Présentation E2012

Présentation E2012

Arbitres E2012


arbitre
championnateurope

Arbitres ayant officié dans au moins 2 éditions

Edition LP Arbitres LP Arbitres
3ème SWE Anders Frisk
2ème GDR Adolf Prokop Belgique Alexis Ponnet
Écosse Bob Valentine sui Bruno Galler
Espagne Emilio Soriano Aladrén France Gilles Veissière
Belgique Guy Goethals Angleterre Howard Webb
Portugal José Rosa dos Santos Slovaquie Ľuboš Micheľ
Espagne   Manuel Mejuto Gonzalez Allemagne Markus Merk
France Michel Vautrot Danemark Peter Mikkelsen
Italie Pierluigi Collina Italie Pierluigi Pairetto
Hongrie Sándor Puhl sui Urs Meier
Espagne César Velasco Carballo Italie Nicola Rizzoli
Turquie Cüneyt Çakır Pays-Bas Björn Kuipers
Hongrie Viktor Kassai SWE Jonas Eriksson
Slovénie Damir Skomina Danemark Kim Milton Nielsen

Arbitres du Championnat d’Europe  2012

Edit An LP Arbitres LP Arbitres LP Arbitres
14 2012 Angleterre Howard Webb France StéphaneLannoy Allemagne Wolfgang Stark
Italie Nicola Rizzoli Pays-Bas Björn Kuipers Portugal Pedro Proença
Slovénie Damir Skomina Espagne C.VelascoCarballo SWE Jonas Eriksson
Hongrie Viktor Kassai Écosse Craig Thomson Turquie Cüneyt Çakır

sifflet-cartons-arbitresArbitres des Finales de l’Euro

Edition Année LP Arbitres
1 1960 Angleterre Arthur Ellis
2 1964 Angleterre Arthur Holland
3 1968 sui Gottfried Dienst
Rejouée 1968 Espagne José María Ortiz Mendíbil
4 1972 Autriche Ferdinand Marschall
5 1976 Italie Sergio Gonella
6 1980 Belgique Nicolae Rainea
7 1984 TCH Vojtěch Christov
8 1988 France Michel Vautrot
9 1992 sui Bruno Galler
10 1996 Italie Pierluigi Pairetto
11 2000 SWE Anders Frisk
12 2004 Allemagne Markus Merk
13 2008 Italie Roberto Rosetti
14 2012 Portugal Pedro Proença

groupes-arbitres-euro-2012

Euro 2012 : le groupe des arbitres :  En bas: Viktor Kassai, Nicola Rizzoli, Bjorn Kuipers, Pedro Proenca, Damir Skomina and Carlos Velasco Carballo, En haut:  Stephane Lannoy, Howard Webb, Wolfgang Stark, Jonas Eriksson und Cuneyt Cakir.

Il y a douze arbitres qui effectueront et géront les matchs. Eh bien … Seulement quatre des douze à l’ Euro 2012 sont majeure expérience du tournoi, mais sans doute beaucoup d’entre eux gagneront réelle qualification à la fin des championnats.

Donc , les arbitres sont :

Arbitre
howard-webb
angleterre_svgHoward Webb

Howard Webb

  • Nationalité: Française
  • date de naissance: 14/07/71
  • expérience internationale: Monde finale de la Coupe de la FIFA (2010), l’ UEFA Champions League (2010)
  • emploi principal: sergent dans le South Yorkshire police
Arbitre
craig-thomson-ecosse-a-arbitre
ÉcosseCraig Thomson

ÉcosseCraig Thomson

  • Nationalité: écossaise
  • date de naissance: 20/06/72
  • Internationale expérience: UEFA Euro 2008 (quatrième officiel), UEFA Euro 2012 qualification
  • emploi principal: solliciteur spécifiant dans la construction et le droit de l’ ingénierie
Arbitre
cuneyt-takir
TurquieCüneyt Çakır

