Compétition

Année 1960 des clubs français

UEFA

Compétitions UEFA

clubfrancais

Historique des clubs Français

Années 1960

La Coupe d’Europe des clubs champions et la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe dont la première édition a lieu en 1960-1961 sont les deux compétitions auxquelles les clubs français participent. La meilleure performance est une demi-finale de Coupe des coupes disputée par l’Olympique lyonnais en 1964.

En 1960, l’OGC Nice réalise au match près le même scénario que lors de sa campagne en C1 1957. Deux adversaires changent mais ils disputent toujours trois matchs pour le compte des huitièmes (aller/retour et match d’appui) et sont de nouveau éliminés par le Real Madrid en quarts.

En 1961, le Stade de Reims réalise sa campagne la moins aboutie en terminant huitième de finaliste de C1. Aucun club français ne dispute la Coupe des coupes en 1961.

En 1962, pour la première fois deux clubs français sont engagés en compétition UEFA. L’AS Monaco et le CS Sedan sont respectivement sortis dès le premier tour de la C1 et de la C2 par les Glasgow Rangers et l’Atlético de Madrid.

En 1963, le Stade de Reims élimine l’Austria Vienne en seizième de finale de C1 sur un score cumulé de 7-3 et tombe en huitième contre les Hollandais du Feyenoord Rotterdam. L’AS Saint-Étienne réalise une performance identique en étant éliminés en huitième de C2.

En 1964, l’AS Monaco est le représentant français en Coupe des clubs champions dont le seizième aller AS Monaco-AEK Athènes se solde sur un score de 7-2. Les monégasques sont éliminés par l’Inter Milan le tour suivant dont le match retour se dispute au Stade Vélodrome de Marseille. En C2, l’Olympique lyonnais élimine l’OB Odense, l’Olympiakos Le Pirée et le Hambourg SV. Ils sont éliminés par le Sporting Portugal en demi-finale en match d’appui sur le score de 0-11.

En 1965, l’AS Saint-Étienne est éliminé dès le premier tour de C1 par le club suisse du FC La Chaux-de-Fonds et en C2 l’Olympique lyonnais par le FC Porto.

En 1966, le football breton est à l’honneur. Le FC Nantes participe à sa première C1 et le FK Partizan Belgrade les élimine au premier tour. En C2, le Stade rennais ne connait pas un sort plus favorable face aux Tchèques du Dukla Prague2.

En 1967, les mêmes Nantais tombent en huitième de C1 face au Celtic Glasgow sur un score cumulé de 2-6. Le RC Strasbourg dispute quatre matchs de C2 et est éliminé par le Slavia Sofia.

En 1968, les rivaux stéphanois et lyonnais sont les représentants français en coupes d’Europe. Les premiers cités finissent huitième de finaliste de C1 à la suite de leur élimination par le Benfica Lisbonne ; les seconds sont quart de finaliste de C2 à la suite de leur élimination en match d’appui par le Hambourg SV.

La décennie se termine en 1969 par les performances de seizième de finaliste de l’AS Saint-Étienne et des Girondins de Bordeaux respectivement en Coupe des clubs champions et en Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe.

