Histoire et Evolution

Histoire et Evolution

Élargissement des équipes phase finale Euro

 Élargissement phase finale Euro 1960-2020

ch-8-

Élargissement à 8 équipes

  • Pour l’édition de 1980, l’UEFA décide de modifier le format de la phase finale, tout d’abord en permettant à huit équipes d’y participer. Les équipes sont réparties en deux groupes de quatre équipes, et le vainqueur de chaque groupe se qualifie pour la finale. L’Allemagne de l’Ouest remporte la compétition pour la seconde fois, cette fois-ci contre la Belgique 2-1 grâce à un doublé de Horst Hrubesch.
  • Pour l’Euro 1984 qui se déroule en France, le format est à nouveau modifié :
    • les deux premiers de chaque groupe disputeront une demi-finale pour pouvoir accéder à la finale. La France remporte l’épreuve à domicile en s’imposant 2-0 en finale contre l’Espagne, grâce à des buts de Michel Platini et de Bruno Bellone.
    • Lors de la compétition, Platini réalise un total record de neuf buts, deux du pied gauche, cinq du pied droit et deux de la tête. Ce record n’a toujours pas été battu, la deuxième meilleure performance d’un buteur au cours d’un Euro étant de 6 buts.
    • Enfin, l’UEFA décide de ne plus faire jouer le match pour la troisième place comme c’était le cas auparavant.
  • Pour l’édition de 1988 qui se déroule en Allemagne de l’Ouest, c’est au tour de Marco van Basten de devenir l’homme du tournoi en permettant aux Pays-Bas de s’imposer en finale contre l’URSS grâce à un but qui sera désigné le plus beau du tournoi.
  • Le même format est reconduit pour l’Euro 1992 qui se déroule en Suède. La Yougoslavie est exclue de la phase finale en raison de la guerre civile qui s’y déroule, et est remplacée par le Danemark qui remporte le tournoi à la surprise générale en s’imposant 2-0 en finale face à l’Allemagne réunifiée.

Élargissement à 16 équipes

  • Après l’éclatement de l’Union soviétique, un nombre important de nouvelles nations adhèrent à l’UEFA à partir de 1992. Israël décide également de rejoindre l’UEFA en raison de sa mauvaise entente avec les nations arabes. Avec des qualifications concernant 48 nations au lieu des 32 pour les précédentes campagnes, l’UEFA décide d’élargir le nombre de participants à la phase finale de huit à seize équipes à partir de l’Euro 1996 qui se déroule en Angleterre.
  • Le format de la phase finale change avec l’instauration de quatre poules de quatre équipes, les deux meilleurs de chaque poule se qualifient pour les quarts de finale. Il est également décidé de mettre en pratique le but en or. C’est d’ailleurs par ce système que l’Allemagne remporte la compétition contre la République tchèque, grâce à un but d’Oliver Bierhoff dans les prolongations.
  • Pour l’Euro 2000, l’UEFA décide d’accorder l’organisation de la phase finale à deux nations : la Belgique et les Pays-Bas. C’est de nouveau par un but en or que le vainqueur est désigné en cas de prolongation ; en effet la France championne du monde en titre remporte le tournoi contre l’Italie, David Trezeguet marquant le but de la victoire.
  • L’Euro 2004 est organisé au Portugal, le but en or est abandonné au profit du but en argent. La Grèce s’impose 1-0 contre le pays organisateur.
  • L’Euro 2008 se déroule en Suisse et en Autriche avec un format similaire au précédent Euro, mais sans le but en argent, abandonné au profit de prolongations classiques. C’est l’Espagne qui remporte cette édition devant l’Allemagne sur le score de 1 à 0.
  • Pour l’Euro 2012 qui se déroulera en Pologne et en Ukraine, l’UEFA déclare qu’il y aura 16 qualifiés. L’Espagne remporte à nouveau le trophée face à l’Italie sur le score de 4 à 0. Ce score est l’écart de buts le plus large pour une finale d’une compétition majeure. L’Espagne réussit également un triplé inédit Euro – Coupe du monde – Euro à cette occasion.

24_chi10

Élargissement à 24 équipes

Pour l’Euro 2016, qui se déroulera en France, la compétition se déroulera avec 24 nations pour la phase finale. Dans une interview donnée au journal France Football du mardi 30 novembre 2012, Jacques Lambert le président du comité d’organisation a statué sur le format de la compétition, Lors du premier tour il y aura six groupes de quatre équipes qui s’affronteront dont les deux premières de chaque groupe seront qualifiées pour les huitièmes de finale, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes.