TurquieCüneyt Çakır

  • Nationalité: Turc
  • date de naissance: 23/11/76
  • expérience internationale: UEFA Europa League en demi-finale (2010), l’ UEFA semi-finale de la Ligue des Champions (2012)
  • emploi principal: Travaux en assurance
Arbitre
jonas-eriksson
SWEJonas Eriksson

SWEJonas Eriksson

  • Nationalité: Suédoise
  • date de naissance: 28/03/74
  • expérience internationale: quart de finale de l’ UEFA Champions League (2012) emploi principal:. A travaillé dans les médias et la finance
Arbitre
viktor-kasai-
HongrieViktor Kassai

HongrieViktor Kassai

  • Nationalité : Hongrois
  • date de naissance: 10/09/75
  • expérience internationale: UEFA Euro 2008 (quatrième officiel), Jeux Olympiques final (2008), la Coupe du Monde de la FIFA en demi-finale (2010), l’ UEFA Champions League final (2011)
  • emploi principal: impression des ventes
Arbitre
bjorn-kuipers
Pays-BasBjorn Kuipers

Pays-BasBjorn Kuipers

  • Nationalité: Pays-Bas
  • date de naissance: 28/03/73
  • expérience internationale: Ligue des Champions, Europa League
  • emploi principal: co-propriétaire d’une chaîne de supermarchés et d’ un studio de cheveux
Arbitre
stephane-lennoy
FranceStéphane Lannoy

FranceStéphane Lannoy

  • Nationalité: française
  • date de naissance: 18/09/69
  • expérience internationale: Olympic Jeux (2008), la Coupe du Monde de la FIFA (2010), Ligue des Champions, Europa League
  • emploi principale : Vendeur
Arbitre
pedro-proenca
PortugalPédro Proenca

PortugalPédro Proenca

  • Nationalité: Portugais
  • date de naissance: 11/03/70
  • expérience internationale: Europa League, UEFA Champions League (2012)
  • emploi principal: conseiller financier
Arbitre
nicola-rizzoli
ItalieNicola Rizzoli

ItalieNicola Rizzoli

  • Nationalité: italienne
  • date de naissance: 05/10/71
  • expérience internationale: UEFA Champions League, l’ UEFA Europa League (2010)
  • emploi principal: Architecte
Arbitre
damir-skomina
 SlovénieDamir Skomina

SlovénieDamir Skomina

  • Nationalité : Slovène
  • date de naissance: 05/08/76
  • expérience internationale: Jeux Olympiques ( 2008), l’ UEFA Euro 2008 (quatrième officiel), l’ UEFA Champions League
  • emploi principal: Agent immobilier et organisateur du tourisme
Arbitre
wolfgang-stark
AllemagneWolgang Stark

AllemagneWolfgang Stark

  • Nationalité: Allemande
  • date de naissance: 20/11/69
  • expérience internationale: Jeux Olympiques (2008), la Coupe du Monde de la FIFA (2010), UEFA Champions League
  • emploi principal: assistant Bank
Arbitre
carlos-velasco
EspagneCarlos Velasco Carballo

EspagneCarlos Velasco Carballo

  • Nationalité: Espagnol
  • date de naissance: 16/03/71
  • expérience internationale: finale de UEFA Europa League (2011)
  • emploi principal: Ingénieur

L’ UEFA a déjà publié les mises en candidature pour les jeux à jouer entre 12 et 13 Juin.