Performance des clubs dans les années 1960

Saison LC Clubs participants 1992-presentLigue des Champions c-d-c-uefaCoupe des coupes 1971-2009Coupe UEFA intertotocupCoupe Intertoto
1959-60 nice-2 OGC Nice Quart de final
Olympique Lyonnais 1/8 finale
1960-61 reims-2 Stade de Reims 1/8 finale
Olympique Lyonnais 1/8 finale
1961-62 AS Monaco 1/16 finale  –  –
CS Sedan-Ardennes  – 1/16 finale  –
Olympique Lyonnais  – 1/16 finale
RC Strasbourg  – 1/16 finale
1962-63 Stade de Reims Quart de final  –  –  –
AS Saint-Etienne 1/8 finale  –  –
Olympique Marseille 1/16 finale
1963-64 AS Monaco 1/8 finale
Olympique Lyonnais 1/2 finale  –
RC Paris 1/16 finale
1964-65 AS Saint-Etienne 1/16 finale  –
Olympique Lyonnais 1/16 finale  –
RC Strasbourg  – 1/4 finale
Stade Français 1/16 finale
Girondins Bordeaux  – 1/32 finale
1965-66 FC Nantes 1/16 finale  –
Stade Rennais  – 1/16 finale
RC Strasbourg  – 1/32 finale
Girondins Bordeaux 1/32 finale  –
Stade Français  –  – 1/32 finale
1966-67 FC Nantes 1/8 finale  –
RC Strasbourg 1/8 finale  –
Girondins Bordeaux  – 1/16 finale
Toulouse FC  – 1/16 finale
OGC Nice  – 1/32 finale
1967-68 AS Saint-Etienne 1/8 finale  –
Olympique Lyonnais 1/4 finale  –  –
Girondins Bordeaux 1/16 finale  –
Olympique Lyonnais 1/32 finale  –
1968-69 AS Saint-Etienne 1/16 finale
Girondins Bordeaux 1/16 finale
Olympique Lyonnais 1/16 finale
OGC Nice  – 1/32 finale
Olympique Marseille  – 1/32 finale
FC Metz 1/32 finale

Les performances notées dans le tableau sont standardisées sur le modèle N-ième de finaliste.

Images liées:

Organistion Nat FFF

Organisation

Format de la compétition

Clubs participants
Contrairement à l’ancienne Division 3, le National n’est pas ouvert aux meilleures réserves des clubs professionnels. Celles-ci évoluent désormais au mieux en CFA, le quatrième niveau des compétitions.

  • Depuis la réforme des championnats de la Fédération française de football de 2013, le championnat National compte désormais 18 clubs.
  • Clubs amateurs et professionnels se côtoient en National. Les relégués de Ligue 2 ont le droit de conserver leur statut professionnel pendant les deux saisons suivant leur descente, ce qui limite à six le nombre de clubs professionnels en National.
  • Des dérogations sont possibles pour augmenter temporairement ce nombre.

Éléments de règlement

En National, le barème de points est le suivant :

  • 3 points pour une victoire, un point pour un match nul et aucun point pour une défaite.
  • Depuis la réforme des championnats de la Fédération française de football de 2013, le championnat National, qui compte désormais 18 clubs, voit les trois équipes arrivées en tête promues en Ligue 2 et obtenir le statut professionnel.
  • Un club amateur promu en Ligue 2, où le statut professionnel est obligatoire, peut refuser la montée s’il décide de ne pas changer de statut. Dans ce cas, le premier relégable de Ligue 2 est repêché.

Les quatre équipes classées de la quinzième à la dix-huitième place sont quant à elles reléguées en CFA pour l’exercice suivant. La descente en CFA s’accompagne automatiquement de la perte du statut professionnel. Les autres équipes sont maintenues en National, sauf décision administrative contraire.

En cas d’égalité de points au classement, les équipes sont départagés selon les critères suivants :

  • Résultat lors des face-à-face;
  • Différence de buts lors des face-à-face;
  • Différence de buts générale;
  • Nombre de buts inscrits dans la compétition;
  • Classement selon le Carton Bleu (Classement du fair-play);
  • Tirage au sort.

Si une équipe est rétrogradée administrativement ou décide de se retirer du championnat, les repêchages concernent les équipes reléguées dans l’ordre de leur classement final. Si le repêchage de tous les relégables ne permet pas d’atteindre le compte des 18 clubs, les meilleurs deuxièmes de CFA sont alors promus en National.

Les clubs participants au National sont dans l’obligation d’engager leur équipe première en Coupe de France, une équipe U19 en coupe Gambardella 2014-2015, une équipe réserve sénior en championnat, et deux équipes de jeunes.

Déroulement de la compétition

Déroulement de la compétition

Depuis ses débuts, le tournoi comprend des phases qualificatives et un tournoi final. Petit à petit le nombre de nations au sein de l’UEFA augmenta ce qui a permis d’augmenter le nombre de places en phase finale (quatre de 1960 à 1976, huit de 1980 à 1992 puis seize de 1996 à 2012 et vingt-quatre à partir de 2016).

