Historique E1968

Historique E1968

Riva et l’Italie triomphe enfin

Riva revient et l’Italie triomphe enfin

Comment les Transalpins sont passés à neuf minutes d’une défaite lors de leur première tentative pour conquérir le titre de championne d’Europe.
ItalieItalie 2-0 YUGYougoslavie
(Riva 56px-Soccer_ball.svg12′, Anastasi 56px-Soccer_ball.svg31′)
Finale rejouée
Rome, 10 juin 1968

Les Transalpins sont passés à neuf minutes d’une défaite lors de leur première tentative pour conquérir le titre de championne d’Europe 1968, mais le retour de Luigi Riva, 48 heures plus tard, a changé la donne.

riva-3-1000x600

L’Italie rappelle Alessandro Mazzola, fait entrer Luigi Riva, Roberto Rosato, le rugueux Alessandro Salvadore et Giancarlo De Sisti – et domine soudain toute la rencontre.

L’utilisation de trois demi-centres défensifs dans des positions différentes semble une solution trop défensive, mais elle a tout simplement un effet rassurant pour la Squadra Azzura. Ailleurs, les changements apportés par Ferruccio Valcareggi démontrent sa volonté de rivaliser en vitesse avec les Yougoslaves – juste au moment où ceux-ci n’en ont plus. Deux matches difficiles, dont l’un jusqu’à prolongation, les ont laminés – et ils n’ont pas la force de l’Italie dans l’axe. N’importe quelle équipe pouvant rappeler Mazzola et Riva mérite bien d’être considérée comme la meilleure d’Europe.

Sandro_Mazzola

La nouvelle tactique de l’Italie apparaît clairement dès le coup d’envoi, Mazzola se débarrassant de deux adversaires avant de manquer sa passe à l’intérieur. Ce jeu brouillon refait surface pendant tout le match, mais souligne le rythme auquel les Azzurri sont prêts à jouer. Et ce n’est pas là seulement un exemple d’équipe plus physique dominant une formation plus adroite : certaines actions italiennes n’ont rien à envier à celles d’en face, Mazzola et Riva enchaînant petits ponts et autres finesses.

lui-girivaPietro Anastasi, tout en vitesse et en précision, réalise cette fois une meilleure performance. Amortissant de la poitrine un ballon gagné en l’air par Riva, il reprend instantanément de volée mais ne trouve pas le cadre. Riva lui en veut pour cette occasion ratée (le score est encore de 0-0 à ce moment-là) mais se joint à la liesse lorsqu’Anastasi contrôle en l’air la passe croisée que lui adresse De Sisti et marque d’une splendide reprise de volée, à la limite de la surface de réparation.

Le match est déjà gagné, car aucune réaction ne vient du camp adverse. Dragan Dzajic est une immense déception : Tarcisio Burgnich, l’un des grands arrières droits, n’a cette fois aucun problème. Mirsad Fazlagic a bien débordé comme à l’accoutumée, mais Jovan Acimovic ne s’est guère montré et Idriz Hosic, au crâne dégarni, le seul remplaçant, n’a jamais été rappelé en équipe nationale.

Au cours de la seconde mi-temps, Riva rate les occasions qu’il a et Dino Zoff doit réaliser un arrêt délicat, mais tout reste très académique. Des réserves s’élèvent à propos de ce tirage au sort et du fait qu’une nouvelle fois, le pays organisateur remporte le trophée. Mais même si c’était l’équipe la plus entreprenante et la plus talentueuse à avoir remporté ce Championnat jusqu’ici, elle ne conservera ce titre que jusqu’à la prochaine édition.

Et ensuite ?
Après avoir battu l’Allemagne 4-3 en demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1970, l’Italie s’inclinait en finale 4-1 contre le Brésil mais elle allait remporter le titre suprême en 1982 et 2006. La Yougoslavie, elle, n’atteindrait jamais plus un tel niveau avant que le pays disparaisse en 2003.