Le 12 juin Groupe A

Pologne – Russie

  • AllemagneArbitre: Wolfgang Stark
  • AllemagneArbitre assistant 1: Jan-Hendrik Salver
  • AllemagneArbitre assistant 2: Mike Pickel
  • AllemagneArbitre assistant supplentaire 1: Florian Meyer
  • AllemagneArbitre assistant supplentaire 2: Deniz Aytekin
  • Hongrie4ème arbitre : István Vad

Groupe A

Grèce – République tchèque

  • FranceArbitre: Stéphane Lannoy
  • FranceArbitre assistant 1 Frédéric Cano
  • FranceArbitre assistant 2: Michael Annonier
  • FranceArbitre assistant supplentaire 1: Fredy Fautrel
  • FranceArbitre assistant supplentaire 2: Ruddy Buquet
  • Slovénie4ème arbitre: Matej Jug

Juin 13 Groupe B

Pays – Bas – Allemagne

  • SWEArbitre: Jonas Eriksson
  • SWEArbitre assistant 1: Stefan Wittberg
  • SWEArbitre assistant 2: Mathias Klasenius
  • SWEArbitre assistant supplentaire 1: Markus Strömbergsson
  • SWEArbitre assistant supplentaire 2: Stefan Johannesson
  • Norvège4ème arbitre: Tom Harald Hagen

Groupe B

Danemark – Portugal

  • ÉcosseArbitre: Craig Thomson
  • ÉcosseArbitre assistant 1: Alasdair Ross
  • ÉcosseArbitre assistant 2: Derek Rose
  • ÉcosseArbitre assistant supplentaire 1: William Collum
  • ÉcosseArbitre assistant supplentaire 2: Euan Norris
  • Ukraine4ème arbitre: Viktor Shvetsov

Les Stades de l’Euro 2012

Les Stades de l'Euro 2012

La Pologne et l'Ukraine se préparent à accueillir l'UEFA EURO 2012. La phase finale du 14e Championnat d'Europe de football de l'UEFA aura lieu en Pologne et en Ukraine du 8 juin au 1er juillet 2012. Ce sera la troisième fois que la phase finale est organisée conjointement par deux pays (après la Belgique et les Pays-Bas en 2000, et l'Autriche et la Suisse en 2008).

Seize équipes nationales s'affronteront au cours de 31 matches pour obtenir le titre de champion d'Europe. Pour la dernière fois, la compétition se jouera en quatre groupes de quatre équipes. Lors de la prochaine édition en 2016, le format sera modifié afin d'être adapté au nombre de participants à la phase finale, qui se jouera à 24 équipes. Les matches de l'UEFA EURO 2012 auront lieu dans huit stades, quatre en Pologne (Gdansk, Poznan, Varsovie, Wroclaw) et quatre en Ukraine (Donetsk, Lviv, Kharkiv et Kyiv). Le match d'ouverture se jouera à Varsovie le 8 juin, et la finale le 1er juillet à Kyiv. Pas moins de 1,4 millions de supporteurs sont attendus dans les stades. Les matches seront retransmis en direct dans plus de 200 pays sur

2012 Pays Hôte, Pologne-Ukraine

Pol-Ukr-euro-2012

2012 Pays Hôte, Pologne-Ukraine

Villes et stades retenus

UEFA_Euro_2012_BaseCamps_City

Localisation des villes organisatrices et centres d'hébergement

C'est la troisième fois dans l'histoire qu'un championnat d'Europe de football est organisé par deux pays, après les récents duos Belgique – Pays-Bas, en 2000, et Suisse – Autriche, en 2008. Mais ce choix pose un problème majeur, la distance importante entre les stades. En effet, mille neuf cents kilomètres séparent Gdańsk en Pologne de Donetsk en Ukraine, et pas moins de vingt-deux heures de route sont nécessaires pour se rendre de l'une à l'autre ville. Les deux pays ont dû aussi se lancer dans un vaste programme d'aménagement des transports, le nombre d'autoroutes et de voies rapides dans ces deux pays étant au moment de l'attribution de cet Euro insuffisant.

Effectivement, seulement six cent soixante kilomètres d'autoroutes et trois cent quarante de voies rapides existaient en Pologne (en comparaison avec le millier de kilomètres autoroutiers en République tchèque, pays beaucoup plus petit), le constat étant le même en Ukraine. Et même si les chiffres prévisionnels sont intéressants et ambitieux lors du début des travaux, l'état général des réseaux routier et autoroutier en Pologne et en Ukraine laisse toujours à désirer. Un autre grand problème subsiste, la vétusté des stades dans ces deux pays, qui ont tardé à rénover leurs enceintes. Initialement, les différentes rénovations et constructions devaient être achevées en 2010, mais plusieurs retards ont été constatés tout au long des travaux et sur différents sites dans les deux pays.