Depuis 1980, le (ou les) pays organisateur(s) de la phase finale y est (sont) directement qualifié(s) sans avoir à passer les phases qualificatives.

Phase de qualification

  • Dix-sept nations prirent part à la phase qualificative en 1960 pour quatre places au tournoi final. Cette phase qualificative était une succession de tour par match aller-retour à élimination directe, schéma reproduit en 1964.
  • En 1968, l’UEFA décida de mettre en place des groupes de qualification (huit au total) où chaque équipe à l’intérieur de son groupe dispute un mini-championnat avec match aller-retour et où seul le premier accéda aux quarts de finale qui détermina les quatre participants au tournoi final, formule reconduite jusqu’en 1976.
  • En 1980 avec la mise en place d’un véritable tournoi final avec désignation du pays-hôte (qui se retrouvait ainsi qualifié d’office) et en raison de l’augmentation des nations affiliées à l’UEFA (33 nations), chaque vainqueur de son groupe de qualification est qualifié pour le tournoi final.
  • Un véritable bouleversement a lieu pour l’Euro 1996 avec l’explosion de l’Union soviétique et de la Yougoslavie entre autres, 47 nations sont alors affiliées à l’UEFA, par conséquent quinze places sont mises en jeu pour la phase finale (l’Angleterre étant qualifié d’office en tant que pays-hôte). Les sept groupes qualificatifs qui concernaient quatre à cinq nations passent à huit groupes de cinq à six nations.
  • Pour l’Euro 2004 qui a lieu au Portugal, dix groupes de cinq nations sont mis en place, tous les premiers se qualifient et les deuxièmes s’affrontent en barrages pour les cinq places restantes. Enfin pour l’Euro 2008, l’UEFA met en place sept groupes de sept à huit nations, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour la phase finale.

Phase finale

  • De 1960 à 1976, la phase finale comprenait seulement des demi-finales, un match pour la troisième place et la finale, concernant seulement quatre nations.
  • À partir de 1980, huit nations avaient la possibilité de participer à la phase finale, elles étaient réparties en deux poules avec un seul match contre chaque adversaire, le premier de chaque poule disputait la finale, les seconds le match pour la troisième place. l’Euro 1984 se dispute sur le même schéma sauf que les deux premiers de chaque poule se qualifiaient pour les demi-finales qui détermina les deux finalistes, mais on abandonna le match pour la troisième place.
  • En 1996, le tournoi final a lieu en Angleterre et s’agrandit à seize équipes, réparties en quatre poules de quatre équipes, les deux premiers se qualifient pour les quarts de finale, viennent ensuite les demi-finales et la finale.
  • À partir de l’Euro 2016 qui aura lieu en France, le nombre de places lors de la phase finale augmentera de 16 à 24, avec donc 6 poules de 4 nations dont les 2 premières et les 4 meilleures troisièmes passent à la phase à élimination directe (8e, 1/4 1/2 et finale). Le président de l’UEFA Michel Platini a déjà fait l’expérience car les Coupes du monde de 1986 (à laquelle il a participé en tant que joueur), 1990 et 1994 se déroulaient de cette façon.

Euro 2016

Le Format de l’Euro 2016

Un rapide tour d’horizon du format de l’Euro 2016 pour saisir toutes les subtilité de la compétition.
La France est d’ores et déjà qualifiée pour la phase finale puisque pays organisateur mais participe aux éliminatoires de façon neutre (Éliminatoire Groupe France).

Les Qualifications ou éliminatoires

Les autres nations européennes font l’objet d’un tirage au sort pour la répartition dans les différents groupes de qualification. Les équipes sont réparties dans 9 groupes de 5 à 6 nations.
Les pays têtes de série sont répartis dans les 9 Groupes de « A » à « I » dont les matches de poule seront joués sur le principe du championnat puisque chaques nations rencontrera toutes les nations de son groupe en match aller/retour avec la victoire à 3 point et le Nul à 1 point à l’instar du championnat de Ligue 1.
Tous les leader et second de chaque Groupe sont automatiquement qualifés pour la phase finale de l’Euro 2016 en France. La meilleure 3ème nation sera également qualifiée d’office.

