Nombre

4.5 Évolution du nombre de buts marqués chaque saison

4.5 Évolution du nombre de buts marqués chaque saison

La moyenne se base uniquement sur les saisons à 20 clubs (système actuel) soit 49 621 buts en 50 saisons (2015-2016 inclus) et 992 buts de moyenne/saison

Évolution du nombre de buts marqués chaque saison

Images liées:

2.4.5 Le remplaçant

2.4.5 Le remplaçant

Le remplaçant

Le remplacement de joueurs reste longtemps absent des règlements. Cette absence n’empêche toutefois pas quelques cas isolés comme ce changement de joueur opéré le 20 janvier 1917 en championnat d’Écosse ou lors de matchs internationaux amicaux. Le premier changement pour un match qualificatif à la Coupe du monde s’opère le 11 juin 1933 à l’occasion de la rencontre Suède-Estonie. Il faut attendre la saison saison 1965-1966 pour voir le Championnat d’Angleterre autoriser un remplacement sur blessure. L’Écosse adopte la règle une saison plus tard.

En 1967, la loi du jeu autorise le remplacement d’un joueur à la convenance de l’entraîneur. La règle entre en application en 1967-1968 dans les compétitions nationales. La première phase finale de la Coupe du monde concernée est celle de 1970. Deux remplacements de joueurs sont autorisés dès cette édition 1970. En phase finale, l’URSS procède au premier remplacement le 31 mai 1970 à l’occasion du match d’ouverture face au Mexique : Viktor Serebryanikov remplace Anatoli Puzach.

Le second remplacement est progressivement autorisé dans les compétitions nationales (1976 en France). Un troisième remplacement de joueur est autorisé en 1995. À l’origine, un seul remplaçant polyvalent était disponible pour effectuer l’unique remplacement. On passe logiquement à deux joueurs sur le banc dans les années 1970 puis à un maximum de sept (1996) dans les compétitions internationales et certaines compétitions nationales. Le nombre des remplacements est libre en match amical après accord entre les deux équipes, puis est limité à six maximum en 2005 pour les matches amicaux internationaux entre sélections nationales.

3 Nombre de joueurs

 3 Nombre de joueurs

Nombre de joueurs

  • foot-reglesLa loi 3 du football fait partie des lois du jeu régissant le football, maintenues par l’International Football Association Board (IFAB).
  • La loi 3 se rapporte au nombre de joueurs des équipes.
  • Le nombre de joueurs par équipe en football est de onze maximum. Depuis le 17 juin 1967, des joueurs peuvent être remplacés sans limitation de motif en compétition officielle.
  • Initialement de un puis de deux, le nombre de changements autorisés est monté à deux plus un gardien (en cas de blessure), puis à trois en 1995.
  • Aucun match ne peut avoir lieu si l’une ou l’autre équipe dispose de moins d’un certain nombre de joueurs (fixé par le règlement de la compétition, et au minimum sept).

Compétitions officielles

Dans tout match disputé dans le cadre de compétitions officielles de la FIFA ou de compétitions organisées par les Confédérations et les Associations nationales, il y a onze joueurs maximum, dont un gardien, par équipe. Il est possible de recourir à trois remplaçants au maximum. Un joueur remplacé ne peut plus reprendre part au jeu.
Depuis 2015, les compétitions officielles amateurs organisées par les Confédérations et les Associations nationales peuvent déroger à ces deux règles : il est possible d’effectuer plus de trois remplacements et un joueur remplacé peut revenir en jeu. Il s’agit de l’officialisation d’une pratique courante et rependue depuis toujours au niveau des Ligues et District, mais pourtant jamais officiellement admise par le Board.
Dans tous les cas, le règlement de la compétition doit préciser le nombre de remplaçants – entre trois au minimum et soit sept pour les clubs soit douze pour les équipes internationales- qu’il est possible de désigner en tant que tels.

Matchs amicaux

Dans les matchs amicaux entre équipes nationales A, il est possible d’avoir recours à 6 remplaçants tout au plus.

Lors de toutes les autres parties, il est possible d’avoir recours à des remplaçants pourvu que :

  • les deux équipes s’entendent sur le nombre maximum des remplaçants autorisés,
  • l’arbitre soit informé avant le début de la rencontre.
  • le nombre de remplacement soit en conformité avec le règlement de la compétition

Si l’arbitre n’a pas été informé ou si aucun accord ne survient avant le début de la rencontre, il ne sera pas possible d’aligner plus de trois remplaçants.