Incertitudes liées au retard concernant les infrastructures

Plusieurs soucis ont émaillé les différents projets d'amélioration des infrastructures polonaises et ukrainiennes, amenant à se poser la question sur un probable remplacement des pays hôtes. Le 30 janvier 2008, le président de l'UEFA Michel Platini annonce commencer un rapport visant à avertir les organisateurs compte tenu de la lenteur des travaux. Le 11 juin, le Premier ministre ukrainien, Ioulia Tymochenko, se montre confiante vis-à-vis des préparatifs qui selon elle se passent normalement. Cependant, un membre de la fédération ukrainienne de football expose le jour suivant le fait que l'Ukraine pourrait perdre le droit de coaccueillir l'événement, en raison des retards dans la rénovation du stade olympique de Kiev11. Michel Platini confirme donc qu'une décision sera prise en septembre 2008.

Jusqu'au mois de juin, aucun « plan B » n'est prévu selon l'UEFA. C'est donc quelque temps plus tard que l'Écosse réaffirme ses envies d'intervenir pour aider ces deux pays, et pourquoi pas en cas d'échec héberger la compétition. Le président de la Scottish Football Association Gordon Smith déclarait vouloir que l'UEFA reconsidère son pays pour débloquer la situation, malgré les avis fermes et maintenus de l'association européenne. Platini choisit de clarifier la situation, et déclare : « Nous mettrons tout en œuvre pour que la Pologne et l'Ukraine puissent accueillir l'Euro 2012. La seule raison qui nous pousserait à ne pas y aller serait l'absence de stade à Varsovie et à Kiev.

Une délégation ira en Pologne et en Ukraine les 2 et 3 juillet. Nous rencontrerons les responsables des deux pays pour obtenir une vue d'ensemble et prendrons une décision en septembre. Nous avons donné ce défi à ces nations, et il n'y a jamais eu de plan de secours. » Si la décision de septembre est pessimiste, l'UEFA commencera à s'entretenir avec les remplaçants possibles. La Pologne, en avance sur son voisin ukrainien, pourrait accueillir seule la compétition. L'Espagne, qui a été recalée en 2004, est également sur les rangs. Les candidatures éliminées pour cet Euro, comme celle de l'Italie et celle conjointe de l'Écosse et de l'Irlande, pourraient aussi servir en cas d'échec polono ukrainien. La Pologne pourrait également se joindre à l'Allemagne.

Après la première visite des dirigeants européens en Pologne, l'UEFA se montre satisfaite et rassurée.

Mais le 29 septembre, le gouvernement polonais démet de ses fonctions Michał Listkiewicz, président de la fédération polonaise de football et coordinateur du groupe chargé du dossier Euro. L'UEFA fixe rapidement un ultimatum, et est prête à interdire à la Pologne de disputer ses deux prochains matches de qualification. Tout rentre finalement dans l'ordre quelques jours plus tard. Le 31 octobre, la crise financière qui frappe l’Ukraine remet en cause la capacité du pays à organiser l’Euro 2012, puisque de nombreuses constructions ont été arrêtées en raison du manque de liquidités. Grzegorz Lato, le nouveau patron de la PZPN, suggère que la Pologne coorganise l’épreuve avec l'Allemagne. « Je pense que l’Allemagne peut venir, si l’Ukraine s’en va », dit-il à la télévision polonaise TVN24. Il a ensuite ajouté : « Je crois que l’Ukraine sera prête à temps ».