Si à l’issue des phases de poules éliminatoires, certaines équipes se trouvent à égalité de points, l’UEFA appliquera une série de critères pour obtenir un classement :
Exemple égalité de point entre l’équipe A et l’équipe B

  • 1- le plus grand nombre de points réalisés dans les matchs de poule disputés
    entre l’équipe A et l’équipe B.
  • 2- le meilleur Goal average dans les matchs de groupe disputés entre l’équipe A et l’équipe B
  • 3- le plus grand nombre de buts inscrits dans les rencontres de poule disputés
    entre l’équipe A et l’équipe B
  • 4- le plus grand nombre de réalisations inscrites à l’extérieur dans les rencontres de poule
    disputés entre l’équipe A et l’équipe B

Si ces critères ne suffisent pas à départager l’équipe A et l’équipe B l’UEFA appliquera une nouvelle série de critères :

  • 5-la meilleure différence de buts dans toutes les rencontres de la poule de l’équipe A et l’équipe B
  • 6- le plus grand nombre de réalisations inscrites dans toutes les rencontres de la poule
  • 7- le plus grand nombre de réalisations inscrites à l’extérieur dans toutes les rencontres de la poule
  • 8- le comportement des nations en termes de fair-play dans toutes les rencontres de la poule
  • 9- La meilleure place au coefficient de l’indice UEFA

4 places restent disponibles qui verront s’opposer sous forme de barrages les 8 autres 3èmes de chaque Poule.

Les pays Qualifiés pour la phase finale de l’Euro 2016

La France, 18 (8 premiers et 8 seconds de chaque poule), 1 meilleure 3 eme nations, 4 vainqueurs de barrages soit au totale 24 nations qui seront réparties dans 6 groupes de 4 nations du Groupe « A » au groupe « F ». Chaques nations du groupe se rencontrent au moins une fois avec la victoire à 3 point et le Nul à 1 point.

Les 1er et second de chaque Groupe sont qualifiés pour les huitièmes de finale de l’Euro 2016 commes les quatres meilleures nations qui finnissent cette phase de poule à la 3ème position. La suite est plus simple puisque nous retrouvont le schéma des rencontres à élimination directe jusqu’à la finale de l’UEFA Euro 2016.

1/8ème de finale Euro 2016
1 = 2ème du groupe A Vs 2eme du groupe B
2 = 1er du groupe D Vs 3eme du groupe B, E ou F
3 = 1er du groupe B Vs 3eme du groupe A, C ou D
4 = 1er du groupe F Vs 2eme du groupe E
5 = 1er du groupe C Vs 3eme du groupe A, B ou F
6 = 1er du groupe E Vs 2eme du groupe D
7 = 1er du groupe A Vs 3eme du groupe C, D ou E
8 = 2ème du groupe B Vs 2eme du groupe F

1/4 de finaleEuro 2016
A = Vainqueur 1 Vs Vainqueur 2
B = Vainqueur 3 Vs Vainqueur 4
C = Vainqueur 5 Vs Vainqueur 6
D = Vainqueur 7 Vs Vainqueur 8

1/2 de finaleEuro 2016
Vainqueur A Vs Vainqueur B
Vainqueur C Vs Vainqueur D

Si, à la fin du temps réglementaires de chaques rencontres de la phase finale de l’Euro 2016 à élimination directe , le match s’achève sur un score à égalité de but, il sera disputé 2 de prolongations d’une durée d’un quart d’heure chacunes. a la fin de ces périodes de prolongations, une épreuve des tirs au but permettra de départager les deux équipes en cas d’égalité.

Cet article est une interprétation du règlement de l’Euro 2016. Chacun peux consulter le règlement officiel de l’UEFA EURO 2016 complet.

