Stadium municipal Toulouse E2016

Stadium municipal Toulouse E2016

Stadium de Toulouse

Stadium de Toulouse

Construit pour la Coupe du Monde de la FIFA 1938, le Stadium Municipal accueille également des matches de rugby.

Stadium Municipal

  • Capacité UEFA : 33 000 places
  • Club : Toulouse FC
  • Inauguration : 1937 (rénovation terminée en janvier 2016)

• Situé sur une île au cœur de Toulouse, le Stadium de Toulouse a été construit pour la Coupe du Monde de la FIFA 1938 avant d’être rapidement surnommé le "mini-Wembley" en raison de sa ressemblance avec le célèbre stade londonien.

• Plus grand stade de la région Midi-Pyrénées, le Stadium a connu de grands travaux de rénovation en 1949 et 1997, ces derniers en vue de la Coupe du Monde 1998 où il a accueilli six rencontres. Des travaux de rénovation se sont conclu à la fin de l'année 2016.

• Le stade a connu les heures de gloire de Toulouse, notamment la victoire au premier tour de la Coupe UEFA contre le SSC Napoli en octobre 1986 où Diego Maradona envoyait son tir au but s’écraser contre le poteau.

En 2001, le stade a dû être massivement réparé après l’explosion d’une usine chimique à proximité.

• Outre le football, le stade accueille régulièrement des matches de rugby, comme à la Coupe du Monde de rugby en 2007.

Phase de groupes

J/M/A LP Equipe Pays Score LP Equipe Pays
13/06/16 Espagne Espagne   République d'Irlande République tchèque
17/06/16 ita Italie   SWE Suède
20/06/16 Russie Russie   Pays de Galles Pays de Galles

8ème de Finale

J/M/A LP Equipe Pays Score LP Equipe Pays
26/06/16 Espagne     République d'Irlande  
  ita     SWE  

 

Images liées:

Les 10 stades de l’Euro 2016

Les 10 stades de l'Euro 2016

Logo_UEFA_Euro_2016

Les 10 Stades de l'Euro

Sport : Football
Organisateur : UEFA
Compétition : du 10 juin 2016 au 10 juillet 2016
Edition : 15ème
Lieux : France.pingFrance
Villes hôtes : Saint-Denis, Paris, Marseille, Lens, Lille, Lyon, Saint-Etienne, Lille, Bordeaux, Nice

Saint-Denis – Stade de France

o-EURO-2016-100-JOURS-900
le 10 juillet 2016, se déroulera la finale de EURO2016 au Stade de France

Paris – Parc des Princes

o-EURO-2016-100-JOURS-9006
paris-parc-des-princes-panoramaParc des Princes

Marseille – Stade Vélodrome

stade-du-velodrome-marseille-euro-2016
om4Stade Vélodrome

Lyon – Stade des Lumières

o-EURO-2016-100-JOURS-9004
stade-des-lumieres-euro-2016Stade des Lumières

Lille – Métropole (Villeneuve d'Ascq) – Stade Pierre Mauroy

stade-pierre-mauroy-euro-2016
stade-pierre-mauroy-gifs-
lille-sate-pierre-maroy-euro-2016Stade Pierre Mauroy

Bordeaux – Stade Matmut Atlantique

o-EURO-2016-100-JOURS-9007
Bordeaux-ville-hote-stade-euro-2016Stade Matmut Atlantique

Lens – Stade Bollaert Delelis

Stade-Félix-Boelart-Delelis-euro-2016 (2)
Stade-Félix-Boelart-Delelis-euro-2016Stade Bollaert-Delelis

Nice – Stade Allianz Riviera

o-EURO-2016-100-JOURS-9003
Nice-Stade-Allianz-Riviera-euro-2016 (2)Stade Allianz Riviera

Saint-Etienne – Stade Geoffroy-Guichard

o-EURO-2016-100-JOURS-9002
Saint-Etienne-ville-hote-euro-2016Stade Geoffroy-Guichard

Toulouse – Stadium Municipal

o-EURO-2016-100-JOURS-90011
Toulouse-stadium-municipal-euro-2016Stadium Municipal de toulouse

Villes et stades retenus

12 stades candidats ont été retenus pour l'Euro 2016. Il n'en reste plus que 11 à la date du 29 juillet 2010 du fait du retrait de Strasbourg. Le club étant descendu en National au terme de la saison 2010, le maire a décrété que la ville n'avait pas les fonds suffisants pour pouvoir rénover le Stade de la Meinau. Rennes, qui avait envisagé une candidature, se retire avant la clôture des inscriptions. Le Conseil fédéral de la Fédération française de football annonce le 20 mai 2011 les neuf stades retenus pour la compétition (Saint-Denis, Paris, Marseille, Villeneuve d'Ascq, Décines-Charpieu, Lens, Bordeaux, Nice et Nancy). Le Stadium de Toulouse et le stade Geoffroy-Guichard de Saint-Étienne sont désignés comme stades de réserve.

Le 16 juin 2011, le comité exécutif de l'UEFA repêche ces deux stades, justifiant cette décision par l'augmentation du nombre d'équipes participantes5, portant à 11 le nombre de stades, et validant ainsi toutes les candidatures. Le 2 décembre 2011, la ville de Nancy, n'ayant pas pu trouver le financement pour l'extension du stade Marcel-Picot, ne peut pas proposer de stade pour l'organisation de l'Euro 2016. À la suite du retrait des villes de Nancy et Strasbourg, Metz retenta sa chance une seconde fois. La deuxième candidature était en passe d'être la bonne, mais à quelques jours de la décision, le maire de la ville de Metz, Dominique Gros, enterra tout espoir en annonçant son retrait du projet et le rendant financièrement irréalisable. Le conseil général de Moselle ainsi que le FC Metz ne pouvant assumer la partie financière de la municipalité. Après le refus de la coupe du monde 1998, c'est la deuxième fois que le FC Metz perd l'occasion de rénover son stade Saint-Symphorien.

Le 7 juin 2012, un communiqué du Paris SG et de la Ville de Paris indique que la rénovation du Parc des Princes s'effectuera en deux temps ; contrairement à ce qui était attendu, l'augmentation de la capacité du stade interviendra après l'Euro 2016 7. Alain Juppé, maire de Bordeaux, est désigné président du club des villes d'accueil le 28 mai 20148. Cette association a pour objectif de « coordonner les activités des dix villes françaises qui vont accueillir des matches du prochain [Euro] ».

Le bureau est constitué de Jean-François Martins, adjoint aux sports et au tourisme de la mairie de Paris, Georges Kepenekian (1er adjoint au maire de Lyon), José Cobos (ancien joueur de l'OGC Nice et actuellement délégué auprès du maire de Nice chargé des grands évènements), Richard Miron (adjoint au maire de Marseille chargé des sports) et de Fabienne Soulas (adjointe au maire de Saint-Denis chargé de l'Euro 2016).

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football