Cette année 2008, qui a vu de nombreux problèmes concernant l'organisation de la compétition, se termine sur fond de crise dans les deux pays. Du côté ukrainien, le gouvernement décide, comme son homologue polonais, de changer le bureau chargé de s'occuper de la préparation, jugeant l'agence inefficace. Un émissaire de l'UEFA, le Français Jacques Lambert, est donc envoyé en Ukraine, pour sécuriser la préparation de l'Euro. En Pologne, les affaires de corruption refont surface. Plusieurs membres de la fédération sont arrêtés, dont Janusz Wojcik, ancien sélectionneur polonais, et Zdzislaw Krecina, candidat à la présidence de la fédération.

Pour sa première visite de l'année 2009 en Pologne, le secrétaire général de l'UEFA David Taylor admet que les délais sont respectés, certains projets étant même en avance. Vers le milieu du mois d'avril, l'avancement des travaux est officiellement évalué par le président Michel Platini, qui, alors qu'il visite les différents sites depuis plusieurs jours, annonce le 15 qu'il est impossible que l'Ukraine perde l'Euro 2012, comme la Pologne.

Le 13 mai à Bucarest, le Comité Exécutif de l'UEFA prend une décision concernant le choix définitif de villes polonaises et ukrainiennes qui accueilleront les matches de l'Euro 2012. Comme prévu, Gdańsk, Poznań, Varsovie et Wrocław sont choisies comme villes hôtes polonaises, Chorzów et Cracovie n'étant par conséquent pas retenues comme villes hôtes ou villes réserves. Chez le voisin, l'analyse de l'UEFA a révélé des manques importants concernant les infrastructures dans toutes les villes. Kiev est donc la seule ville confirmée pour l'Euro 2012, mais la tenue de la finale dans la capitale est pour l'instant, et jusqu'à un prochain rapport programmé au 30 novembre, non officialisée.

Pour les autres villes ukrainiennes, l'UEFA se décidera à la même date que pour Kiev. De plus, Dniepropetrovsk et Odessa ont été écartées de la compétition, ne respectant pas, selon l'association européenne, les critères. Selon un rapport secret de l'UEFA, la ville de Lviv devrait même perdre la tenue de la compétition dans son stade, la construction de celui-ci étant au point mort.  Le 11 décembre, le comité exécutif de l'UEFA, réuni à Madère, dévoile ses rapports sur les quatre villes ukraniennes. Kiev accueillera bien la finale, et Donetsk, Kharkiv et Lviv trois matches de poule chacune. Néanmoins, la désignation des villes ukrainiennes chargées d'accueillir les matches à élimination directe sera prise ultérieurement.

Le 25 mars 2010, Platini « décide de taper du poing sur la table » concernant la situation ukrainienne, et de « poser des questions » au nouveau président Viktor Ianoukovytch. En effet, la rénovation du stade de Kiev accuse cinq mois de retard, et la construction du nouveau stade de Lviv vient seulement de débuter. Mais en juin, le Comité directeur de l'UEFA officialise la tenue de l'Euro dans les quatre villes ukrainiennes prévues

Trophée de l’Euro 2012

Le Trophée de l'Euro

Trophée-Henri-delaunay-

Le trophée a été créé par Arthur Bertrand à Paris en 1960 et a coûté 20 251 francs Français (3087.25 €). Il est en argent et porte le nom de l'ancien secrétaire général de l'UEFA, Henri Delaunay. Sa valeur est estimée à 25 000 francs Suisses (15 400 €). Il pèse huit kilos, socle compris. Il mesure 60 cm avec le socle. Le vainqueur du Championnat d'Europe reçoit le trophée Henri Delaunay mais il reste la propriété de l'UEFA. Le pays vainqueur reçoit une réplique réduite du trophée, qu'il peut garder.

Le détenteur du trophée peut avoir une copie du trophée, elle est réalisée sous certaines conditions : il faut que le mot "réplique" apparaisse clairement sur la copie, et elle ne doit pas être supérieure aux quatre cinquièmes de la taille de l'original. La nation qui remporte le titre trois fois consécutivement ou alors à cinq reprises se voit remettre une réplique identique au trophée. Jusqu'à présent, aucune équipe n'a réussi à conserver son trophée.