Zoff-le triomphe de l’Italie à l’Euro 1968

Zoff-le triomphe de l’Italie à l’Euro 1968

Dino Zoff a marqué les esprits en brandissant la Coupe du Monde de la FIFA avec l’Italie en 1982, à l’âge de 40 ans. Mais 14 ans plus tôt, il participait à une autre grande victoire qu’il raconte…

dino-zoff-et-l-equipe-d-italie-ont-ete-sacres-en-battant-la-yougoslavie-en-finale-de-l-euro-1968-2-0_61112_w620Dino Zoff a marqué les esprits en brandissant la Coupe du Monde de la FIFA avec l’Italie en 1982, à l’âge de 40 ans. Mais 14 ans plus tôt, il participait à une autre grande victoire puisque les Azzurri remportaient le Championnat d’Europe de l’UEFA 1968 à domicile. Le jeune gardien ne réalisait ses débuts pour l’équipe A d’Italie qu’en quarts de finale aller-retour contre la Bulgarie mais il conservait sa cage inviolée en demi-finale contre l’Union soviétique à Naples, où il évoluait en club, et les Azzurri continuaient l’aventure après un tirage au sort par pièce favorable. Zoff se faisait surprendre en finale puisque les Italiens concédaient le nul 1-1 face à la Yougoslavie à Rome mais deux jours plus tard, une victoire 2-0 offrait le trophée à l’Italie.

La demi-finale à Naples…

C’était un match mémorable et nous avons très bien joué. C’était spécial pour moi car je jouais pour (le SSC) Napoli à l’époque. L’ambiance était incroyable au San Paolo pour un match à guichets fermés. Nous avons été réduits à dix après cinq minutes car (Gianni) Rivera s’est blessé. À l’époque, il n’y avait pas de remplacements donc nous avons dû jouer pratiquement toute la rencontre à dix contre onze. Nous pensions surtout à bien défendre. J’ai bien gardé les buts avec des prises de balle plutôt précises.

Au final, le match a dû être décidé à pile ou face. Les deux capitaines et l’arbitre sont partis dans les vestiaires. Nous avons gagné et tout le monde est revenu sur le terrain où les supporters attendaient de savoir ce qui s’était passé. C’était magnifique de passer tous les tours de qualification et d’arriver en finale, même à pile ou face, donc tout le monde était vraiment heureux.

La finale…

À Rome, nous avons éprouvé d’énormes problèmes contre la Yougoslavie qui avait une excellente équipe pour vous dire la vérité. Ils menaient 1-0 puis nous avons eu un coup franc vers la fin du match qui a permis à [Angelo] Domenghini d’égaliser. Honnêtement, nous ne méritions pas le nul. Mais c’est ce qui s’est passé et nous avons dû rejouer la finale deux jours plus tard. Là, nous avons livré une prestation impeccable et nous avons gagné 2-0 grâce à des buts de [Gigi] Riva et de [Pietra] Anastasi. Nous méritions vraiment de gagner ce match-là.

vous n’avez encaissé qu’un seul but donc Dino Zoff a fait bonne impression…

Anecdote…

  • Nous avons été réduits à dix après cinq minutes car (Gianni) Rivera s’est blessé. À l’époque, il n’y avait pas de remplacements donc nous avons dû jouer pratiquement toute la rencontre à dix contre onze
  • Mais le plus important n’était pas les prouesses de Dino Zoff, mais plutôt la victoire de l’équipe

Equipe du Tournoi E1968

euro-1968

Equipe du tournoi Euro 1968

L’Italie a dominé le Championnat d’Europe 1968 de sélectionner XI, avec Dino Zoff, Giacinto Facchetti, Sandro Mazzola, Angelo Domenghini et Luigi Riva tous faire la coupe.

LP Pays   Joueurs
Italie Italie Dino Zoff
SRB Serbie Mirsad Fazlagić
Italie Italie Giacinto Facchetti
URS URSS Albert Shesternev
Angleterre Angleterre Bobby Moore
SRB Serbie Ivica Osim
Hongrie Italie Sandro Mazzola
Italie Italie Angelo Domenghini
Angleterre Angleterre Geoff Hurst
Italie Italie Luigi Riva
SRB Serbie Dragan Džajić

 

Italie Dino Zoff
 Dino Zoff0
Né le : 28/2/1942
Gardien de but

itaGardien de but : Dino Zoff (Italie) .Douze ans après avoir remporté le Championnat d’Europe de l’UEFA avec l’Italie, Zoff faisait son retour dans les buts des Azzurri en 1980. Bien que l’Italie ait déçu les fans locaux en ne parvenant pas à atteindre la finale, contrairement à 1968, Zoff a traversé tout le tournoi sans encaisser le moindre but jusqu’à un missile lointain du Tchécoslovaque Ladislav Jurkemík lors du match pour la troisième place. Deux ans plus tard et alors âgé de 40 ans, Zoff était le capitaine des Azzurri qui remportaient la Coupe du Monde de la FIFA en Espagne, devenant ainsi le plus vieux vainqueur du trophée. Joueur de la Juventus pendant 11 ans, il a débuté sa carrière d’entraîneur à Turin et a mené l’Italie en finale de l’UEFA EURO 2000.

