball is behind it shall be brought forward at the place where it left the ground, not more than ten paces, and kicked off.
  • 6. Goal is when the ball is kicked through the flag-posts and under the string.
  • 7. When a player catches the ball directly from the foot, he may kick it as he can without running with it. In no other case may the ball be touched with the hands, except to stop it.
  • 8. If the ball has passed a player, and has come from the direction of his own goal, he may not touch it till the other side have kicked it, unless there are more than three of the other side before him. No player is allowed to loiter between the ball and the adversaries’ goal.
  • 9. In no case is holding a player, pushing with the hands, or tripping up allowed. Any player may prevent another from getting to the ball by any means consistent with the above rules.
  • 10. Every match shall be decided by a majority of goals. »

 

  • « 1. Au début de la partie, le ballon est mis en jeu depuis le milieu du terrain : après chaque but, le coup d’envoi est réalisé de la même manière.
  • 2. Après chaque but, l’équipe battue donne le coup d’envoi suivant ; les équipes changent de côté, sauf si elles se sont accordées différemment au préalable.
  • 3. Le ballon sort du jeu quand il dépasse la ligne matérialisée par les drapeaux de chaque côté du terrain, auquel cas il est remis en jeu directement.(…)
  • 10. Chaque match est décidé au nombre de buts inscrits. »

2 Unification du jeu en Grande-Bretagne

2 Unification du jeu en Grande-Bretagne

AVilla1899

Aston Villa en 1899

Les premiers codes de jeu de football écrits datent du milieu du XIXe siècle, à Cambridge notamment15. Chaque école définit cependant ses propres règles, ce qui rend les rencontres inter-scolaires problématiques.

En codifiant le football, les Britanniques s’inspirent de l’exemple du cricket, un sport collectif structuré de longue date, et imitent l’émergence du baseball aux États-Unis. Des ligues professionnelles aux championnats et autres coupes, le football n’innove pas.

La Grande-Bretagne, berceau du football

Malgré toutes les preuves indiquant que de nombreux jeux de balle ont été pratiqués dans le monde entier, c’est en Grande-Bretagne que le football tel que nous le connaissons aujourd’hui s’est développé. Le jeu pratiqué dans les îles britanniques du 8e au 19e siècle se décline en un grand nombre de variétés locales et régionales. Celles-ci ont ensuite été dégrossies et peaufinées pour donner naissance aux disciplines modernes que sont le football, le rugby et, en Irlande, le football gaélique.

La Grande-Bretagne, berceau du football

Le football primitif est plus désorganisé, plus violent, plus spontané et habituellement disputé par un nombre indéfini de joueurs. Souvent, les rencontres prennent la forme d’une compétition entre des villages entiers, dans les rues et sur les places, à travers champs, haies, clôtures et ruisseaux. Presque tous les coups sont permis, y compris les coups de pieds dans les tibias. Parfois, il n’est pas possible de taper du pied dans la balle, en raison de la taille et du poids de celle-ci. Dans ces cas-là, les coups de pieds sont réservés aux adversaires.

Curieusement, ce n’est que neuf ans après la mis en place de règles officielles, en 1863, que la taille et le poids du ballon sont normalisés. Jusqu’alors, ces détails faisaient l’objet d’un accord entre les parties concernées lors de la préparation de la rencontre. Le match opposant Londres à Sheffield en 1866 marque donc un tournant. Cette rencontre est également la première où la durée est fixée préalablement à 90 minutes.

Le football de Shrovetide, du nom des trois jours précédant le Carême, appartient à la catégorie du « mob-football » (« football de masse »), où le nombre de participants était illimité et les règles plutôt vagues. Ainsi, à en croire un ancien manuel de Workington (Angleterre), tous les moyens étaient bons pour amener le ballon à destination, excepté l’homicide, qu’il soit volontaire ou involontaire.

On prétend que le jeu serait d’origine anglo-saxonne. Aussi bien à Kingston-on-Thames qu’à Chester, la légende locale raconte que ce jeu a été pratiqué pour la première fois avec la tête d’un prince danois vaincu et décapité. A Derby, on pense qu’il date du 3eme siècle et d’une célébration organisée suite à une bataille contre les Romains. Pourtant, rien ne prouve que ce jeu a été pratiqué à cette époque en terre saxonne ou sur le continent. En effet, avant l’arrivée des Normands, la seule trace évoquant un jeu de balle de ce type est de source celtique.

Si l’on en croit une autre théorie à ce sujet, le « mob-football » aurait été pratiqué dans les îles britanniques au cours des premiers siècles de notre ère. Un jeu similaire se développait en France, en particulier en Normandie et en Bretagne. Il serait donc possible que les Normands aient apporté cette variante avec eux en Angleterre.

D’aucuns ont également suggéré qu’au-delà de l’instinct naturel de démonstration de force et d’adresse, certaines coutumes païennes comme les rites de fertilité pouvaient être une source de motivation pour ces pionniers du football. Le ballon symbolisait le soleil qu’il fallait conquérir afin d’assurer une récolte abondante. Le ballon devait être transporté autour ou à travers un champ en dépit des attaques des adversaires pour que la récolte prospère.

Une signification semblable a été attachée aux compétitions opposant les hommes mariés aux célibataires qui ont été organisées pendant des siècles dans certaines régions d’Angleterre, ainsi qu’à celles opposant les femmes mariées aux autres dans la ville écossaise d’Inveresk à la fin du 17eme siècle et qui étaient, peut-être à dessein, régulièrement remportées par les femmes mariées. Il faut croire que le football féminin n’est pas aussi récent qu’on pourrait le penser.

Bien que le doute subsiste quant à ses origines précises, une chose est certaine : le football a été pratiqué pendant plus de mille ans sous diverses formes rudimentaires dans la région que nous considérons comme son lieu de naissance : les îles britanniques.

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football