Informations

Trophée

Le trophée de l'UEFA est remis pour quatre ans à l'association qui a gagné la compétition. Cette dernière est responsable de tout dommage ou de la perte de la coupe et doit la retourner à l'Administration de l'UEFA, en parfait état, lors du tirage au sort du tour final suivant. L'UEFA est chargée de faire graver sur la coupe le nom de l'association vainqueur. Celle-ci reçoit une réplique de la coupe de dimensions réduites à titre définitif.

La coupe devient propriété définitive d'une association si cette dernière l'a gagnée trois fois de suite ou cinq fois en tout. Si, pour une raison quelconque, la compétition est interrompue, le tenant de la coupe doit rendre celle-ci à l'UEFA. Le tenant de la coupe peut faire réaliser une copie du trophée uniquement à condition qu'elle soit pourvue de l'inscription bien visible « réplique » et que ses dimensions ne dépassent pas les 4/5 (quatre cinquièmes) de l'original.

Plaquette souvenir

Les associations qui participent au tour final reçoivent chacune une plaquette souvenir.

Diplômes

Les perdants des demi-finales reçoivent chacun un diplôme.

Plaquette de la finale

Le perdant de la finale reçoit une plaquette.

Médailles

Trente médailles d'or sont offertes à l'équipe vainqueur et trente médailles d'argent à l'autre finaliste. La production de médailles supplémentaires n'est pas autorisée.

Le Trophée de l'Euro 2012

trophee-euro-2012

 

Les fans polonais et ukrainiens auront la chance de voir de près la coupe Henri Delaunay dans le cadre de la tournée du Trophée.

La Tournée fera escale dans 14 villes des deux pays hôtes de l'UEFA EURO 2012. Les fans pourront prendre la pose à côté du célèbre trophée et, si la météo le permet, apercevoir le ballon de 35,5 mètres de haut à son effigie. Des activités de loisirs seront organisées avec en cadeau des billets et des ballons. La tournée débute le 20 avril à Varsovie et se poursuivra dans le reste de la Pologne avant de gagner l'Ukraine, pour se conclure sur la côte à Odessa le 26 mai.

Calendrier de la tournée du Trophée de l'UEFA EURO 2012

  • 20-22 avril – Varsovie, Place du défilé
  • 24-26 avril – Gdansk, Marché du charbon
  • 28-30 avril – Poznań, Place de la Liberté
  • 4-6 mai – Wroclaw, Place du marché
  • 7 mai – Lodz, Manufaktura 9 mai – Cracovie, Place Podzamcze
  • 10 mai – Katowice, Place Spodek Arena
  • 11-13 mai – Kyiv, Place de l'indépendance
  • 14 mai – Ivano-Frankivsk, Place Vicheviy
  • 15-17 mai – Kharkiv, Place Svobody
  • 18-20 mai – Donetsk, Place Lénine
  • 21 mai – Dnipropetrovsk, 50 rue Karl Marx
  • 23-25 mai – Lviv, Avenue Svobody
  • 26 mai – Odessa, Place Dumska

Le trophée de l'EURO présent à Wroclaw

trophee-euro-2012-

À un mois du début de l'EURO, la Coupe Henri Delaunay a animé la ville de Wroclaw, la cité aux mille ponts, pendant trois jours. Après une réception mémorable à Poznan, le trophée est arrivé au stade Municipal vendredi. Il a ensuite pris la direction de la rue Legnicka. Des fans attendaient patiemment place du Marché pour une occasion unique dans une vie de se prendre en photo prise avec le trophée. "Je suis très heureux d'être à Wroclaw une fois de plus", a déclaré le directeur du tournoi polonais Adam Olkowicz. "À Wroclaw, nous allons jouer un match contre la République tchèque. J'espère que nos supporters seront notre douzième homme. Et j'espère que nous pourrons répondre à leurs attentes.