YUGMirsad Fazlagić
fazlagicvelika
Né le : 4/4/1943
Défenseur

Yougoslavie-Défenseur : Mirsad Fazlagić (Yougoslavie). Latéral droit solide et déterminé, Fazlagić a disputé 9 de ses 19 rencontres avec la Yougoslavie lors de son parcours jusqu’en finale du Championnat d’Europe de l’UEFA 1968. Il livrait une prestation superbe face aux champions du monde anglais à Florence avant d’être omniprésent lors des deux finales contre l’Italie à Rome. Fidèle au FK Sarajevo tout au long des années 60, il a disputé 450 rencontres du championnat yougoslave pour le club et était le capitaine de l’équipe qui a décroché un titre historique lors de la saison 1966/67. Fazlagić est toujours considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs footballeurs bosniens de tous les temps.

ItalieGiacinto Facchetti
facchetti1
Né le : 18/7/1942
Mort le : 4/9/2006
Défenseur

itaDéfenseur : Giacinto Facchetti (Italie).Figurant parmi les plus grands latéraux gauches de tous les temps, Facchetti a été le cœur et l’âme du FC Internazionale Milano pendant près d’un demi-siècle. Capitaine du club pendant son époque glorieuse du milieu des années 60, il a disputé 634 matches officiels pour l’Inter, inscrivant 75 buts avec le numéro 10 sur le dos. Il était le capitaine de l’Italie victorieuse du Championnat d’Europe de l’UEFA 1968. Il reste l’homme qui a fait le bon choix lors du tirage au sort à pile ou face après le match nul et vierge de l’Italie face à l’Union soviétique, permettant ainsi aux hôtes de se qualifier pour la finale. Facchetti a occupé de nombreux postes à l’Inter après avoir pris sa retraite en 1978 et il en était le président lorsqu’il est décédé en 2006, à l’âge de 64 ans.

URSAlbert Schesternev
Albert Schesternev
Né le : 20/6/1941
Mort le : 5/11/1994
Défenseur

urssDéfenseur : Albert Schesternev (Union soviétique)Shesternev a probablement été l’homme le plus malchanceux de l’histoire du Championnat d’Europe de l’UEFA. Il a eu le malheur, en tant que capitaine de l’équipe de l’Union soviétique en 1968, de perdre le tirage au sort à pile ou face après le match nul 0-0 de son équipe face à l’Italie, un match au cours duquel il avait commandé la défense soviétique avec sa détermination et son autorité habituelles. Battu en finale quatre ans plus tôt en Espagne, Shesternev était libéro au PFC CSKA Moskva et il a disputé 89 rencontres pour l’URSS. Il a été élu Joueur de l’année en URSS en 1970 après avoir conduit le CSKA vers son premier titre national depuis 19 ans. Il est décédé en 1994.

AngleterreBobby Moore
England_captain_Bobby_Moore-euro-1972
Né le : 12/4/1941
Mort le : 24/2/1993
Défenseur

angleterre-Défenseur : Bobby Moore (Angleterre) .Capitaine de l’Angleterre victorieuse de la Coupe du Monde de la FIFA 1966, Moore est vénéré comme une icône dans son pays natal. Remarquable en 1966, le défenseur central était encore meilleur quatre ans plus tard au Mexique. Entre-temps, il avait aidé l’Angleterre à obtenir la troisième place du Championnat d’Europe de l’UEFA 1968, le meilleur classement du pays dans la compétition. Moore a passé la majeure partie de sa carrière au West Ham United FC, remportant la Coupe des vainqueurs de coupes de l’UEFA 1965 à Wembley. Une statue de lui domine l’entrée principale du nouveau Wembley, un hommage mérité à un homme qui est décédé d’un cancer en février 1993.

YUGIvan Osim
Ivan Osim
Né le : 6/5/1941
Milieu de terrain

Yougoslavie-Milieu de terrain : Ivan Osim (Yougoslavie). Peut-être mieux connu comme entraîneur, Osim était néanmoins un footballeur de grande classe, comme il l’a prouvé en étant l’homme du match lors de la demi-finale du Championnat d’Europe de l’UEFA 1968 de la Yougoslavie face aux champions du monde anglais. Il laissait tellement d’efforts dans cette rencontre qu’il manquait la finale et le match à rejouer suivant en raison d’une blessure. Milieu de terrain travailleur et adroit au dribble, il a disputé la majeure partie de sa carrière au NK Željezničar avant un passage en France. Il a connu un succès considérable en tant qu’entraîneur, à la fois en club et au niveau international, et il a conduit la Yougoslavie en quarts de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1990.