RemplacementsRemplacement

  • le remplaçant ne pénètre sur le terrain de jeu qu’au niveau de la ligne médiane et pendant un arrêt du jeu.
  • la procédure de remplacement s’achève au moment où le remplaçant pénètre sur le terrain de jeu. Cet aspect peut avoir de l’importance si le joueur venait à être exclu, pour injure par exemple.
  • Un joueur qui insulterait son entraîneur avant que son coéquipier ait pris sa place est encore considéré comme en jeu. Il serait alors exclu et son remplaçant ne pourrait entrer ; l’équipe devant reprendre la match à dix. Si l’injure a lieu avant la reprise du jeu mais après l’entrée du remplaçant, le joueur est exclu du banc de touche mais l’équipe pourra quand même jouer à onze.
  • le joueur remplacé ne pourra plus prendre part au jeu, sauf chez les amateurs.

Remplacement du gardien de but

keeperRChacun des joueurs de champ peut remplacer le gardien de but pourvu que :

  • l’arbitre soit préalablement informé du remplacement envisagé,
  • le remplacement s’effectue pendant un arrêt du jeu.

Remarque : La présence d’un gardien de but est obligatoire. Si un gardien de but est gravement blessé, il doit être immédiatement remplacé.

Infractions / Sanctions

Si un remplaçant pénètre sur le terrain de jeu sans autorisation de l’arbitre :sifflet-cartons-arbitres

  • le jeu est arrêté (sous réserve de l’avantage)
  • le remplaçant concerné est averti (carton jaune) et doit quitter le terrain de jeu
  • le jeu reprendra par un coup franc indirect accordé à l’équipe adverse, à exécuter depuis l’endroit où se trouvait le ballon au moment de l’interruption.

Si un joueur remplace le gardien de but sans que l’arbitre n’en ait été préalablement informé :

  • le jeu continue
  • le joueur concerné est averti (carton jaune) dès que le ballon aura cessé d’être en jeu
  • si le joueur avec le maillot de gardien touche la balle à la main, pas de faute

Pour toute autre infraction à cette loi :

  • le joueur concerné est averti (carton jaune).
  • le jeu reprendra par un coup franc indirect accordé à l’équipe adverse, à exécuter depuis l’endroit où se trouvait le ballon au moment de l’interruption.

Reprise du jeu

Si le jeu a été arrêté par l’arbitre pour prononcer un avertissement :

  • le jeu reprend par un coup franc indirect exécuté par un joueur de l’équipe sanctionnée à l’endroit où se trouvait le ballon au moment de l’interruption du jeu.

Expulsion de joueurs ou de remplaçants

  • Un joueur qui a été expulsé après le coup d’envoi du match ne peut pas être remplacé sous peine de disqualification de l’équipe.
  • Un remplaçant désigné qui a été expulsé soit avant soit après le coup d’envoi du match ne peut pas suppléer un autre joueur.
  • Si un gardien de but est expulsé, un joueur de champ peut le remplaçer ou un autre portier à condition qu’un co-équipier sorte du terrain pour lui céder sa place (si cela est possible).
  • Un joueur qui a été expulsé avant le coup d’envoi du match peut être remplacé aussitôt. Son équipe peut commencer le match à onze.

feuille_de_match-300x209Identification des joueurs

Présentation des licences

  • Le capitaine signe la feuille de match (Prise de connaissance de la composition de l’équipe)

Absence d’une ou plusieurs licences

Sur la feuille de match :

  • La signature du dirigeant licencié responsable suffit pour autoriser le joueur à participer (selon les Ligues et les Districts)
  • Présentation d’une pièce d’identité officielle ou non officielle avec photo + Certificat médical d’aptitude (ou copie)

Piece d’identité officielle :

  • Permis de conduire, Carte Nationale D’Identité, Passeport, Carte De Séjour, Permis De Chasse
  • Inscription des références sur la feuille de match.
  • Signature du joueur à l’endroit prévu face à son nom.

En cas de réserve : interdiction de saisir cette pièce

Pièce d’identité non officielle :

  • Cette pièce doit comporter une photo identifiable
  • Inscription des références sur la feuille de match.