Notre objectif minimal est d'atteindre les quarts de finale, mais les attentes des fans sont beaucoup plus élevées." Les écoliers de la région étaient présent et on en a profité pour parler du programme de santé communautaire officiel de l'UEFA EURO 2012, qui vise à promouvoir un mode de vie sain chez les jeunes et leurs familles en Pologne et en Ukraine.

Les fans ont également eu l'occasion de se faire plaisir avec les icônes de la musique polonaise Suflera Budka et Stachursky, tandis que l'hymne officiel de l'UEFA EURO 2012 a été interprêté par Oceana, qui a déclaré: "J'aime toujours revenir en Pologne. C'est ma deuxième patrie". Le maire de Wroclaw, Rafal Dutkiewicz, était également présent.

"Nous participons à un événement qui a quelque chose de magique", a-t-il dit. "Les jeunes et les anciens sont fascinés par le tournoi de cet été. Le football européen a atteint des niveaux aussi élevés, la Coupe Henri Delaunay est probablement le trophée le plus au monde.

" Prochaine étape : Lodz La tournée, débutée le 20 avril à Varsovie, va effectuer sa quatrième escale à Wroclaw. Elle va prendre ses quartiers sur la place du Marché à partir du 4 mai et pour trois jours. Elle doit se rendre dans 14 villes des deux pays co-organisateurs de l'UEFA EURO 2012 et terminer son périple sur les bords de la mer Noire, à Odessa, le 26 mai.

Le trophée de l'EURO en visite à Poznan

Euro-2012-Pologne-ukraine

Arrivé escorté par la cavalerie à Poznan, le trophée de l'UEFA EURO 2012 poursuit sa tournée, dont le succès s'avère toujours aussi retentissant.

Dès son arrivée à l'Hôtel de ville samedi, la coupe Henri Delaunay a été acueillie par des milliers de supporters. "C'est une belle journée pour notre ville", s'est réjoui Ryszard Grobelny, le maire de Poznan. "On aborde la dernière phase des préparatifs et nombreuses manifestations sont déjà prévues. Il y a une véritable effervescence et le meilleur est à venir.

" À 39 jours du coup d'envoi du tournoi, la Pologne et l'Ukraine s'apprêtent à accueillir les meilleures équipes européennes, alors que le trophée Henri Delaunay parcourt les deux pays hôtes. Il a d'ailleurs été accueilli très chaleureusement à Poznan, où une immense foule a voulu voir la coupe qui sera l'objet de tant de convoitises au mois de juin. Parti de la vieille place du Marché, le trophée a filé – sous l'escorte de la cavalerie – à l'hôpital pour enfants, où les jeunes patients ont pu profiter d'un moment de détente, avant de rejoindre un orphelinat pour un autre moment inoubliable.

"Ça n'a pas de prix de voir tous ces enfants sourire", s'extasie l'ambassadeur de l'UEFA EURO 2012 Andrzej Szarmach. "Il faut faire plaisir à ces enfants, qui en ont tant besoin", ajoute-t-il. "On essaie de promouvoir la compétition, mais aussi des idées nobles." Le trophée est ensuite retourné à l'Hôtel de ville, où l'actrice polonaise Katarzyna Bujakiewicz a fait la lecture à un groupe d'enfants, puis il a rallié le stade Municipal. L'exposition s'est installée sur la place de la Liberté, où les gens ont afflué pour se faire prendre en photo avec la coupe et participer à des concours mettant en jeu de magnifiques prix.

"Notre ville est prête", estime l'ancien défenseur polonais Bartosz Bosacki. "Le compte à rebours final a commencé." Prochaine étape : Wroclaw La tournée, débutée le 20 avril à Varsovie, va effectuer sa quatrième escale à Wroclaw. Elle va prendre ses quartiers sur la place du Marché à partir du 4 mai et pour trois jours. Elle doit se rendre dans 14 villes des deux pays co-organisateurs de l'UEFA EURO 2012 et terminer son périple sur les bords de la mer Noire, à Odessa, le 26 mai.