ItalieSandro Mazzola
Sandro_Mazzola
Né le : 8/11/1942
Milieu de terrain

itaMilieu de terrain : Sandro Mazzola (Italie). Faisant partie des meilleurs milieux offensifs de l’Italie, Mazzola a brillé lors de la Coupe du Monde de la FIFA 1970 mais il a sans doute connu ses plus belles heures pour les Azzurri au Championnat d’Europe de l’UEFA 1968. Blessé pour la finale, il récupérait pour le match à rejouer et guidait son équipe vers une victoire 2-0 face à la Yougoslavie. Notamment pour éviter les comparaisons avec son père Valentino, capitaine de la grande équipe du Torino FC qui a été tragiquement tué dans la catastrophe aérienne du Superga en 1949, Mazzola rejoignait le FC Internazionale Milano plutôt que les Granata. Il a passé toute sa carrière à l’Inter, disputant 56 rencontres et remportant tout un tas de trophées, dont deux Coupes des clubs champions européens consécutives en 1964 et 1965.

ItalieAngelo Domenghini
domenghini-nazionale
Né le : 18/11/1963
Attaquant

itaAttaquant : Angelo Domenghini (Italie). Ailier droit ayant inscrit un grand nombre de buts, le plus important de Domenghini pour l’Italie a été celui marqué à la 81e minute de la finale du Championnat d’Europe de l’UEFA 1968 face à la Yougoslavie. Les locaux perdaient 1-0 lorsqu’il égalisait sur coup franc et offrait aux Azzurri un match à rejouer. Il a également joué un rôle lors de la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1970, inscrivant le seul but de l’Italie en phase de groupes contre la Suède. Domenghini a connu cinq années couronnées de succès avec le FC Internazionale Milano et il a également remporté le Scudetto au Cagliari Calcio, où il formait une paire redoutable avec Luigi Riva.

Angleterre Geoff Hurst
Geoff Hurst0
Né le : 8/12/1941
Attaquant

angleterre-Attaquant : Geoff Hurst (Angleterre). Seul footballeur à avoir inscrit un triplé en finale de Coupe du Monde de la FIFA, Hurst a connu son heure de gloire le 30 juillet 1966 grâce à ses trois buts face à la RFA permettant à l’Angleterre de l’emporter 4-2 après prolongations, et ce alors qu’il n’avait jusque-là inscrit que deux buts en sélection nationale. Lorsque vint le Championnat d’Europe de l’UEFA 1968, le buteur du West Ham United FC était reconnu comme l’un des meilleurs avants-centres au monde, et il trouvait le chemin des filets lors du match pour la troisième place contre l’Union soviétique. Il a pris sa retraite internationale en 1972 ave un bilan de 24 buts en 49 sélections.

ItalieLuigi Riva
Luigi Riva0
Né le : 7/11/1944
Attaquant

itaAttaquant : Luigi Riva (Italie). Généralement considéré comme le meilleur attaquant italien de tous les temps, Riva a inscrit 35 buts en 42 rencontres pour les Azzurri, le record national depuis qu’il a quitté la scène internationale après la Coupe du Monde de la FIFA 1974. Le gaucher remportait son plus grand trophée pour l’Italie lors du Championnat d’Europe de l’UEFA 1968, revenant d’une blessure pour marquer le premier but de la finale rejouée face à la Yougoslavie. Riva a passé l’ensemble de sa carrière au Cagliari Calcio, inscrivant 21 buts lorsque l’équipe sarde a gagné le titre de Serie A en 1970. Son numéro de maillot, le 11, a été retiré de la liste des maillots du club.

YUGDragan Džajić
Dragan Džajić
Né le : 30/5/1946
Gardien de but

Yougoslavie-Attaquant : Dragan Džajić (Yougoslavie). Dribbleur fulgurant, Džajić a été nommé Ballon d’Or de sa nation pour célébrer le Jubilé d’or de l’UEFA en 2004. Il a été sélectionné plus de fois que n’importe quel autre joueur par l’ex-Yougoslavie (85 sélections de 1964 à 1979) et il gardait le meilleur pour le Championnat d’Europe de l’UEFA. En 1968, il lobait Gordon Banks, le gardien de but de l’Angleterre, pour inscrire le but vainqueur tardif en demi-finale et il ouvrait également la marque en finale face à l’Italie. Les prestations de Džajić avec son pied gauche magique étaient un spectacle merveilleux et son attachement au FK Crvena zvezda, où il a marqué 287 buts en 590 rencontres, s’est prolongé avec un long mandat comme président du club.

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football