En cas de réserve : saisie obligatoire de la pièce

  • L’arbitre retourne la pièce à l’organisme qui gère la compétition concernéee ( FFF, Ligue ou District), qui vérifiera la qualification du joueur. Pour les catégories de jeunes, 15ans, 18ans et 16ans Féminines, 18, 16 et 14 ans FFF, la réserve est signée par le dirigeant licencié responsable.
  • Si le joueur refuse de se dessaisir de sa pièce, il ne pourra pas jouer

Les liens externes :

loi-du-jeu-fifa-2016.2017

Images liées:

4.3.3 Restriction du nombre d’étrangers

4.3.3 Restriction du nombre d’étrangers

En 1932-1933, la D1 compte 113 joueurs étrangers sur 387, soit 29,2 %. On monte à 35 % en 1933-1934. Leur nombre est ensuite limité à trois, puis à deux, sur le terrain dès 1938. Malgré ces restrictions, les clubs de D1 conservent en moyenne plus de cinq joueurs étrangers dans leur effectif jusqu’à la guerre. De 1945 à 1955, le nombre moyen de joueurs étrangers par club de D1 passe de 1 à 3,45. Paul Nicolas, président du Groupement des clubs autorisés, ferme les portes du championnat aux joueurs étrangers le 27 avril 1955. Ceux étant déjà sous contrat peuvent cependant rester (ils ne sont plus que 16 en D1 en 1960), mais aucun joueur étranger ne peut plus être recruté. L’objectif de Nicolas est de favoriser la formation au sein des clubs.

Entre 1961 et 1963, les clubs peuvent recruter un joueur étranger, mais la frontière est ensuite de nouveau fermée jusqu’en 1966. De nombreux joueurs africains profitent de la période de fermeture du marché étranger pour faire leur entrée en masse en D1. Les clubs jouent en effet sur la double nationalité de ces joueurs, tous nés sous autorité française, empire colonial oblige. À partir de 1966, le marché étranger ne sera plus jamais interdit aux clubs français. Le nombre de joueurs étrangers par club est d’abord limité à deux, puis à trois. L’arrêt Bosman modifie la donne en profondeur en créant de fait un marché européen ouvert à partir de la saison 1996-1997.

Images liées:

Palmarès Ballon dor 1956-2011

Ballon d’or France Football

Winner_S_Podium_

 1956-2011

An LP trophyVainqueur LC Club LC icones_2Deuxième LC Club LC icones_00537Troisième LC Club
1956 Angleterre Stanley Matthews Angleterre Blackpool FC Espagne Alfredo Di Stéfano Real Madrid France Raymond Kopa Espagne Real Madrid
1957 Espagne Alfredo Di Stéfano Espagne Real Madrid Angleterre  Billy Wright Angleterre Wolverhampton FC Angleterre Ducan Edwards Angleterre Manchester United
1958 France Raymond Kopa Espagne Real Madrid Allemagne Helmut Rahn Allemagne Rot-weiss- France Just Fontaine France Stade de REims
1959 Espagne Alfredo Di Stéfano(2) Espagne Real Madrid France Raymond Kopa Espagne Real Madrid Angleterre John Charles Italie Juventus FC
1960 Espagne Luis Suarez M. Espagne FC Barcelone Hongrie Ferenc Puskaas Espagne Real Madrid Allemagne Uwe Seeler Allemagne Hamburg SV
1961 Italie Omar Sivori Italie Juventus FC Espagne Luis Suarez M. Italie Inter Milan Angleterre Johnny Haynes Angleterre Fulham FC
1962 TCH Josef Masopust TCH Dukla Prague Portugal Eusébio Portugal Benfica Lisbonne Allemagne Karl-Heinz Schellinger Allemagne FC Cologne
1963 URS Lev Yachine URS Dynamo Moscou Hongrie Gianni Rivera Italie AC Milan Angleterre Jimmy Greaves Angleterre Tottenham Hospur
1964 Écosse Denis Law Angleterre Manchester United Espagne Luis Suarez M. Italie Inter Milan Espagne Amancio Amaro Espagne Real Madrid
1965 Portugal Eusébio Portugal Benfica Lisbonne Italie Giancoto Fachetti Italie Inter Milan Espagne Luis Suarez M. Italie Inter Milan
1966 Angleterre Bobby Charlton Angleterre Manchester United Portugal Eusébio Portugal Benfica Lisbonne Allemagne Franz-Beckenbauer Allemagne Bayern-Munich
1967 Hongrie Florian Albert Hongrie Ferencvaros TC Angleterre Bobby Charlton Angleterre Manchester United Écosse Jimmy Johnstone Écosse Celtic Glasgow
1968 Angleterre George Best Angleterre Manchester United Angleterre Bobby Charlton Angleterre Manchester United YUG Dragan Dzajic YUG Etoile Rouge Belgrade
1969 Italie Gianni Rivera Italie AC Milan Italie Luigi Riva Italie Cagliari Calcio Allemagne Gerd Müller Allemagne Bayern-Munich
1970 Allemagne Gerd Müller Allemagne Bayern-Munich Angleterre Bobby Charlton Angleterre Westham United Italie Luigi Riva Italie Cagliari Calcio
1971 Pays-Bas Johan Cruyff Pays-Bas Ajax Amsterdam Italie Alessandro Mazzola Italie Inter Milan Angleterre Geoge Best Angleterre Manchester United
1972 Allemagne Franz-Beckenbauer Allemagne Bayern-Munich Allemagne Gerd Müller Allemagne Bayern-Munich Allemagne Gunter Netzer Allemagne Borussia M’Gladbach
1973 Pays-Bas Johan Cruyff Espagne FC Barcelone Italie Dino Zoff Italie Juventus Allemagne Gerd Müller Allemagne Bayern-Munich
1974 Pays-Bas Johan Cruyff(2) Espagne FC Barcelone Allemagne Franz-Beckenbauer Allemagne Bayern-Munich Pologne Kazimierz Deyna Pologne Legia Varsovie
1975 URS Oleg Blokhine URS Dynamo Kiev Allemagne Franz-Beckenbauer Allemagne Bayern-Munich Pays-Bas Johan Cruyff Espagne FC Barcelone
1976 Allemagne Franz-Beckenbauer(2) Allemagne Bayern-Munich Pays-Bas Rob Rensenbrick Belgique RSC Anderlecht TCH Ivo Viktor TCH Dukla Prague
1977 Danemark Allan Simonsen Allemagne Borussia M’Gladbach Angleterre Kevin Keegan Allemagne Hambourg SV France Michel Platini France AS Nancy-Lorraine
1978 Angleterre Kevin Keegan Allemagne Hambourg SV Autriche Hans Krankl Espagne FC Barcelone Pays-Bas Rob Rensenbrick Belgique RSC Anderlecht
1979 Angleterre Kevin Keegan(2) Allemagne Bayern-Munich Allemagne Karl-Heinz Rummenigge Allemagne Bayern-Munich Pays-Bas Ruud Krom Pays-Bas Ruud Krom
1980 Allemagne Karl-Heinz Rummenigge Allemagne Bayern-Munich Allemagne Bernd Schuster Espagne FC Barcelone France Michel Platini France AS Saint-Etienne
1981 Allemagne Karl-Heinz Rummenigge(2) Allemagne Bayern-Munich Allemagne Paul Breitner Allemagne Bayern-Munich Allemagne Bernd Schuster Espagne FC Barcelone
1982 Italie Paolo Rossi Italie Juventus France Alain Giresse France Girondins Bordeaux Pologne Zbigniew Boniek Italie Juventus
1983 France Michel Platini Italie Juventus Écosse Kenny Daglish Angleterre Liverpool FC Danemark Allan Simonsen Danemark Vejle BK
1984 France Michel Platini(2) Italie Juventus France Jean Tigana France Girondins Bordeaux Danemark Preben Elkjaer Larsen Italie Hellas Vérone
1985 France Michel Platini(3) Italie Juventus Danemark Preben Elkjaer Larsen Italie Hellas Vérone Allemagne Bernd Schuster Espagne FC Barcelone