La tournée du Trophée de l'EURO fait escale à Varsovie

Le trophée de l'UEFA EURO 2012 a fait étape à Varsovie

Le passage de la tournée du Trophée de l'UEFA EURO 2012 à Varsovie s'est terminé dimanche après un week-end de fête avec Andrzej Szarmach. Le festival s'est déroulé au cœur de la capitale polonaise sur la Place Defilad, devant le Palais de la Culture et des Sciences, mettant le trophée Henri Delaunay à l'honneur. Les visiteurs ont patienté pour vivre cette expérience unique et se faire photographier à côté du trophée.

Mais les activités ne manquaient pas un peu plus loin, avec des matches sur mini-terrains et des concours de frappe. "Il y avait une longue attente pour faire des photos de la coupe, mais ça en valait la peine", a déclaré Tomasz, un visiteur. "C'est incroyable d'être aussi près d'un trophée soulevé par tant de joueurs célèbres. J'ai vraiment hâte d'être à l'EURO." Une autre file de supporters s'allongeait pour obtenir des autographes de l'ancien international français Christian Karembeu de l'ambassadeur de l'EURO Andrzej Szarmach.

Et peu importe si certains avaient déjà obtenu la signature de Szarmach à son heure de gloire en 1974. "C'était une grosse journée pour moi", a lancé Andrzej Szarmach, la main visiblement quelque peu raide. "Mais je suis sincèrement heureux d'être présent pour le peuple polonais si enthousiaste." Le trophée prend la direction de Gdansk, où il va faire escale au Marché du charbon à partir de mardi et pour trois jours, avant de poursuivre sa route. Il va traverser 14 villes dans les deux pays co-organisateurs de l'UEFA EURO 2012 pour terminer sa Tournée sur les côtes de la mer Noire, à Odessa le 26 mai.

 

Mascotte de l’Euro 2012

Mascotte de l’Euro 2012

mascotte_euro2012_big

Notre cellule Sémiologie et Latex s’était penchée sur les inévitables personnages néo-cartoonesques qui feront transpirer des comédiens sous-payés dans des costumes ridicules. Donnant généralement lieu à une surenchère de niaiserie à fins de profits sur le marché des produits dérivés laids pour consommateurs infantiles, les mascottes méritent toutefois d’être examinées avec toute la rigueur scientifique requise.

Dévoilée à Varsovie, le 16 novembre 2010 Mon dieu qu’elles sont hideuses…

La mascotte de l’Euro-2012 de football organisée par la Pologne et l’Ukraine, a été officiellement dévoilée mardi à Varsovie, en présence de hauts responsables de l’UEFA et des deux fédérations. A l’instar de l’Euro-2008 organisé par l’Autriche et la Suisse qui avaient leurs jumeaux Trix et Flix, la mascotte 2012 représente aussi deux frères footballeurs, vêtus chacun d’un maillot de ses couleurs nationales, blanc et rouge pour la Pologne et bleu et jaune pour l’Ukraine.

Comme lors du championnat précédent, les noms des deux personnages formant la nouvelle mascotte se décideront à l’issue d’un vote ouvert à tout le monde via notamment le site officiel de l’UEFA www.uefa.com. Le résultat du vote sera annoncé le 4 décembre. Dessinée pour le troisième championnat consécutif par les studios Warner Bros, la nouvelle mascotte s’apellera soit Slavek et Slavko, soit Siemko et Strimko, soit Klemek et Ladko, des prénoms aux sonorités inspirées de prénoms polonais et ukrainiens. Les matches de l’Euro-2012 se disputeront sur quatre stades en Pologne -à Varsovie, Wroclaw, Poznan et Gdansk- et quatre autres en Ukraine, à Donetsk, Kharkiv, Kiev et Lviv.

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football