Organisation

Organisation

Organisée tous les quatre ans les années paires en décalage de deux ans avec la coupe du monde pour être complémentaire et la mise en place d'une grande compétition tous les deux ans concernant les nations européennes l'UEFA supervise toute l'organisation que cela soit sur le plan sportif, réglementaire, commercial et financier. Le choix du pays ou des pays organisateurs s'effectue après déposition des candidatures cinq ans au moins avant le tournoi final par un vote au sein du comité exécutif de l'UEFA.

De 1960 à 1976, le choix du pays organisateur s'effectue par un accord entre les quatre demi-finalistes, avant qu'en 1980 l'UEFA décide de mettre en place un véritable tournoi final avec des matchs de poules et une phase finale. Trois pays ont déjà organisé la compétition à deux reprises : la France (1960 et 1984), la Belgique (1972 et 2000) et l'Italie (en 1968 et 1980), mais en général l'UEFA privilégie la diversité sur son choix, c'est ainsi que l'on a pu voir de nombreux pays organiser ce tournoi (Espagne, Yougoslavie, Allemagne, Suède, Angleterre, Pays-Bas, Portugal) et les championnats d'Europe suivants ne dérogent pas à la règle puisque qu'en 2008 ça a été au tour du tandem Suisse-Autriche18 puis du tandem Pologne-Ukraine17 en 2012.

À chaque phase finale, plusieurs stades sont retenus pour permettre au pays-hôte de mieux répartir ses efforts et que le pays tout entier puisse profiter de l'événement qui rejaillit sur le plan économique et social. Pour l'Euro 2008, huit stades (quatre en Suisse et quatre en Autriche) sont concernés.

Phase finale

Phase finale

De 1960 à 1976, la phase finale comprenait seulement des demi-finales, un match pour la troisième place et la finale, concernant seulement quatre nations. À partir de 1980, huit nations avaient la possibilité de participer à la phase finale, elles étaient réparties en deux poules avec un seul match contre chaque adversaire, le premier de chaque poule disputait la finale, les seconds le match pour la troisième place. l'Euro 1984 se dispute sur le même schéma sauf que les deux premiers de chaque poule se qualifiaient pour les demi-finales qui détermina les deux finalistes, mais on abandonna le match pour la troisième place.

En 1996, le tournoi final a lieu en Angleterre et s'agrandit à seize équipes, réparties en quatre poules de quatre équipes, les deux premiers se qualifient pour les quarts de finale, viennent ensuite les demi-finales et la finale. À partir de l'Euro 2016 qui aura lieu en France, le nombre de places lors de la phase finale augmentera de 16 à 24, avec donc 6 poules de 4 nations dont les 2 premières et les 4 meilleures troisièmes passent à la phase à élimination directe (8e, 1/4 1/2 et finale). Le président de l'UEFA Michel Platini a déjà fait l'expérience car les Coupes du monde de 1986 (à laquelle il a participé en tant que joueur), 1990 et 1994 se déroulaient de cette façon.

Participation

Nombre de participants à chaque édition

Edition 1960 1964 1968 1972 1976 1980 1984 1988 1992 1996 2000 2004 2008 2012 2016 2020 0
Phase Finale 4 4 4 4 4 8 8 8 8 16 16 16 16 16 24    
Qualifiés d'office 0 0 0 0 0 1 1 1 1 1 2 1 2 2 1    
Qualifiés 4 4 4 4 4 7 7 7 7 15 14 15 14 14 23    
Inscrits au Qualif. 17 29 31 32 32 31 32 32 33 47 49 50 50 51 53    
Total participants 17 29 31 32 32 32 33 33 34 48 51 51 52 53 54   0

Ce tableau montre, à chaque édition de la compétition, le nombre de nations participantes (Total), le nombre de nations prenant part à la phase finale (Phase finale), le nombre de nations qualifiées d'office en tant que pays-hôtes (Qualifiés d'office), le nombre de nations ayant pris part aux qualifications et parvenant à se qualifier pour la phase finale (Qualifiés), et le nombre de nations ayant pris part aux qualifications (Inscrits). À partir de l'édition 2016, les qualifiés d'office sont également inscrits aux qualifications

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football