Le championnat d’Europe des Nations

Le championnat d'Europe des Nations

  • Pour l'édition 1968, l'UEFA renomme sa compétition en Championnat d'Europe des Nations et décide de modifier le format. En effet, les qualifications pour la phase finale sont réparties en huit groupes, les nations arrivant en tête de chaque groupe s'affrontant en quarts de finale (par matchs aller-retour) pour déterminer les quatre nations qui disputent les demi-finales en Italie.
  • C'est le pays organisateur, qui remporte l'épreuve 2-0 contre la Yougoslavie, après un match rejoué à la suite d'un premier match nul 1-1. Cette victoire permet aux Italiens d'oublier leur surprenante élimination à la coupe du monde 1966 contre la Corée du Nord. La Squadra Azzurra passa néanmoins à un côté de pièce de l'élimination puisqu'elle se qualifia lors de sa demi-finale face à l'URSS par… tirage au sort ! Les deux équipes ayant fait nul, la séance de tirs au but n'existant pas encore (elle ne sera instaurée que pour la coupe du monde 1970, deux ans plus tard) et les délais ne permettant pas de rejouer le match, l'arbitre procèda à un « pile ou face » à l'issue de la prolongation qui tourna à l'avantage des italiens.
  • Pour l'épreuve de 1972, le même schéma est retenu, et c'est au tour de la Belgique d'organiser la phase finale. L'Allemagne de l'Ouest avec Gerd Müller remporte l'édition en battant l'URSS 3-0.
  • Au cours de l'édition de 1976, le format est de nouveau reconduit, la phase finale ayant lieu en Yougoslavie. La compétition est remportée par la Tchécoslovaquie contre l'Allemagne de l'Ouest aux tirs aux buts, à l'issue d'un match au cours duquel le tchécoslovaque Antonin Panenka réussit son penalty avec une pichenette en plein centre de la cage tenue par Sepp Maier, geste qui depuis porte son nom.

La coupe d’Europe des nations

La coupe d'Europe des nations

  • En 1927, le secrétaire général de la Fédération française de football, Henri Delaunay, émet l'idée d'organiser une compétition continentale sur le territoire européen, mais l'idée n'aboutit pas en l'absence d'une organisation européenne.
  • En 1954, l'UEFA voit le jour et décide d'étudier ce projet. Elle annonce que la première édition aura lieu en 1960.
  • La première coupe d'Europe des nations débute dans un format original où les équipes s'affrontent par tours et par matchs aller-retour et ceci jusqu'en demi-finale où les quatre demi-finalistes décident d'un pays hôte pour y disputer leurs demi-finales (sur un match cette fois-ci), le match de la troisième place (entre les deux demi-finalistes éliminés) et la finale.
  • En 1960, la première édition s'achève en France. 17 nations seulement prennent part aux qualifications (aucune nation britannique n'y prit part). La finale, jouée à Paris, est remportée 2-1 par l'URSS emmenée par Lev Yachine face à la Yougoslavie durant les prolongations. L'URSS devient ainsi la première nation à inscrire son nom sur le trophée. On note que le quart de finale entre l'Espagne et l'URSS fut controversé. Les Espagnols, par l'intermédiaire de Franco, refusèrent de laisser entrer leurs adversaires sur leur territoire. De ce fait, l'URSS remporta ce match sur tapis vert.
  • Lors de l'édition suivante, en 1964, la compétition est de nouveau perturbée par des enjeux politiques, en effet, la Grèce refuse d'affronter l'Albanie en raison d'un conflit entre les deux nations. La phase finale a lieu en Espagne où la sélection ibérique bat les tenants du titre soviétiques 2-1 à Madrid devant 125 000 spectateurs.

Phase de qualification

Phase de qualification

Dix-sept nations prirent part à la phase qualificative en 1960 pour quatre places au tournoi final. Cette phase qualificative était une succession de tour par match aller-retour à élimination directe, schéma reproduit en 1964. En 1968, l'UEFA décida de mettre en place des groupes de qualification (huit au total) où chaque équipe à l'intérieur de son groupe dispute un mini-championnat avec match aller-retour et où seul le premier accéda aux quarts de finale qui détermina les quatre participants au tournoi final, formule reconduite jusqu'en 1976.

En 1980 avec la mise en place d'un véritable tournoi final avec désignation du pays-hôte (qui se retrouvait ainsi qualifié d'office) et en raison de l'augmentation des nations affiliées à l'UEFA (33 nations), chaque vainqueur de son groupe de qualification est qualifié pour le tournoi final. Un véritable bouleversement a lieu pour l'Euro 1996 avec l'explosion de l'Union soviétique et de la Yougoslavie entre autres, 47 nations sont alors affiliées à l'UEFA, par conséquent quinze places sont mises en jeu pour la phase finale (l'Angleterre étant qualifié d'office en tant que pays-hôte).

Les sept groupes qualificatifs qui concernaient quatre à cinq nations passent à huit groupes de cinq à six nations. Pour l'Euro 2004 qui a lieu au Portugal, dix groupes de cinq nations sont mis en place, tous les premiers se qualifient et les deuxièmes s'affrontent en barrages pour les cinq places restantes. Enfin pour l'Euro 2008, l'UEFA met en place sept groupes de sept à huit nations, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale.

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football