1986 URS Igor Belanov URS Dynamo Kiev Angleterre Gary Lineker Espagne FC Barcelone Espagne Emilio Brutagueño Espagne Réal Madrid
1987 Pays-Bas Ruud Gullit Italie AC Milan Portugal Paulo Futre Espagne Atlético adrid Espagne Emilio Brutagueño Espagne Réal Madrid
1988 Pays-Bas Marco Van Basten Italie AC Milan Pays-Bas Ruud Gullit Italie AC Milan Pays-Bas Frank Rijkaard Italie AC Milan
1989 Pays-Bas Marco Van Basten(2) Italie AC Milan Italie Franco Baresi Italie AC Milan Pays-Bas Frank Rijkaard Italie AC Milan
1990 Allemagne Lothar Matthäus Italie Inter Milan Italie Salvatore Shillaci Italie Juventis Allemagne Andréas Brehme Italie Inter Milan
1991 France Jean-Pierre Papin France Olympique Marseille YUG Dejan Savicevic YUG Etoile Rouge Belgrade
YUG Darko Pancev YUG Etoile Rouge Belgrade
Allemagne Lothar Matthäus Italie Inter Milan  –
1992 Pays-Bas Marco Van Basten(3) Italie AC Milan Bulgarie Hristo Stoichkov Espagne FC Barcelone Pays-Bas Dennis Bergkamp Pays-Bas Ajax Amsterdam
1993 Italie Roberto Baggio Italie Juventus Pays-Bas Dennis Bergkamp Italie Inter Milan France Eric Cantona Angleterre Manchester United
1994 Bulgarie Hristo Stoichkov Espagne FC Barcelone Italie Roberto Baggio Italie Juventus Italie Paolo Maldini Italie AC Milan
Meilleur joueur évoluant dans club européen Meilleur joueur évoluant dans un club européen Meilleur joueur évoluant dans un club européen
1995 Liberia George Weah Italie AC Milan Allemagne Jürgen Klinsmann Allemagne Bayern Munich Finlande Jari Litmanen Pays-Bas Ajax Amsterdam
1996 Allemagne Matthias Sammer Allemagne Borussia Dortmund bra Ronaldo Espagne FC Barcelone Angleterre Alan Shearer Angleterre Newcastle United
1997 bra Ronaldo Italie Inter de Milan YUG Predrag Mijatovic Espagne Réal Madrid France Zinédine Zidane Italie Juventus
1998 France Zinédine Zidane Italie Juventus Croatie Davor Suker Espagne Réal Madrid bra Ronaldo Italie Inter milan
1999 bra Rivaldo Espagne FC Barcelone Angleterre David Beckham Angleterre Manchester United Ukraine Andriy Chevtchenko Italie AC Milan
2000 Portugal Luis Figo Espagne Réal Madrid France Zinédine Zidane Italie Juventus Ukraine Andriy Chevtchenko Italie AC Milan
2001 Angleterre Michael Owen Angleterre Liverpool FC Espagne Raul Espagne Réal Madrid Allemagne Oliver Kahn Allemagne Bayern Munich
2002 bra Ronaldo(2) Espagne Réal Madrid bra Roberto Carlos Espagne Réal Madrid Allemagne Oliver Kahn Allemagne Bayern Munich
2003 TCH Pavel Nedved Italie Juventus France Thierry Henry Angleterre Arsenal FC Italie Paolo Maldini Italie AC Milan
2004 Ukraine Andriy Chevtchenko Italie AC Milan Portugal Deco Espagne FC Barcelone bra Ronaldinho Espagne FC Barcelone
2005 bra Ronaldinho Espagne FC Barcelone Angleterre Frank Lampard Angleterre Chelsea FC Angleterre Steven Gerrard Angleterre Arsenal FC
2006 Italie Fabio Cannavaro Espagne Réal Madrid Italie Gianluigi Buffon Italie Juventus France Thierry Henry Angleterre Arsenal FC
Meilleur joueur du Monde Meilleur joueur Monde Meilleur joueur Monde
2007 bra Kaka Italie AC Milan Portugal Crisitiano Ronaldo Angleterre Manchester United arg Lionel Messi Espagne FC Barcelone
2008 Portugal Crisitiano Ronaldo Angleterre Manchester United arg Lionel Messi Espagne FC Barcelone Espagne Fernando Torres Angleterre Liverpool FC
2009 arg Lionel Messi Espagne FC Barcelone Portugal Crisitiano Ronaldo Espagne Réal Madrid Espagne Xavi Espagne FC Barcelone
FIFA Ballon d’or FIFA Ballon d’or FIFA Ballon d’or FIFA Ballon d’or FIFA Ballon d’or FIFA Ballon d’or
2010 arg Lionel Messi(2) Espagne FC Barcelone Espagne Andrés Iniesta Espagne FC Barcelone Espagne Xavi Espagne FC Barcelone
2011 arg Lionel Messi(3) Espagne FC Barcelone Portugal Crisitiano Ronaldo Espagne Réal Madrid Espagne Xavi Espagne FC Barcelone
2012 arg Lionel Messi(4) Espagne FC Barcelone Portugal Crisitiano Ronaldo Espagne Réal Madrid Espagne Andrés Iniesta Espagne FC Barcelone
2013 Portugal Crisitiano Ronaldo(2) Espagne Réal Madrid arg Lionel Messi arg FC Barcelone France Franck Ribéry Allemagne Bayern Munich
2014 Portugal Crisitiano Ronaldo(3) Espagne Réal Madrid arg Lionel Messi arg FC Barcelone Allemagne Manuel Neuer Allemagne Bayern Munich
2015 arg Lionel Messi(5) Espagne FC Barcelone Portugal Crisitiano Ronaldo Espagne Réal Madrid bra Neymar Espagne FC Barcelone
2016 arg Lionel Messi Espagne FC Barcelone

Images liées:

Categories
  • 1914
  • Armand Thibaudeau
  • cdl le trophée du désamour
  • Paul Michaux
  • Statistiques et records du championnat
  • Trophée france football